s
19 708 Pages

Joanne Maria Pini (valsolda, 4 décembre 1953) Il est compositeur italien.

biographie

L'activité de composition

Après avoir terminé ses études classiques, Joanne Maria Pini composition étudiée avec Alberto Soresina et Giacomo Manzoni, musique électronique Angelo Paccagnini (Ont également assisté à la Phonologie studio Rai[1]) Et l'instrumentation de bande avec Ugo Turriani à Conservatoire de Milan.

Il est intéressé par les formes de multimédia avec les arts plastiques et figuratives; parmi eux:

  • Locus, l'installation réalisée avec Gianni Robusti et Hsiao Chin, a été présenté à la galerie Milan Cenobio-visualité et les palais des Diamants de Ferrara et aux Pays-Bas (1985), dans un événement dédié à la recherche musicale;
  • Un espace dans le silence, installation créée en collaboration avec l'Institut culturel danois en Italie.

Ses compositions ont été programmées à: Venezia Opera Prima (Teatro La Fenice de Venise) Nouveaux avis Musique (Macerata) Rondottanta, Piccolo Teatro di Milano, Conservatoire de Milan, Maison de la Culture Milan, Commentaires International de Musique Contemporaine (Teatro Ghione, Rome), Ainsi que dans le Seasons sur la nouvelle musique italienne édité par Rai Radio Uno. De nombreuses représentations de ses œuvres à l'étranger (États-Unis, Mexique, Pays-Bas), Et sur les canaux de diffusion tels que, entre autres, Radio Rai Tre, Radio France, Channel 5.[citation nécessaire]

En 1990, il compose la musique originale pour le film documentaire Le tourbillon de la vie, finaliste au 39ème Festival international de Trente (1991) Et le cinéaste de Milan (1991)[citation nécessaire].

Il a publié pour Edi-Pan Edizioni di Roma, avec laquelle elle dispose également d'atouts enregistrements avec des musiciens tels que Stefano Scodanibbio et Pierre-Yves Artaud.

autres actifs

Joanne Maria Pini, de 1980, Il a enseigné dans les conservatoires Gênes, Rovigo, Como et Plaisance; de 1999 La culture est professeur Generalmusikdirektor au Conservatoire de Milan, où il a également occupé le poste de directeur des technologies numériques.

Il a également travaillé comme traducteur spécialisé de textes sur la musique du français au nom de la Teatro alla Scala et le magazine Musique et réalité publié par les Editions Milan Unicopli.

Ces dernières années, il a concentré ses études sur la technologie de l'information appliquées à la musique; son domaine actuel de la recherche est le 'Humaniste-Computer Music.

Il a traduit en italien le site d'écriture musicale Micheil Baron.

Il a été parmi les membres du Comité du programme Conférence GARR 2009 et chef du Conservatoire de Milan pour Milan Portal Université. Engagé en tant que militante pour la protection des droits dans l'environnement numérique, il a également été parmi les premiers membres Groupe NO1984. Depuis 2009, il est un partenaire ISOC Italie.

En Juin 2009, il a fondé, avec d'autres dix-huit enseignants conservatoire, l 'ADOC, association professionnelle « pour la protection des droits et l'amélioration de l'expérience et les compétences des enseignants aux Conservatoires de musique et les instituts de musique dans la transformation et le processus de transition pour la réalisation concrète de la Réforme. »[2] En ADOC il est actuellement membre de l'Exécutif national.

controverse

Le 29 Septembre 2010 Il a participé à de nombreuses controverses pour ses déclarations sur Facebook, avec lequel il a maintenu son opposition à l'entrée des enfants handicapés dans les écoles, appelant entre autres, un retour à l'utilisation de roche Tarpéienne, invoquant la nécessité d'une sélection naturelle[3] comme un antidote à une « dégénérescence génétique » en cours.[4] Pini a déclaré qu'il a été mal interprété et sur la roche Tarpéienne ce « était juste une référence au monde antique, quand les plus faibles succombé ».

Le 30 Septembre, 2010 Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan a annoncé une enquête interne, alors que ministre de l'Education Mariastella Gelmini Il doit envoyer des inspecteurs. Le président du Conservatoire, Arnoldo Mondadori Moscou, a déclaré à la presse: « Il est un crédit à l'histoire de cette institution qui a toujours bien travaillé avec les personnes handicapées, offre des cours pour les enfants autistes, a apporté la musique dans les prisons et maintenant aussi dans les camps de Roms » .[5]

Discographie

titre auteurs interprètes année étiquette
Stefano Scodanibbio Tonino Tesei, Fernando Mencherini, Joanne Maria Pini, Arduino Gottardo, Fausto Razzi, Giancarlo Schiaffini Stefano Scodanibbio 1987 Edipan LP République populaire de Chine S20-35
Pierre-Yves Artaud Eric Tanguy, Giorgio Tedde, Marino Baratello, Marco Molteni, Massimo Priori, Luigi Guarnieri, Joanne Maria Pini, Italo Vescovo, Maria Finzi Pierre-Yves Artaud 1992 Edipan CD PAN 3034

notes

bibliographie

  • Renzo Cresti, Pour une nouvelle histoire de la musique, Rome: Eximia Formulaire 1994
  • Renzo Cresti, vers 2000, Pise: Le Grandevetro, 1990
  • Joanne Maria Pini en DEUMM, Turin: UTET Annexe 1990

D'autres projets

liens externes

  • site Musique et Culture Informatique Humaniste édité par Joanne Maria Pini
  • page enseignants au Conservatoire de Milan
  • comités Conférence GARR 2009
  • site Corriere della Sera