s
19 708 Pages

Gian Francesco Malipiero (Venise, 18 mars 1882 - Trévise, 1 Août 1973) Ce fut un compositeur italien.

Gian Francesco Malipiero
Malipiero en 1955

biographie

Il était un élève de l'École de musique Bologne, où Enrico Bossi Marco Elle l'a présenté au style symphonique de romantisme tardif allemand, bien que la plupart de sa formation était un autodidacte dans les maîtres italiens des œuvres les plus importantes XVII et XVIIIe siècle.

en 1908 Il est allé à la Hochschule Berlin de suivre certains cours, alors que Paris entre en contact avec les milieux culturels, réunion Casella, effilochage et D'Annunzio.

à partir de 1921 un 1924 Il enseigne au Conservatoire de parme. Ses intérêts dans la musique ancienne italienne culminent dans l'édition complète des œuvres de Claudio Monteverdi (16 vol. Asolo 1926-1942). Il est ensuite retiré pour la première fois à Asolo pour se consacrer à la composition.

en 1932 est un enseignant High School Musical de Venise (Puis Conservatoire), en charge de 1939 un 1952. Il enseigne aussi de 1936 tous 'Université de Padoue, ville où il dirige l'Institut Pollini Musicale.

en 1939 Il a lieu la première représentation Teatro dell'Opera di Roma de sa comédie musicale en un acte « L'Arlequin faux », écrit et composé, dirigé par Tullio Serafin, avec Tito Gobbi; en 1941 la première absolue du drame lyrique en 3 actes Hécube, livret du compositeur, dirigé par Serafin, avec Maria Carbone, Benvenuto Franci, Gobbi, Giuseppe Taddei et Italo Tajo, pour le directeur dirigeant Corrado Pavolini, à Rome.

en 1952 Il se retire de nouveau à Asolo pour se consacrer à la composition. Cesser composer définitivement en 1971.

La mort survient généralement le 1er Août 1973 à un hôpital Trévise.

Principaux travaux de sa première phase de création sont les suivants: Heroes Symphony (1905) Sea Symphony (1906) Symphonies de silence et la mort (1908) Et le travail Canossa (Composé en 1911, représentée à Rome en 1914).

la Impressions de la vie pour orchestre (I-III 1910, IV-VI 1915, VII-IX 1922) Montrer une orientation vers une expression plus libre, semblable à ce qu'il a vécu dans les travaux de Debussy et Ravel, au cours d'un long séjour à Paris.

Malipiero était aussi un grand écrivain en prose, bien polémiste, critique musical, auteur de souvenirs raffinés.

Sa production couvre de nombreux genres, de la symphonies (Onze numérotés, plus six autres), à concerts (Six pour piano, deux violon, un pour violoncelle, un pour flûte, un pour trio avec piano), Le musique de chambre, où sortir la belle huit quatuors à cordes, et sont considérés comme parmi les pages les plus illustres XXe siècle qu'ils ont été écrits pour cette formation, ainsi que celles de Béla Bartók et Dmitrij Šostakovič. Dans dense corpus Malipiero se distinguent également huit dialogues, entre les composés 1955 et 1957, destiné aux différentes formations, du simple au duo 'orchestre symphonie avec un instrument solo.

Dans son immense production théâtrale se sortir le Orfeide (1925), qui comprend le Seven Songs (1920 à Palais Garnier Paris Sept chansons) Le tournoi de nuit (1931), Le Caprices Callot (1942), La métamorphose Bonaventure (1966). Il a également été un auteur prolifique de la musique de chambre chorale et vocale et de nombreuses pièces de chambre pour différents complexes. Dans un tel vaste catalogue, il y a des pages d'importance secondaire.

Malipiero a également supervisé la publication des œuvres complètes de Claudio Monteverdi et il a contribué à l'amélioration du travail de Antonio Vivaldi, qui, depuis 1947, il a dirigé l'édition de l'instrumental omnia opéra. Il a donné à l'orchestre livres imprimés, théâtre musical, de Stravinsky et des souvenirs.

style

Gian Francesco Malipiero
Malipiero avec Manuel de Falla et Alfredo Casella

Le langage musical de Malipiero se caractérise par une extrême liberté formelle; en fait, il a toujours renié la discipline académique changement pour une expression plus anarchiques et fantastique de la chanson, ainsi que de réduire considérablement le risque de tomber dans le descriptivisme musique de programme. Jusqu'au milieu la cinquantaine Malipiero est resté lié à un pré-XIXe siècle écrit et diatoniques vaste, rifacentesi instrumentalisme italien et la mélopée grégorien, de se déplacer progressivement vers des territoires plus expressivement agités et tendus, qui sont venus à la chromatique totale, mais sans arriver à sa conversion à la pratique dodécaphonique (Ce qui précède dialogues sont un témoignage de ces tests). Plutôt que d'abandonner complètement leur style précédent, l'auteur a pu réinventer dans une très personnelle et avec un grand esprit de rénovation. Il est difficile de ne pas voir, dans quelques pages plus tard, les suggestions venant des étudiants Luigi Nono ou Bruno Maderna.

Malgré son isolement artistique, Malipiero eu des contacts avec grands compositeurs « 900, comment Igor Stravinsky, Ernest Bloch, Charles Ives, Luigi Dallapiccola (Ce qui l'a reconnu comme le plus grand génie musical après la mort de Giuseppe Verdi) Hindemith, sessions, Luciano Berio et, sans donner vie à une véritable école, il a laissé une marque profonde et unique dans la culture musicale italienne. Il était l'oncle du compositeur Riccardo Malipiero.

œuvres principales

Pages symphonique

  • Sea Symphony (1906)
  • Symphonies de silence et la mort (1908)
  • Impressions de la vie première partie (1910)
  • Impressions de la vie seconde partie (1915)
  • Pause du silence (1917)
  • Cimarosiana (1921), Cinq fragments symphoniques de pièces pour piano Cimarosa
  • Impressions de la vie tiers (1922)
  • concerts (1931)
  • Concerto No. 1 piano et orchestre (1931)
  • hymnes (1932)
  • sept inventions (1933), Initialement conçu comme une bande sonore pour le film inoxydable de Walter Ruttmann
  • Concerto No. 1 violon et orchestre (1932)
  • Symphonie no. 1 « En quatre jours, les quatre saisons » (2 Avril 1934 un Théâtre de la ville réalisé par Alfredo Casella)
  • Symphonie no. 2 "Elegiaca" (1936; première représentation au Théâtre Metropolitan Seattle le 26 Janvier 1937).
  • concerto violoncelle et orchestre (1937)
  • Concerto n ° 2 pour piano et orchestre (1937)
  • Concert à trois pour violon, violoncelle, piano et orchestre (1938)
  • Symphonie no. 3 « des cloches » (4 Novembre 1945 réalisé par Igor Markevich Théâtre Comunale di Firenze)
  • Symphonie no. 4 "In memoriam" (1946)
  • Symphonie no. 5 « Concertante éco » (1947)
  • Symphonie no. 6 "arcs" Degli (1947)
  • Symphonie no. 7 « des chansons » (1949) à Teatro alla Scala Direct de Milan Nino Sanzogno
  • Concerto No. 3 pour piano et orchestre (1948)
  • Concerto No. 4 pour piano et orchestre (1950)
  • Symphonie en un temps (1950)
  • Zodiac Symphony « Quatre jeux: du printemps à l'hiver » (1951; première représentation au Victoria Hall Lausanne 23 Janvier 1952)
  • Vivaldiana (1952)
  • Passacaglie (1952)
  • fantasmes tous les jours (1953)
  • caprice Elegy (1953 un Teatro La Fenice Venise)
  • Fantaisie concertante pour violon et orchestre (avec Arthur Grumiaux réalisé par Franz André 1955 Teatro La Fenice)
  • des chants et des danses de nuit (1957 La Fenice réalisé par Sonzogno)
  • Concerto No. 5 pour piano et orchestre (1958 Teatro La Fenice Mario Rossi (conducteur))
  • Symphonie pour Antigenida (1962)
  • Concerto No. 2 pour violon et orchestre (1963)
  • Symphonie no. 8 "Symphonia brevis" (1964)
  • Concerto No. 6 pour piano et orchestre (1964)
  • Symphonie no. 9 "Dell'Ahimè" (1966; première à la Philharmonie Nationale Varsovie le 21 Septembre 1966).
  • Symphonie no. 10 "Atropos" (1967)
  • concerto flûte et orchestre (1968)
  • Symphonie no. 11 « des cornemuses » (1969)
  • Gabrieliana (1971 un Teatro Nuovo (Milan))
  • Hommage à Belmonte (1971)

opéras

  • le Orfeide (1919-1922, Düsseldorf 1925), En trois parties:
  • Les « masques mortuaires »
  • II "Seven Songs" (10 Juillet, 1920, Opéra National de Paris)
  • III « Orphée »
  • Le « Le café »
  • II "Sior Todero brontolon"
  • III « Les » Querelles
  • Philomèle et entiché (1925, Prague 1928)
  • organe maître Merlin (1927)
  • Tournoi nuit (1931, Bayerische Staatsoper de Monaco directe de la Bavière Karl Elmendorff)
  • Le récit de son fils a changé (brochure de Luigi Pirandello, 1933)
  • Giulio Cesare (à partir de Shakespeare (1935, Teatro Carlo Felice Gênes 1936 avec Sara Scuderi, Maria Pedrini et Giovanni Inghilleri)
  • Antoine et Cléopâtre (Shakespeare, 1937, Florence 1938)
  • Les caprices de Callot (à partir de E.T.A. Hoffmann, 1942, Rome 1942)
  • La joyeuse bande (1943, Milan 1950) - opéra en 3 actes et 6 romans, livret du compositeur - en directe Teatro alla Scala de Nino Sanzogno avec Renato Capecchi, Fernando Corena, Gino Penno, Mario Carlin, Gino Del Signore, Angelo Mercuriali, Enrico Campi et Piero Guelfi
  • le ciel et l'enfer des mondes (1949, Teatro La Fenice de Venise 1961) Réalisé par Ettore Gracis avec Magda Olivero, Florindo Andreolli, Mario Basiola et Angelo Nosotti.
  • Le fils prodigue (1952, Florence 1957) - drame en 5 scènes - vivent dans Teatro della Pergola de Bruno Bartoletti Fernando Corena
  • Donna Urraca, acte unique, le livret compositeur (1954) Dans le Théâtre Donizetti de Bergame avec Agostino Lazzari et Renato Capecchi
  • la fête, acte unique, le livret compositeur (1954) Dans le Théâtre Donizetti de Bergame avec Cloe Elmo, Renato Capecchi et Enrico Campi réalisé par Ettore Gracis
  • prisonnier Venus (1955, Florence 1957) - comédie musicale en deux actes, un entracte et 5 peintures, écrites et composées - vivre au Théâtre Pergola Bruno Bartoletti Fernando Corena
  • le Ecuyer (1960, Trévise 1969)
  • Don Giovanni (1963, Teatro San Carlo de Naples réalisé par Bruno Maderna avec Silvano Carroli)
  • Représentation et Carnasciale du parti et le Carême (Opéra ballet, 1962, Teatro La Fenice Venise réalisé par Nino Sanzogno et Mercuriali Wladimiro Ganzarolli)
  • La métamorphose Bonaventure (Venise 1966) Dans le Teatro La Fenice réalisé par Ettore Gracis avec Scipio Colombo et Ugo Benelli
  • Don tige truffe (1966, Venise dans le stade 1970 Teatro La Fenice de Gracis)
  • Iscariote (1971)

bandes sonores

  • inoxydable (1933), Mise en scène Walter Ruttmann

Musique de chambre

  • sonate pour violoncelle et piano (1907-1908)
  • Arménie pour piano et violon (1918)
  • Chanson de Distance pour violon et piano (1919)
  • Quatuor à cordes n ° 1 « Respect et strambotti » (1920)
  • Quatuor à cordes n ° 2 « Stornelli et ballades » (1923)
  • Ricercari pour onze instruments (1925)
  • Sonata a tre pour violon, violoncelle et piano (1927)
  • Quatuor à cordes n ° 3 « cantari madrigal » (1931)
  • Épodes et Giambi pour violon, hautbois, alto et basson (1932)
  • nuit chanson pour violon et piano (1932)
  • Quatuor pour 4 arches (1934)
  • Sonata cinq pour flûte, harpe, alto, violoncelle et violon (1934)
  • Quatuor à cordes n ° 5 « caprices » (1941-1950)
  • Sonatine pour violoncelle et piano (1942)
  • 6 String Quartet « Arche de Noé » (1947)
  • Quatuor pour 7 arches (1950)
  • Sonata a quattro pour flûte, hautbois, clarinette et basson (1954)
  • matin Serenade pour 10 instruments (1959)
  • Serenata pour basson et 10 instruments (1961)
  • machinerie pour 14 instruments (1963)
  • Quatuor à cordes # 8 « par Elisabetta » (1964)
  • Endecatode pour 14 instruments percussion (1966)

compositions vocales

  • Sonnets of Fate, texte par Gabriele d'Annunzio (1909)
  • trois poèmes Angelo Poliziano (1920)
  • Saint François d'Assise, mystère pour solistes, chorale et orchestre (1920-1921, New-York 1922)
  • Quatre sonnets de Burchiello (1921)
  • Deux sonnets de Berni (1922)
  • Seasons italiche pour soprano et piano (1923, Venise 1925)
  • le dîner, cantate pour choeur et orchestre (1927, Rochester 1929)
  • adieu pour une voix baryton et orchestre (1934)
  • la Passion, cantate pour choeur et orchestre (Rome 1935)
  • de Profundis pour la voix, alto et grosse caisse et piano (Venise 1937)
  • Missa Pro mortuis pour baryton, choeur et orchestre (Rome 1938)
  • Quatre Old Songs pour voix et instruments (1940, Washington 1941)
  • Santa Euphrosine, mystère pour soprano, deux barytons, choeur et orchestre (Rome 1942)
  • Les Joies de l'amour pour voix et instruments (Milan 1945)
  • la Terre, de Georgiche de Virgilio (1946)
  • mondes célestes pour soprano et dix instruments (1948, corsaire 1949)
  • La Festa della Sensa pour baryton, choeur et orchestre (1949-1950, Bruxelles 1954)
  • cinq contes (1950)
  • Prélude et mort de Macbeth pour baryton et orchestre (1958, Milan 1960)
  • Sept chansons de Venise pour voix et piano (1960)

Musique pour le ballet et la scène

Musique pour piano

  • 6 morceaux (6 pièces) (1905)
  • Bizarre aurore, l'heure du midi, la nuit (1908)
  • 3 danses anciennes (1910)
  • lunaire Poemetti (1909-10)
  • Trois soudain pour Pianola
  • impressions (Vor 1914)
  • automne Préludes (1914)
  • poèmes Asolo (1916)
  • luit (1917)
  • masques passant (1918)
    • résonances (1918)
  • la siesta (1920)
  • A Claude Debussy (1920)
  • Cadeaux: un perroquet, un éléphant, un crétin (1920)
  • manèges (1921)
  • le ver (1922)
  • résurrection de Pâques (1924)
  • 3 préludes et une fugue (1926)
  • épitaphe (1931)
  • Prélude à juin Fugue Imaginaire (1932)
  • Les menuets Ca'Tiepolo (1932)
  • Prélude, rythmes et chants grégoriens (1937)
  • Prélude et Fugue (1940)
  • Hortus conclusus (1946)
  • Stradivario für deux pianos (1955)
  • Dialogue n ° 2 pour 2 pianos (1955)
  • 5 études pour demain (1959)
  • Changer la pantomime de '' Amor Brujo « par Manuel de Falla (1959)
  • Blancs et Noirs (1964)

musique instrumentale

  • prélude guitare (1958)

publications

  • le théâtre (Bologne 1920)
  • l'orchestre (Bologne 1920)
  • Les prophètes de Babylone (1924)
  • Claudio Monteverdi (1930)
  • L'avis de pierre (1945)
  • Stravinsky (1945)
  • Cossi va le monde (Venise, 1946)
  • Le labyrinthe harmonieux (1946)
  • Antonio Vivaldi (Petite bibliothèque ne pas oublier, Milan 1958).
  • La Filo d'Arianna (1966)
  • Vous me et je co co (Sous la Pesce d'Oro, Milan 1966)
  • D'une tangente (1967)
  • Ainsi parlait Claudio Monteverdi (1967)

films

notes

autorités de contrôle VIAF: (FR27114612 · LCCN: (FRn50040652 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 025347 · ISNI: (FR0000 0001 0881 7275 · GND: (DE11878143X · BNF: (FRcb12206113v (Date) · NLA: (FR35693134 · BAV: ADV11425277

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez