s
19 708 Pages

Antonio Cagnoni
Antonio Cagnoni

Antonio Cagnoni (Godiasco, 8 février 1828 - Bergame, 30 avril 1896) Ce fut un compositeur italien. Fils de John, médical, et Serafina Nobili, « genre et femme instruite », connue pour les œuvres, ses œuvres se caractérisent par l'utilisation de leitmotiv et des harmonies légèrement dissonantes. Ainsi que la musique pour la scène, il a écrit une petite quantité de musique sacrée, en particulier requiem en 1888. Il a également produit le troisième mouvement, Quid sum miser, la Messa per Rossini, un ouvrage collectif réalisé par treize compositeurs en l'honneur de Gioacchino Rossini.[1]

Vie et œuvre

Il a étudié la composition en privé au premier Voghera, puis au Conservatoire Milan, où ses trois premières œuvres, Rosalia San Miniato (1845), Les deux boudoirs (1846), et Don Bucéphale (1847), ils étaient représentés alors qu'il était encore étudiant. Les derniers travaux, en particulier, a été très bien accueilli et avait productions dans divers théâtres, dont le Teatro Regio parme et le Teatro San Carlo Naples.[2]

Compose plus tard 16 autres ouvrages et un pastiche, en particulier l'obtention de succès avec Michele Perrin (1864) Claudia (1866), caprice d'une femme (1870) Papà Martin (1871) et Francesca da Rimini (1878). Le dernier travail, Le roi Lear, Il a été achevé en 1895, mais n'a été montré en 2009 au Festival de la Vallée d'Itria.[3]

En plus du compositeur, Cagnoni a d'abord été maître de chapelle à la cathédrale Vigevano, 1852-1879, et plus tard à la cathédrale Novara, de 1879 à 1888. En 1888, il est devenu directeur de Institut civique Musique de Bergame, conserver cette position jusqu'à sa mort.

compositions

  • Rosalia San Miniato (Semiserio mélo en 2 actes, livret Callisto Bassi, 28 février 1845, le Conservatoire de Milan)
  • Les deux boudoirs (Opéra semi-sérieux en deux actes, livret de Leopoldo Tarantini, le 15 Juin 1846, le Conservatoire de Milan)
  • Don Bucéphale (Opéra semi-sérieux en trois actes, livret de Callisto Bassi, le 28 Juin 1847, le Conservatoire de Milan)
  • La volonté de Figaro (Opéra comique en deux actes, livret de Callisto Bassi, le 26 Février 1848, Milan, Kings Theatre)
  • Flirter avec des pièges (Rencontres mélo en 3 actes, livret Felice romani, 27 avril 1850, Gênes, Teatro Carlo Felice)
  • Le maire babbeo (Opéra comique en 3 actes, livret de Giorgio Giachetti, le 3 Mars 1851, Milan, Teatro de Santa Radegonde)
  • La vallée d'Andorre (Opéra semi-sérieux en deux actes, livret de Giorgio Giachetti, le 7 Juin 1851, Milan, théâtre Cannobiana)
  • Giralda (Ludique mélodrame en trois actes, livret de Giorgio Giachetti et Raffaele Berninzone, le 8 mai 1852, Milan, Teatro de Santa Radegonde)
  • La jeune fille de fleur (Ludique mélodrame en 3 actes, livret de Giorgio Giachetti, le 24 Novembre 1853, turin, Théâtre National)
  • La fille de Don Liborio (Opéra comique en 3 actes, livret Francesco Guidi, 18 octobre 1856, Gênes, Teatro Carlo Felice)
  • Le vieil homme de la montagne que Emir (Opéra tragique en quatre actes, livret de Francesco Guidi, le 5 Septembre 1860, Torino, Teatro Carignano avec Antonio Prudence et Antonio Cotogni)
  • Michele Perrin (Opéra comique en 3 actes, livret de Marco Marcelliano Marcello, le 7 mai 1864, Milan, Teatro de Santa Radegonde)
  • Claudia (Opéra en quatre actes, livret de Marco Marcelliano Marcello, le 20 mai 1866, Milan, Théâtre Cannobiana)
  • la tombola (Comédie lyrique en trois actes, livret de Francesco Maria Piave, 18 janvier 1867, Rome, Torre Argentina)
  • La vierge Kermo (Opéra romantique en trois actes, avec le pastiche de la musique aussi Carlo Pedrotti, Ricci Federico, Amilcare Ponchielli, Giovanni Pacini, Lauro Rossi, et Alberto Mazzucato, livret de Francesco Guidi, le 16 Février 1870, Cremona, Théâtre Concordia)
  • caprice d'une femme (Opéra sérieux en 1 prologue et 3 actes, livret Antonio Ghislanzoni, 10 mars 1870, Gênes, Teatro Carlo Felice)
  • Papà Martin (Opéra semi-sérieux en trois actes, livret de Antonio Ghislanzoni, le 4 Mars 1871, Genova, Teatro Politeama Tivoli)
  • Le duc de Tapigliano (Opéra comique en 1 prologue et 2 actes, livret de Antonio Ghislanzoni, le 10 Octobre, 1874, Lecco, Teatro Sociale)
  • Francesca da Rimini (Opéra tragique en 4 actes, livret de Antonio Ghislanzoni 19 Février, 1878 Turin, Teatro Regio réalisé par Carlo Pedrotti)
  • Le roi Lear (Opéra tragique en quatre actes, livret de Antonio Ghislanzoni, le 19 Juillet 2009, Martina Franca, Festival Valle d'Itria)[3]

notes

  1. ^ Michele Girardi et Pierluigi Petrobelli, Messa per Rossini: histoire, texte, musique, Rappelez-vous, 1988 ISBN 88-85065-08-2.
  2. ^ Antonio Cagnoni sur www.amadeusonline.net
  3. ^ à b La première mondiale du Roi Lear Cagnoni, (En allemand)

bibliographie

  • Mariateresa Dellaborra, Antonio Cagnoni et son temps, Rugginenti, 1998 ISBN 88-7665-135-7.
  • Raoul Meloncelli, CAGNONI, Antonio, en Dictionnaire biographique des Italiens, vol. 16, Rome, Institut Encyclopédie italienne, 1973. Récupéré le 3 Juillet, 2016.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Antonio Cagnoni
autorités de contrôle VIAF: (FR35326588 · LCCN: (FRn83020561 · SBN: IT \ ICCU \ NAPV \ 061290 · ISNI: (FR0000 0000 8114 6546 · GND: (DE12198365X · BNF: (FRcb13568960z (Date)