s
19 708 Pages

la scalabrini sont un famille religieuse catholique, fondée par Giovanni Battista Scalabrini et il se compose de deux congrégations et un institut séculier. Scalabrini ont embrassé l'invitation évangélique J'étais un étranger et vous me (mt 25,35).

congrégations

la Missionnaires de Saint Charles

La Congrégation des missionnaires San Carlo est un communauté religieuse les hommes catholiques.[1]

La Congrégation, composée de prêtres et des laïcs consacrés, a été fondée en Plaisance, en 1887, de béni Giovanni Battista Scalabrini.

la Missionnaires de Saint Charles

La Congrégation des Sœurs Missionnaires de San Carlo Borromeo Elle a été fondée par le Bienheureux Giovanni Battista Scalabrini à Plaisance, en en 1895, et a co-fondateurs du père de frères Giuseppe Marchetti et Mère Assunta Marchetti. La mission de cette congrégation est semblable à celle de la branche masculine: service missionnaire aux migrants, de préférence les plus pauvres et les plus nécessiteux.

La congrégation est d'abord répartie Brésil et, au-dessous, Europe (1936), Dans Amérique du Nord (1941) Et, au cours des dernières décennies, dans d'autres pays 'Amérique latine, en Asie et Afrique. Aujourd'hui, scalabrinien sont environ huit cents religieuses, présentes dans vingt-cinq pays. Les sœurs vivent dans la fraternité et dans la catéchèse engagent, l'éducation chrétienne, le ministère de la santé, l'activité socio-pastorale. Ces dernières années, les sœurs ont été les animateurs de mouvements populaires et les organisations non gouvernementales (ONG).

Missionnaires laïques scalabrinien

Les missionnaires laïques scalabriniens[2] Je suis Institut séculier, né le 25 Juillet 1961 à Soleure (Suisse) Dans un contexte de migration et érigée en Scalabrini l'église le jour de Pâques 1990.

Il est né pour un choix de consécration à Dieu dans le monde, conduisant à l'expérience de l'hospitalité de Jésus crucifié et ressuscité, inséparable, reconnu en particulier dans les plus pauvres et les migrants déracinés. « Je suis un étranger et vous me » (Mt 25,35). Il est le même Christ qui nous appelle à participer à la douleur et l'espoir des migrants humains, avec lui dans les situations les plus dures et injustes, marquées par la fragmentation et la dispersion. Marcher sur les routes de l'exode des migrants de tous les groupes ethniques, la culture et la religion, les missionnaires laïques puisent dans la spiritualité du Bienheureux Giovanni Battista Scalabrini, le charisme de l'ensemble, à travers laquelle il voit la même émigration d'une manière d'unification la famille humaine dans le Christ.

La communion trinitaire, source qui nourrit la contemplation et la communion fraternelle, se fond d'horizons différents dans les petites communautés internationales. Ils deviennent des laboratoires pour de nouvelles relations, qui améliorent la richesse des différences, chaque ouverture, chaque zèle missionnaire.

En tant que missionnaire laïque, sans aucun signe extérieur qui le distingue des autres, pas de constructions permanentes, ils ont l'intention de maintenir un dialogue constant avec le monde, et reconnaître dans chaque chambre l'endroit idéal pour faire de la place, de la manière des voix, la vie de Jésus pauvre, vierge et obéissant, vrai homme universel. Dans les environnements plurietnici en Europe et au Brésil, ils sont insérés avec un emploi dans le domaine social, culturel et pastoral; dans les secteurs éducatifs, médicaux et hospitaliers, etc. art. Leur mission, pont entre les cultures «le sel et le levain » dans la quotidienneté de la vie, il est un service de l'annonce et la formation chrétienne des migrants, des jeunes, des amis pour une ouverture à la communion universelle, l'agitation dans des environnements dans lequel ils vivent.

évêques

notes

D'autres projets