s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - "Cluj" voir ici. Si vous êtes à la recherche des significations différentes, voir Cluj (désambiguïsation).
Cluj-Napoca
commun
Cluj-Napoca - Voir
localisation
état Roumanie Roumanie
région Wappen Großfürstentum Siebenbürgen.png Transylvanie
district Réelle Cluj comté CoA.png Cluj
administration
maire Emil Boc à partir de 2012
territoire
Les coordonnées 46 ° 46 23 ° 33'E/46.766667 ° N ° E 23:5546.766667; 23h55(Cluj-Napoca)Les coordonnées: 46 ° 46 23 ° 33'E/46.766667 ° N ° E 23:5546.766667; 23h55(Cluj-Napoca)
altitude 410 m s.l.m.
surface 165,2 km²
population 310243 (2007)
densité 1 877,98 ab./km²
autres informations
Cod. Postal 400000
préfixe (40) 264
temps UTC + 2
Targa CJ-N
cartographie
Carte de localisation: Roumanie
Cluj-Napoca
Cluj-Napoca
Cluj-Napoca - Carte
Position de la ville dans le quartier
site web d'entreprise

Cluj-Napoca, prononciation / « Kluʒ na'po.ka / (en hongrois: Kolozsvár, en latin: castro Clus, Claudiopoli ou Napoca pour la ville romaine, allemand: Klausenbourg ou Clausenburg, en italien historique Clausemburgo[1]) Est un Nord-ouest de l'hôtel de ville Roumanie, localisé dans la vallée Someşul Mic, à 440 kilomètres de Bucarest. Ancienne capitale de la Transylvanie, Cluj-Napoca est la capitale de la District de Cluj et capitale économique de la région du nord-ouest.

La troisième plus grande ville du pays (318,027 habitants en 2002, 379 000 compte tenu de la région métropolitaine[2]), Cluj est le principal centre économique du nord-ouest. La ville est caractérisée par un secteur secondaire et pour un très diverse secteur des services particulièrement orientée vers la TIC, au services financiers, l 'éducation et recherche. Cluj-Napoca et ses environs ont également un grand potentiel pour le développement du tourisme.

Compte tenu de ses deux grandes communautés, langue roumaine et hongrois, Cluj-Napoca est une ville biculturelle. Son histoire est riche et mouvementée, il a laissé un premier ordre du patrimoine architectural. Aujourd'hui, la ville de Cluj est à la fois le plus grand centre culturel de la communauté hongroise en Roumanie et l'un des centres culturels les plus importants du pays: les théâtres, les bibliothèques, galeries d'art, les festivals sont parmi les meilleurs de la nation.

Dans le même temps, Cluj-Napoca est comme le plus grand centre universitaire de Transylvanie et la deuxième dans le pays. Les différentes universités et écoles de la ville offrent une éducation de haute qualité dans les trois langues historiques de Transylvanie - roumain, allemand et hongrois - depuis en français et en anglais. Ces conditions favorisent l'augmentation du nombre d'étudiants non-roumains de l'Europe et au-delà.

Géographie physique

De forme allongée selon un axe est-ouest, Cluj-Napoca a une superficie de 179.50 kilomètres carrés qui se développe selon la rivière Someşul Mic. La ville est également traversée par plusieurs affluents Rivière et a quelques lacs.

Situation géographique

Cluj-Napoca est situé au cœur de la Transylvanie. Ses coordonnées géographiques 46 ° 46 23 ° 33'E/46.766667 ° N ° E 23:5546.766667; 23h55, placez-le dans zone tempérée, environ huit degrés au sud du centre géographique de continent européen. La ville est à la soudure Montagnes Apuseni qui sont situés à l'ouest et le plateau de collines qui s'étend Transylvanian à l'est.

topographie

Cluj-Napoca
Panorama du sud-ouest de la ville. Sur l'arrière-plan, vous pouvez voir le Montagnes Apuseni.

occupant principalement plaine inondable Someşul Mic, Cluj-Napoca s'étend également sur les collines qui bordent la plaine au nord et au sud. Ainsi, la partie sud de la ville occupe la majeure partie du côté nord de la longue colline Feleac (825 m au sommet de Sălicei magura); au sud-ouest de la ville couvre une partie de la colline moins imposante Făget. Le nord de la ville occupe les sommets du sud de plusieurs collines: Dealul Hoia (506 m), Dealul Gârbăului (570 m), Lombului (684 m), Dealul Melcului (617 m), Techintău (633 m), etc. Cluj-Napoca comprend également d'autres collines moins élevées.

Une grande partie des collines de la ville sont boisés. en plus de Faget Forêt et Hoia Forêt Il y a deux Zones naturelles protégées, Fânaţele Clujului et Valea Morii, que les espèces végétales rares hôtes, tels que Calypso bulbosa et la variété d 'iris et Polygala, etc. La faune qui vit dans les bois est riche et variée. En plus de certaines espèces rares, telles que ursinii Viper vivant dans la réserve naturelle Fânaţele Clujului, sont les taux, la verrat, la renard, la cervidés et, plus loin, dans Montagnes Apuseni, l 'ours brun.

climat

Cluj-Napoca
Hiver à Cluj - photo prise sur 'A3.

Le climat de Cluj-Napoca est généralement tempéré continental, avec dur et très chaud en été, l'hiver. La transition entre l'hiver et le printemps se produit au cours de la seconde moitié de Mars; de l'automne à ce qui se passe en Novembre.

La température annuelle moyenne est d'environ 8 ° C (-3 ° C en Janvier et 19 ° C en Juillet). Les valeurs de températures extrêmes ont été enregistrées en Janvier 1963 (-34,5 ° C) et Août 1952 (38,5 ° C). Le pluviomètre est en moyenne 663 mm de pluie par an, le mois avec moins de pluie est Février avec 26 mm, tandis que, avec plus de précipitations est Juin avec 99 mm.

Depuis 1990, on observe AC hivers moins sévères (températures descendent rarement en dessous de -15 ° C et le nombre de jours de neige est en baisse). Au contraire, l'été est plus chaud et le nombre de jours avec une croissance des températures supérieures à 30 ° C.

nom

Cluj-Napoca
Texte roumain "en Tiperit Klus en 1703 Anul Domnului" (Imprimé à Cluj en 1703), sur la feuille intitulée Catehismului traduit par G. Buitul

le nom Cluj Il dérive selon certains de latin Castrum Clus Il a utilisé pour la première fois en XIIe siècle. le terme clus moyens fermé et il se réfère aux collines qui entourent la ville. D'autres disent que le nom vient de allemand Klaus.

Il a été utilisé pour la première fois le nom clus la proclamation Royaume de Roumanie. En outre avec le décret du Conseil d'Etat non. 194 du 16 Octobre 1974 signé par Nicolae Ceauşescu et publié au Journal Officiel de la République socialiste de Roumanie du 18 Octobre, la Mairie de Cluj a été donné le nom Cluj-Napoca[3]

crête

Cluj-Napoca
Vieux manteau des bras de Cluj

en 1999 la ville a changé sa crête. Suite à un concours lancé en 1995 par le maire Gheorghe Funar, il a gagné la conception d'un élève du secondaire. Dans le manteau des bras les nouveaux symboles sont un loup, un monument à la mémoire située à Eroilor et Boulevardul Minerva.

La commission héraldiques n'a pas approuvé ces armoiries[4].

histoire

Cluj-Napoca
"Clavdiopolis, Coloswar Clavsenbvrg vulgaire, ciuitas primaire Transiluaniæ». à Cluj 1617 - image créée par Georg Houfnagel par un dessin Egidius van der Rye.
Cluj-Napoca
à Cluj 1759 (Impression Janos Szakal). Le clocher du baroque Eglise de San Michele, où il a été construit et démoli pendant la XVIIIe siècle.
Cluj-Napoca
angle de vue nord-ouest de Piata Unirii. Ombre du clocher néo-gothique actuelle Eglise de San Michele. (1902)
Cluj-Napoca
Le centre de la ville - vue aérienne du sud-ouest (1930)
Cluj-Napoca
Le Bastion Tailleurs

Son histoire est très riche, d'autant qu'il a toujours été un lieu de rencontre des langues, des cultures et des religions: hongrois, Saxons, Juifs, roumains, arméniens et d'autres esclaves.

la Celtes est venu de l'ouest, Scordisques et galati au cours du troisième siècle. Av. J.-C. Ils se sont installés entre le Daci, personnes trace. On ne sait pas si Napoca, ancien nom de la ville, à la fois celtique et Dacian. La ville a prospéré grâce au commerce avec colonies grecques la mer noire. Plus tard, le Romains fait un colonie.

Il est devenu un centre administratif et militaire important dans province romaine de Dacia depuis le conquête de Trajan (environ 107). Suite à l'abandon des territoires du Dacia Porolissensis à l'époque des empereurs Gallieno/Aureliano (256-271), Il a été occupé d'abord par la Gépides, puis par Goths, enfin par Unni de Attila (La moitié des IVe siècle) Et la Avari. Ils se sont succédés Daces libres (la Carpi, qui ont laissé leur nom à la chaîne de montagnes Carpates), Le Alani (Le Iassi) et surtout Slaves, qui se mêlait à la population locale, principalement thrace plus ou moins latinisé. La ville de Napoca a disparu et la culture de Dridu qui a suivi, les témoins d'une vie essentiellement rurale. Après une période d'affiliation Premier Empire bulgare (Populations dont ont été particulièrement Slavonian et wallachian et même Iassi, Onogurs et Pechenegs), Les tribus de Magyars, à partir de '895, Ils se sont installés dans le pays.

La première mention du nom a Cluj 1167 sous la forme Castrum Clus, ce qui signifie «petite ville fortifiée. A cette époque, la ville était habitée principalement par la population hongroise. en 1241 la ville est dévastée par Mongols dell 'Horde d'or et une grande partie de la population est réduit en esclavage ou tués. En réponse aux appels du roi Stephen V de la Hongrie, colons allemands ont commencé à installer de Cluj 1270 env. au début XIV les changements de nom de la ville dans Claudiopoli ou Klausenburg, Kolozsvár en hongrois (plus tard avec le surnom Kincses Kolozsvár - « trésors Kolozsvár », « précieux Kolozsvár », en se référant à un ancien trésor légendaire caché ici), à Cluj roumain ou Klus. Cluj gagne le statut de la ville royale et reçoit une série de privilèges, y compris le droit de choisir le prêtre et de construire une église - il est à ce moment que la construction commence Eglise de San Michele.

en 1405, Sigismond de Luxembourg Il a donné à la ville le statut de ville libre. Ce statut ouvre la voie au développement urbain: la ville a maintenant la permission d'ériger mur (Dont on peut encore voir quelques fragments), ses marchands sont soulagés par des exigences douanières et ses artisans pouvez vendre des produits de Istanbul à Prague et Venise à Kiev. La ville est également développée grâce aux privilèges accordés par Mattia Corvino, né ici.

Après la conquête ottoman la Royaume de Hongrie en 1526, la Transylvanie il est devenu un principauté autonome suzeraineté Ottomane. Au milieu des années XVI, la population hongroise de la ville a été convertie en 'unitarisme et cela a causé la dispersion et l'absorption de la population allemande dans la masse hongroise. Gáspár Heltai, un allemand magiarizzato, Il a fondé la première impression, une fabrication du papier, des bains publics et une brasserie. en 1565 Il a été établi la première école de médecine et la première université dans la ville (fondée par István Báthory en 1581). la Báthory Ils ont grandement contribué au développement économique et démographique de la ville à cette époque en Transylvanie ne pouvait le comparer à Braşov. Ainsi, même si la capitale politique de la principauté était Alba Iulia, Cluj a été le principal centre économique et culturel et l'un des trois grands centres religieux de Transylvanie (Cluj était le centre des unitariens, alors Alba Iulia était le centre des catholiques romains et Biertan ce que les luthériens).

en 1699, suite à la Paix de Carlowitz, La Transylvanie fait partie de 'Archiduché d'Autriche en même temps en conservant son statut de principauté autonome. en 1704 Imperial général Rabutin a commencé la démolition des murs de la ville pour leur faire perdre son importance militaire et pour éviter le centre-ville est devenu hostile à la puissance Vienne. en 1715, l'armée impériale a commencé la construction de la forteresse Vauban sur une colline au nord-ouest des murs, à travers la rivière (maintenant colline de la Citadelle). Depuis l'époque de l'occupation autrichienne tenue fonction politique et économique comme capitale de la Transylvanie (y compris 1790 et 1848 et parmi 1861 et 1867). L'empire autrichien avait expressément choisi comme la capitale de la région parce que la ville était presque entièrement disciple d'un protestantisme radical fondé par David Ferenc, un chrétien pacifiste a nié le péché originel et considéré comme égaux en dignité toutes les religions. Cet événement historique a donné une impulsion à la modernisation de la ville et a fait augmenter encore le nombre d'habitants roumains.

Étant donné que les habitants de Cluj ont participé à la révolution de 1848, la capitale de la Transylvanie a été transféré de Cluj Sibiu d'avoir un meilleur contrôle du territoire au pouvoir Vienne. Après la mise en place de 'Autriche-Hongrie en 1867, Cluj et la Transylvanie ont été annexés à tous Royaume de Hongrie. Sur le plan économique et démographique, Cluj est la deuxième ville du royaume, en second lieu seulement à Budapest. Au cours de la seconde moitié de XIX, la ville a subi des transformations majeures: - au niveau urbain (les murs ont été démantelés pour construire de grands complexes architecturaux actuels, tels que les hôpitaux de route Clinicilor ou d'autres bâtiments et rues du centre) - un niveau politico-démographique (le développement de la bourgeoisie roumaine , le mémorandum du groupe roumain, etc. autonomistes). en 1918, quand la Transylvanie a choisi de rejoindre Royaume de Roumanie, Cluj a commencé à être accessible aux Roumains des villages voisins.

Suite à la Deuxième Prix de Vienne, Cluj est de nouveau hongrois se entre Août 1940 et Août 1944, récupérer le nom hongrois, Kolozsvár. En collaboration avec les nazis, ont organisé les forces d'occupation d'un ghetto de mai à Juin 1944.

Cluj était occupé par Soviétiques de 1944 un 1952. en 1974 Nicolae Ceauşescu Il a décidé d'ajouter Napoca le nom de la ville, en essayant d'affirmer la continuité de la présence roumaine. Au cours de son mandat en tant que président de la vie intellectuelle était les relations refoulées et limitées avec les pays étrangers. Ces événements penalizzarono tous les citoyens roumains, y compris ceux d'origine hongroise, Transylvanie. Les émigrés hongrois en Occident dénonçaient cette politique, discrédite le gouvernement Ceausescu et de la Roumanie en tant que nation. Par conséquent est montré une certaine tension nationaliste après la 1990 Cluj a eu depuis plusieurs années un maire nationaliste.

La fin du mandat du maire nationaliste, la 2004 et le développement actuel Clujeni unissent quelles que soient leurs origines. En fait, de nombreuses familles sont mixtes et bilingues.

Cluj-Napoca juive

La ville a été l'un des monuments de la culture juive en Roumanie. Il y a encore admire synagogue NEOLOG (L'une des branches du réforme juive populaire jusqu'à la Seconde Guerre mondiale entre la communauté de langue hongroise), construit en 1887. Il est également important de judaïsme hassidique comme le lieu d'origine de la dynastie Klausenburg. La communauté juive, durement éprouvée par les massacres et les déportations de 'holocauste, Elle emploie environ 300 personnes; Ils étaient plus de 13 000 en 1930.[5]

patrimoine

patrimoine architectural

Cluj-Napoca
Île piétonne Boulevard Eroilor. Au premier plan, à droite, le lieu de naissance János Bolyai.

L'architecture actuelle de la ville est une preuve que Cluj a toujours été une ville animée: la X, le seul facteur constant était la reconstruction. Ainsi, la plupart des bâtiments anciens ou ceux qui ne correspondaient plus à l'esthétique et l'utilisation de nouvelles époques ont été démolis pour faire place à de nouveaux bâtiments, construits selon les nouveaux idéaux, de nouveaux goûts et de nouvelles règles. Ce processus se traduit par la présence de nombreux bâtiments construits dans des styles différents. Ainsi, les bâtiments gothique construits avant XVI Ils ont été conservés jusqu'à présent exclusivement pour leur forte valeur symbolique. Tel est le cas d'une église ou une maison de Matei Corvin et est aussi la raison du petit nombre de bâtiments civils gothiques que nous voyons aujourd'hui.

Il y a des monuments importants de l'époque médiéval (Bastion Tailleurs Bastion ou Bethlen, l'église bénédictine de Monostor, l'église gothique San Michele) Renaissance (Église gothique protestant sans clocher, maison Mattia Corvino, le Musée de la pharmacie, la statue de San Giorgio tuant le dragon) baroque (L'église des Franciscains, le palais abritant Banffy le musée d'art), le monument liberté Matthias Corvinus. La plupart des bâtiments du centre-ville sont de style Art nouveau.

Parmi les personnes les plus importantes qui sont nés dans cette ville comprennent Mattia Corvino (rois hongrois et grand mécène de la Renaissance des arts); David Ferenc, fondateur de l'unitarisme et porte-parole de la liberté de conscience déclarée en 1568 en Transylvanie; Ibrahim Müteferrika, premier imprimeur turc d'origine hongroise; István Bocskai, prince hongrois de Transylvanie; Miklós Bánffy, écrivain hongrois et homme politique du XIXe siècle, ion Negoiţescu, écrivain et poète. Le cimetière Hazsongardi se cache également d'autres noms de poètes, personnalités de la science et de la culture.

Architecture civile et militaire

  • bâtiments dans divers styles: Renaissance, baroque, liberté, cubisme
  • fortifications

architecture religieuse

Cluj-Napoca
Biserica Piariştilor Sfânta Treime
Cluj-Napoca
Biserica Sfantul Mihail
  • cathédrale grecque-catholique Schimbarea la fée
  • Cathédrale orthodoxe Adormirea Maicii Domnului
  • Bob biserica
  • biserica Calvaire
  • Biserica CoCo
  • Biserica évangélique luthérienne
  • biserica Franciscana
  • Orthodoxa Biserica Sf. vacarme affaire Treime
  • Biserica Piariştilor Sfânta Treime
  • Reformata Biserica din Orasul de Jos
  • Reformata Biserica de pe Ulita Lupilor
  • Biserica Sfantul Mihail
  • Biserica Sf. Petru Pavel şi
  • biserica unitarienne
  • synagogue Cluj

le patrimoine naturel

  • deux Zones naturelles protégées, Fânaţele Clujului et Valea Morii, à moins de 10 km de Cluj

société

Démographie

La population est en constante augmentation, changer radicalement la constitution ethnique. Depuis qu'il est devenu une partie de la Roumanie, la ville a effectivement vu une révolution ethnique, le résultat de la politique d'assimilation forcée menée par le gouvernement roumain[6]:

année Cluj / Kolozsvár Population Roumains Hongrois
1890 37184 5637 29396 (79%)
1900 62733 8886 51 192 (82%)
1920 85509 29644 42 168 (49%)
1930 103840 34029 48 271 (46%)
1941 110956 10029 97 698 (88%)
1948 117915 47321 67 977 (58%)
1956 154723 74 623 77839 (50%)
1966 185663 105 185 78 520 (42%)
1977 262858 173003 86 215 (33%)
1992 328602 248572 74 871 (23%)
2002 317593 252433 60 987 (19%)

Evolution dans les recensements de la population:

Cluj-Napoca

Les groupes ethniques et les minorités étrangères

Roumains, Hongrois, Tedeschi, Hébreux, Ukrainiens, autres.

Communauté hongroise

Les 60.000 habitants d'origine hongroise font Cluj Napoca la deuxième ville roumaine avec le plus grand nombre de Magyars après Targu Mures. Il y a beaucoup d'activités sur hongrois, de l'Opéra et du théâtre hongrois. Près de 10 000 étudiants (venant aussi des districts voisins) qui fréquentent les écoles en hongrois. Du point de vue des médias, il y a à la fois par jour et périodique dans la langue et même diffuse Radio Cluj (Etat) cinq heures par jour en hongrois.

religion

catholicisme, orthodoxie, Rite oriental catholicisme, unitarisme, luthéranisme, calvinisme, judaïsme.

Institutions, organisations et associations

La ville a onze hôpitaux publics et plus d'une centaine de cliniques privées.

culture

Cluj-Napoca
La Bibliothèque universitară centrála « Lucian Blaga »

éducation

bibliothèques

  • La Bibliothèque universitară centrála « Lucian Blaga », fondée en 1872, Il est la bibliothèque multidisciplinaire de 'Babes-Bolyai et il contient environ 3,6 millions de volumes.
  • Les bibliothèques spécialisées d'autres universités et plusieurs centres et instituts de recherche.
  • La Direction Cluj de la Bibliothèque Académie roumaine fondée en 1950.
  • La bibliothèque « Octavian Goga » la District de Cluj qui contient plus de 760.000 volumes.
  • Les bibliothèques des centres culturels étrangers.

université

Cluj-Napoca
Le bâtiment principal de l'Université « Babes-Bolyai »

Selon le centre universitaire du pays, Cluj accueille plus de 80.000 étudiants qui étudient dans les trois langues de l'histoire Transylvanie (Roumain, allemand et hongrois), comme en français et en anglais.

  • institutions publiques
    • Université Babes-Bolyai de Cluj-Napoca
    • Université des sciences agricoles et de médecine vétérinaire
    • Université de Médecine et de Pharmacie « Iuliu Hatieganu »
    • Université technique
    • Académie de Musique « Gheorghe Dima »
    • Université d'Art et Design
  • institutions privées
    • Université Sapientia
    • Université "Avram Iancu"
    • Université "Bogdan Vodă"
    • Christian University "Dimitrie Cantemir"
    • Université "Spiru Haret"

centres culturels étrangers

Centres culturels: américaine, britannique, chinois, français, japonais, italien, allemand.

Musées et galeries d'art

Cluj-Napoca
Le Musée National d'Art de Cluj-Napoca
  • Muzeul de Naţional Istorie un Transilvaniei
  • Musée Ethnographique de Transylvanie
  • Musée national d'art de Cluj-Napoca
  • Muzeul de l'histoire à farmaciei
  • Muzeul de speologie "Emil Racoviţă"
  • muzeul APEI
  • Des muséesUniversité Babes-Bolyai de Cluj-Napoca:
    • Muzeul de minéralogie
    • muzeul botanic
    • Muzeul de Paléontologie şi de stratigraphie
    • muzeul Presei
    • muzeul Zoologic
    • Muzeul Universitatii Babes-Bolyai
  • Fabrica pinceaux de peinture (espace d'art contemporain)
  • UAP Galerie
  • Galeria Veche dell'UAP
  • Galeria 32
  • Galeria Atas
  • Galeria EXPOART
  • Galeria Protokoll

médias

  • journaux:
    • en roumain: Făclia, Ziua de Cluj, Monitorul de Cluj, Informatia Cluj, Cluj Expres
    • hongrois: kronika, Szabadság
  • périodiques:
    • en roumain:
      • informations générales et économiques périodiques: Saptamana Clujeană, Piata A-Z
      • périodiques culturels: Apostrof, Echinox, idée, Steaua, Tribuna
    • hongrois:
      • informations générales et économiques périodiques: Erdélyi Naplo
      • périodiques culturels: Helikon, Korunk
  • TV (en roumain et en hongrois): TVR Cluj, One TV, NCN
  • Radio:
    • en roumain et en hongrois: Radio Transilvania Cluj, Radio Cluj, Radio Impuls
    • hongrois: paprika Rádió

cinéma

  • trente cinémas

Théâtres et salles de concert

Cluj-Napoca
Le Théâtre national "Lucian Blaga"
  • Théâtre national "Lucian Blaga"
  • État hongrois Théâtre
  • Théâtre Puck
  • Vente de Maison Tranzit
  • Vente de la Casa de Cultura à Studentilor

musique

  • National Roumain Opera Company
  • Société hongroise Opéra de Cluj
  • Philharmonic Orchestra "Transylvanie"
  • Gaius-Big Band (jazz)

événements

  • festival Transeuropa festival Transeuropa
  • Festival international du film de Transylvanie
  • Festival international de films de comédie
  • festival du film gay
  • Festival Temps d'images
  • Festival de théâtre de marionnettes « Puck »
  • Festival international du théâtre expérimental
  • Festival international de musique classique « Automne Musical à Cluj »
  • Festival International de Musique de Chambre
  • festival de l'Opéra
  • Transylvanie Festival International de Guitare
  • Transylvanie Jazz Festival
  • Festival International de Folklore
  • festival de Untold

cuisine

Cluj-Napoca
Kurtoskalacs - pâtisserie transylvanian
  • fromages locaux: nasal, etc. urda.
  • cuisine régionale
  • Ursus (bière)

Personnes liées à Cluj

  • Victor Babes -?
  • Dezső Bánffy - politique
  • Miklós Bánffy - homme politique et écrivain
  • Lucian Blaga - philosophe, dramaturge et écrivain
  • Yehoshua Blau -?
  • István Bocskai - capopopolo
  • János Bolyai - mathématique
  • Johannes Caioni - compositeur et artisan
  • Corneliu Coposu - ?
  • Mattia Corvino - souverain
  • Gheorghe Dima - compositeur
  • Iuliu Hossu - cardinal
  • Béla Károlyi - entraîneur

économie

Cluj est l'un des principaux centres industriels du pays. Au début de 2010, la ville a trois zones industrielles et projette de construire une nouvelle zone. Certaines entreprises: aviateur, Emerson Electric, De'Longhi, Ranbaxy, Marcegaglia, Bosch, etc. De plus, Cluj devient le centre le plus important TIC le pays.

En même temps, Cluj est le deuxième centre financier du pays.

Infrastructures et transports

Depuis 2000, toutes les infrastructures s'améliore de façon spectaculaire, de sorte que vous voyez des sites de construction presque partout.

routes

Cluj-Napoca
Cluj-Napoca: bus (N. 679 sur la ligne 35) et trolleybus (N. 152 sur la ligne 3) à la fois Irisbus Agora de RATUC

Cluj est une jonction de route importante où ils rencontrent deux axes européens: l'axe est-ouest (E60, A3) Et l'axe nord-sud (E81 de Moukatchevo à Bucarest). Au service urbain est joué par ville RATUC, acronyme de REgia Autonoma de Tansport UURBAIN de Calatori, qui gère 43 lignes divisées en 34 bus, 3 tramways et 6 trolleybus opérant sur un réseau routier d'environ 500 kilomètres (tandis que la ville dispose d'un réseau routier d'environ 700 km)[7]. À la fin de 2009, le réseau routier était en pleine expansion suite à la construction de deux nouveaux quartiers résidentiels.

Chemins de fer

Les lignes de chemin de fer qui desservent la ville sont gérés par CFR. La ville est atteint par trois des principales lignes de chemin de fer dans le pays: ClujBucarest, ClujBudapest et Iaşi-Timişoara.

aéroports

L 'Cluj-Napoca Aéroport-Avram Iancu (CLJ), quatrième en Roumanie par le nombre de passagers à la fin de 2009, est situé à environ 9 kilomètres à l'est de la place centrale. Les vols réguliers reliant Cluj à trente ville d'une dizaine de pays européens.

les transports urbains

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: réseau de tramway de Cluj.

administration

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Maires de Cluj Napoca.

Capitale de District de Cluj et la région économique du Nord-Ouest, Cluj est également un centre judiciaire et militaire importante. à partir de 2012 maire Emil Boc la Parti libéral-démocrate

Zone souterraine

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: région métropolitaine Cluj-Napoca.

en Décembre 2008 Il a été formé région métropolitaine, qui comprend la ville aussi 16 communes voisines, dans le but d'améliorer le développement économique de la région

Découpage administratif

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: District Cluj Napoca.

La ville est divisée en quartiers (cartier en roumain) Qui élisent leur propre conseil. jusqu'à ce que 2005 il y avait 16 districts, par la suite, à la suite de la construction de nouveaux espaces, sont devenus 23.

jumelage

Cluj Napoca est jumelée avec les villes suivantes:[8]

  • Israël Be'er Sheva
  • Venezuela Caracas
  • États-Unis Columbia
  • France Dijon
  • États-Unis East Lansing
  • Allemagne Cologne
  • Albanie coryza
  • Philippines Makati
  • France Nantes
  • Italie parme, jumelée avec la Province de Parme[La coopération internationale, aucun jumelage.]
  • Hongrie Pécs
  • États-Unis Rockford
  • Royaume-Uni Rotherham
  • Brésil Sao Paulo
  • Corée du Sud Suwon
  • Croatie Zagreb
  • Chine Zhengzhou

sportif

Ils sont basés en équipe Cluj-Napoca football la CFR Cluj et dell 'U Cluj, aussi bien que CFF Olimpia Cluj, parmi les plus qualifiés du football femelle championnat roumain et avoir représenté à plusieurs reprises la Fédération de football de la Roumanie en Ligue des Champions de l'UEFA Femmes.

En 2017 Cluj-Napoca a accueilli le groupe de C 'Eurobasket 2017, avec des équipes comme Espagne et Croatie.

L'équipe locale football, la Cluj croisés, Il a gagné 2 fois le RoBowl.

Galerie d'images

Cluj-Napoca
Cluj-Napoca Panorama

notes

  1. ^ Voir. Carte de la Roumanie publié dans Umberto Ademollo, Les Etats de l'Europe après la Seconde Guerre mondiale, dans "Les rues de l'Italie et dans le monde« Année I, n. 2 (Février 1933-XI), p 143.
  2. ^ Cluj Région métropolitaine de données, cjcluj.ro. Récupéré le 13 Juillet, 2010.
  3. ^ Buletinul Oficial al RSR, Partea I, Vineri, 18 octombrie 1974.
  4. ^ Ioan Drăgan, membre de la Commission de Héraldique, filiale de Cluj et le directeur de la National Cluj: "soins de Stema este acum nu un fost aprobată niciodata şi, Prin urmare, folosirea et constituie ou încălcare à legilor în vigoare" (Stema Clujului et folosită ilegal, publicat în Gazeta de Cluj, 18 avril 2005 Classé 27 septembre 2007 sur l'Internet Archive.)
  5. ^ Jewish Virtual Library.
  6. ^ Varga Árpád: Erdély etnikai felekezeti statisztikája és (1850-1992)
  7. ^ RATUC ISI întinde tentaculele
  8. ^ Liste Twin Cities, primariaclujnapoca.ro. Récupéré 12 Juillet, 2010.

bibliographie

  • Dorin Alicu, Ion Ciupea, Mihai Cojocneanu, Eugenia GLODARIU, Ioana HICA, Petre Iambor, Gheorghe Lazarov. Cluj-Napoca, de la începuturi până azi. Cluj-Napoca: Clusium, 1995, ISBN 973-7924-05-3
  • Gheorghe Bodea. Clujul vechi şi nou. Cluj-Napoca, 2002.
  • Lukács József. Povestea orasului-Comoara. histoires Scurta à Clujului şi monumentelor sel. Cluj-Napoca: Apostrof, 2005, ISBN 973-9279-74-0
  • Ştefan Pascu, Iosif Pataki, Vasile Popa. Clujul (Ghid istoric). Cluj, 1957.
  • Ştefan Pascu (ed.). istoria Clujului. Cluj-Napoca, 1974.

Articles connexes

  • Transylvanie
  • Mattia Corvino
  • RATUC
  • Roumanie
  • CFR Cluj
  • U Cluj

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Cluj-Napoca
autorités de contrôle VIAF: (FR239002851 · GND: (DE4073479-1