s
19 708 Pages

Cinisello Balsamo
commun
Cinisello Balsamo - Crest Cinisello Balsamo - Drapeau
Cinisello Balsamo - Voir
Piazza Gramsci et Église de Sant'Ambrogio
localisation
état Italie Italie
région Région-Lombardia-Stemma.svg Lombardie
ville souterraine Province de Milan-Stemma.png Milan
administration
maire siria Trezzi (PD, précédemment SEL) De 06/10/2013
territoire
Les coordonnées 45 ° 33'N 9 ° 13'E/45,55 ° N ° E 9,21666745,55; 9.216667(Cinisello Balsamo)Les coordonnées: 45 ° 33'N 9 ° 13'E/45,55 ° N ° E 9,21666745,55; 9.216667(Cinisello Balsamo)
altitude 154 m s.l.m.
surface 12,72 km²
population 75659[1] (31-12-2016)
densité 5 948,03 ab./km²
fractions Balsamo
communes voisines Bresso, Cusano Milanino, Monza (MB) Muggiò (MB) Nova Milanese (MB) Paderno Dugnano, Sesto San Giovanni
autres informations
Cod. Postal 20092
préfixe 02
temps UTC + 1
code ISTAT 015077
Cod. Cadastral C707
Targa MI
Cl. tremblement de terre zone 4 (Très faible sismicité)
Cl. climat zone E, 2404 GG[2]
gentilé Cinisellesi
patron Ambrose
Jour de fête 7 décembre
cartographie
Carte de localisation: Italie
Cinisello Balsamo
Cinisello Balsamo
Cinisello Balsamo - Carte
Placez la ville de Cinisello Balsamo dans la ville de métro de Milan
site web d'entreprise

Cinisello Balsamo (distinctement Cinisell, AFI: [Tʃinizɛl], et Balsom, AFI: [Bɑːlsum], en dialecte local) Il est commune italienne 75 659 habitants[1] de la ville de métro de Milan en Lombardie. Il a été formé à 1928 l'unification des deux communes distinctes Cinisello et Balsamo[3][4], qui encore aujourd'hui identifie les deux principaux quartiers de la ville.

En nombre d'habitants est la troisième ville de la métro de la ville après Milan et Sesto San Giovanni et est le neuvième Lombardie[5] et la soixante-cinquième de l'Italie. La ville fait partie du territoire de Milan Nord[6].

Géographie physique

territoire

La ville se trouve dans le haut plaine lombarde, à 154 m s.l.m.[7], le bord sud de Brianza. Le quartier est presque entièrement urbanisée, à l'exception de la zone sud-ouest inclus dans Parco Nord Milano et la zone agricole au nord près de la Route périphérique nord. Dans le cadre de la zone urbaine de grand Milan, limites Sesto San Giovanni, Monza, Bresso, Muggiò, Nova Milanese, Cusano Milanino et Paderno Dugnano; pas directement à la frontière Milan, à partir de laquelle elle est séparée par une zone mince de parc urbain (une partie de la Parco Nord Milano) Entre la commune Sesto San Giovanni et Bresso.

Historiquement, les municipalités ont été caractérisées par la présence d'une étendue boisée massif, comme en témoignent notamment dall'intitolazione de Église de Sant'Ambrogio à Cinisello, dit exactement à nemus, à-dire traduit de latin dans les bois. Toujours à partir d'un recensement effectué en 1 781 il semble que Balsamo possédait 62 pôles milanais de bois, tandis que Cinisello 43.[8]

climat

Le climat de Cinisello Balsamo est de type continental, avec des hivers généralement froids et des étés chauds et humides, très chaudes et humides et mal ventilés. Au cours de l'été, cependant, il est possible des journées chaudes et tempête (généralement liée à la détérioration des conditions de l'Ouest) tempérer temporairement la chaleur.[citation nécessaire]

Du point de vue législatif de la ville de Cinisello Balsamo nous tombons classification climatique et parce que Degrees jour la ville est 2404, la limite maximale admissible pour l'allumage du chauffage est de 14 heures par jour du 15 Octobre au 15 Avril[9].

Les origines du nom

Cinisello (À l'origine Cinixellum) Tire son nom de Cinis Aelli, traduit par les cendres de Elli, en référence à une famille hypothétique d'origine romaine, qui ici aurait été enterré.[10] Balsamo (À l'origine Balxamum et Balsemum) Au lieu d'une Dérive ancienne famille noble de Milan Xe siècle, cela donnerait à partir de 'XIe siècle le nom Balsamo le territoire correspondant.[11]

histoire

D'origine unification

Les origines de la Cinixellum et Balsemum remontent à il y a plus de 2000 ans, à un moment où la légions romaines conquis le Gallia Transpadane. Les cartes anciennes montrent en fait les traces de siècle romain: le fondation et decumano Max, les deux axes principaux de la division des terres, où se trouve aujourd'hui traversé Eglise de Saint-Eusèbe.[12] Pendant treize siècles, ce fut le centre de la vie civile, sociale et religieuse de la communauté Cinixellum. Le village de Balsemum Il a été développé au lieu d'environ trois miles au sud-est de cela. A pierres tombales païens Sant'Eusebio ont été trouvés dans la IVe siècle et témoignages dans l'église sont encore conservés les Ve siècle. Dans les temps Lombard, après la mort de la reine Théodelinde, probablement vers le milieu de septième siècle, les agriculteurs ont construit l'église dédiée à Sant'Eusebio, en utilisant des matériaux pauvres selon la disponibilité du lieu: des cailloux, de la boue et des dalles en pierre de l'époque romaine.[12]

Cinixellum et Balsemum ils appartenaient à église de Desio[13], d'où venaient les prêtres pour célébrer la messe et les sacrements. A partir de la seconde moitié de XIIe siècle Cependant, les agriculteurs de Cinixellum ils ont commencé à établir environ un mile au sud de Eglise de Saint-Eusèbe, la construction de leurs maisons autour d'une grande région qui allait devenir la place principale.[12][14]

A la fin de XVe siècle la nouvelle colonie rurale de Cinisello a été doté d'une paroisse, l'avenir Église de Sant'Ambrogio, réalisé en relief sur un talus pour le fixer par l'eau stagnante. à partir de 1630 un 1632 la peste le flailing Duché de Milan: a Cinixellum sur une population de 650 habitants périront 73. A la fin de la peste, la paroisse Don Francesco Solari et la communauté comme un signe de reconnaissance, a décidé de construire une nouvelle église plus grande, dans le style baroque, au lieu de la précédente.[12] Les réponses aux 45 questions réel a atteint le recensement la 1751 Il montre que la municipalité de Cinisello comptait environ 1 300 habitants;[15] au prochain recensement (Statistiques des âmes Lombardia) de 1771 à la place part atteint 1.624 habitants. [16] Les réponses aux 45 questions réel a atteint le recensement la 1751 Cinisello semble qu'il a été administré par une console, un maire et deux conseillers représentants du peuple élu par la console et le maire. Ces deux représentants ont été chargés de la supervision le règlement en douceur de tous les milieux d'affaires et ils ont apprécié le droit de vérifier, la reconnaissance, la signature et l'approbation Recommencez les charges publiques. Il y avait un greffier, et lors de la compilation recommencer Elle a été prise sur un ragionatto de Milan, en charge des comptes. L'augmentation des impôts de cette façon établie a été confiée à un collecteur de dettes nommé tous les trois ans. Du point de vue de la compétence aboutissait au maire de Desio, où il a dû payer une redevance appropriée pour les services offerts.[15] en 1786, conjointement avec le nouveau compartiment territorial de la Lombardie autrichienne[17] Cinisello et Balsamo, Ils ont été inclus dans Province de Milan, tout en restant dans la église de Desio.[16][18]

en 1805, en époque napoléonienne, selon le nouveau recensement, il a tenu Cinisello était considéré comme classe commune III, comptant 1.688 personnes.[19] Le 4 Novembre, 1809, Cinisello et Balsamo, enregistré à la fois Département de Olona avec le capital Milan, après avoir été adopté par le district Desio le district de Monza[20], Ils ont été réunis en un seul joint appelé Cinisello, avec la fraction rejoint Balsamo.[19][21] Au moment de l'agrégation et Cinisello Balsamo, la nouvelle municipalité puisque la somme précédente atteint les unités 2887.[19] Cependant, une fois l'automne napoléon le balsamesi réclamé leur autonomie municipale, qui a été immédiatement accueilli par le nouveau gouvernement Habsbourgs.[22] Selon le notification du 23 Juin 1853 Cinisello comptait 2.609 habitants;[23] en collaboration avec le syndicat temporaire des provinces de Lombardie Royaume de Sardaigne, en 1859, 2668.[24] À partir du prochain recensement, opéré après dell 'Unification de l'Italie, en 1861, données démographiques Ils sont constamment surveillés tous les dix ans.[25]

Balsamo Il a été doté d'une salle de ville 1893, grâce aux dons de Benedetto Confalonieri, un balsamese riche; jusque-là, il avait été utilisé pour les fonctions administratives des locaux privés mis à la disposition de temps à autre par des conseillers ou maires.[26] A Cinisello un hôtel de ville a été construit à la place seulement 1911, remplacer les emplacements précédents dans les locaux de la Villa Arconati Visconti Arese avant et Villa Ghirlanda Silva plus tard. Un maire veut la mort Noël Confalonieri, qui a fait don aux citoyens: dans sa mémoire serait consacrée la place à l'extérieur.[27] comparaison intéressante dans les différents recensements opérés par 1861 un 1921 parmi la population et celle de Cinisello Balsamo, considéré conjointement que du recensement 1931, d'abord après l'unification. La différence de population, d'abord de quelques centaines d'habitants, suite à la croissance de la population de deux maison commune est beaucoup plus grande pour Cinisello, qui subit le développement ultérieur, cependant, en dépit de la croissance des Balsamo, favorisé par la proximité sixième et ses industries.

Le 5 Octobre 1924 le maire de Cinisello Emilio Baj Macario Il a eu l'honneur d'avoir à accueillir le chef au Palais Municipal Benito Mussolini, en ville à la quatrième édition du Coupe Baracca, un Aviation Clerici Champ, suite reporté pour le mauvais temps. A cette occasion, la leader Il a été accueilli par deux ailes de la foule en délire qui avait massé des deux côtés de la rue Frova, qui a conduit à la mairie, où il a reçu la citoyenneté d'honneur.[28]

Cinisello Balsamo
reconstruction des villages de Cinisello Balsamo et les cartes de Cadastre de Charles VI (1721-1722).

l'unification

Cinisello et Balsamo, encore des villages agricoles, ils ont été à nouveau fusionné définitivement 13 Septembre 1928[3][4], Elle mesure précédée officiellement par la réunification des deux sections fascistes locaux. L'unification a été acceptée comme une imposition d'en haut, et il a été particulièrement mal toléré par le peuple Balsamo, discrimination en particulier dans le bureau municipal, qui a été transféré à Cinisello. Le préfet juste a pris ses fonctions, le comte Ferdinando Lalli, il personnellement engagé dans la procédure, adressant à un appel posté sur les places publiques tous les citoyens, affirmant que l'unification permettrait une amélioration des conditions sociales et économiques des deux centres.[29] Comte Ferdinando Lalli acquitté pleinement leurs fonctions, car ils devraient encore attendre plusieurs décennies avant que la rivalité entre Balsamo et Cinisello ils avaient complètement repassé. Au commissaire préfectoral a succédé comme Alberto Monti, ancien maire de Balsamo (1926-1928); un rappel symbolique de l'union des deux municipalités de la ville a donné une plaque commémorative[30][31], placé dans l'atrium du Palazzo Comunale Piazza Confalonieri. La plaque, la chute du fascisme, serait détruite par la population.[22]

Le 4 Novembre, 1931 Il était une date particulièrement importante pour la municipalité nouveau-né de Cinisello Balsamo: la présence du maire et le sénateur Alberto Monti Innocenzo Cappa, conférencier principal, a été inauguré le réseau d'aqueduc de la ville, terrain de sport (derrière l'aqueduc, l'école et la Cadorna MAIRIE), et le début des travaux pour la construction du système de drainage et la nouvelle route qui unirait Cinisello et Balsamo[32], ce dernier a inauguré le 28 Octobre 1932, pour marquer le dixième anniversaire de Mars sur Rome.[33]

toujours en une trentaine d'années les citoyens du village des deux centres sont concentrés autour des centres historiques Cinisello (Piazza Vittorio Emanuele et Église de Sant'Ambrogio) Et Balsamo (la sanctuaire de San Martino). Cependant, au vu de ces années Balsamo, plus près de sixième Il renonçait à son caractère purement agricole, se trouvant avec un plus distinctement la population ouvrière. La réalisation des nouveaux quartiers par les fabricants de coopératives a de toute façon de ne pas modifier le tissu urbain, qui est maintenu à peu près cohérente et homogène jusqu'à ce que la suite de guerre. À partir de fait depuis le début de la cinquantaine nous avons assisté à une déformation totale de l'identité et les caractéristiques physiques des deux villes, en raison de la forte immigration qui intéresse Milan et toute la terre autour d'elle.

Le grand développement de la construction

Cinisello Balsamo
Liberty Street dans les années cinquante, avec les arrêts du SAS (Bus Company Sestesi)
Cinisello Balsamo
Le noyau historique de la Cinisello sixties

Sa proximité avec les grandes industries milanais et de grandes usines sixième, en fait, il a poussé de plus en plus de gens qui y cherchent un emploi ou de travail pour régler à Cinisello Balsamo. Le tissu urbain, caractérisé par une architecture médiocre et le caractère rural (avec les maisons typiques vieux de la cour), a été presque entièrement remplacés par de nouveaux types de logements. Dans les petites parcelles de parcellaire provenant du jardin et annexé aux biens Villa Casati Stampa Ils ont continué à former la plupart des petits bâtiments et des villas, semblable à ce qui se passait encore loin de la ville dans la banlieue de Borgo mixte. Le long de la Voie de la Liberté a axe pour former un rideau assez homogène de nouveaux bâtiments de 4-5 étages, alors que tout autour des vieilles maisons commençaient à céder la place à de nouveaux bâtiments. Par la suite, le tissu de la ville est devenue de plus en plus inégale, avec une croissance assez incontrôlée de nouvelles colonies surgirent de grande hauteur au niveau local complètement hors d'échelle et hors contexte, même dans un tissu d'un autre genre. Les nouveaux bâtiments intensifs concentrés le long de la Viale Fulvio Testi, au quartier Crocetta actuels et Villa Rachel; les établissements populaires ont été construits sur le bord nord de la ville, près de Saint-Eusèbe. Dans le bâtiment et public gratuit appuie fortement la coopérative, qui depuis des décennies précédentes avait été activement impliqué dans le développement immobilier dans la ville.

en 1971 Gramsci Square, la place centrale Cinisello, Il a perdu l'arrangement historique qui lui avait donné le surnom la Perle, en raison de la forme ovale à double bordé à partir de laquelle a été caractérisée. A sa place, il a été construit une nouvelle place, caractérisé par des structures en béton (y compris l'amphithéâtre central) et les jardins.[34] la soixante-dix ont ensuite été marquées par la démolition intense d'une grande partie de l'ancien tissu urbain, il a eu lieu comme maintenant trouver décousue et inadéquate dans la ville (le titre dont il revendiquait en Cinisello Balsamo 1972[35]). en 1972 Villa Orsini a été démoli Pecchio à Protti Balsamo[36], en 1973 Il a procédé à la démolition des deux tribunaux, y compris l'effritement entre la Via Cadorna et Via Martinelli, retardée de plusieurs mois en raison du tournage Crime d'amour, Voici tiré par Luigi Comencini.[37] Les mêmes années, les démolitions via Mariani, un souvenir du temps pour pouvoir être complètement gérable, de la place Piazza Soncino Italie, à travers les greniers des bâtiments anciens.[38] A Cinisello continue ont commencé en démolition sixties, enchâsser la disparition ultime de Villa Lampugnani De Ponti.[39]

la soixante-dix Cependant, il a également été les années où l'administration municipale, dirigée par le maire Enea Cerquetti, intervint dans la vie sociale et administrative de la ville, avec l'inauguration en 1971 le nouveau bâtiment municipal, en cours de construction de l'expansion précédente de la mairie depuis 1969,[27][40] et 1973 la salle de sport Salvador Allende, qui a ouvert le 12 Novembre 1973 avec un concert spécial par le Teatro alla Scala de Milan.[41] en 1974 après une longue négociation avec la famille Cippelletti - le propriétaire de la propriété 1926 - la Ville avait le meilleur de Villa Ghirlanda Silva, transformé en un centre civique et culturel, acquis avec son parc, qui a été rendu public.

en années quatre-vingt Cinisello Balsamo continue de croître, pour atteindre un pic de plus de 80 000 en 1981. La surface municipale arrive à un point de saturation presque totale. Les deux seules régions épargnées sont les anciennes zones agricoles au sud de la ville, se sont imposés comme North Park en soixante-dix et les zones nord, relevant actuellement du le Parc Grugnotorto.

depuis la années nonante Il commence à la ville une saison de renouveau, caractérisé notamment par la reconstruction de la nouvelle Piazza Gramsci, en rapportant aux projets de réaménagement Balsamo, avec la restauration de la Villa Di Breme Gualdoni Four et la rénovation de la place Soncino[42], et l'arrivée de metrotramvia en ville (2008).

en 1999 la Ville avait en effet lancé un concours pour la reconstruction de la place Gramsci, puis gagné par Dominique Perrault.[43] La nouvelle place, presque entièrement piétonne, se caractérise par une zone boisée, dans le centre sud-est et les nuances éblouissantes particulières (blanc) des matériaux dont il est constitué (porphyre, le béton et le marbre). Un total de relooking de mobilier urbain accompagné d'une reconfiguration complète des espaces a également eu lieu sur le chemin de la nouvelle ligne ferroviaire de la ville, en particulier le long de la Via Libertà et la façon Frova, entièrement repensé et fait le trafic limité.

symboles

L'emblème de la ville englobe désormais celles des deux communes unis. L'emblème est constitué par un partie (En héraldiques[44], un bouclier divisé verticalement en deux parties égales), dont le droit héraldiques (à gauche pour le spectateur) présente dans le champ rouge a traversé les chiffres du ministère et de l'épée, symbole Balsamo, signer ce territoire dès le départ »XIe siècle Il était sous la juridiction de Archevêques de Milan. La seconde moitié de l'écran est un domaine bleu du lion de l'hôpital rampant couronné et une double croix sur un fond bleu, symbolisant Cinisello, selon signifie que ces terres, appartenant déjà à un certain Lanfranco della Pila, ont ensuite été laissés à l'hôpital de l'héritage San Simpliciano de Milan.

Monuments et sites

architecture religieuse

Les églises de la ville

La ville de Cinisello Balsamo a sept paroisses[45][46]. A deux paroisses historiques de Saint-Ambroise[47] et San Martino[48], respectivement les communes de référence de Cinisello Balsamo et ont été joints à partir de la fin de la cinquantaine cinq autres paroisses au service de chacun de plusieurs nouveaux quartiers de la ville. Ils sont la paroisse de Saint-Eusèbe[49], celle de Saint-Joseph[50] Borgo mixte, celle de Saint-Pie X[51] le Campo dei Fiori, l'une de la Sainte Famille[52] Bellaria et St. Pietro Martire[53] alla Crocetta.

Cinisello Balsamo
La cour de l'oratorio Saint-Louis

Chaque paroisse possède sa propre chapelle, conçu pour être un modèle possible de l'éducation et l'un d'agrégation et la croissance de l'espace pour les enfants et une référence pour l'ensemble de la communauté catholique.[46] Les sept orateurs sont celui de Saint-Louis[54] Cinisello, celle de Saint Pie XI[55] Balsamo, celle de Saint-Eusèbe[56] dans le quartier, celui de Don Bosco[57] Campo dei Fiori, de San Domenico Savio[58] Borgo mixte, celle de la Sainte Famille[59] Bellaria est à Emmaüs - Marie Auxiliatrice[60] alla Crocetta.

D'un point de vue architectural, les églises les plus importantes de Cinisello Balsamo sont Église de Sant'Ambrogio à Cinisello et sanctuaire de San Martino à Balsamo; ceux-ci doivent alors être ajoutés à la église de Saint-Eusèbe. D'autres importantes églises de la ville pour leurs paroisses respectives de San Giuseppe à Borgo mixte (1957-1958)[61], celle de Saint-Pie X à Campo dei Fiori (1974)[62], celle de la Sainte Famille à Bellaria (1976-1977)[63][64], celle de Saint Pietro Martire à Crocetta (1968-1973)[62][65]. Ceux-ci sont ensuite ajoutés à la nouvelle église de Saint-Martin à Baume (1957-1961)[66][67] et la nouvelle église de Saint-Eusèbe (1996), Se levèrent pour faire face à l'augmentation considérable de la population, qui a fait l'insuffisance des structures historiques précédentes.

Cinisello Balsamo
la Église de Sant'Ambrogio Cinisello.

Ils ont finalement partie de la paroisse de Saint-Martin à Baume[68] la église San Bernardino (XVIe siècle)[69] Robecco et Eglise de Santa Margherita la Cornaggia (1961)[68], ce dernier type au lieu d'une précédente art oratoire, dont le plus ancien témoignage remonte à visiter Carlo Borromeo la 1579. le petit oratoire de campagne survit encore aujourd'hui dans des conditions précaires, pris entre une vieille cour et un bâtiment plus récent, qui est complètement caché.[68] Une seconde art oratoire, ledit lieu San Bernardino à côté de l'église du même nom et l'ancienne Villa Pallavicini Mantovani, a été démoli lors de la reconstruction de ce dernier, 1998.[69] Installé dans l'église construite dans la Villa Pallavicini Mantovani, cependant, il a été récemment restauré par un tableau XVIIe siècle représentant la Vierge avec quatre saints, a déménagé en Juillet 2008 à l'intérieur de l'église. L'attribution de l'affirmation de la peinture: certains peuvent être Camillo Procaccini, selon une autre Luigi Miratori ledit Genovesino.[70]

Église de Sant'Ambrogio
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Église de Sant'Ambrogio (Cinisello).
la Église de Sant'Ambrogio[71] (Patron et protecteur de Cinisello), Établie en XVIe siècle Il est la principale église de la ville. Son histoire est marquée par de nombreux travaux de rénovation qui ont eu lieu sur le corps d'origine au cours des siècles (1575-1579, 1636-1644, 1724-1727, 1807, 1840). Cependant, l'église doit son aspect actuel aux rénovations effectuées au cours des sixties à la demande de don Massimo Pecora, qui a ajouté deux ailes au corps central d'origine et l'intérieur entièrement rénové, intégrant les Chapelle de Saint-Charles et diverses chapelles mineures, afin d'exploiter les espaces. Parmi les autres interventions rappellent la construction de la crypte et la Penitenzeria, la reconstruction de l'autel et la création d'une fenêtre impressionnante vitrail aux épaules abside, l'œuvre de Leonardo Spreafico.
L'église a maintenant légèrement la teinte rosâtre, après la dernière restauration effectuée entre le 2008 et 2010, qui a vu la restauration de l'édifice, la façade, le clocher et la restauration des mêmes cloches.
Santuario di San Martino
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Santuario di San Martino.
la sanctuaire de San Martino[72] (Saint patron et protecteur de Balsamo), est l'ancienne église principale Balsamo, placé à la fin de l'avenue du Souvenir, sur la Via San Saturnino. Il doit son aspect actuel pour commencer à reconstruire XXe siècle, qu'il a vu la construction d'une nouvelle façade et l'ajout de deux allées latérales, ce qui a donné l'église sa forme actuelle d'une croix latine. A l'intérieur, il abrite les reliques de San Saturnino Martire et bienheureux Balsamo Abate.[73]
Eglise de Saint-Eusèbe
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Eglise de Saint-Eusèbe.
la église de Saint-Eusèbe[74] Il est le plus ancien lieu de culte sur le territoire de Cinisello et Balsamo. Placé à un moment donné au centre de la petite agglomération rurale de Cinisello,[12] Il situé dans une zone dédiée à l'enterrement des morts depuis IVe siècle. Toutefois, aucun document montrant précisément la période de fondation du lieu de culte;[75] selon l'hypothèse de Luciano Caramel ce serait même recherché entre la fin Xe siècle et le début de 'XI.
L'aspect actuel de l'église est due plutôt à la remise à neuf lourds fonctionnant dans la seconde moitié de 'huit cents le pasteur de Sant'Ambrogio Vitaliano Rossi et les deux interventions de consolidation ultérieures opérées en 1931 et entre le 1991 et 1993.[75]

cimetières citoyens

Cinisello Balsamo a trois cimetières publics aujourd'hui à Balsamo[76], à Cinisello[77] et le nouveau cimetière[78] la frontière avec Muggiò.[79]

Historiquement, les anciens cimetières Cinisello et Balsamo Ils se tenaient près de l'église du village; en particulier, le premier fait est étirée autour de la primitive Église de Sant'Ambrogio, sur la digue qui protégeait contre les eaux stagnantes.[80] Il ne faisait que suivre l'adoption de l'interdiction imposée par 1743 de Marie-Thérèse d'Autriche qui exigeait la séparation physique entre les lieux de lieux de culte et d'inhumation, nous devions penser à de nouveaux cimetières. ainsi, dans 1787 a été construit le nouveau cimetière Cinisello, élargi pour la première fois en 1829 et une seconde entre le 1896 et 1897. Après les transformations entre 1943 et 1944, présente aujourd'hui sous sa forme définitive dans la réception 1972. Dix ans plus tard, 1982, Il a finalement été ouvert le nouveau cimetière, près de la frontière Muggiò.[81] en face de la Église de Sant'Ambrogio, sur la place, il est aujourd'hui encore présente une croix stationale, érigée à la fin de XVIIe siècle par le curé Gio. Batta Griffanti à l'intérieur du vieux cimetière à Cinisello.[82]

Cinisello Balsamo
cimetière Balsamo, avec des chapelles de Martinelli et Marchesi Imprimer.

Une deuxième croix stationale, datant XVIe siècle, aujourd'hui disparu, était sur la zone autrefois occupée par l'ancien cimetière Balsamo[82], laquelle il a prorogé au sud de sanctuaire de San Martino, près de la chapelle actuelle.[83] Une troisième croix, toujours XVIe siècle Il était situé sur la route de Balsamo Il a conduit à sixième: Il est proposé en collaboration avec la construction du passage souterrain dell 'Milan-Bergame, parmi sixties et soixante-dix et placé sur la place en face de Saint-Pierre Martyr, seulement 1973.[84][85]

Le cimetière Balsamo
La construction du cimetière Balsamo Il a eu lieu en 1877, sur un terrain donné par la marquise Cristiana Morosini, veuve du marquis de Soncino Press. Élargi une première fois entre la 1892 et 1894, Enfin réarrangé de façon permanente dans 1961, Aujourd'hui, il abrite deux chapelles: celle de l'impression Marquis Soncino et que la famille Martinelli. Ce dernier est un bâtiment en briques avec une croix grecque, dans laquelle est stockée une fresque assez intéressante par un artiste inconnu représentant la Déposition du Christ, datant du début XXe siècle. Tous les murs intérieurs seront décorés de motifs floraux et végétaux.[86]
Cinisello Balsamo
L'ancienne route Frova, avec le tissu de bâtiment historique devant Villa Ghirlanda Silva.

L'architecture civile

villas historiques

A partir du dix-septième, il se répand progressivement la mode de ce qu'on appelle Villas de plaisir, résidences rurales élégantes que les nobles de l'époque ont été construits en dehors de la ville (dans le cas particulier Milan, en direction de Brianza et le long du cours de la navires). Cinisello Balsamo a donc été enrichi par un certain nombre de ces résidences, le plus important dont - la taille, la valeur historique et architecturale - est sans aucun doute Villa Ghirlanda Silva, actuellement détenue par la Ville, qu'il utilise comme centre civique. Aujourd'hui, ils survivent aussi cinq autres, comme ils l'ont dans la plupart des cas perdu toute connotation importance architecturale ou artistique.

Cinisello Balsamo
extérieur Villa Ghirlanda Silva.
Villa Ghirlanda Silva
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Villa Ghirlanda Silva.
fondé en Cinisello Frova sur le chemin actuel, Villa Ghirlanda Silva[87] est toujours dans un endroit centre-ville habité, derrière Église de Sant'Ambrogio et adjacent à Villa Suigo Caorsi Spreafico. datant de 1660 mais beaucoup changé, était la célèbre résidence de banlieue des comptes Donato II et Ercole Silva, ici que, dans le passé, ils ont préparé les différentes collections et collections de divers types, maintenant dispersés. Son parc a été la première réalisation complète de jardin anglais en Italie, personnellement supervisé par Ercole Silva, déjà l'auteur entre autres du traité L'art des jardins anglais (1801). Propriété municipale de 1974 Il était jusqu'à 2012 siège de la bibliothèque publique, alors que le 2005 maisons dans ses ailes sud Musée de la photographie contemporaine; ses motifs sont régulièrement ouverts au public.
Villa Ferrari Casnedi Casati Stampa di Soncino
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Villa Ferrari Casnedi Casati Stampa di Soncino.
fondé en Balsamo Soncino sur la place actuelle, Villa Ferrari Casnedi Casati Stampa di Soncino[88] comme poste initialement situé au bord, il s'a trouvé au cours des dernières décennies dans un endroit assez central dans la ville, donnant entre autres sur la nouvelle église de Saint-Martin. construit entre 1590 et 1608 Il était dans la dernière résidence du Casati Stampa di Soncino. A partir de la seconde moitié de XXe siècle Il appartenait à Pères Pauline Ils ont mis en place un atelier; Actuellement, il abrite le Société de Saint-Paul (déjà Editions Pauline). l'historien jardin français, en partie compromise par des bâtiments plus tard, il a été récemment restauré à sa configuration d'origine.
Cinisello Balsamo
Villa Di Breme Gualdoni Four.
Villa Di Breme Gualdoni Four
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Villa Di Breme Gualdoni Four.
fondé en Balsamo le long de la présente via Martinelli, Villa Di Breme Gualdoni Four[89] Il est situé dans un endroit relativement central que la ville au village, non loin de sanctuaire de San Martino. Construit à la fin XVIIIe siècle sur des structures préexistantes d'un bâtiment précédent, est aujourd'hui agi selon le renouvellement stylistique entre la 1808 et 1814 par le Marchese Ludovico Giuseppe Di Gattinara Arborio Breme. Acheté par la ville 1999 après une longue période de négligence, il est maintenant une branche de 'Université de Bicocca. l'historien jardin anglais qui a ouvert derrière la villa, considérablement réduit, est un parc public d'aujourd'hui.
Villa Arconati Visconti Arese
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Villa Arconati Visconti Arese.
Construit sur la place principale Cinisello (Maintenant Piazza Gramsci)[90], Villa Arconati Visconti Arese[91] Il est au sud de Église de Sant'Ambrogio. Attribuable à une période entre la fin de la XVII et au début XVIIIe siècle, Il a été acheté en après-guerre la coopérative notre Maison et est aujourd'hui converti à usages multiples (commerces, bureaux, résidentiel et culturel). Gardez actuellement que la cour principale, située au nord du bâtiment central, et le jardin que derrière lui étiré est maintenant entièrement occupé par de nouveaux bâtiments.
Villa Suigo Caorsi Spreafico
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Villa Suigo Caorsi Spreafico.
fondé en Cinisello dans l'ancien quartier à Monza (Maintenant Via Sant'Ambrogio)[90], Villa Suigo Caorsi Spreafico[92] Il est situé dans une position centrale pour présenter la ville, près du côté sud du parc Villa Ghirlanda Silva. Datant de la première moitié de l'aile XVIIe siècle Il présente aujourd'hui diversement modifié, tout en conservant à l'intérieur un escalier remarquable avec deux rampes avec une balustrade du premier XVIIIe siècle. à partir de après-guerre Saint-Louis abrite l'oratoire; le parc historique de la villa survit une partie réduite, en mauvais état, situé à l'est du bâtiment.
Villa Pallavicini Mantovani
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Villa Pallavicini Mantovani.
Fondée en Robecco (Balsamo) Près de l'axe pour l'avenir prospective Villa royale de Monza (aujourd'hui 36 Etat, Villa Pallavicini Mantovani[93] Il est encore dans une position très marginale par rapport aux citoyens du village. construit en XVIIIe siècle dans le style baroque, il semble être complètement perturbé aujourd'hui à la fois dans son usine qui, à son intérieur, après avoir été utilisé depuis XXe siècle au logement social. À l'heure actuelle, il est restauré pour un usage résidentiel; Aucune trace est laissée à la place du jardin historique.

Architectures disparu

Cinisello Balsamo
La façade de la Villa Pecchio Orsini Protti.

Par le passé, étaient également présents sur le territoire de Cinisello Balsamo deux villas nobles, Villa Pecchio Orsini Protti[94], près de l'actuelle Via Cadorna Balsamo, et Villa Lampugnani De Ponti[95]., la zone de la salle de sport en Cinisello. Les deux ont été démolies au cours de la soixante-dix la XXe siècle.

Cinisello Balsamo
Villa Lampugnani De Ponti.

Ces deux villas sont portées disparues récemment ajouté deux autres bâtiments, enregistré dans cadastre thérésiennePalais et Casa Vitale Moriggia.[96] La première, en Cinisello, Il était sur le front ouest de la place de la ville puis (aujourd'hui Piazza Gramsci), qui occupe entièrement. Historiquement appartenu à Giovan Battista Vitale, a été développé dans le style baroque suivant un motif irrégulier dans un fer à cheval; derrière lui, à l'est, il a ouvert la grande jardin italien, une taille similaire à celle de la Villa Ghirlanda Silva. Le palais et le jardin attenant étaient déjà portées disparues à la fin de 'huit cents, remplacé par des bâtiments plus tard.

La deuxième place, en Balsamo, se via Sant'Antonio 8, avec un jardin et potager: à l'origine la propriété étendue à ceux de Casati Stampa di Soncino sur un côté et la route de sixième autres. Le bâtiment est assez élevé pour trois étages, comptant un total de trente-deux environnements. Son nom est lié au double séjour à Baume Andrea Appiani, Massimiliano invité Moriggia, il aurait fait une série de fresques. Adoptée à la suite par plusieurs propriétaires depuis le début de 'huit cents, Il a fini par devenir un hébergement populaire, démoli au début des années sixties. Quelques fragments des fresquesAppiani Ils ont été sauvés de la destruction grâce à l'Cipelletti, propriétaire au moment de Villa Ghirlanda Silva.[97]

Cinisello Balsamo
L'ancien hôtel de ville Cinisello.

autres architectures

L'ancien hôtel de ville Cinisello
L'ancien hôtel de ville Cinisello, situé sur la Piazza Confalonieri, datant 1905, Il présente une façade en forme néoclassique. Avant sa construction, les bureaux municipaux Cinisello avait trouvé situé dans les locaux de la Villa Arconati Visconti Arese et dans certains bâtiments adjacents à la Villa Ghirlanda Silva. Alors maire Noël Confalonieri Il a construit la nouvelle mairie, un don à la ville. Cependant, il est mort avant la fin des travaux, et la nouvelle mairie a été inauguré seulement un an après sa mort, lors d'une cérémonie en son honneur au cours de laquelle il a consacré la place à l'extérieur, le 20 Septembre 1911.[27]
Il a été rejoint en 1971 de la nouvelle mairie, construit à partir de la 1969 l'architecte Demetrio Costantino. Il a été inauguré le 2 Juin 1971. Rénové entre le 2011 et 2012 est toujours le siège de la chambre du conseil, le bureau de la présidence du conseil municipal, les salles des partis de la majorité et la minorité, registre et les autres bureaux.[27]
Dans le jardin, puis Luigi Cadorna école Il a été planté le 3 Avril 1932 la présence des autorités de la ville et les enfants d'un arbre dans la mémoire des écoles Arnaldo Mussolini[98], frère leader et président du Comité national des forêts, est décédé le 21 Décembre 1931. L'arbre, dont ne reste aucune trace de la plaque, est le grand Cedrus atlantica qui domine encore la gauche de l'hôtel de ville, une fois à l'intérieur des clôtures qui entourent la cour de l'école.[99]
L'ancien hôtel de ville Balsamo
A l'origine, la Ville de Balsamo Il avait été logé au conseiller de la maison Giovanni Bremond et 1882 à un maire de la propriété dell'allore locale Ambrogio Pozzi. Une mairie n'a été construite entre 1891 et 1893 grâce à un fonds substantiel Benedetto Martinelli, balsamese riche propriétaire terrien, il avait quitté la petit-fils Charles, maire Balsamo, pour la construction d'une mairie et une école. Le nouveau bâtiment a été construit sur l'ancien par le gel, que 1887 Il a été agrandi et nommé en l'honneur de Benedetto Martinelli, qui est mort l'année précédente.[100] Le bâtiment, de 1920 également logé local École primaire « Filippo Corridoni », avec l'unification des deux municipalités a perdu sa fonction et a été converti entièrement à l'école. Actuellement, le logement École Municipale de Musique.[26]

monuments

Cinisello Balsamo
Alors l'avenue du Souvenir dans Cinisello, en 1946, avec la mairie et l'école Cadorna.
L'avenue du Souvenir, à Cinisello
L'avenue du Souvenir[101] à Cinisello, mis en place par la ville de se rappeler à jamais le glorieux tombé par le grande guerre Il a été placé dans la zone devant l'hôtel de ville et l'école Cadorna, à l'extrémité ouest de la place Confalonieri.[102]
Il a été inauguré dimanche, 1 Juillet 1923 avec une grande cérémonie présidée par le maire Emilio Baj Macario. Chaque arbre, comme il est normal[103], Elle a été marquée par une plaque de bronze portant le nom des morts, reposant sur la fronde qui tenait la plante, peint selon les couleurs du drapeau national. Soixante ont été plantés des arbres en mémoire des nombreux tombés.[102][104] À la suite de l'assassinat des plantations d'origine, il a été probablement les plaques signalétiques pris en garde à vue par leurs familles; à Cinisello cependant les treize sont restés ont été enlevés par la municipalité et repositionné au-dessus des portes des salles de classe de l'école Cadorna. Une fois que cela a été mis hors service, le Bureau technique municipal provvedette la collection de tous ceux-ci, confiant le sculpteur Silvano Vismara, chargé de les recueillir dans une composition unique, situé au bureau technique.[102]
Del avenue à ce jour a été perdu toute trace: les tilleuls plantés à la place des arbres d'origine ont été abattus en fait les travaux de démolition en commun impliquant l'école Cadorna, devenir un centre culturel civique. Dans le réarrangement superficiel des meubles n'a pas été prise en compte de la disposition précédente, et nous avons procédé à une toute nouvelle réorganisation des espaces, effaçant toute la mémoire historique et symbolique du lieu.
Cinisello Balsamo
Memory Lane, dans Balsamo, probablement après la guerre.
Cinisello Balsamo
Monument aux morts
L'avenue du Souvenir, un Balsamo
L'avenue du Souvenir[101] à Balsamo, Aujourd'hui, l'avenue du Souvenir, a été créé le 27 Février 1923, Conformément à la circulaire de la Ministère de l'Éducation pour la création de parcs et avenues du Souvenir et circulaire[102][105] Inspection scolaire de Milan.[106]
Le choix du lieu où il est tombé sur le réaliser alors via Solferino, dans le tronçon entre la Via San Martino et via Cavour[107]. En plus d'être la route d'accès frontal à sanctuaire de San Martino, Il avait déjà été choisi pour le monument aux morts de balsamesi grande guerre, dont la première pierre a été posée le 20 mai 1920 (Comme il n'a été inauguré le 24 mai 1924). Le nombre initial de vingt-six arbres (de mémoire autant trouvés morts) spécifiées dans la résolution[108] Il a remplacé la quarante réelle, très probablement due à des recherches ultérieures sur le nombre réel de personnes tuées et disparues.[102]
L'avenue, sans avoir retenu les plantations originales[109], Elle survit encore aujourd'hui, comme compromis dans son aspect général et mal entretenu.

rues et places principales de la ville

Piazza Gramsci
déjà place de la mairie et Piazza Vittorio Emanuele[90], Il est la place principale de Cinisello, sur qui surplombe la dominante Église de Sant'Ambrogio. Caractérisé à l'origine d'un ovale central élégant, entouré d'arbres, il était connu à l'époque la Perle, elle dubs par les aviateurs, dont la référence était pour les atterrissages à proximité Bresso Airport.[34]
Sa conformation particulière, presque unique à Milan, avait donné sa réputation particulière entre les différents pays de la province, de manière à constituer encore plus Église de Sant'Ambrogio Cinisello même symbole.[34] en 1971 la place a été renversé avec une cure de jouvence lourde qui reconfiguré la conception: l'ovale a été remplacé par un amphithéâtre en béton, entouré de jardins, ce qui donnait encore la place d'un ton distinct de vert. en 1999 la Ville a organisé un concours national d'idées, réservé aux professionnels résidant dans 'Union européenne pour la reconstruction de la place de la ville. Les lignes directrices ont fourni une amélioration prévue des bâtiments historiques actuels, notamment en ce qui concerne la Église de Sant'Ambrogio, l'accent sur le caractère agrégatif qui devait maintenir la place et une révision de la circulation des véhicules et des zones piétonnes. Le gagnant, décerné par un jury plutôt prestigieux présidé par les architectes et les professeurs[110], il est avéré être Dominique Perrault.[43] Piazza Gramsci était donc intéressé par les années suivantes de travaux de reconstruction, qui révélèrent assez radicale: la nouvelle place est presque entièrement piétonne, malgré quelques révisions mineures de mobilier urbain, qui se révéla impraticable.
Cinisello Balsamo
vue sur parc de guirlande Villa.
Piazza Soncino
Grande place de la ville sur laquelle se dressent entre autres, l'église de Saint-Martin et le nouveau Villa Ferrari Casnedi Casati Stampa di Soncino. Refonte et inauguré en 2006 sur une zone précédemment utilisée pour se tenir debout. Le projet a également la reconstruction de la place de l'église, qui renforcerait sa présence.[111] Le manque de soins par l'administration municipale a cependant montré la place à l'état précédent avec des voitures en stationnement qui ont occupé les allées piétonnes, endommageant ou même détruire le mobilier urbain et les nouvelles plantations, ainsi que d'avoir un espace non qualifié public.
Piazza Costa
Délimité par les rues Pietro Meroni, Franco Ghezzi Avenue et Rebirth, il est apparu sur le front oriental de l'école primaire Andrea Costa. La place a été créé comme un espace rectangulaire assez homogène, composé de bâtiments bas datant la cinquantaine. Le rez-de-chaussée se caractérise par des arcades et des activités commerciales. a eu lieu l'espace central de la place en vert, tandis que les zones environnantes (caractérisée par un mobilier urbain assez prestigieux) sont occupés par une partie du marché Balsamo, le vendredi.

espaces naturels

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Parco Nord Milano et le Parc Grugnotorto.

Cinisello Balsamo offre de 1974 parmi ses historien des espaces verts parc de Villa Ghirlanda Silva, situé dans le centre-ville. Maintenant consolidée dans la vie commune de ses habitants, elle est flanquée de plusieurs petits espaces verts, réalisée à partir de années quatre-vingt. La ville est également proche entre deux parcs intercommunaux, Parco Nord Milano au sud, la réalité consolidée étant dans le pays depuis plusieurs décennies, et le Parc Grugnotorto au nord, y compris les zones agricoles résiduelles. Ce dernier plus que d'être un parc lui-même - en ce qui concerne la partie incluse dans la commune de Cinisello Balsamo - est un caractère agricole du parc, de sorte que l'intérieur continue les dernières activités agricoles survivants de la ville.

société

Démographie

Cinisello Balsamo
Old Court via Sant'Ambrogio.

recensement de la population[112]

Cinisello Balsamo


Cinisello Balsamo
Cinisello et Balsamo encore clairement distinct, représenté ici dans la Charte de manœuvre »IGM en 1878.

Jusqu'à ce que le recensement 1921 Cinisello et Balsamo Ils sont considérés séparément. La différence de population, d'abord de quelques centaines d'habitants, suite à la croissance de la population de deux maison commune est beaucoup plus pour Cinisello, qui subit un développement plus, cependant, en dépit de la croissance Balsamo, favorisé par la proximité sixième et ses industries.

année Cinisello Balsamo
1861 2805 2353
1871 2785 2379
1881 2905 2316
1901 3580 2431
1911 4396 2954
1921 4815 3140

Les groupes ethniques et les minorités étrangères

Selon les statistiques ISTAT[113] 1 Janvier 2016, la population étrangère dans la commune était 13,033 personnes, ce qui représente 17% de la population. Les nationalités les plus représentées en fonction de leur pourcentage de la population résidente totale étaient:[113]

  • Roumanie 2892
  • Egypte 2420
  • Pérou 1173
  • equateur 1093
  • Maroc 571
  • Chine 549
  • Ukraine 477
  • Albanie 468
  • Sri Lanka 366
  • Sénégal 355

Cinisello Balsamo est, avec Sesto San Giovanni, la Nordmilano commune métropolitaine avec le pourcentage le plus élevé d'étrangers (17% contre 7% de Cusano Milanino et Paderno Dugnano, 9% de Cormano et 12% de Bresso) .

Traditions et folklore

Traditionnellement, le peuple Cinisello et Balsamo Ils ont toujours appelé les uns les autres avec surnoms: Les premières secondes d'appel Goss[114] ou OCCH[115] (par exemple « goitre » ou « oies »), le premier des deux faisant allusion à la balsamesi présumée de l'hyperthyroïdie; le Scurati rapporte l'anecdote pourquoi balsamesi sont si surnommés en raison de leur avarice et de la cupidité, comme pour lui faire ont toujours pleine récolte, et faisant allusion à leur stupidité supposée voir. Scurati (1987), p. 107.

Comme les secondes, avec beaucoup plus de finesse, le premier appel pescaluna[116][117][118]. Ce nom étrange fait référence à une légende assez répandue, qui remonte à l'époque où la place Cinisello, maintenant Piazza Gramsci, a été faite d'un terrain particulièrement marécageux, en raison de l'eau qui a stagné en son centre et que l'administration actuelle ne se souciait pas de drainer. Sur une chaude soirée d'été, un agriculteur, réveillé par le mugissement de son bœuf, accompagnerait ce dernier à boire au milieu de la place. Bien que cette boisson, l'agriculteur aurait observé la lune reflète dans l'eau stagnante; Cependant, un nuage couvrirait à ce moment la lune, ce qui incite l'agriculteur à l'abattage du bœuf dans l'espoir que le risputasse. Trahi dans ses attentes, il devrait chercher l'eau en mouvement par le ratissage jusqu'à ce que ce dernier réapparaîtrait, spostatasi le nuage. Heureux d'avoir trouvé la lune, il commencerait fredonner Fils de contenu vess de Cinisell parce que je pescaa lune cont el restrell[119], syntoniser plus tard pris en chanson Pescaluna, écrit par auteur-compositeur locale Silvio Pozzoli.[120]

culture

éducation

bibliothèques

Cinisello Balsamo
Bibliothèque communautaire

Historiquement, la première bibliothèque Cinisello - affilié Union provinciale des bibliothèques populaires - a été créé par la municipalité 1921, trouver un bureau local au rez-de-chaussée de l'hôtel de ville elle-même. Depuis la même année que les deux Cinisello Balsamo En outre, ils possédaient deux autres bibliothèques publiques exploitées par les sections locales de la Bonne Presse[121], organisation religieuse. Il était seulement depuis 1970 que la Ville institua une véritable bibliothèque municipale elle-même, faisant usage de deux sites, l'un à Balm[122], l'autre à Cinisello. À partir de 1975 Ils ont été unifiés en un seul corps, dont le siège est dans l'aile nord du Villa Ghirlanda Silva, acheté l'an dernier par la Ville.[123] Un deuxième siège individuel, situé dans via Verga, a également été spécialisée dans les matériaux multimédias.

Actuellement, la bibliothèque publique de Cinisello Balsamo est inséré dans le système de bibliothèque de Milan au nord-ouest[124] et il a son siège à Pertini, le nouveau centre civique et culturel ouvert en Septembre 2012[125] la construction de l'école historique Cadorna, dont la façade a été maintenue comme historique.

Le Centre culturel le Pertini

Après six années de travail, elle a ouvert le 21 Septembre 2012 le nouveau centre culturel le Pertini, site dans l'ancienne école Cadorna, sur la place Confalonieri.[126] Le centre vise selon les intentions de l'administration de la ville comme la nouvelle place dans la ville, peut être l'occasion de réunir, de se rencontrer et d'échange, qui est pris en charge les options culturelles qui est ici l'espace. En plus des hôtes de la bibliothèque de la ville un espace d'exposition, des ateliers et des réunions, un auditorium et une cafétéria.[127]

écoles

Dans l'analphabétisme passé Cinisello et Balsamo Il a été pratiquement étendu à presque toute la population, atteignant même des valeurs proches de 90% dans la seconde moitié de 'huit cents. Avec la mise en place d'un enseignement obligatoire à la troisième année de 1877 les deux pays devaient adopter une école et le taux d'analphabétisme ont commencé à baisser.[128] Historiquement, une partie dans la ville de Villa Arconati a été utilisé comme première maison à l'école Cinisello, avec un cours du soir pour les garçons et une pour les filles vacances. les écoles de la ville ont ensuite été déplacés vers l'aile sud Villa Ghirlanda Silva, où il resterait jusqu'à ce que la 1910, quand il a été construit une école spéciale à côté de la mairie.[127] La nécessité de poursuivre leurs études jusqu'à la cinquième année a commencé à se faire sentir qu'à partir des premières années de XXe siècle, et les rares qui ont décidé d'y assister se pencha à sixième. Avec la montée de l'enseignement obligatoire, qui a eu lieu en 1923[129], les deux structures scolaires des deux pays ont été adaptés en créant les classes manquantes.[130]

en 1938 Cinisello Balsamo a été doté de sa première école de formation, l'Institut Père Reginaldo Giuliani. La situation des écoles est restée pratiquement inchangée jusqu'à ce que après-guerre, après quoi la croissance nette de la population qui a balayé la ville, cela a été doté de nombreux établissements d'enseignement, de tous les niveaux, capables de répondre pleinement aux besoins des citoyens.[131]

L'ancienne école primaire Luigi Cadorna
Ne pas être en mesure de disposer comme dans le cas de Balsamo des contributions des bienfaiteurs, la ville a dû recourir à deux prêts de la Cassa Depositi e Prestiti pour construire la structure. La nouvelle école a été construite en 1910 en plus de la mairie: construit sur une forme de fer à cheval, il mesurait deux étages au dessus du sol et comptait seize salles de classe spacieuses et lumineuses. Il a été nommé en 1924 à Luigi Cadorna, décerné l'honneur cette année Maréchal de l'Italie[132].[127]
au cours de la Guerre mondiale les locaux sous-jacents du bâtiment ont été utilisés comme refuge, étant donné la pénurie d'abris antiaériens dans la ville.[133] Dans les jours libération l'école est devenue le siège de la commande individuelle de la 119e Garibaldi Brigade SAP, tandis que Comité de libération nationale Il installe à la mairie à proximité. Le soir du 29 Avril 1945 Cependant, les célébrations libération Ils ont été brutalement interrompues par quelques coups de feu à l'intérieur des salles à l'école: si mort inexplicablement le commandant adjoint du brigade, Giuseppe Carcassola, ledit mino ou Minotto, tué avec trois coups de coups de feu. Il a parlé d'abord du suicide, alors une fois nié avoir été constaté la dynamique de l'assassiner. Cependant, cela est resté sans solution, ni jamais pu trouver le coupable.[127]
Disposé sur la années quatre-vingt, Il a été utilisé pendant un certain temps à la maison maintenant à certains bureaux municipaux; au milieu années nonante Il a été abandonné, en attendant les travaux de conversion dans le nouveau centre culturel le Pertini, conclu en 2012.[127]
Cinisello Balsamo
l'école Filippo Corridoni entre 1928 et 1930.
L'ancienne école primaire Filippo Corridoni
L'école primaire Balsamo Il était situé dans 1920 les étages inférieurs de l'ancien hôtel de ville, en service jusqu'à ce que 1928, année unification Balsamo avec Cinisello. en 1930 le bâtiment a été soulevé par un étage, en prenant son aspect actuel. Ici, dans les derniers mois de 1943 Il a réglé un peloton de soldats de l'artillerie 108e. Le matin du 12 Septembre, dimanche, alors que la population a été recueillie dans sanctuaire pour la messe, un département de SS Il a pris possession des écoles avec des véhicules et des chars, faisant prisonniers les soldats et les officiers qui se trouvaient encore à l'intérieur. Beaucoup d'entre eux, cependant, a réussi à échapper en trouvant l'acceptation et de la couverture à certaines familles du pays.[26]
Les activités scolaires normales ont repris à la fin de guerre; en 1958 les écoles ont été transférés dans le nouveau bâtiment construit juste côte carrée.

Le Centre North Park École

Le Centre d'éducation North Park Il a été inauguré en 1977 de recueillir trois établissements d'enseignement: le temps une science du secondaire, un institut technique industriel et un institut technique commercial auquel a été ajouté plus tard une école de grammaire. Active sont trois écoles secondaires supérieures: Casiraghi, Montale, Descartes.
L'Institut de l'enseignement supérieur « Giulio Casiraghi » est né en année scolaire. 1997/98 de l'agrégation de Lycée "Giulio Casiraghi« Et Lycée "Giacomo Leopardi" de Cinisello Balsamo. De l'année scolaire 2013-2014 offre de formation de l'Institut est étendu avec l'introduction de Langue Lycée.

Il situé à l'intérieur du bâtiment qui abrite le Centre d'éducation North Park, depuis sa création en Sesto San Giovanni, l'école a pris l'aspect qui conserve encore le point de rencontre entre Milan et le quartier Nord. La mémoire d'une composante culturelle historiquement importante de la terre est préservée au nom de Giulio Casiraghi, Partisan tué à Sesto Piazzale Loreto 10 août 1944.

L'Université de Milano-Bicocca (Où Villa Four)

24 Avril 2009 Il a été inauguré en Cinisello Balsamo le nouveau pôle "Université de Bicocca, logé dans la restauration Villa Di Breme Gualdoni Four, accordée par l'université municipale. La branche, défini centre de formation avancée Universiscuola et classé comme bâtiment U46 Il abrite la recherche, maître de mise à jour. En plus des salles de classe ordinaires et des salles d'étude, ils sont des services WiFi actifs, borne Internet, une bibliothèque et une boutique de livres; ce sont finalement ajoute un bar, accessible à tous les citoyens.

musées

Cinisello Balsamo
L'entrée du musée.
Le Musée de la photographie contemporaine
la Musée de la photographie contemporaine Il a été inauguré le 3 Avril 2004, dans l'aile sud (entièrement rénové et adapté à sa nouvelle utilisation) de guirlande Villa.[134] Les espaces de la musée Ils sont articulés sur quatre niveaux: au premier étage où il y a la réception, la librairie, la bibliothèque et une salle de conférence; un deuxième étage où se trouvent la collection permanente et les archives; un troisième plan préparé pour des expositions temporaires; quatrième étage utilisé pour le catalogage des bureaux et des laboratoires.[135] Il est exécuté à partir 2005 par une fondation avec la participation de la municipalité de Cinisello Balsamo et Province de Milan, en collaboration avec un partenaire privé, l'Epson Italie.[134]
la Musée de la photographie contemporaine joue divers types de services aujourd'hui, qui comprennent le soutien et la coordination scientifique des actions sur le patrimoine photographique, en fournissant des méthodes et des techniques de conservation et de catalogage de même. Il y a aussi les espaces de musée pour des réunions, des expositions et des conférences, la promotion de projets éducatifs et des activités de sensibilisation.[136]

Théâtres et cinémas

Un Cinisello Balsamo sont deux salles de cinéma encore en activité: le Marconi Cinéma[137] et le cinéma Pax Théâtre[138], ce dernier dirigé par la paroisse de Saint-Ambroise. À partir de 1976 dans le parc de Villa Ghirlanda Silva Il a tenu chaque été (Juin à Septembre) la nomination maintenant habituelle Cinéma dans le parc, à savoir la projection du soir des films de la dernière saison à des prix réduits.[139]
Cinisello Balsamo
Une photo du film Crime d'amour (1974), De Luigi Comencini. Sélection en face de la tour de la cloche Balsamo, Giuliano Gemma.

Cinisello Balsamo dans le film

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Crime d'amour.

au cours de la 1973 centre-ville Balsamo Il a été touché par le tir de Crime d'amour, film Luigi Comencini qui est venu plus tard le 'l'année prochaine.[37] Dans ces années, le centre de Balsamo subissait lourde de démolition qui l'intéressait tissu le plus historique: directeur Luigi Comencini donc il est allé par le maire Enea Cerquetti demander la suggestion dans le choix de l'emplacement le plus approprié, vous pouvez payer pour son film. Le choix est ainsi tombé sur les deux tribunaux qui croulaient entre la Via Cadorna et Via Martinelli, dont la démolition a été délibérément retardé pendant un certain temps pour permettre le tournage du film.[37]

Certains tournage du film furgono tourner plus loin sur le chemin des Partisans, le chemin Stalingrad avec Saint Pietro Martire Eglise et Piazza Gramsci, à l'angle avec Via Cavour: Ces parmi les habitants de Cinisello Balsamo suscité un vif intérêt et de curiosité, quelques dont travaillaient directement comme figurants.[37]

médias

à partir de 1978 est présent dans toute la municipalité de médias locaux périodique la Ville, par la gauche locale: la distribution tous les quinze jours et libre, il a un tirage de 34.000 exemplaires par an.[140][141] Pour cela a été rejoint au cours des dernières années Le Journal du Nord Milan, journal Groupe Caltagirone, distribué gratuitement en commun Sesto San Giovanni, Cinisello Balsamo, Cologno Monzese, Bresso, Cormano, Paderno Dugnano et Cusano Milanino, avec toutes les deux semaines et un tirage de 100.000 exemplaires.[142]

historiquement le citoyen de Monza Dimanche consacré quelques pages de sortie (Le citoyen dimanche) Pour les nouvelles locales Cinisello Balsamo. Le 29 Avril, 1928 a annoncé qu'en raison de l'intérêt du maire Alberto Monti, Balsamo Il avait son téléphone payant, ce qui entraînerait un court laps de temps, même dans le Cinisello.[143] L'insert de citoyen dimanche, mais ont cessé en 1957, quand il a été remplacé par l'hebdomadaire lumière.[141] Celui-ci, d'extraction catholique, eu diffusion particulier entre le 1958 et 1975, tout en consacrant les nouvelles locales seulement quelques pages. à partir de 1975 Il a été remplacé à son tour par notre ville,[144] De plus, cette extraction catholique, qui pourtant cédé la place à plus de chance la Ville.[141]

Personnes liées à Cinisello Balsamo

  • Carino de Balsamo (XIII siècle-1293), Religieuse vénérée comme un saint par l'Eglise catholique
  • Donato Silva II (1690-1779), Érudit et mécène, propriétaire du Villa Ghirlanda Silva
  • Ercole Silva (1756-1840), Érudit et mécène, auteur L'art des jardins anglais, Elle introduit en Italie la jardin anglais, faire parc de Villa Ghirlanda Silva la première expérimentation concrète de ce modèle Italie
  • Noël Confalonieri (1861-1910), Bienfaiteur, maire Cinisello (1905-1910)
  • Emilio Baj Macario (1870-1929), Le maire (alors maire) de Cinisello (1910-1920, 1923-1928)
  • Carlo Martinelli (1872-1926), Homme politique et bienfaiteur, le maire (alors maire) de Balsamo (1899-1914, 1923-1926)
  • Mario Rudelli, sculpteur
  • Valerio Ruggeri (1934-2015), Acteur et acteur de la voix
  • Vincenzo Di Mauro (1951), Évêque, qui a grandi à Cinisello Balsamo
  • Silvio Pozzoli, musicien
  • Salvatore Licitra (1968-2011), Tenor, demeurant à Cinisello Balsamo
  • Sasà Salvaggio (1968), Humoriste, acteur et animateur de télévision, originaire de Cinisello Balsamo
  • Pietro Vergani (1907 - 1970), Partisan, syndicaliste et homme politique, né et mort à Cinisello Balsamo
  • Ebbasta Sphère (1992), Frappeur a augmenté dans Cinisello Balsamo

sportif

Cinisello Balsamo
Roberto Cammarelle avec le Président de la République Giorgio Napolitano.
  • Carlo Oriani (1888-1917), Cycliste Road, originaire de Balsamo
  • Luigi Rovati (1904-1989), Boxer, originaire de Cinisello
  • Gianna Rusconi (1920), Joueur de basket-ball, né à Cinisello Balsamo
  • Ernesto Castano (1939) Joueur de football, né à Cinisello Balsamo
  • Avelino Moriggi (1946) Joueur de football, né à Cinisello Balsamo
  • Pierino Prati (1946) Joueur de football et entraîneur de football, né à Cinisello Balsamo
  • Stefano Malinverni (1959), Un athlète, originaire de Cinisello Balsamo
  • Massimo Trevisan (1968), Nageuse, originaire de Cinisello Balsamo
  • Marco Veronese (1976) Joueur de football, né à Cinisello Balsamo
  • Roberto Cammarelle (1980), Boxer, cultivé dans Cinisello Balsamo
  • Cinzia Cavazzuti (1973), Olympique de judo, a grandi et vit à Cinisello Balsamo
  • Miranda Giambelli (1992), Olympique de judo, a grandi et vit à Cinisello Balsamo

événements

L'oreille d'or

Le 17 Octobre 1972 Cinisello Balsamo se voit décerner le titre de la ville.[35] A l'occasion du quinzième anniversaire de cette reconnaissance, le conseil a décidé de créer un grand honneur d'être attribué à ceux - individus, associations ou organismes - avec leurs actions ont fait l'éclat à la ville.[145]

Géographie anthropique

subdivisions historiques

En plus des principaux centres de Cinisello et Balsamo, historiquement le territoire a été divisé en plusieurs autres villages, dont la plupart aujourd'hui identifie certains des quartiers qui composent la ville.

Cinisello Balsamo
Image historique de la fraction Bettola (Balsamo); vous remarquez au premier plan les pistes d'intérêt historique tramway Milano-Monza.
Cinisello Balsamo
Image historique de la fraction Crocetta (Balsamo); Note à l'avant la croix stationale qui existe encore aujourd'hui, qui a donné son nom à la localité.[84]
Bellaria

Déjà fraction de Cinisello, est situé au nord-ouest de la ville, à mi-chemin Milanino. indique actuellement le district de lieu correspondant au nord-ouest du centre-ville.[146]

Bettola

Déjà fraction Balsamo, était l'extrême périphérie est du canton. La première date historique attestés retour à un document de 1761 de église de Desio, dans lequel il est indiqué « une ferme habitée par 45 âmes, loin de Balsamo environ 1000 pas. » À l'heure actuelle, il indique la périphérie extrême de la région de la ville, située près de la frontière Monza.[123]

Cornaggia

Déjà fraction Balsamo, a été placé à sa périphérie est, à environ un kilomètre de la ville. Les premières dates historiques attestées à un document 1761 de l'église Desio, qui indique une ferme située à environ 500 pas du village de Balsamo et habité par 81 âmes ". elle indique actuellement le trimestre correspondant de la fermeture 36 Etat.[147] beaucoup plus commercial et industriel et résidentiel.

Crocetta

Déjà fraction Balsamo, était situé sur la route de Sesto San Giovanni. depuis la la cinquantaine a connu une importante croissance démographique et le développement de logements non contrôlée, ce qui l'a amenée à devenir le quartier le plus peuplé de la ville par rapport à la surface, malgré la position défavorable, coincé entre la 'A4 et Viale Fulvio Testi.[148]

Nigozza

Déjà fraction de Cinisello, était située au nord de la ville, sur la route de nova. Il est déjà attesté par 1291, année où il est fait état d'un couvent de la humilié en ville Ligozza (ou Negozium). Avec la croissance des logements Cinisello Balsamo le nom a été progressivement en train de disparaître de façon permanente.[149]

Robecco

Déjà fraction Balsamo, a été placé à sa périphérie nord-est, à environ deux kilomètres de la ville. Les premières dates historiques attestées à un document de 1761 Desio église paroissiale, où il est indiqué que « Cascina Robecco abrite 81 noyaux et est d'environ 1000 pas par Balsamo. » elle indique actuellement le trimestre correspondant de l'état près de 36.[150]

Sant'Eusebio

Déjà fraction de Cinisello, a été placée le long de la route de la Nouvelle, au nord du village. L'existence d'une ferme est certifiée dans le document de l'église datant de Desio 1788, dans lequel ils sont indiqués 43 noyaux; Il est décidément le plus ancien église. A partir des années cinquante ont connu une augmentation significative de la population; montre actuellement le quartier populeux placé à la périphérie extrême nord de Cinisello Balsamo.[151]

Villa Rachele

Déjà fraction Balsamo, était située au sud de la ville, près de la frontière avec Sesto San Giovanni. depuis la sixties Il a connu une augmentation considérable de la population, en dépit de l'emplacement à proximité de la Viale Fulvio Testi; indique actuellement le quartier populeux du détroit entre elle et la limite municipale.[152]

D'autres zones du territoire

A Cinisello Balsamo il y a aussi deux autres districts, en collaboration avec le sort de la croissance de la construction de la ville: il est le Borgo mixte et Campo dei Fiori. La première a été spontanément développé depuis les années cinquante dans une région au nord-est de Cinisello de la ville, juste avant le début de Eusebius; tandis que le second a mis au point depuis la même période de l'extrémité ouest de la ville, presque à l'abri Cusano Milanino.

économie

L'une des caractéristiques des activités historiques Cinisello et Balsamo Il a été de plus en plus mûre, pour 'l'élevage du ver à soie (Connu ici cavalee), Qui a duré jusqu'à la vingtaine d'années, pour disparaître complètement autour de la une quarantaine d'années.[153] L'importance que cette pratique avait dans ces domaines peut être mesuré par le fait que dans le passé a eu lieu un véritable recensement des mûriers, celle du 16 Novembre 1750 montre, par exemple, un certain nombre de 961 présents mûriers à Cinisello (pour un revenu imposable de 70,195 boucliers) et 1232 mûriers Balsamo (pour un revenu imposable de 61,025 boucliers). La culture de mûriers a été pratiquée dans siècle précédent: Dans le 1637 il est rapporté que le place de la mairie Cinisello était déjà entouré de 45 mûriers.[154]

Cinisello Balsamo
L 'A.L.E.A. Piazza Gramsci; l'arrière-plan Villa Ghirlanda Silva. Notez le boucher, toujours présente aujourd'hui.

Entre le milieu des années XIXe siècle et au début XX siècle il y avait trois sur le territoire de Cinisello Filande, un quartier à Monza (Maintenant Via Sant'Ambrogio)[90], Cobelli appartenant à la famille, puis sous-louer; un Contrada Bresso (Maintenant Via Cavour)[90], Gargantini appartenant à la famille;[39] dans le dernier place de la mairie (Maintenant Piazza Gramsci)[90], Vitali initialement détenue par la famille, la Cighera familiale. Ce dernier, fondé en 1881 Il serait alors spécialisée dans la production de composants pour sèche-linge automatiques, sachant un succès non seulement avec le nom de national A.L.E.A..

Une autre activité qui intéresse le passé, le territoire de la ville était l'agriculture, pratiquée sur presque toute la zone de la ville aussi bien dans Cinisello Balsamo que.[155] Il était dans la une trentaine d'années la XXe siècle que la population de la ville commence à tirer d'abord des usines qui se développaient dans Sesto San Giovanni, puis ceux de la périphérie nord de Milan. La population commence à se travailler principalement; la suite de Guerre mondiale Il commence le fort développement de la construction qui voit la ville gravitent progressivement de plus en plus autour de Milan, qui peut être définie comme une zone de débordement. L'agriculture est presque complètement abandonné[156] et il a développé un navettage entre les lieux de travail, situé en dehors de la ville, et la ville elle-même, dont la principale fonction est presque le dortoir. Cinisello Balsamo même connaît encore un fort développement de la petite industrie et de l'artisanat: les entreprises interrogées passent donc de 341 1951 à 956 1961, jusqu'à les années 2056 1971. Avant qu'ils étaient actifs dans la région - en plus des usines susmentionnées - certaines industries qui travaillent le bois et deux entreprises alimentaires (une usine de pâtes et une usine de jambon).[157] depuis la soixante-dix aussi il a essayé de développer d'autres pôles de la production locale, en favorisant le règlement sur le bord de la ville de certains quartiers de fabrication légers, toujours actifs dans la région. A la fermeture des grandes usines, nous assistons à une externalisation progressive du citoyen utilise.

Une importance particulière dans le tissu social et économique de la ville de Cinisello Balsamo et est couvert - à la fois dans le passé et aujourd'hui encore - ils sont différents coopératives, de la consommation et edificatrici.[147] Parmi ceux de plus de poids, toujours actif dans la région, ils se souviennent notre Maison[158], fondé en 1911 en coopérative et l'édification 'AUPREMA[159], fondé en 1982 avec la fusion des coopératives historiques aurore, prévoyant et Matteotti. la coopérative notre Maison Il a opéré à partir du bâtiment historique construit via Milano (aujourd'hui via Freedom)[90], qu'ils ont été suivis dans les années qui ont suivi le premier magasin d'alimentation et un club social. à partir de après-guerre[160] Il est propriétaire de Villa Arconati, actuel siège de la coopérative, qui fonctionne toujours aussi bien sur le terrain (avec hébergement en location-vente et autres), aussi bien dans le secteur alimentaire, avec plusieurs magasins ouverts dans la ville.[158] Des coopératives vont former le "AUPREMA, l 'aurore Il était la coopérative historique Balsamo, actif depuis 1910 dans divers domaines (logement, consommation, récréatives, culturelles)[161], la Provident la coopérative a été fondée par l'historique Ligue des agriculteurs en 1903, aussi actif de la construction, des consommateurs, des loisirs et de la culture[162], la Matteotti, Au contraire, il a été le plus récent, né comme une coopérative de consommateurs et centre communautaire 1949 et que plus tard il est devenu même édifiant.[163]

en 1993 Au lieu de cela, il a ouvert le premier centre commercial ville, le long de la Viale Brianza: marché de la ville, qui sera remplacé quinze ans plus tard par le nouveau beaucoup plus auchan. D'autres centres commerciaux ouverts dans la ville ou à proximité, qui animent le débat local sur l'avenir des entreprises du quartier et la nécessité de préserver l'identité locale de la ville, fait par la vivacité de l'entreprise dans ses principaux domaines.

services

les soins de santé et des services de bien-être des étudiants
Cinisello Balsamo est équipé par 1980 un hôpital, l 'hôpital bassini[164] à la tête Instituts d'amélioration clinique.[146]
Il est également actif sur le territoire Hospitalisation et le bien-être Santé Fondation Résidence "Carlo Martinelli"[165], qui opère dans le domaine de l'assistance aux personnes qui ne sont plus indépendants. A sa mort, le chevalier Carlo Martinelli Il dispose d'un legs pour la construction d'une structure d'abri pour les patients atteints de tuberculose. reconnu Autorité morale en 1932[166] Il a été converti en mise en place d'une aide publique et de la charité. au cours de la sixties l'agence est spécialisée dans la prise en charge des personnes âgées dans une situation difficile et 1961 Il a été posé la première pierre de la maison de repos futur, béni par le cardinal Giovanni Battista Montini, Archevêque de Milan, construit dans le parc de la Villa Martinelli et achevé en 1967.[167]
À partir du 1er Janvier 2004 la structure est reconnue comme un NPO et il est initié une restructuration majeure des travaux stables. Aujourd'hui, la Résidence du bien-être de la santé se compose de deux bâtiments (la maison de repos historique et l'ancienne structure protégée, inaugurée en 1995, en plus de l'historique Villa Martinelli, où ses bureaux et le siège.[167]
La Fondation a reçu le Spiga d'Oro la Municipalité 2002.[168]
pharmacies
A Balsamo Cinisello il y a dix-neuf pharmacies. à partir de 1963[169] Ceci est en plus au service de la citoyenneté d'une entreprise spéciale de la commune - la Société municipale Pharmacies - a la personnalité juridique, l'autonomie statutaire, l'équité et l'esprit d'entreprise; Cette partie neuf des dix-neuf pharmacies cinisellesi.[170] La première place pharmacie de la ville - une sorte Cinisello - Il remonte historiquement à 1885, alors qu'avant cette date était la même tâche de l'administration municipale responsable des soins et les médicaments nécessaires à la citoyenneté.[171]
rionali Marchés
A l'origine, le seul marché de la ville a eu lieu sur la place centrale Cinisello (Maintenant Piazza Gramsci).[172] Suite à la croissance de la ville, ont également augmenté le nombre de marchés, pour atteindre le nombre de cinq marchés hebdomadaires sont organisées régulièrement dans toute la municipalité, celle de Cinisello (Via Bramante, Via Guardi, via Spreafico, par Mother Teresa de Calcutta ) le lundi[173]; à Balsamo (place Costa, Piazza Italie, via Mariani, rue Saint-Paul) le vendredi[174]; à Borgo mixte en bordure Sant'Eusebio (Via Cilea) le samedi; que des fleurs (Via Petrarca Campo) mercredi et celle de Crocetta (Viale Romagne, via Grandi) mardi.[175] Ce dernier est le plus récent, ayant été établi expérimentalement pour une période de deux mois en Mars 2011[176], puis qui a trouvé sa confirmation.
services environnementaux
À partir du 1er Janvier 2007 le service d'hygiène urbaine de la municipalité de Cinisello Balsamo est géré par Environnement Nord Milano S.p.A., une société spécifiquement mis en place par la Ville pour la gestion des services environnementaux. Le Nord Milano Environnement S.p.A. Il est responsable de la collecte des déchets solides municipaux, la collecte des déchets (introduit dans la municipalité de 1996)[177], le nettoyage de la rue (manuelle et mécanique) et la plate-forme écologique de gestion de la ville.[178]
service d'eau
Cinisello Balsamo
L'aqueduc civique, via XXV Aprile.
aqueduc de la ville a été inauguré le 4 Novembre 1931, ainsi que le terrain de sport à proximité. La plante, caractérisée par un grand réservoir qui a été développé en hauteur, a dominé le paysage urbain jusqu'à l'été 1988, quand il a été démoli. structure entière survit à ce jour que la base aujourd'hui.[33]
L'aqueduc, au moment généré par seize puits immettenti directement dans l'eau pompée à partir du réseau souterrain a subi plusieurs expansions entre le la cinquantaine et sixties. L'eau a été soulevée à partir des puits dans le réservoir situé au sommet de la tour, qui a été alimentée par la chute, l'ensemble du réseau. À la fin du ' années quatre-vingt Ils ont été installés dans les filtres à charbon actif, pour disperser les contaminants présents dans les eaux souterraines, ce qui est toujours présent à l'intérieur de la base de l'ancienne tour. L'eau distribuée est vérifiée chaque mois par le laboratoire interne Amiacque. Aujourd'hui, l'aqueduc, également alimenté par divers autres systèmes communs sur l'ensemble du territoire de la commune, il est interconnecté avec celui de Cusano Milanino et Sesto San Giovanni.[179]
Le 4 Décembre 2011 Il a été inauguré via Gran Sasso la première Maison de l'Eau de la municipalité de Cinisello Balsamo, un organisme de services de citoyenneté qui distribue de l'eau naturelle et pétillante provenant du citoyen de l'aqueduc.[180]

Infrastructures et transports

Cinisello Balsamo
ATM Tram via Freedom
Cinisello Balsamo
terminus automobile Via Marisa Musu
Cinisello Balsamo
Tram à Milan 1925

routes

Le quartier est traversé par deux autoroutes, la A4 Milan-Venise (A jonction) et A52 North Ring Road de Milan (Les jonctions).

Le développement du réseau routier Viale Fulvio Testi-viale Brianza, Il a attribué la ville un rôle de plaque tournante stratégique du trafic dans la zone nord de Milan, qui a encouragé la création de petites et moyennes entreprises et les installations industrielles et de fabrication.

tramways

Cinisello Balsamo est traversée du nord au sud par la ligne 31 réseau de tramway Milan, la fin Bicocca M5. La ligne longe pendant un certain temps la North Park et court le long Viale Fulvio Testi, à la hauteur de Santa Monica[181][182]. La ligne a été inaugurée le 7 Décembre 2008[183] entrer pleinement opérationnel le 17 Janvier 2009[181].

Dans le passé, la ville a également été affectée par le passage des lignes Milano-Cinisello, active entre le 1913 et 1957 et tramway Cusano-Cinisello-Monza, en fonction entre le 1890 et 1918.

Mobilité urbaine

Cinisello Balsamo est desservi par les lignes de bus des arméesATM et transport Brianza (groupe Autoguidovie).

administration

période Les citoyens d'abord partie Télécharger notes
1945 1946 Carlo Meani PCI maire
1946 1953 Vittorio Viani PCI maire
1953 1956 Cesare Caimi PCI maire
1956 1960 Vittorio Viani PCI maire
1960 1970 Aldo Raimondi PSI maire
1970 1979 Enea Cerquetti[184] PCI maire
1979 1980 Felice Riccardi PCI maire
1980 1983 Virgilio Canzi[185] PCI maire
1983 1985 Elio Bosio PCI maire
1985 1991 Vincenzo Pozzi PSI maire
1991 1994 Carlo Lio PSI maire
1994 2004 Daniela Gasparini PDS maire
2004 2009 Angelo Zaninello République populaire de Chine maire
2009 2013 Daniela Gasparini[186] PD maire
2013 2013 Cristiana Cirelli préfectoral commissaire
2013 régnant siria Trezzi SEL/PD maire
Cinisello Balsamo
La cérémonie d'ouverture Villa Four, avec le maire Angelo Zaninello, le 24 Avril 2007.

Le premier chiffre administratif qui tenait le sort de l'enfant commun dans Cinisello Balsamo 1928 était le préfectoral commissaire Comte Ferdinando Lalli, qui déchargé parfaitement à la période de transition due à la suppression de la municipalité précédentes Cinisello et Balsamo. A ce produit la figure de maire, introduit par le régime fasciste de 1926 avec le soi-disant lire fasciste[187][188]. jusqu'à ce que 1945 les organes démocratiques de la ville ont été supprimées et toutes les fonctions administratives passées entre les mains du maire, nommé par arrêté royal pendant cinq ans et révocable à tout moment. Le maire a été assisté par un conseil municipal, avec des fonctions purement consultatif.

Après la chute du fascisme, l'administration intérimaire était régie par commune R.D.L. 4 avril 1944, nº 111 qui l'a laissé, jusqu'à la restauration du système électoral, un maire et un conseil municipal, nommé par le préfet sur proposition de la Comité de libération nationale. Le système électoral a été restauré avec D.L.L. 7 janvier 1946, nº 1.

sportif

Cinisello Balsamo
Fichier: Monument « Le footballeur »

Sport en Cinisello et Balsamo Il est apparu au début XXe siècle, principalement limité à la gymnastique et le cyclisme.[189] À partir de après-guerre Ils ont continué à former un grand nombre des associations sportives encore présentes dans la ville, qui a favorisé la diffusion et la pratique de différentes activités telles que l'athlétisme, la natation, le football, le basket-ball, volley-ball et la boxe.[190]

Les installations sportives

La Municipalité de Cinisello Balsamo dispose d'une salle de sport, trois terrains de sport, piscines et de nombreuses autres petites installations sportives.[191] Il est important, en plus de la salle de sport Salvador Allende[192] stade Gaetano Scirea[193] (Du nom Gaetano Scirea, novice dans le groupe sportif local Serenissima), Qui a remplacé l'ancien site du stade de la ville entre la Via XXV Aprile et via Monte Ortigara, fortement réduite 1971 en même temps que la mise en œuvre du nouveau bâtiment municipal et définitivement fermé et démoli au cours de 2003.[40] Le centre sportif Gaetano Scrirea, rénové plusieurs fois, a fourni plus sur le terrain de football à onze approuvé FIGC, herbe naturelle et éclairée (avec tribune de 700 places), une piste d'athlétisme, deux terrains de football à onze petits, durs, deux courts terrains de football à sept, une roue de terrain de hockey, deux bâtiments pour les services et un bar.[194]

Cinisello Balsamo
Le Stade Municipal vu de Via Monte Ortigara.
Domaine de Via XXV Aprile
Le camp de sport Via XXV Aprile a été ouverte le long de l'aqueduc à proximité le 4 Novembre 1931, le nom de Littorio Champ: Il se trouvait sur une vaste zone située entre la rue du même nom (aujourd'hui Via XXV Aprile)[90], École Cadorna et la Mairie et de la Via Monte Ortigara. Il a été conclu à l'origine d'où se trouve aujourd'hui la nouvelle mairie. Il est également accessible directement à partir de l'école Cadorna, qui a été séparé par un simple réseau qui a permis aux étudiants, à travers une porte, l'accès au terrain.[40]
Il fut le siège de l'héliothérapie Cologne 1932 un 1937.[40][195] en 1940 la Littorio Champ Il a passé en garde à vue Italienne Littorio jeunesse. Après la guerre a changé son nom Stadio Comunale; est resté en service même après la 1971, année en raison de la construction de la mairie a subi une réduction substantielle, avec l'entrée de décalage et des vestiaires sur la Via Monte Ortigara. Il a finalement été fermé 2003, quand il était ouvert à sa place la nouvelle route qui des années plus tard détourné le trafic de Via XXV Aprile Via Monte Ortigara, intitulé puis Marisa Musu, flanqué d'un grand parking.[40]

notes

  1. ^ à b Statistiques démographiques ISTAT, Institut national de la statistique. Récupéré 18 Juin, 2017.
  2. ^ Table des degrés / jour des communes italiennes regroupées par région et province (PDF), Dans loi 26 août 1993, n. 412, annexe A, Agence nationale pour les nouvelles technologies, l'énergie et l'environnement, 1 mars 2011, p. 151. Récupéré le 25 Avril, 2012.
  3. ^ à b R.D. 13 septembre 1928, No. 2229
  4. ^ à b Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Décret d'unification
  5. ^ Principal Lombardie - « comuni-italiani.it », comuni-italiani.it.
  6. ^ Zone Nord Milano Homogène
  7. ^ Scurati (1987), p. 15.
  8. ^ Scurati (1987), p. 36.
  9. ^ Source du site Confedilizia.it
  10. ^ Meroni (1993), p. 57
  11. ^ Scurati (1987), p. 28.
  12. ^ à b c et Sant'Ambrogio à Cinisello: Art et foi - reconstitution historique des événements liés à l'église, l'église de Sant'Ambrogio, Cinisello Balsamo
  13. ^ LombardiaBeniCulturali
  14. ^ Aujourd'hui Piazza Gramsci, anciennement Piazza Vittorio Emanuele.
  15. ^ à b LombardiaBeniCulturali - Ville de Cinisello (XIVe siècle - 1757)
  16. ^ à b LombardiaBeniCulturali - Ville de Cinisello (1757-1797)
  17. ^ Édit 26 Septembre 1786 c
  18. ^ LombardiaBeniCulturali - Ville de Balsamo (1757-1797)
  19. ^ à b c LombardiaBeniCulturali - Ville de Cinisello (1798 - 1815)
  20. ^ Avec l'activation du compartiment territorial Royaume d'Italie, Décret 8 Juin 1805 a.
  21. ^ LombardiaBeniCulturali - Ville de Balsamo (1798 - 1815)
  22. ^ à b Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Unification de la commune et Cinisello Balsamo
  23. ^ LombardiaBeniCulturali - Ville de Cinisello (1816 - 1859)
  24. ^ LombardiaBeniCulturali - Ville de Cinisello (1859 - 1928)
  25. ^ Franco Bonarini, Guide des sources statistiques sociodémographiques, CLEUP, Padoue, 2006 (troisième édition)
  26. ^ à b c Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Hôtel de Ville Balsamo et l'école primaire « Filippo Corridoni »
  27. ^ à b c Ville de Cinisello Balsamo - La mairie
  28. ^ Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Emilio Baj Macario
  29. ^ « De l'unification providentielle du roman commun trouveront des ressources suffisantes pour l'amélioration de leurs conditions de vie sociale, mais aussi tirer l'impulsion de son développement futur, qui, comme je l'espère, sera plus rapide et fructueuse des avantages plus la fusion des énergies administratives des deux anciennes municipalités sera l'harmonie fraternelle en commun de l'esprit et la discipline de toute la population. « le commissaire préfectoral, le comte Ferdinando Lalli, l'affichage public de 1928.
  30. ^ « DÉCRET ROYAL 13 Septembre 1928 n ° 2229 / MUNICIPALITÉS DE BAUME ET CINISELLO / sont réunis à une action ordinaire / called CINISELLO - BAUME / BUREAU AVEC UN MUNICIPAL CINISELLO. / UP de San Rossore ADDI '13 Septembre, 1928 - AN / EMANUELE VITTORIO / Mussolini / DON DE LA PODESTA' A. MONTI "
  31. ^ Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Stèle commémorative
  32. ^ Généralement connu à l'époque nouvelle route, Il serait consacré à Luigi Cadorna, nommant maintient encore aujourd'hui.
  33. ^ à b Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - L'aqueduc
  34. ^ à b c Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Piazza Gramsci
  35. ^ à b décret présidentiel 17 octobre 1972
  36. ^ Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Villa Pecchio Orsini Protti
  37. ^ à b c Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Les vieilles étoiles de Balsamo court d'un film
  38. ^ Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Via Mariani
  39. ^ à b Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Villa Lampugnani De Ponti
  40. ^ à b c et Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Via Monte Ortigara
  41. ^ Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Sports Hall
  42. ^ Luciano Crespi (ed) Le réaménagement de l'espace public. Cinisello Balsamo, Alinea, Florence, 2000
  43. ^ à b La Ford - Un nouveau visage pour Piazza Gramsci
  44. ^ Antonio Manno (ed) vocabulaire officiel héraldiques, Rome, 1907
  45. ^ Corriere della Sera - Cinisello Balsamo, liste des paroisses
  46. ^ à b Les Ford - Paroisses et haut-parleurs de Cinisello Balsamo
  47. ^ Paroisse de Saint-Ambroise, Piazza Gramsci 1, Cinisello.
  48. ^ Paroisse de San Martino, via San Paolo 18, Balsamo.
  49. ^ Paroisse de Saint-Eusèbe, 15 via Eusebio Eusebio.
  50. ^ Paroisse de Saint-Joseph, Via Mascagni 46A, Borgo mixte.
  51. ^ Paroisse Saint-Pie X, Viale Marconi 129, Campo dei Fiori.
  52. ^ Paroisse de la Sainte Famille, Place Sainte Famille 1, Bellaria.
  53. ^ Paroisse de Saint Pietro Martire, Via 6 Milazzo, Crocetta.
  54. ^ Oratorio San Luigi, Via Fiume 19 - Paroisse de Saint-Ambroise, Cinisello.
  55. ^ Oratorio San Pio XI, via San Saturnino 18 - Paroisse de Saint-Martin Balsam.
  56. ^ oratorio Sant'Eusebio, via Sant'Eusebio 15 - Paroisse de Saint-Eusèbe, Saint-Eusèbe.
  57. ^ Oratoire Don Bosco, Viale Marconi 129 - Paroisse Saint-Pie X, Campo dei Fiori.
  58. ^ Oratorio San Domenico Savio, Via Leonardo da Vinci 26 - Paroisse de San Giuseppe, Borgo mixte.
  59. ^ Oratoire Sainte-Famille, Via Monte Ortigara 38 - Paroisse de la Sainte Famille, Bellaria.
  60. ^ Oratorio Emmaüs - Marie Auxiliatrice, Via Canzo 21 - Paroisse de Saint Pietro Martire, Crocetta.
  61. ^ Scurati (1987), p. 188.
  62. ^ à b Scurati (1987), p. 192.
  63. ^ Scurati (1987), p. 185.
  64. ^ La première église a été construite à la demande de don Massimo Pecora dans 1967, d'une seule allée. Il avait un caractère temporaire, et a été remplacé dans les dix ans à compter de la finale, l'architecte Ferruccio Cerutti. Voir. Scurati (1987), p. 185.
  65. ^ Dédié ordre de l'archevêque Carlo Colombo à la mémoire de Pierre de Vérone, comme un acte de réparation pour son assassiner historique aux mains de balsamese Peter Carino, Il a été conçu par l'architecte Mario Gottardi. Voir. Scurati (1987), p. 192.
  66. ^ Scurati (1987), p. 191.
  67. ^ Conçu par l'architecte Claudio Latocca. Voir. Scurati (1987), p. 191.
  68. ^ à b c Saint-Martin Parish - Eglise de Santa Margherita à Cornaggia
  69. ^ à b LombardiaBeniCulturali - Eglise de San Bernardino, Robecco
  70. ^ Ville de Cinisello Balsamo - Restauré peinture à l'intérieur de l'église de San Bernardino en Robecco
  71. ^ vue Scurati (1975), pp. 76-81.
  72. ^ vue Scurati (1975), pp. 81-88.
  73. ^ Depuis trente ans environ, de 1934 il a également gardé la tête et quelques reliques du bienheureux Carino de Balsamo, plus tard, reconstruit en même temps que le reste du corps sous l'autel de la crypte de la nouvelle église de Saint-Martin à la place Soncino. Scurati (1987), pp. 86-87
  74. ^ vue Scurati (1975), pp. 69-76.
  75. ^ à b Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Eglise de Saint-Eusèbe
  76. ^ cimetière Balsamo, Via Piemonte, Cinisello Balsamo.
  77. ^ cimetière Cinisello, via Giordano, Cinisello Balsamo.
  78. ^ nouveau cimetière, Cypress Square, Cinisello Balsamo.
  79. ^ Ville de Cinisello Balsamo - Cimetières. Voir. Scurati (1987), pp. 56-57.
  80. ^ Meroni (1993), pp. 12-13
  81. ^ Scurati (1987), pp. 56-57
  82. ^ à b Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Crosses stationale
  83. ^ Scurati (1987), p. 56
  84. ^ à b Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - La croix
  85. ^ Le quartier Crocetta, qui est construit autour de l'église Saint-Pierre Martyr, a pris son nom de la présence de cette croix stationale. À l'heure actuelle dans son sous-sol, il est incasonata une pierre apportée à Cinisello Balsamo par don Peppino Ghezzi, alors curé de la Crocetta, à l'occasion d'un pèlerinage le camp de concentration de Mauthausen. Le sous-sol, en béton armé, remplace la brique d'origine, d'environ un mètre et demi. Même la croix placée au-dessus de la colonne était différent d'aujourd'hui.
  86. ^ Guerci (2001), pp. 100-104.
  87. ^ vue Scurati (1975), pp. 98-105 et Cassanelli (1995), pp. 29-60.
  88. ^ vue Scurati (1975), pp. 106-110 et Cassanelli (1995), pp. 61-72.
  89. ^ vue Scurati (1975), pp. 116-118 et Cassanelli (1995), pp. 73-75.
  90. ^ à b c et fa g h Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - ville toponomastica
  91. ^ vue Scurati (1975), pp. 115-116 et Cassanelli (1995), pp. 73-75.
  92. ^ vue Scurati (1975), p. 114 et Cassanelli (1995), pp. 73-75.
  93. ^ vue Scurati (1975), pp. 113-114 et Cassanelli (1995), pp. 73-75.
  94. ^ vue Scurati (1975), pp. 110-113 et Cassanelli (1995), pp. 73-75.
  95. ^ vue Scurati (1975), pp. 118-120 et Cassanelli (1995), pp. 73-75
  96. ^ vue Cassanelli (1995), pp. 74-75.
  97. ^ Guerci (2001), pp. 97-99.
  98. ^ au cours de la 1932 dans toute l'Italie ont eu lieu les célébrations en mémoire de Arnaldo Mussolini, qui, selon le régime qu'il avait contribué considérablement à l'augmentation des ressources forestières. Le 25 Décembre, 1931 Ils étaient ramifiés Instruire-vous faire une cérémonie spéciale qui devait avoir lieu dans toutes les municipalités de uni, au cours de laquelle il aurait un arbre dans sa mémoire à planter. La cérémonie a été officiellement défini rite sylvestre et devait se tenir sous forme austère, mais en même temps la participation des personnes, des autorités et des institutions.
  99. ^ Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - L'arbre en mémoire de Mussolini Arnaldo
  100. ^ La façon dont il tenu à l'écart Martinelli de la dénomination, mais à la mort de Carlo Il serait consacré à cette dernière, étant donné que la mémoire contre lui était vivant et se sentait parmi balsamesi.
  101. ^ à b au cours de la 1922 alors ministre de l'éducation Dario Lupi a lancé la proposition de créer dans toutes les municipalités de Royaume d'Italie un parc ou une avenue du Souvenir, en mémoire éternelle et l'honneur de la déchue Première Guerre mondiale. Déjà le 27 Décembre même année la Ministère de l'Éducation envoyé à tous Regi Provveditorati à une étude circulaire avec laquelle il a demandé: « [...] les écoles de l'Italie feront les initiateurs d'une idée noble et compatissant: créer dans toutes les villes, dans tous les pays, chaque village, la route ou le parc Memorial. , Un arbre sera planté pour chaque tombé dans la Grande Guerre; les arbres varient en fonction de la région, le climat, l'altitude [...] ". L'idée qui animait les loups avait un déjà appliqué à Montréal, où après la grande guerre a été consacré une rue aux morts, symboliquement orné d'un arbre pour chacun des morts. Même après l'énorme succès que l'initiative a reçu, le 21 Mars 1926, avec l'approbation de la loi n ° 559, les Avenues et le Kaiser Wilhelm Memorial Parks, ils ont été déclarés monuments publics.
  102. ^ à b c et Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Avenues du Souvenir de Balsamo et Cinisello
  103. ^ Bulletin officiel n ° 52 du 28 Décembre 1922, n ° 73 circulaire - Règles pour la construction des boulevards et des parcs du Souvenir« [...] trois poteaux en bois des trois couleurs du drapeau national [...] décrivent une pyramide triangulaire tronquée et sont maintenues fixées par six traverses minces fer [...] l'un des dirigeants et exactement de quelle couleur en blanc, un peu plus que les deux autres, cela conduira à un 10 cm du fer émaillé de plaque supérieure, avec les mots: la mémoire interne / oF (position, nom, prénom) / trébuche sur la GRANDE GUERRE / (date) / A (surnom) ".
  104. ^ On ignore cependant encore la raison de l'écart entre le nombre d'arbres plantés - soixante - et le nombre de noms gravés sur la pierre tombale conservée dans le monument sur la place Gramsci - soixante - ouvert quelques mois plus tôt.
  105. ^ Circulaire du 17 Décembre 1922 et 25 Janvier 1923 pour la mise en place d'un comité local « pour la mise en œuvre de l'initiative noble honorent les soldats morts au combat et dispersés après les faits d'armes pendant la Grande Guerre, en plantant un arbre pour chaque tombé dans une rue ou d'un parc dans le pays. »
  106. ^ Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Memory Lane
  107. ^ Maintenant, Verdi, en nommant modifiée suite à la révision des noms de lieux existants Balsamo et Cinisello, par la résolution du 28 Janvier 1930.
  108. ^ Ratifiée par le conseil municipal le 18 Mars 1923.
  109. ^ Aux peupliers de Lombardie d'origine ont été remplacés par le criquet actuel.
  110. ^ Le jury était présidé par le professeur Cesare Stevan, doyen de la Faculté d'architecture Politecnico di MilanoElle contenait plusieurs membres de prestige que les architectes Gae Aulenti et Cino Zucchi ou le professeur Roberto Camagni.
  111. ^ Ville de Cinisello Balsamo - Chantiers navals carrés Soncino
  112. ^ I.Stat Statistiques - ISTAT;  Récupéré le 28/12/2012.
  113. ^ à b population résidante étrangère selon l'âge et le sexe 31 Décembre ici à 2015
  114. ^ AFI: [Ɡɔs]
  115. ^ AFI: [Ɔk]
  116. ^ AFI: [ˌpɛska'ly: na]
  117. ^ Scurati (1987), p. 164.
  118. ^ Allberghi Cinisello Balsamo - Histoire et anecdotes
  119. ^ AFI: [Sun kuntɛnt de vɛs ° de ° ˌʧinizɛl perkɛ ɔ * pe'skɑ: le « ly: na Kunt el rastrɛl]
  120. ^ La légende de Pescaluna de Cinisell
  121. ^ Bonne impression, association catholique sorte deux communes 1915, pour la diffusion de la presse catholique. à partir de 1921 Ils ont formé les deux bibliothèques municipales respectives.
  122. ^ A l'angle de Via et Via San Martino Martinelli. Voir. Scurati (1975), p. 129.
  123. ^ à b Scurati (1987), p. 33.
  124. ^ CSBNO - Library System Consortium Nord-Ouest
  125. ^ Le site historique de Villa Ghirlanda Silva Il a finalement fermé le 30 Juin 2012: En attente de l'ouverture de la Pertini (Qui a eu lieu le 21 Septembre prochain) ont été laissés à la disposition des citoyens des salles de classe, en plus de la lecture de journaux service dans le parc. Pour les opérations portant sur la livraison et le prêt entre bibliothèques est un espace ouvert à la place URP (Bureau des relations publiques) par l'intermédiaire Frova 18, qui a déménagé ce dernier dans l'ancien bureau d'enregistrement. vue 1 et 2.
  126. ^ Ville de Cinisello Balsamo - IlPertini
  127. ^ à b c et Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - La Scuola Cadorna
  128. ^ Scurati (1987), p. 16.
  129. ^ R.D. N ° 3126 du 31 Décembre 1923.
  130. ^ Scurati (1975), pp. 123-124.
  131. ^ Scurati (1975), pp. 127-128.
  132. ^ Maréchal de l'Italie Il a été un titre honorifique introduit en 1924 de Benito Mussolini, à l'honneur Luigi Cadorna et Armando Diaz de victoire Première Guerre mondiale. Le grade militaire a été aboli en 1946.
  133. ^ Au début de la Guerre mondiale la ville ne comptait que six abris privés: dans un immeuble de Aurora Cooperative, dans l'un de Cercle Ordre et Concordia et dans des résidences privées M. Oldroyd (a Balsamo) Et Messieurs Palladini, Cavallazzi et Sambruna (a Cinisello). Étant donné la pénurie d'abris donc il a décidé d'obtenir trois autres sous des bâtiments publics: les écoles élémentaires Luigi Cadorna et Filippo Corridoni Reginaldo Giuliani père professionnel de l'école. Ces abris, cependant, se sont révélées inadéquates et peu sûres dans tous les cas.
  134. ^ à b Musée de la photographie contemporaine - Histoire
  135. ^ Musée de la photographie contemporaine - Accueil
  136. ^ Musée de la photographie contemporaine - services
  137. ^ Cinéma Marconi, Via Libertà 108, Cinisello Balsamo.
  138. ^ Cinéma Théâtre Pax, via Fiume 19, Cinisello Balsamo.
  139. ^ Ville de Cinisello Balsamo - Cinéma dans le parc
  140. ^ La ville - périodique des informations Cinisello Balsamo
  141. ^ à b c Scurati (1987), p. 60.
  142. ^ Épée Publicité - nouvelles locales test
  143. ^ A Balsamo le premier téléphone payant a été installé au Royal Privativa Sironi, sur la Piazza Vittorio Emanuele (aujourd'hui l'Italie); à Cinisello était la chasse restaurant, à Milan (à la place duquel serait construit plus tard l'Hôtel Villa Garland). Voir. Scurati (1975), p. 144.
  144. ^ Scurati (1987), p. 127.
  145. ^ Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Le citoyen d'honneur « Oreille d'or »
  146. ^ à b Scurati (1987), p. 31.
  147. ^ à b Scurati (1987), p. 70,
  148. ^ Scurati (1987), p. 74.
  149. ^ Scurati (1987), p. 148.
  150. ^ Scurati (1987), p. 181.
  151. ^ Scurati (1987), pp. 195-196.
  152. ^ Scurati (1987), p. 225.
  153. ^ Scurati (1987), p. 27.
  154. ^ Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Le mûriers et magnanerie
  155. ^ Scurati (1987), p. 14.
  156. ^ Comparer les données relatives à la zone agricole et l'emploi du travail lié dans les vingt ans entre la la cinquantaine et sixties: Il va de 91,3% 1951 déjà avec seulement 243 travailleurs employés, 41,6% des 1961con 155 travailleurs, jusqu'à 29,2% 1970 avec seulement 61 travailleurs. Voir. Scurati (1975), p. 131; Scurati (1987), p. 70.
  157. ^ Scurati (1975), p. 131-134.
  158. ^ à b Scurati (1987), pp. 148-149.
  159. ^ Scurati (1987), p. 23.
  160. ^ en Scurati (1987) deux dates contradictoires seront affichés: 1949 p. 148-149; 1952 p. 19-20.
  161. ^ Scurati (1987), pp. 23-24.
  162. ^ Scurati (1987), p. 173.
  163. ^ Scurati (1987), p. 136.
  164. ^ bassini Hôpital, Via Gorky 50, Cinisello Balsamo.
  165. ^ Hospitalisation et le bien-être Santé Fondation Résidence "Carlo Martinelli", Via Martinelli 45/2 via Laura Vicuña, Cinisello Balsamo.
  166. ^ arrêté royal 15 septembre 1932, No. 1.612
  167. ^ à b Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Carlo Martinelli. Voir. Scurati (1987), p. 134.
  168. ^ « Pour avoir été en mesure d'offrir, en particulier à partir des années soixante à nos jours, une aide efficace à la population âgée du territoire, l'administration à bon escient les actifs afin de satisfaire un besoin fortement ressenti et problématique que celle d'un abri et des soins aux personnes âgées avec un grand respect et une profonde humanité. En foi de quoi, la Fondation a été désigné par la Société de Monza Santé pour l'essai d'un projet à une nouvelle organisation des maisons de soins infirmiers ».
  169. ^ Scurati (1987), p. 26.
  170. ^ Ville de Cinisello Balsamo - Pharmacies
  171. ^ Scurati (1987), p. 67.
  172. ^ Scurati (1987), pp. 15-16.
  173. ^ A l'origine, ce marché a été divisé entre les rues I Maggio, Capuana, Leopardi, Appiani, Monte Santo, venant uniquement déplacé en raison de chantiers de construction pour le réseau ferré urbain.
  174. ^ Dans le passé, centré sur la place Soncino, il a déménagé seulement après que les travaux de reconstruction de la place.
  175. ^ Ville de Cinisello Balsamo - Les marchés locaux
  176. ^ Ville de Cinisello Balsamo - Marché expérimental Crocetta
  177. ^ Ville de Cinisello Balsamo - la collecte des déchets pour les ménages
  178. ^ Nord Milano Environnement - Site officiel
  179. ^ Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Le système d'aqueduc
  180. ^ Ville de Cinisello Balsamo - La Maison de l'eau
  181. ^ à b Ville de Cinisello Balsamo - metrotranvia. un peu plus d'informations
  182. ^ Ville de Cinisello Balsamo - metrotranvia, le chemin
  183. ^ Ville de Cinisello Balsamo - Ouverture de train léger sur rail
  184. ^ Il a quitté le poste en '79 suite à l'élection au Parlement.
  185. ^ Son mandat a été interrompu en 1983 à cause de sa mort.
  186. ^ Elle a démissionné en tant que maire en 2013 parce élu député.
  187. ^ Loi 4 Février 1926, n ° 237
  188. ^ R.D.L. 3 septembre 1926, No. 1910
  189. ^ Scurati (1987), p. 206.
  190. ^ Scurati (1987), diverses références.
  191. ^ Ville de Cinisello Balsamo - Les installations sportives municipales
  192. ^ Palais des Sports "Salvador Allende", Via XXV Aprile 3 Cinisello.
  193. ^ centre sportif « Gaetano Scirea », Via Cilea 50, Saint-Eusèbe.
  194. ^ Corriere della Sera, Vivimilano - Cinisello Balsamo, centre sportif Gaetano Scirea
  195. ^ Ville de Cinisello Balsamo, archives historiques - Le héliothérapie

bibliographie

questions générales
  • Alberto Scurati, Cinisello Balsamo Histoire, Cinisello Balsamo, Municipalité de Cinisello Balsamo, 1975. ISBN inexistante
  • Alberto Scurati, L'Encyclopédie de Cinisello Balsamo, Cinisello Balsamo, Municipalité de Cinisello Balsamo, 1987. ISBN inexistante
  • Roberto Cassanelli (ed) Cinisello Balsamo - Deux mille ans de transformations sur le territoire, Cinisello Balsamo, Municipalité de Cinisello Balsamo, 1995. ISBN inexistante
thèmes spécifiques
  • Roberto Cassanelli, L'église Saint-Eusèbe à Cinisello, Cinisello Balsamo, Silvana Editoriale, 1986. ISBN inexistante
  • Ezio Meroni, L'église paroissiale de Sant'Ambrogio ad Nemus - Art et foi à travers les siècles, Cinisello Balsamo, Paroisse de Saint-Ambroise à Nemus à Cinisello 1993. ISBN inexistante
  • Gabriella Guerci, Villa Ghirlanda Silva, Cinisello Balsamo, Municipalité de Cinisello Balsamo, 1997. ISBN inexistante
  • Gabriella Guerci (ed) biens culturels en Cinisello Balsamo, Cinisello Balsamo, Municipalité de Cinisello Balsamo, 2001. ISBN inexistante

Articles connexes

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR149638522