s
19 708 Pages

« Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon »

(Jésus, en mt 6,24 et lc 16,13)
mammon
« Mammon » dépeint par Collin de Plancy pour Dictionnaire infernal

le terme mammon Il est utilisé dans le nouveau Testament personnifier profit, la gain et richesse matériau, généralement avec des connotations négatives, à savoir accumulées rapidement et malhonnêtes et tout aussi gaspillées dans le luxe et les plaisirs.
Dans les temps anciens, il remonte à un démon, généralement dans la mythologie chaldéenne-syriaque et grecque et romaine, venant alors à la citation de Jésus dans l'Evangile.

étymologie

Le terme dérive du araméen, de étymologie incertain; la Mamon En général, il a été traduit comme « trésor enfoui ».
Certains chercheurs ont suggéré l'attacher à la racine hébraïque « mn (dont le terme amen) Indiquant la confiance, la confiance; mais d'autres plaident en faveur de la 'juif « Matmon », ce qui signifie, en fait, la richesse ou le trésor.

Une autre hypothèse est l'hébreu mun (Fourniture de nourriture). La signification des différents champs sémantiques convergent toujours dans le concept générique de sécurité des matériaux. En fait, le mot hébreu est devenu synonyme de « l'argent ».

le terme grec Mamonas Ensuite, vous vous trouvez dans Sermon sur la Montagne en Matthieu 6,24, puis Luca 16,9 à 13.

Jusqu'à la seconde traduction CEI est conservé le mot d'origine araméenne, alors qu'en 2008 la traduction, le mot est remplacé par « la richesse ». John Wycliffe utilise "richessis".

D'autres chercheurs tirent ce terme du mot phénicien "Mommon", cet avantage. Dans le langage contemporain, le mot est utilisé avec le même sens dans finnois (mammon) danois (mammon) juif (mamon) norvégien (mammon[1]) polonais (mamona) et allemand (mammon).

personnification

Dans la Bible, Mammon est personnifiée dans Luc 16,13 et Matthieu 6,24. Dans certaines traductions aussi les versets dans Luc 16.9 et Luca 16,11 utiliser la personnification du mot Mammon; mais d'autres se traduisent comme « la richesse malhonnête » ou équivalent. Dans certaines versions espagnole, il est traduit par « Dinero » (le mot espagnol pour argent).

Autres citations latines didactiques à l'Évangile sont Faites seulement Mammon cogitant quorum Deus est sacculus« (Je sers seulement Mammon, ils pensent que ceux dont Dieu est le portefeuille).
Mammon est également mentionnée par Sant'Agostino, avec Facite vobis amicos de Mammon iniquitatis (Yourselves amis du Mammon d'iniquité), ou Lucrum Punice Mammon dicitur (On dit que les Carthaginois servent Mammon - où les Carthaginois, ou les Carthaginois, étaient, à ce moment-là, considéré comme les personnes les plus déloyaux, opportunistes et plaisir-Europe).
St. Gregorio di Nissa aussi il affirme que Mammon était juste un autre nom pour Belzébuth.
Santa Francesca Romana, dans ses visions de l'enfer, dit que les démons les plus importants qui obéissent Lucifer Ils sont trois: Asmodée, ce qui soulève le vice de la viande; Mammon, qui représente l'avidité vice; et Belzébuth qui est le chef de toute idolâtrie et activités obscures.

au cours de la Moyen âge, Mammon est souvent personnifié comme un démon dell 'avarice, de la richesse et de l'injustice. Pour cette raison, Pietro Lombardo (II, dist. 6) dit: « Les riches sont appelés par le nom d'un démon, appelé Mammon, car Mammon est le nom d'un diable, selon la langue syrienne. »
Même Piers Plowman se réfère à Mammon une telle divinité. Nicolas de Lyre (commentant un passage dans l'Evangile de Luc), il dit: « Mammon is nomen daemonis » (Mammon est le nom d'un démon).

Il n'y a aucune preuve historique spécifique de toute divinité syrienne connue sous ce nom, mais probablement l'identification littéraire du nom d'une divinité de la luxure et l'avarice dérive de La Reine des fées de Edmund Spenser, où Mammon garderait une grotte pleine de la richesse du monde.
aussi Paradise Lost de John Milton Il décrit un ange déchu qui donne plus d'importance aux trésors de la terre plus que toute autre chose.
Par ailleurs occultistes, beaucoup plus tard, par exemple Dictionnaire Infernal de Collin de Plancy, Mammon est comme ambassadeur de l'enfer Angleterre, considéré comme la nation opulente excellence, colonialiste et impérialiste.
à Thomas Carlyle, en Passé et présent, l' « Evangile de mammonisme » est juste devenu la personnification métaphorique de l'esprit matérialiste du XIXe siècle.

Mammon est à certains égards semblables aux dieux grecs Enfers, (Pluton), Et à la Dis Pater Roman. Il est susceptible d'être en partie dérivée d'eux, d'autant plus que Pluton est représenté en divine Comédie comme un démon de la richesse ayant une forme de loup, associé à la cupidité des animaux au Moyen Age. Thomas d'Aquin il décrit métaphoriquement le péché de gourmandise comme « Mammon, qu'un loup est de retour de l'enfer, et qui vient à embraser l'Avarice » cœur humain.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers mammon

liens externes