19 708 Pages

La situation des 'homosexualité Chine, est généralement assez ambiguë, mais - comme détaillé ci-dessous - ont été enregistrés de nombreux cas de homosexualité dans l'histoire des dynasties. Dans cette entrée, le terme « Chine », il se réfère à l'ensemble de la région chinoise, y compris la population de République de Chine, Hong-Kong, macao et taiwan.

histoire de'omosessualità in Cina
Deux jeunes hommes en sirotant un thé et la pratique des jeux érotiques. Panneau d'un rouleau peint à la main sur soie avec des thèmes homosexuels; Chine, dynastie Qing (XVIII - XIXe siècle); Kinsey Institute, Bloomington, Indiana, États-Unis

terminologie

Au cours des deux dernières expressions métaphoriques ils ont été utilisés pour identifier une personne gay. On a parlé de la « passion manches coupé » (chinois 断 袖 之 癖, pinyin dùanxìu Zhi pi), ou la "morsure de la pêche" (分 桃 pinyin fēntáo).

En plus de ces deux formes, cependant, il y a d'autres terminologies, pour nous moins obscures, qui sert à appuyer les deux précédents. Tel est le cas de « axée sur les hommes » (男 風 pinyin Nanfeng), ou « frères de la même famille » (香火 兄弟 pinyin xīanghǔo Xiongdi), et enfin "l'empathie pour le dragon virile" (龍陽 癖 pinyin lóngyángpì).

Formellement, le terme « homosexuel » est traduit par tongxinglian (同性戀, pinyin tongxinglian / littéralement romantique relation sexuelle entre personnes du même sexe) ou tongxinglian Zhe (同性戀者, pinyin tongxinglian Zhe, les homosexuels). Ces expressions font partie d'un registre linguistique courtisan et sont donc rarement utilisés dans le langage courant. Dans la communauté gay, en fait, nous adoptons le terme « Tongzhi » (同志 pinyin Tongzhi).

tongzhi (Ce qui signifie littéralement « camarade » / « compagnon »), ou nü Tongzhi, 女同志 pinyin nǚ Tongzhi, (qui, pour le jargon lesbienne signifie « compagnon » / « ami ») a été le premier terme adopté par les chercheurs Hong-Kong pour les études genre, et il est également utilisé dans chinois se référant à l'homosexualité. , La place Cantonais utilise le mot gei1(基), tel que fonte linguistique le terme anglo-saxon gai. En plus de ce mot, il est assez courant à Taïwan, mais il prend une connotation offensive quand il est utilisé par des hétérosexuels ou même par les homosexuels, dans des contextes particuliers.

Un autre terme qui est dans le argot chinois boli (玻璃, pinyin: Bolus, qui signifie verre ou de cristal), même si elle n'est pas couramment utilisé.

Enfin, parmi les étudiants homosexuels, il est en vogue néologisme "Datong« (大同, pinyin Datong, qui fait également référence à la notion de utopie en chinois). Ce terme est devenu très populaire, puisque "Datong Il est l'abréviation de "par xuesheng tong zhi« (c.-étudiants [qui sont] homosexuels).

Les lesbiennes taïwanais s'appellent lazi (拉 子, pinyin Lazi) ou lala (拉拉, pinyin Lala), les deux dont ils sont les abréviations de la traduction anglaise du mot « lesbienne ».

L'homosexualité dans la culture chinoise

histoire de'omosessualità in Cina
Une femme espion deux mâles amants homosexuels. dynastie Qing.

Toutes les grandes religions de la Chine ancienne, ils ont une structure de code qui a toujours été traditionnellement interprété comme orientation homosexuelle opposée. Selon le classique de la construction, la confucianisme a à la base du principe selon lequel tout homme doit assumer dans son comportement de vie conforme à la genre Sexuelle conférait par la nature, et se livrent à des rôles sexuels qui sont sympathiques à jouer (en va de même pour la femme). Le travestissement, alors, ne peut faire l'objet de censure par la doctrine confucéenne.

Néanmoins, il y a beaucoup d'événements historiques qui révèlent les empereurs qui l'habitude de porter des vêtements pour les femmes, bien que cela, chaque fois, a été interprété comme l'a fait un mauvais présage, en particulier en ce qui concerne la capacité du souverain d'assurer un descendant (en particulier les enfants mâle). Dans la culture chinoise en effet, cela a toujours été interprété comme un devoir inaliénable. Ainsi, un homme qui aime un autre homme exclusivement, viole ses obligations sociales et religieuses. En conséquence, il sera considéré comme un homme sans principes moraux solides.

la taoïsme, qui met l'accent sur le maintien naturel existant harmonie entre les forces du Yin et Yang, (Toujours selon l'interprétation traditionnelle) ne peut désapprouver une relation homosexuelle (homme-homme ou femme-femme). Cela causerait yang ou tie-yin yin-yang, ou une liaison destructrice et non équilibrée selon l'harmonie cosmique de la conception. en bouddhisme, Enfin, le désir sexuel (que ce soit hétérosexuel que homosexuelle) est considérée comme un obstacle pour l'âme. Il est interprété comme un ballast qui maintient l'esprit lié au monde réel, ce qui empêche d'atteindre le nirvana. Pour cela, les pulsions sexuelles sont généralement interdites.

D'autre part, cependant, il est nécessaire de souligner qu'aucune des grandes religions chinoises condamnent le comportement sexuel aussi durement que le Christianisme au cours des siècles. Si effettuassimo une comparaison entre la culture chrétienne et confucianisme, la liste des péchés mortels de ce dernier ne trouvera pas au sodomie[citation nécessaire]. Dans le confucianisme, comme on dit, l'objectif principal est la reproduction de référence du noyau social. Une fois qu'une personne a rempli ce devoir, le fait qu'il doit avoir des relations sexuelles ou amoureuses avec d'autres personnes du même sexe reste une réalité secondaire et privé.

Ceci est également vrai dans taoïsme. Bien que chaque homme est identifié et identifiable par sa composante yang (masculin), en même temps, il est pourvu à son essence la plus profonde aussi des composants du yin (féminin) de fond et non négligeable. En fait, il est bien connu et il est pas surprenant que beaucoup d'hommes dans le composant femelle (yin) est très élevé. Dans cette optique, de nombreux comportements féminins ne sont pas considérés comme contre nature pour les hommes. Par conséquent, l'homosexualité peut être considérée comme quelque chose de très naturel, qui est greffée dans le circuit dichotomique du yin et du yang d'une manière entièrement harmoniques.

Il faut souligner que de nombreuses divinités taoïstes ou vivent seuls ou avec un autre des mêmes dieux du sexe. Un exemple bien connu peut être à Shanshen (dieu de la montagne) et Tudi (le disciple du sol). Chaque emplacement a son Shanshen et son Tudi, qui vivent toujours ensemble. Shanshen et Tudi, bien que les deux hommes souvent très intrigant, se manifestent sous la forme d'un vieil homme et une vieille femme. (De nombreuses apparitions de ce genre sont décrits dans le roman classique Journey to the West).

Un autre aspect d'une grande importance qui doit nécessairement être souligné est l'importance de 'amitié les hommes dans la culture chinoise ancienne. Il existe de nombreux exemples dans les romans classiques chinois. Ces liens, cependant, étaient fondées plus sur une guerre de camaraderie, celle des tendances homosexuelles. Cependant, d'autres travaux décrivent des relations moins platoniques. Dans le roman Rêve de la Chambre Rouge Il y a des exemples des hommes bisexuels impliqués dans des actes sexuels avec leur propre sexe avec le sexe opposé.

L'homosexualité dans les anciennes dynasties chinoises

histoire de'omosessualità in Cina
Les garçons ont occupé un jeu érotique. de la peinture sur le thème homosexuel. Aquarelle sur papier; Pékin, dynastie Qing, XIX siècle. collection privée

L'homosexualité a été documentée en Chine depuis les temps anciens. Selon le savant de dynastie Qing Ji Yun, déjà Huang Di (L'Empereur Jaune, 2697? -2597? Avant notre ère, le roi légendaire et fondateur de la culture chinoise), avait des amants de sexe masculin. Ce cours apparaît peu fiable, car il est encore très difficile de prouver l'existence de Huang Di.

Dans l'histoire des dynasties chinoises, nous sommes encore deux preuves intraçable remarquables de la façon dont le comportement homosexuel étaient pas étrangers aux rapports judiciaires. En particulier, l'expression Yutao duànxiù (余 桃 断 袖). Yutao, ou « demi pêche« (Expression attestées dans Han Feizi, lorsqu'il est fait référence à Mi Zixia (彌 子 瑕)), il est le premier exemple. Je Zixia, un garçon d'une rare beauté, fut longtemps l'objet du désir Duke Ling de Wei (衛靈公). Il dit simplement qu'un jour je Zixia qu'il partage avec le délicieux poisson duc déjà mordu par ce dernier, qui ne pouvait apprécier le geste (bien que, une fois que je grandi Zixia, et après qu'il avait perdu sa beauté, Duke se rappelant cet épisode essayant de minimiser).[1]

Le second type d'expression est Duànxiù, ce qui signifie littéralement « couper le manchon », qui se réfère à la place de l'Empereur Ai de dynastie des Han qui a coupé la manche de sa robe, sur laquelle sa bien-aimée concubino Dongxian (董賢) était endormi, pour ne pas le réveiller. Le savant Pan Guangdan (潘光 26086) est arrivé à la conclusion que presque tous empereur de la dynastie des Han avait un ou plusieurs hommes cohabitants.

En outre, il y a aussi des descriptions lesbiennes dans de nombreux livres d'histoire. Dans ces textes, on croit que l'homosexualité était très populaire pendant les dynasties chanson, Ming et Qing. Les homosexuels chinois n'ont pas connu une persécution très médiatisée, par rapport à la répression plutôt souffert homosexuels Europe au cours de la Moyen âge.

Les amateurs homosexuels ont également été célébrées dans l'art chinois et de nombreux exemples ont survécu à l'incendie des livres Révolution culturelle. Bien que peu de sculptures ont réussi à survivre aux ravages du temps, beaucoup parchemins et toiles peintes sur soie peuvent encore être admirés dans des collections privées.[2]

en 1944, le savant Sun Cizhou a publié un ouvrage dans lequel il a déclaré que l'un des plus célèbres poètes de la Chine ancienne, Qu Yuan, Il avait été l'amant de son roi. Sun cite comme preuve de ses affirmations les poèmes de Qu Yuan. Dans le travail le plus important de Qu Yuan, Li Sao (La douleur du congé), Qu Yuan se faisait appeler un grand homme (ou femme, mei s). Un mot utilisé pour parler du roi avait pris des dispositions à cette époque par les femmes pour caractériser leurs amants.

Une autre célèbre histoire homosexuelle est celle de Long Yang, narré par le poète Ruan Jí (阮籍, 210-263) dans un poème dans son Almanach « Poèmes scandaient de mon coeur » (également traduit par « Exprimant mes pensées » et « Songs of mes soins «en italien » Poèmes qui comptent dans mon audition « ). « Long Yang était un jeune homme et attrayant qui a vécu dans l'ancienne Chine,. Au fil du temps son nom est devenu synonyme de relations affectives et romantique de nature homosexuelle L'importance de ce poème est à décrire ouvertement et directement la relation d'amour éternel entre deux jeunes hommes, constituant ainsi l'un des premiers documents de ce genre dans l'histoire de la poésie chinoise ».[3] Le poème peut être lu en italien dans la traduction de Riccardo Moratto (2011), publié par InTRAlinea.[3]

la première loi contre les homosexuels en Chine a été introduit en 1740. Il n'y a aucune preuve historique de l'efficacité a été observée et a appliqué la loi. Les effets les plus dévastateurs pour les homosexuels chinois, cependant, il y avait ironiquement avec l'avènement des 'éclaircissement. En fait, ce qu'on appelle « période de réformes », l 'l'homophobie Il a été importé en Chine ensemble à la science et philosophe occidental.[citation nécessaire]

Homosexualité en Chine moderne

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: les droits des LGBT en Chine.

L'homosexualité est devenue illégale après la formation République de Chine. la puritanisme Communiste gravé négativement sur la perception sociale de l'homosexualité.

Le régime communiste a persécuté les homosexuels, en particulier au cours de la Révolution culturelle. Durant cette période, beaucoup de gais ont été condamnés à de longues périodes d'emprisonnement et ne manqua pas même une course. La tolérance sociale de l'homosexualité est désormais inexistante. Seule la politique de réforme définie de la « réforme et d'ouverture » 1979, la communisme Il a commencé à desserrer sa fonction de contrôle fort de ce type de comportement, même si la pratique de l'homosexualité continue d'être considérée comme diffamatoire et a été identifié comme un mode de vie typique des régimes capitalistes dissolues.

Un changement notable ne sont enregistrées entre 1990 et 2000, quand la sodomie a été dépénalisée en 1997, et la nouvelle liste des « critères de la classification chinoise et le diagnostic des troubles mentaux » l'homosexualité retiré de la liste des maladies mentales en Avril 2001. La situation a continué d'évoluer et 2004 participation aux sélections chinoises ont été autorisés à miss univers aussi transsexuelles, Après la participation de Chen Lili, bien que dans ce cas, la question concernel'identité de genre et non le 'l'orientation sexuelle.

Dans une étude sur l'Internet 2000 a été mis en évidence que le degré de tolérance des Chinois étaient à la hausse: plus de 10,792 répondants, les 48,15% étaient en faveur, 30,9% désapprouvé, 14,46% se déclare incertain, et presque 7,26% indifférent. Comme il n'y a pas de militants conservateurs ou radical dans le tissu social de la République populaire, la violence des homosexuels sont rares, même si un grand nombre de chercheurs se plaint fort moule prohibitionniste qui caractérise la politique interne du gouvernement chinois est une politique purement neutre, ce n'est pas les questions homosexuelles intéressées et en même temps ne fait rien pour promouvoir la tolérance et le respect de ces différences. Par exemple, au cours de la Gay Games la 2002 seulement deux personnes sur le continent a été autorisé à prendre part aux jeux, et si vous négligez les sites gay, il y avait une couverture médiatique insuffisante par le reste des médias.

Beaucoup d'hommes gais admettent qu'ils n'utilisent pas le sexe à moindre risque; et cela, combiné avec le manque d'intérêt manifesté par le gouvernement pour fournir un support de service d'information illustrant les dangers du virusSIDA, Elle contribue grandement à la propagation du virus. Les autorités refusent la fois de favoriser la tolérance et le respect de la diversité, à la fois pour assurer que le substrat gay minimum droits qu'un pays civilisé devrait garantir à tous les membres[lesquels?]. Bien que la République populaire, il n'y a pas de lois explicites contre les homosexuels ou des lois interdisant les relations sexuelles entre personnes de même sexe entre adultes consentants, il n'y a pas même des lois qui protègent les homosexuels contre toute discrimination et il n'y a pas d'organisations mouvement de libération gay, dont ils sont totalement absents. Dans ce contexte, reste circonscrite à la question homosexuelle dans la région des soi-disant « trois négatifs »: Je n'approuve pas, ne désapprouve pas, et ne favorisent pas (不 支持, 不 反对, 不 提倡).

Le nombre d'homosexuels en Chine reste encore incertain. A partir d'une recherche que la valeur se situerait entre 360 ​​000 et 480 000, d'autres statistiques du gouvernement chinois et des études universitaires révèlent une quantité allant d'environ 15 millions. En comparant les pourcentages cependant, beaucoup considèrent les homosexuels dans d'autres pays beaucoup plus élevés, ces estimations peu convaincantes.

La suppression des barrières physiques qui ont empêché la pensée et de diffuser des informations qui avaient avec la diffusion de Internet, Il a donné lieu à un fort développement des sites gay en République populaire, bien que la police intervient souvent forcer la fermeture beaucoup. Le développement et la diffusion des connexions en ligne est important pour la communauté gay dans ce pays. Bien que, comme mentionné ci-dessus, il n'y a pas d'organisations homosexuelles dans la République populaire, ils se sont propagées à de nombreux sites bien organisés qui jouent un rôle de soutien et de conseil. Services qui ne seraient pas payés.

Parfois, les médias à diffuser des informations d'importance majeure des événements gay qui se passe dans le reste du monde, comme Gay pride. Mais beaucoup reste très critique de cet aspect, étant donné que la prémisse principale des médias chinois reste encore à calomnier le monde gay et d'exploiter cette information avec opportunisme. Manquant d'un système de classification des films basés sur le contenu, en outre, le gouvernement chinois empêche la transmission des œuvres gay sur le thème de la télévision, du cinéma ou de théâtre, les jugeant « inappropriée ». extrême Hostilité est avéré taiwan, Hong-Kong et d'autres endroits, le film lan Yu il est encore inconnu en Chine. Ce film, qui a donné d'importance à la question homosexuelle, n'a pas été transmis, même si elle a été faite que les acteurs chinois le continent et l'histoire sur laquelle elle est basée sur une histoire qui a connu un grand succès sur Internet, développé par un écrivain chinois.

Le 30 Novembre, 2009, pour la première fois dans l'histoire de la République populaire de Chine (et le monde), un bar gay a été ouvert par le financement de l'Etat[4]: La structure est située à Dali, dans la province sud-ouest de Yunnan), Et il vise à fournir des informations sur la santé[4] liée au sexe, distribue gratuitement des préservatifs[4] et fournir un lieu de socialisation[4]. Le lieu sera géré par le personnel d'un ONG qui est engagé dans 'SIDA et la lutte contre la discrimination[4], dont la présence dans le tissu de la société est reconnue par les dirigeants du Parti communiste chinois[4].

Gay Life

histoire de'omosessualità in Cina
image de Gay pride Taiwan.

Il y a beaucoup de bars gays et boîtes de nuit dans les grandes villes comme Shanghai, canton, Pékin, mais ils restent soumis à des raids de la police. Ces difficultés objectives, ajoute parfois l'incapacité d'atteindre et de fréquentes ces lieux de socialisation, sont incités à rechercher des relations sexuelles occasionnelles dans les salles de bains et dans les parcs publics. Même en Chine, comme il est le cas dans toutes les régions du monde, l'homosexualité dans les zones rurales est particulièrement difficile. La situation socio-géographie particulière de cette nation exacerbe ces difficultés: la majorité de la population vit à la campagne où l'Internet n'existe pas et où il n'y a pas d'accès aux villes. Les ruraux ne parlent pas du tout sur l'homosexualité et, quand ils le font, en parlent comme d'une maladie. Le mot, les questions et les droits liés à cette question, ils représentent encore tabou, étant donné que la pratique homosexuelle reste totalement condamné et soumis à la désapprobation totale.[5]

De nombreux cas montrent que les homosexuels sont encore victimes de préjugés à la fois du système de justice pénale par la police chinoise, qui conduisent également à des arrestations et des détentions. en Octobre 2000, la cour de Pékin Il a décrété que l'homosexualité était « anormale et inacceptable pour la Chine » (Washington post 24 janvier 2000). Ce fut la première fois que cette attitude sociale a exprimé ouvertement. Un autre événement d'une importance considérable a eu lieu en Juillet 2001, lorsque 37 garçons homosexuels ont été arrêtés dans la province de Guangdong.

Récemment, le « » Radio Administration d'Etat, du cinéma et de la télévision « (国家 广播 电影 电视 总局) a lancé une campagne visant à nettoyer par la masse tout médiatique sur la violence et sur le contenu sexuel en matière de radiodiffusion et dans des projections de films. En conséquence, tous les programmes, les ensembles et les langues dans le contenu homosexuel sont considérés comme « contraire aux visions du monde chinois » et donc interdit.[6][7]

la mariage homosexuel en Chine

Lors de l'évaluation des amendements relatifs à la réforme de la loi sur le mariage, qui a eu lieu en Chine 2003, il y avait la première discussion sur le mariage entre personnes du même sexe. Bien que ce type de proposition a été immédiatement rejetée, ce fut la première fois que l'une des nombreuses voix qui composent la liste substantielle des demandes sur les droits des homosexuels a été discuté au Parlement. Cependant, peu de temps avant que la nouvelle loi sur le mariage est entré en vigueur, un fonctionnaire du gouvernement, lors d'une conférence sur l'introduction du nouveau texte législatif, expressément, il a déclaré que le mariage homosexuel était encore interdit en Chine.

Li Yinhe (李銀河), un étudiant de la sexologue bien connue communauté gay La Chine, a essayé de mettre la question du mariage homosexuel entre les points de discussion du Congrès national du peuple (le parlement chinois) en 2000 (Légalisation du mariage chinois entre personnes du même sexe « » 中国 同性 婚姻 合法化 « et 2004 (la loi chinoise pour le mariage entre personnes du même sexe, "中国 同性 婚姻 提案").

Selon la loi chinoise, 35 signatures des députés sont nécessaires pour obtenir cette question soit débattue au Congrès. Son effort a échoué précisément à cause de l'impossibilité de trouver un nombre d'élus pour soutenir sa proposition. En dépit de ces efforts, de nombreux chercheurs et les homosexuels ne peuvent pas croire que le passage d'une loi similaire en Chine dans un proche avenir.

Hong-Kong

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Droits LGBT à Hong Kong.

Sous la domination britannique, l'homosexualité masculine était considérée comme illégale avant 1991 à Hong-Kong et il a été puni par des peines qui sont venus à la vie en prison. Cependant, après un long débat, le Conseil législatif de Hong Kong a voté pour la dépénalisation de sodomie en 1980.

Cependant, deux tentatives d'introduire une législation anti-discrimination à l'égard des homosexuels (dans le premier 1993, le deuxième en 1997), Ils ont lamentablement échoué.

Cependant, à Hong Kong, il y a de très fortes organisations qui militent pour les droits des homosexuels, comme le Rainbow Action et Tongzhi Société Culture. Ainsi, dans 2003, Lorsque l'Eglise catholique à Hong Kong a organisé la lecture publique d'un article condamnant la mariage homosexuel, un groupe d'opposants fait irruption dans l'église et a interrompu la cérémonie.

taiwan

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Droits LGBT à Taiwan.
histoire de'omosessualità in Cina
Chen Yu-rong et Wang Ping, à '' Lesbian Film Asian Video Festival « en taiwan.

La situation des homosexuels à Taiwan a fait l'objet d'une forme particulière de développement. en 1970, de nombreux romans à thème gay ont été publiés. L'un des plus prometteurs écrivains est Pai Hsien-yung a créé plusieurs personnages homosexuels dans ses histoires, dont la plus célèbre est sûrement Le maître de la nuit.

Aujourd'hui, beaucoup de télévision et divers contenus homosexuels en série de films obtiennent beaucoup d'attention au sein de la communauté gay en Chine et à Taiwan, a également inclus la série de Crystal Boys (__gVirt_NP_NN_NNPS<__ adaptation télévisée éponyme de l'ouvrage cité ci-dessus).

histoire

Taiwan est né comme une société d'immigrants. en XIVe siècle, le gouvernement Qing Il a imposé des limites strictes de l'immigration chinoise à Taiwan. Ainsi, seul un petit nombre de femmes pourrait traverser la détroit de Taiwan pour rejoindre l'île.

Ces restrictions ont en conséquence de créer un déséquilibre entre les hommes et les femmes dans la composition sociale du territoire de Taiwan.

Ainsi, le terme « Luo Han Jiao » (羅漢 腳) est venu à appeler tous ceux qui cherche à avoir des relations sexuelles avec le même sexe.

Dernières nouvelles et événements

  • Vers la fin d'Octobre 2003, le gouvernement taïwanais a annoncé un projet de légalisation mariage homosexuel, vous devriez voir taiwan comme le premier lieu de 'Asie où ce genre de pacte social sera autorisé et reconnu par la communauté civile. Cependant, seulement un plan, et il n'y a rien de plus qu'un projet, des pains sans béton pour la légalisation réelle.
  • Le 1er Novembre, 2003 le premier défilé Gay pride en territoire chinois, il a eu lieu à Taipei, avec plus de 1000 personnes. Cependant, la plupart des participants ont caché son visage avec un masque, un signe que, même dans l'homosexualité Taiwan reste encore un grand tabou.
  • Le 17 Janvier 2004 la police Taipei ont arrêté 93 garçons homosexuels pour avoir participé à une partie orgie dans laquelle il utilisait aussi des médicaments. Beaucoup ont été choqués de constater qu'un tiers des participants à la fête se avec le virus de la 'HIV. Ces arrestations ont provoqué à la suite d'une condamnation sévère de la communauté tongzhi et cet événement est commémoré par le nom de « HOMEPA (Home Party) » par la communauté gay à Taiwan.

culture

personnes

Ci-dessous sont mis en évidence les personnes les plus importantes qui ont contribué à améliorer la gay condition d'un point de vue réglementaire, ou ont publiquement coming out:

  • Leslie Cheung (Chanteur et acteur bisexuel de Hong Kong).
  • Pai Hsien-yung (Taiwan écrivain gay).
  • Li Yinhe (célèbre savant et sexologues chinois).
  • Josephine Ho (chercheur Taiwan et activiste politique).

Films et séries TV

De nombreux films gais et séries télévisées sont fabriqués en Chine, à Hong Kong et à Taiwan, y compris:

notes

bibliographie

Articles connexes

D'autres projets

liens externes

fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller