s
19 708 Pages

Frédéric Jean Edmond Swarts (Ixelles, 2 septembre 1866 - Gand, 6 septembre 1940) Ce fut un chimique belge, célèbre pour ses recherches sur les composés organiques fluorés.

vie

Frédéric Swarts est né à Ixelles, près de Bruxelles. Son père Théodore était assistant Kekule Université de Gand et elle lui a succédé en 1867. Swarts entra à l'Université de Gand en 1883; en 1889, il est devenu Docteur en chemie et en 1891 Docteur en médecine. En 1901, il a été nommé pour enseigner la chimie générale aux élèves ingénieurs. Deux ans plus tard, la retraite de son père, il a réussi à l'enseignement de la chimie générale à la faculté des sciences. En 1910, il a été nommé professeur. Il a continué à enseigner jusqu'à sa retraite en 1935. Plus tard, il a continué à faire des recherches dans le laboratoire que peu de temps avant sa mort en 1940 à cause d'une infection pulmonaire.

recherches

Swarts a été un pionnier dans la synthèse de composés fluorés. Dans un premier temps, il a introduit un nouveau procédé de fluoration indirecte (réaction Swarts, 1892) en utilisant un mélange de brome et trifluorure d'antimoine. Plus tard, il a utilisé Hg2fa2 comme agent de fluoration pour synthétiser les fluorures d'alkyle, l'acide fluoroacétique monofluorurati et d'autres composés. aussi, il a obtenu un grand nombre de dérivés méthane et éthane contenant du chlore et du fluor, ou le brome et le fluor. Les composés contenant ont été les premiers composés fluorés chlore et le fluor sont entrés dans le marché, avec le nom générique "fréon. « Plus tard, il a réussi à préparer aussi"l'acide trifluoroacétique et divers dérivés.

Ayant ainsi fourni un grand nombre de composés organiques fluorés, il leur a étudié d'un point de vue physico-chimique, la détermination de divers paramètres tels que chaleur de combustion, point d'ébullition, indice de réfraction, viscosité. En 1919, il a publié un article avec des informations sur plus de 60 composés fluorés.[1]

Rendez-vous et les honneurs

Entre autres missions, Swarts a été membre fondateur et vice-président plus tard UICPA, Président du Comité national belge de la chimie, Président du Comité scientifique de l'Institut de chimie Solvay international. Parmi les nombreux honneurs qu'il a obtenu les prix suivants: Médaille d'or de l'Académie Royale des Sciences de Belgique et plus tard son membre, membre de royal Institution de Grande-Bretagne, de Grand Officier 'Ordre de la Couronne (Belgique), Commandant de 'Ordre de Léopold, officier Légion d'honneur. Il a reçu des diplômes honoris causa de l'Université de Bruxelles, Cambridge et Nancy.

travaux

Les résultats de la recherche sont publiés principalement sur Swarts Bulletin de l'Académie royale de Belgique. D'autres articles ont paru dans la Bulletin de la Société de Belgique Chimique et Journal de Chimie physique.[2] Il a également écrit les livres suivants:

  • F. Swarts, Cours de chimie organique, Gand, Hoste, 1906.
  • F. Swarts, Cours de chimie inorganique, Gand, Hoste, 1908.

notes

  1. ^ Swarts 1919
  2. ^ R. Goubau, Swarts de biographie et la liste des publications, Université de Gand (PDF) lib.ugent.be, 1960. Consulté le 14 Février, 2012.

bibliographie

  • G. B. Kauffman, Frédéric Swarts: Pioneer en chimie organique fluoré, en J. Chem. Educ., vol. 32, nº 6, 1955, pp. 301-303, DOI:10.1021 / ed032p301.
  • F. Swarts, Thermochimiques Etudes sur les Organiques fluorees combinaisons, en J. Chem. Phys., vol. 17, 1919, pp. 3-70.
  • J. Timmermans, avis Obituary: Frederic Swarts, 1866-1940, en J. Chem. Soc. (Suite), nº 0, 1946, pp. 559-560, DOI:10.1039 / JR9460000550.
  • J. Timmermans, Frederic Swarts (1866-1940), dans J. Chem. Educ., vol. 38, n ° 8, 1961, p. 423, DOI:10.1021 / ed038p423.

D'autres projets

autorités de contrôle VIAF: (FR103648674 · ISNI: (FR0000 0000 7548 5138 · BNF: (FRcb10418774g (Date)