s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - "Castellone" voir ici. Si vous êtes à la recherche de l'ancienne municipalité fusionnée avec Formia, voir Castellone (Formia).
Castrum Vetus (Fara Novarese)
Le "Castellone".

la Castrum Vetus, Aussi connu sous Castellone, est un ancien château situé sur la colline de Fara Novarese.

histoire

Castrum Vetus (Fara Novarese)
la Castrum Vetus une photo du début du XXe siècle.
Castrum Vetus (Fara Novarese)
Le château, à l'heure actuelle, vu du village.

Le château est mentionné pour la première fois 1156, entre les châteaux confirmés par Federico Barbarossa un Comte de Biandrate, ainsi que d'autres châteaux qui étaient auparavant occupés par Milanesi dirigé par Cazzaguerra.

en 1251 Il est à nouveau nommé dans les documents Biandrate, comme il est donné par le peuple de Fara à Umberto Conte[1].

Le château a été impliqué dans les combats entre factions Guelph et ghibellina de Novara, ce dernier également connu comme « le Cycle » ou « de Tornielli ». Le Guelph, qui se sont barricadés dans la campagne environnante Novara, occupant le château, appelé malefactores Novara dans les statuts, ont été expulsés de Rotondi en 1275.

en 1328 le château a été rénové par Tornielli calcinés de Novara, qui a ajouté il y a aussi un tour. en 1356, ainsi que d'autres châteaux dans la région, il a été dépouillé et brûlé par le commandant du Galeazzo Visconti II, Bertolotto Confalonieri, pendant les événements de la guerre contre Marquis de Monferrato John II. Un document de 1366 Il témoigne que le château était encore en possession des comtes de Biandrate[2].

en 1450, après le règlement de Francesco Sforza comment Duc de Milan, dans un rapport sur le territoire Fara pour la première fois deux châteaux sont mentionnés: le Castrum Vetus et Castrum Novum.

en XVIIe siècle le château était tombé en désuétude.

Le château est une propriété privée et est actuellement en cours de restauration.

structure

Castrum Vetus (Fara Novarese)
L'entrée.

Une photo du début du XXe siècle montre l'apparition du château avant la restructuration. Il a été un complexe développé autour d'un Mastio carrée, avec des briques dans un motif à chevrons. A l'intérieur de la tour est une fresque représentant une Vierge à l'Enfant trônant, daté du premier Renaissance.

Dans le portail d'entrée, orientée vers le nord, il a été surmonté d'une tour de garde, démolie au XXe siècle parce qu'il était dangereux.

Les travaux de rénovation ont également détruit une partie de la paroi qui protège l'anneau l'ensemble du complexe.

notes

  1. ^ Un premier document, en date du 3 Février, est une fourniture par la population de Fara à Umberto Biandrate de conte quelques maisons pour construire un château. Un second parchemin, en date du 10 Février de cette année, précise que le transfert ne concerne pas le cas, mais un château, puis existant.
  2. ^ Le château était dans cette résidence de Luchino Biandrate conte.

bibliographie

  • Angelo L. Stoppa, Fara Novarese, terre de la colline, Novara 1979.
  • Alberto Demarchi, Histoire, les personnages et les traditions de Fara Novarese, Novara 1984.
  • Aurora Scotti, Maria Laura Tomea Gavazzoli (ed) Rogge et châteaux entre Sesia et Tessin, Novara 1998.
  • Alberto Demarchi, Châteaux et propriétaires à Fara Novarese, édité par Fara Langobardorum Centre d'études, cahier 4, Fara Noverese 2000.
  • Alberto Demarchi, Fara Novarese, anciennes et nouvelles images, édité par Fara Langobardorum Centre d'études, cahier 9, Fara Noverese 2001.