s
19 708 Pages

Inferno - Canto vingt-huitième
« Voyons maintenant comment je me déchire; Comment mutilé, voir, est Mahomet; " (XXVIII, vv. 30-31). illustration de Paul Gustave Doré.

la chanter vingt-huitième dell 'enfer de Dante Alighieri Elle a lieu dans la neuvième fosse dell 'huitième cercle, où ils sont punis semeurs de discorde; nous sommes dans l'après-midi du 9 Avril 1300 (samedi Saint), Ou selon d'autres commentateurs le 26 Mars 1300.

incipit

« Chant XXVIII, qui est le qualitadi de la neuvième Bedlam, où auttore a vu punir ceux qui ont commis des scandales, et « semeurs de schisme et de la discorde, et tous les autres mauvaises actions. »

(commentateur anonyme Dante du XIVe siècle)

Thèmes et contenu

Les semeurs de discorde - versets 1-21

Inferno - Canto vingt-huitième
Alessandro Vellutello illustration de la neuvième Bedlam

La chanson débute par Dante, qui est en difficulté à décrire bien (plein) Le sang et les blessures qui voit dans ce Bedlam, a annoncé à la fin de la chanson précédente comme celle où « Vous êtes payé le / ceux qui gagnent leur fardeau vers le bas«À savoir ceux qui se sont rendus coupables dans la » déconnexion « dans la création de la division et la discorde entre les peuples.

Tant la langue (comme un meilleur mot), est la capacité mentale de comprendre le manque Dante afin de comprendre ce qu'ils voient, puis recourt à une longue image de figurée: si vous pouviez rassembler tous les gens dans le pays de Pouilles (Entendue au sens large, comme l'Italie du Sud), sous réserve Fortuna, Elle se sentait le travail et la douleur avec leur sang pour les guerres violentes, et si tous ces augmenteraient leurs membres ou percés sectionnés, rien ne serait suffisant pour aequar, à-dire pour correspondre, comme la neuvième Bedlam était sozzamente plein d'âmes mutilées.

Dante énumère dans la comparaison des guerres qui ont ensanglanté le sud de l'Italie:

  • Que faire de ces montagnes a élevé des anneaux « chevaux de Troie »: le Deuxième Guerre punique, en particulier la bataille de Canne, où Hannibal Il a vaincu les Romains (appelés chevaux de Troie parce que, selon la 'Enéide ils provenaient Énée) Et deuxièmement Tito Livio les Carthaginois dans la collecte de tous les anneaux d'or avanças les mains des ennemis vaincus, ils ont fait un tas de trois Moggia;
  • celle de Robert Guiscard, qui a tenté de conquérir les Pouilles au XIe siècle;
  • Les guerres angevines, en particulier:
    • la Bataille de Bénévent, où il a été battu Manfredi, pour lesquels les barons Royaume de Naples étaient des traîtres (chacun était un menteur), Course à pied Charles d'Anjou à Ceprano, véritable porte du royaume par le passage sur l'accès Liri
    • la Bataille de Tagliacozzo, où il a été trompé et battu Conradin (1268), Merci aux conseils donnés par Alardo Valéry à Charles Ier d'Anjou. Dans le cadre de ce plan Carlo passé l'armure et les insignes de son assistant dans le domaine, nobile Henry de Cousances; lorsque celui-ci a été vaincu, l'armée Gibelins pensait qu'il avait gagné, et - achemine le fichier dans la jubilation - a été attaqué et mordu par les troupes de réserve, cachés dans la brousse.

Cela insiste pour que les batailles décisives qui ont donné à l'Anjou sur le contrôle du sud avaient été remportées par la trahison et en dehors des règles de la tradition chevaleresque (sans armes) Il a été renvoyé à une attitude anti plus générale angevines Dante a également attesté ailleurs.

Mohammed et Ali - vv. 22-63

A ce stade, Dante commence à décrire l'individu damnés. Le premier à qui tombe l'attention est déchirée dans le centre de la poitrine, comme un baril qui a perdu la planche centrale (mezzula) ou le fond (lulla) et habite avec mépris et avec un langage grossier et vulgaire pour décrire la misère une putain vers laquelle il ne veut pas remuer une idée de la compassion. Le pécheur est ouvert du menton à l'endroit où vous trulla (Où « l'air émet intestinal, » l'assise) et entre ses jambes pendantes le entrailles, la plumer et estomac, indiqué par les périphrases les plus vulgaires « » Le sac triste / que merde Il fait ce que l'on avale. « Il ouvre sa poitrine presque pour créer la compassion dans Dante, mais l'indignation de Dante se reflète dans la bassesse mielleuse des mots qui lui fait dire (paraphraser) » Regardez comment je scoscio (dilacco)! Regardez comment mutilée Mohammed! Devant moi, elle est allée trop Alî, blessé sur le visage du menton aux cheveux (brin) ».

Inferno - Canto vingt-huitième
Priamo della Quercia, illustration Chant XXVIII

Dante avait probablement une connaissance partielle de la 'islamisme, mais en plaçant Muhammad Alī et les gronde pas tant de professer une religion fausse, ce qui avait causé la séparation de la communauté humaine.[1] Les blessures des deux sont complémentaires et indiquent la poursuite des travaux d'un dans l'autre. la représailles Il est clair et est expliqué par Muhammad et plus tard par Bertrand de Born: Comment ils ont divisé les gens maintenant dans leur corps, il est divisé par les démons maniant l'épée, qui renouvellent leur mutilation chaque fois que vous guérissez à chaque tour de la Bedlam.

alors damnés demande qui est Dante, que ce soit une putain qui persiste pour se rendre à l'endroit de sa peine, et Virgilio réponses pour lui: « Ni la mort « lui parvint encore, ni la culpabilité » l MOAN » qui est, il est ni mort, ni putain, mais avec son guide doit avoir un "d'expérience« Cercle de l'Enfer par section, et ceci est la vérité telle qu'elle est le fait de parler du temps.

Apprenant que Dante était vivant tous les ravitaillements à l'air surpris Dante, oubliant leur torture. Mohammed reste avec un pied suspendu entre une étape et l'autre (image peu de succès de Dante, selon plusieurs critiques, cependant, qui est peut-être rapporté au ridicule encore des damnés), et devrait faire une recommandation Parmi les « Dolcino, Dante son dos quand il retourne au monde. Avec une telle mention Dante peut avoir voulu unir libertarianisme attribué aux Dolcinians polygamie admis par la société arabe.[2] Mohammed dit (paraphrase) « Le Fra Dolcino que les armes de victuailles, s'il me rejoindra bientôt, vous serez coincé dans neige. S'il ne se déplace pas à une victoire facile à Évêque de Novara, victoire qui serait autrement tout sauf facile. « Soit dit en passant Fra « Dolcino est le seul hérétique « True » cité en enfer (dans la fosse des hérétiques, ils ne sont mentionnés épicuriens, athées). Seulement après avoir parlé Mohammed peut remettre votre pied et recommencer.

Pier da Medicina - vv. 64-90

Inferno - Canto vingt-huitième
Pier da Medicina, illustration Gustave Doré

Cette chanson est parmi les plus achalandés des damnés, en alternant l'un après l'autre avec des styles et des sentiments différents.

Après la moquerie plébéienne de Mahomet semble Dante damné avec un trou dans sa gorge dont le sang jaillit horriblement quand il parle; il coupa le nez aux yeux et une oreille; après avoir été arrêté émerveillement, est le premier à prendre la parole (pour ainsi dire, depuis son roseau ouvrir) après la sortie de l'autre scène.

Il dit Dante adressant suppliante, avec un ton plutôt courtoise, que si c'est ce que savait dans la vie en Italie, que vous le garder à l'esprit, Pier da Medicina, si jamais vous revenez voir « La belle plaine / Que de Vercelli à Marcabò baisse. « Pour Vercelli vous ne devriez pas indiquer la ville du Piémont, mais l'ancien nom Voghenza en province de Ferrara. Cette reconstitution du monde doux de la vie est avec celui de Francesca da Rimini, parmi les plus poignants.

Même Piero a un message à faire rapport au vivant: dire aux deux meilleurs Fano, Guido del Cassero et Angiolello de Carignano, que si la prevision des damnés est pas en vain, ils seront jetés par-dessus bord de leur navire par "mazzeratura« (Dans un sac fermé plein de pierres) à catholique, la trahison d'un sinistre tyran (Malatestino de Rimini, indirectement, cité dans Canto XXVII sur la situation des Romagne), Il n'a jamais vu une action si méchant en tant que telle Chypre et Majorque (Dans mer Méditerranée) Neptune, ou au nom de pirates, ni de grecque (Peines ou traitements cruels proverbialement argolici).

Ce tyran traîtresse, qui voit avec un seul oeil (il a été dit Guercio) Et prend en Rimini, la terre la putain à côté de moi (curio, décrit dans les versets suivants) n'aurait jamais vu, il les appellera (Guido et Angiolello) pour faire parlement puis il le fera qu'ils auront pas besoin de prier ou de voter pour passer le vent Focara (Ils seront déjà morts lorsque le navire passera de Focara, centre des tempêtes proverbiale).

L'absence de tout fichier source sur l'incident ne pensait à certains commentateurs, même ici Piero voulait engager son semeur le péché de la discorde entre faire mal les deux Fano et le seigneur de Rimini, même si la précision de l'histoire Dante a plus la détection de goût et il est un fait grave peut-être, comme dans d'autres cas, le pouvoir a enterré toute mention dans les documents du demandeur.

Curio - vv. 91-102

Inferno - Canto vingt-huitième
Canto 28, Giovanni Stradano, 1587

Dante reste doutant qui les damnés dont la vision de Rimini est gênant, comme Piero circonlocutions, cela appelle des explications. Tout au long de la réponse Piero prend un compagnon pour la mâchoire et ouvre brutalement sa bouche parce que vous voyez que la langue coupée, si stupide. Il est décrit comme celui qui, entraînée par Rome, sectionnée hésitation César, indiquant que celui qui vient (des troupes), il donne toujours d'attendre, et Dante ferme en disant quelle horreur "avec sa langue coupée dans la manette des gaz / curium, qui a la parole était si gras!».

Gaius Curio il était tribune et, en fonction de Lucano, Il est allé à Pompey à celle de César pendant la guerre civile si corrompu, tant à être exilé de Rome. César atteint Ravenne en 49 BC a fait pour lui comme un courrier pour ses lettres et quand ils apportèrent ce intima pour effacer l'armée s'il ne serait pas déclaré ennemi du pays, a informé le général de traverser la Rubicon gagner l'hésitation et de marcher en direction de Rome.

Moscou Lamberti - vv. 103-111

Mais d'abord, il est déjà quart damnés qui brandit les souches parce qu'il a les deux mains coupèrent et, particulièrement horrible, gicle sang sur votre visage.

« Il a crié: « se souvenir » vous aussi de Moscou,
Qui a dit, hélas!, « Une chose fait a »,
Ce qui était une graine mal pour les habitants de la Toscane ".

Et j'ajouté: « Et la mort à ta race »;
Où il, l'accumulation de malheur sur malheur,
sen comme une personne triste et fou. »

(vv. 106-111)

vous Moscou Lamberti, déjà mentionné parmi les esprits qui à faire des génies bien puoser épisode de Ciacco et dont on se souvient ici pour la phrase Ce qui est fait est fait, compris que seules les choses qui ont une fin, la prévarication ne mène nulle part (il est pas un hasard si il est à côté de Curio, dans ce cas, son homologue ancien). L'expression également célèbre cité par Villani, Il a été prononcé sur le meurtre de Buondelmonte de « Buondelmonti, qui il avait répudié une femme Amidei, honte vendicandone. Des luttes entre Amidei et Buondelmonti les chroniqueurs médiévaux étaient de retour dans les divisions de la ville Guelfi et gibelins.

Dante dans cet épisode se souvient comment même brusquerie Lamberti, Gibelins, ils ont subi le même sort de Uberti, Nous sommes exterminés et exilé pendant les luttes de la période (à être constamment persécutés par le Guelph lors de la victoire Benevento); à cette triste mention la fichue chose va loin attristée et en dehors d'eux. Dans cet épisode, il n'y a rien de la générosité des autres grands esprits comment Farinata degli Uberti ou, dans une clé mineure, Tegghiaio Aldobrandi.

Bertran de Born - vv. 112-142

Inferno - Canto vingt-huitième
Bertran de Born,illustration Paul Gustave Doré
Inferno - Canto vingt-huitième
Bertran de Born, version cinématographique de enfer 1911

Dante ne semble pas aller (dans chanson suivante expliquera pourquoi) et voit une chose, at-elle dit sans témoins, il ne serait pas cru par personne; il le fait parce que sa conscience propre fait en sorte de lui-même, sinon il ne serait même pas parler (Dante utilise souvent ces locaux au joueur quand il est décrit quelque chose de particulièrement merveilleux). Un homme avec la tête coupée va tenant par les cheveux « Comme un lanterne« Et regarde les deux poètes en disant: « Oh moi!« (Lire Ome, à la rime avec composé couronnes et comment). Il est une personne seule et deux ensemble, comme lui seul peut connaître Dieu. Approches manière flagrante, Décapité l'âme du pont et une fois arrivé au sommet tient sa main et son bras est visible parce que sa tête parlante. Il présente ensuite ces mots:. (Paraphrase) « Oh tu vas regarder les morts, regardez maintenant à ce pénible et voir s'il être pire et que tu (Dante) nouvelles me conduit (parmi les vivants) sachez que je suis Bertram de Born, celui qui a donné le jeune roi (Henri le Jeune) De mauvais conseils, de le mettre contre son père (Henri II), Pire qu'ils ne le faisaient Achitofel avec Absalom et roi David».

L'expression « regarder et voir s'il y a une pire douleur de mon » est tirée de la Bible (Livre des Lamentations I, 12), et il sera utilisé avec quelques différences aussi Mastro Adamo en Canto trentième.

Puis vient l'un des rares explications explicites de représailles, Ici, il est même nommé:

« » Parce que je partis pour que les gens qui sont venus,
Partie supporte mon cerveau, hélas!,
depuis le début, ce qui est dans ce coffre.

il est donc en moi a observé le contre-poids. « »

(vv. 139-142)

« Comme je l'ai partagé pour que les gens ensemble, maintenant séparés du tronc Gardez mon cerveau fonctionne si puissamment en moi les représailles. »

notes

  1. ^ Donatello Santarone, Interculturel et de la littérature. La lecture du roman ville de seconde classe de Buchi Emecheta (Nigeria), Susi dans Francis (ed) Comment était proche du monde: l'éducation interculturelle en Italie et en Europe: théories, expériences et outils, Armando Editore, 1999, p. 266-267, ISBN 978-88-7144-916-6. Récupéré le 11 Décembre, 2012.
  2. ^ Edward Saïd, Orientalisme. L'image européenne de l'Est, Stefano Galli (traduit par), Feltrinelli, 2002 [1978], p. 74, ISBN 978-88-07-81695-6.

bibliographie

  • Vittorio Sermonti, enfer, Rizzoli en 2001.
  • Umberto Bosco Giovanni et Reggio, La Divine Comédie - Inferno, Le Monnier 1988.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient le texte intégral Canto de l'enfer vingt-huitième
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers sur Canto de l'enfer vingt-huitième