s
19 708 Pages

chymotrypsine
modèle en trois dimensions de' src=
modèle en trois dimensions de l'enzyme
numéro CE 3.4.21.1
classe hydrolases
nom systématique
chymotrypsine
autres noms
chymotrypsine A et B; avazima; α-chymotrypsine A; α-chymotrypsine
bases de données BRENDA, ExPASy, GTD, KEGG, APB
source: UIBBM

la chymotrypsine est un enzyme, appartenant à la classe protéase, qui catalyse la rupture de la liaison peptidique avec une préférence pour la Tyr, la trp, la Phe et Leu. Cela fait partie de la famille sérine protéase, Ayant tout d'un site actif très similaire. Elle est synthétisée sous une forme inactive par pancréas, comme toxiques, tandis qu'il est présent sous forme active dans 'l'intestin grêle.

Avec d'autres enzymes (y compris carboxypeptidase, dipeptidase, élastase, thrombine, subtilisine, plasmine et trypsine) La digestion complète protéine.

Il est une protéine globulaire et possède, telle que la trypsine, une poche hydrophobe, recouvert de résidus de les acides aminés apolaire. La cavité hydrophobe contient une triade catalytique (Ser 195, His 57 et Asp 102) toujours orienté de la même façon. Chymotrypsine hydrolyse de la liaison uniquement en correspondance des acides aminés hydrophobes, et coule le long de la chaîne jusqu'à ce que vous trouverez ces acides aminés.

Mécanisme d'action

chymotrypsine
Le mécanisme d'action de chymotrypsine

Chymotrypsine, présent in vivo chez de nombreux mammifères, y compris les humains, il agit en 'tube digestif et il facilite la rupture du liaison peptidique par une réaction de hydrolyse, qui, bien que se produit thermodynamiquement favorable avec une très faible vitesse, sans l'utilisation d'un catalyseur.

le reste Serina-195 agit comme un attaquant la nucléophiles carbonyl de la protéine à hydrolyser et y est resté brièvement lié au cours de la réaction. La liaison peptidique de la protéine affectée est ensuite brisée, car il se révèle être le meilleur groupe de départ. À ce stade, l'eau présente dans l'environnement de la réaction peut conclure l'hydrolyse, aidé par d'autres résidus histidine-57 et aspartate-102, et éjecter la serine, la réforme de l'enzyme qui est alors prêt à répéter la réaction.

Le mécanisme rapporté a été découvert en étudiant la cinétique de Michaelis-Menten de protéase, ce qui montre bien les deux étapes de réaction: la formation de l'intermédiaire dans lequel la liaison peptide est clivé et l'hydrolyse ultérieure de l'enzyme qui libère à nouveau l'eau, qui atteint le l'état d'équilibre.

L'enzyme catalyse donc pas l'attaque directe d'une molécule d'eau sur la liaison peptidique à hydrolyser, mais favorise plutôt la formation d'un intermédiaire acyl-tetraedico enzyme transitoire. Le mécanisme enzymatique est essentiellement constitué de deux étapes: une étape d'acylation, dans lesquelles il y a la formation d'une telle tetraedico de transition intermédiaire, et une étape de désacylation, qui régénère l'enzyme libre.

acylation phase

L'enzyme site actif est composé de trois résidus d'acides aminés: aspartate 102, histidine 57, Serina 195, reliés entre eux par des liaisons hydrogène et qui représentent une triade catalytique. Dans la phase de acylation le substrat se lie à l'enzyme au moyen d'un liaison ester et il y a un changement de conformation qui comprime la présente de la liaison hydrogène entre l'histidine et aspartate. Ceci détermine une augmentation du pKa du résidu histidine qui devient alors une base forte capable de déprotoner le résidu serine 195 de la triade catalytique (catalyse base générale). Suite à la déprotonation de la chaîne latérale de la serine 195 devient à son tour un nucléophile fort (fournissant ainsi le site de l'attaque nucléophile du substrat de l'enzyme). Le substrat protéique se lie de cette manière avec sa partie carboxy-terminale du nucléophile d'oxygène Serine et a pour résultat la formation d'une acyl-enzyme transitoire intermédiaire tétraédrique ayant, sur carbonyle d'oxygène, une charge négative forte déstabilisation. La transition tétraédrique intermédiaire ainsi formé (catalyse covalente et catalyse basique générale), est destiné à replier en raison de cette charge négative. Il aide ensuite la protonation de l'histidine de la partie 57 de la partie amino-terminale du substrat (catalyse acide générale) En conséquence le détachement de ladite partie du complexe enzyme-substrat.

Étape désacylation

Le substrat reste lié à l'enzyme seule avec sa partie carboxy-terminale, ayant perdu pour la protonation de l'histidine 57 par sa partie amino-terminale. Une molécule d'eau présente dans l'environnement de la réaction peut, à ce stade de conclure la réaction hydrolyse de la liaison ester dell'acil-enzyme. Le détachement du substrat de la protéine à partir du résidu de serine 195 régénère ensuite l'enzyme libre qui peut ainsi poursuivre son activité protéolytique.

bibliographie

  • (FR) Wilcox, P.E. Chymotrypsinogens - chymotrypsines. Méthodes Enzymol. 19 (1970) 64-108.
  • (FR) Du coup, D. M. Structure et mécanisme de chymotrypsine. Acc. Chem. Res. 9 (1976) 145-152.
  • (FR) Bauer, C.-A. centres actifs de α-chymotrypsine et les proteases de Streptomyces 1 et 3 Eur. J. Biochem. 105 (1980) 565-570. PubMed Entrez- 6768556
  • (FR) Polgár, L. Structure et fonction des sérine-protéases. Dans: Neuberger, A. et Brocklehurst, K. (Eds), New Comprehensive Biochemistry: hydrolytiques Enzymes, Vol. 16, Elsevier, Amsterdam, 1987, pp. 159-200.
  • (FR) Tomita, N., Izumoto, Y., Horii, A., Doi, S., Yokouchi, H., Ogawa, M., Mori, T., et Matsubara, K. clonage moléculaire et la séquence nucléotidique de prechymotrypsinogen d'ADNc pancréatique humaine . Biochem. Biophys. Res. Commun. 158 (1989) 569-575. PubMed Entrez- 2917002

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers chymotrypsine

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez