s
19 708 Pages

Grotta Saint-Ange
état Italie Italie
région Abruzzes Abruzzes
provinces Chieti Chieti
Les municipalités Lama dei Peligni
altitude 1300 m s.l.m.
Les coordonnées 42 ° 03'19.81 « N 14 ° 10'41.33 « E/42.055502 14.178147 ° N ° E42.055502; 14.178147Les coordonnées: 42 ° 03'19.81 « N 14 ° 10'41.33 « E/42.055502 14.178147 ° N ° E42.055502; 14.178147
Carte de localisation: Italie
Grotta Sant' src=Grotta Saint-Ange
Ermitage de San Michele Arcangelo et Grotta di Sant'Agata
état Italie Italie
région Abruzzes Abruzzes
emplacement Lama dei Peligni, palombaro
religion Eglise catholique du rite romain
diocèse Archidiocèse de Chieti-Vasto
Début de la construction XIII siècle

la Grotte de Saint-Ange avec l'annexe Ermitage de Saint-Ange Il est situé dans la commune de Lama dei Peligni, en province de Chieti. La caverne avec l'ermitage attenant est situé à 1300 m. s.l.m.

A proximité il y a aussi la grotte avec l'ermitage de Sant'Agata de palombaro.

histoire

Les premières nouvelles est incontestable 1447 avec le nombre d'incendies Valle del Sangro quand il est mentionné un certain "Margarita concubine priorpis Sancti Angeli de Monte."[1][2][3] Certaines des caractéristiques de la grotte fait en sorte que, dans époque Lombard Il est né l'idée de construire un monastère de San Michele Arcangelo qui a été construit par la suite Roberto da Salle. en XIII siècle Il a été construit l'ermitage de Saint-Ange.[2][3]

traditions

Deux traditions racontent de la grotte:

  1. en 1327[1] l'Hermitage était habité par les bienheureux Roberto da Salle[1][2][3] d'abord établir le sous-jacent monastère[2][3], peut-être le monastère de Santa Maria della Misericordia à Lama dei Peligni[1]
  2. en 1656 le notaire Camillis Lama, pour échapper peste Elle se réfugie dans la grotte. En séjour dans la grotte il a trouvé une botte pleine de pièces d'or. Il a cédé la place au large d'une chasse au trésor qui a causé la destruction des quelques murs restants de l'ermitage.[1][2][3]

description

L'entrée de la grotte est très rude et escarpé. Peut-être la petite cellule a été munie d'une petite fenêtre sur le côté de la vallée. un hall d'entrée Il était peut-être la partie habitée, car il était essentiellement plat. Un escalier d'accès creusé dans la roche permettra l'entrée à laquelle il a été fait, creuser toujours le rocher, un 'fonte.[2][3] Dans les temps anciens, la salle a été fermée à l'avant par un grand mur. Parmi les autres installations restent une petite kiosque à journaux bois. Dans le fond et les côtés ont été peints kiosque à journaux Saint-Ange, San Benedetto et Pietro da Morrone, peintures maintenant disparu.[1] Un réservoir est situé à une paroi dans laquelle il a été transporté vers une veine d'eau[2][3] tandis que dans une petite source de born mousse.[1]

notes

  1. ^ à b c et fa g Divers auteurs, Grotta Ange à Ermitages des Abruzzes. Guide de rock culte, pag. 45, éditions Harsha (2000), ISBN 88-85854-74-5
  2. ^ à b c et fa g informations du du site tuttoabruzzo.it
  3. ^ à b c et fa g Infos site de la région des Abruzzes