s
19 708 Pages

Cathédrale Basilique Nativité de la Sainte Vierge Marie Lauro
Cassano-allo-ion-cattedrale.jpg
Façade de la cathédrale dans un style baroque sobre
état Italie Italie
région Calabre
emplacement Cassano all'Ionio
religion catholique
titulaire Nativité de la Sainte Vierge Marie
diocèse Cassano all'Ionio
consécration 3 mai 1491 (Reconsécration)
style architectural baroque

Les coordonnées: 39 ° 47'08.16 « N 16 ° 19'05.52 « E/39,7856 16,3182 ° N ° E39,7856; 16,3182

La basilique de la Nativité de la Sainte Vierge Marie de Lauro, situé dans le carré Eusebio da Cassano à Cassano all'Ionio, est le cathédrale de Diocèse de Cassano all'Ionio. Il est dédié à Nativité de Maria Vergine.

histoire

La cathédrale possède une histoire ancienne, malgré avoir été rénové ou reconstruit à plusieurs reprises en raison des vicissitudes qui ont frappé le diocèse. Il est situé dans la partie inférieure de la ville et est d'origine byzantine, sorte vers la 1100 autour d'une église préexistante dédiée à la « Madonna del Lauro », ainsi appelé parce genre près d'un arbre majestueux laurier dans lequel les premières communautés chrétiennes priaient et où ils ont trouvé refuge contre la persécution iconoclaste la moines Basiliens. L'effigie byzantine de la Vierge del Lauro est toujours gardé à l'intérieur de la cathédrale et est très vénéré par le peuple afin que la cathédrale elle-même est encore appelé par les habitants « de Lauro. » Le bâtiment a eu plusieurs ajouts et modifications, et il reste peu aujourd'hui de l'ancienne structure. La cathédrale, très agrandie 1491 et 1651 Il a été presque entièrement reconstruite après la désastreuse tremblement de terre qui il a frappé dans 1706 et enrichi, au fil des siècles, de plus en plus des décorations et des composants. 10 Avril, 1700 cette cathédrale a reçu l'ordination sacerdotale sant 'Angelo d'Acri. Le 23 Décembre 2014 Il a été élevé à la dignité de basilique mineure de Francis Pape.

art

La cathédrale a une croix latine avec trois nefs et un dôme magnifique. Le clocher est de 1608. La façade baroque a trois portails et est coupé en deux en deux ordres, décoré avec des décorations en stuc et en pierre. Le couronnement, vous pourrez admirer une statue précieuse de la Vierge et l'Enfant.

L'intérieur est richement décoré avec des fresques et des peintures datant de plusieurs siècles et a quelques chapelles aussi riches et somptueuses. A noter la présence d'une effigie vénérée de l'école napolitaine Notre-Dame des Douleurs, une toile artistique dell 'Sainte Cène dans la chapelle Sacrement, la chapelle San Francesco di Paola et celle de San Giovanni Battista en plus de celle du martyr San Biagio, patron de la ville et patronne principale du diocèse.

Dans la cathédrale, il est présent aussi quelques sépultures des évêques, prélats et des personnalités importantes de la ville. Le bel autel en marbre polychrome, avec porte argent avec la figure du pélican, symbole du Christ, est surmontée d'une complète enregistrée avec des lustres et croix en bronze doré; l'autel est complété par une enceinte en marbre. Devant l'autel principal, il est situé sur le trône épiscopal. A droite de la (gauche si vous venez de l'extérieur), sont situés sur de petites dalles de marbre sur lequel est écrit les évêques cronotassi.

la crypte

Le soi-disant Succorpo, datant de l'époque normande, il est une ancienne crypte qui étend au-dessous de la cathédrale et est le plus ancien lieu de culte dans la ville et du diocèse, où depuis les premiers jours du christianisme les fidèles rassemblés pour prier loin de la persécution. A l'intérieur il y a un crucifix en bois du plus vénéré XVe siècle, patron de la ville, et quelques-unes des fresques XVIe siècle représentant Sainte-Lucie et San Biagio.

La fontaine des Lions

Sur la place du nom Eusebio da Cassano, en face de la cathédrale, il est une fontaine admirable, orné une fois, par des lions de pierre, formant probablement partie d'un mausolée de quelque personnage célèbre, ou qui a soutenu le porche de l'ancienne cathédrale, attribué à un artiste inconnu de la fin XV siècle (actuellement sur la fontaine, après le vol des lions d'origine ont été placés sculptures peu modernes).

D'autres projets

liens externes