s
19 708 Pages

Cathédrale métropolitaine
St John
Cathédrale Saint-Jean Métropolitaine
Eglise Saint Jean Besançon.jpg
façade
état France France
région Franche-Comté Franche-Comté
emplacement Blason ville fr Besançon (Doubs) .svg Besançon
religion Christian catholique de rite romain
diocèse Archidiocèse de Besançon
architecte Hugues de Salins
style architectural roman, gothique, baroque
Début de la construction neuvième siècle
achèvement XVIIIe siècle
site Web

Les coordonnées: 47 ° 14'01 « N 6 ° 01'50 « E/47.233611 N ° 6.030556 ° E47.233611; 6.030556

monument Logo historique - rouge ombré, encadré.svg

la Cathédrale de San Giovanni Metro (en français: Cathédrale Saint-Jean Métropolitaine) Il est Lieu principal de culte catholique de Besançon, en Franche-Comté, et évêché dell 'archidiocèse homonymiques.

dédié à Evangelista St. Giovanni, Il a été construit pour la 'empereur Charlemagne en neuvième siècle, puis reconstruit en 'XI et XVIIIe siècle, et il est dédié à 'apôtre et évangéliste San Giovanni. en 1877 Il a reçu le titre de Basilique mineure[1].

à partir de 1875 il est monument historique de la France.

histoire

La cathédrale est située au pied du mont Saint-Étienne et la citadelle de Besançon, derrière la soi-disant Black Gate de la ville gallo-romaine devant l'archevêché de Besançon, sur la route qui monte à la citadelle elle-même sur une pente raide de la pente.

Il aurait dû être terminé en Charlemagne Il était encore en vie, mais n'a pas été achevé qu'après sa mort (814).

L'archevêque Ugo La Salins reconstruit la cathédrale entre 1127 et 1161, changer l'orientation pour être en mesure d'étirer sans couper la route qui monte à la citadelle.

Le pape Eugène III (Pape de 1145 un 1153) Consacrée avant qu'il ne soit terminé.

en XVIIIe siècle Ils ont entrepris une grande restauration et à la reconstruction, en raison d'un glissement de terrain qui a détruit les parties occidentales.

à partir de 1857 un 1860 l'archevêque Mathieu a fait faire de l'horloge astronomique de Besançon Horloger Beauvais Auguste-Lucien Vérité.

description

architecture

Cathédrale de Besançon
En dehors de l'abside ouest

La cathédrale métropolitaine de St. John a la particularité d'être construit sur une base romaine Rhénane, avec deux absides par opposition aux deux extrémités de nef, flanquée de deux bas-côtés avec le nord marquée par de nombreux chapelles.

externe

la façade la cathédrale est décentralisée, situé sur le côté droit de l'église, au deuxième envergure interne de l'allée à droite. Le prospectus est baroque, avec la maçonnerie constitué de gros blocs de pierre. L'entrée se compose d'un grand portail avec arc en plein cintre avec clé de voûte orné de deux têtes d'anges. Sur les côtés du portail, il y a deux haut colonnes ionique cannelée, également en blocs de pierre, qui soutiennent un pignon circulaire cassé. au-dessus du portail, vous ouvrez un rosace circulaire surmontée d'une tour à l'intérieur de laquelle se trouve un bas-relief représentant Evangelista St. Giovanni. La façade se termine par le couronnement étage décoré d'un feston et gardée par deux torches de marbre.

De l'autre côté de l'église par rapport à la façade, elle élève beffroi baroque, avec un toit en forme de dôme à impériale avec un petit lanterne surmontée par croix de fer. Le clocher, construit en 1734, Il est carré et abrite un carillon de dix cloches, avec la plus ancienne datant de 1787.

Du côté de la cathédrale ouvre aussi une portail néogothique légèrement évasé portant les armoiries cardinal Jacques-Adrien-Marie Mathieu-Césaire, Archevêque de Besançon entre 1834 et 1875, la ville et l'archidiocèse.

interne

Cathédrale de Besançon
interne

L'intérieur de la cathédrale métropolitaine de St. John conserve la structure originale caractéristique avec deux absides opposées. L'église n'a pas transept et a la pièce divisée en trois naves de tailles différentes, avec le côté double et la plus grande centrale et plus, divisé par deux rangées de arcs en plein cintre reposant sur semicolumns corinthien lisse maigre piliers quadrangulaire; Les trois nefs sont couvertes de voûte. Les parois latérales ont un motif récurrent dans toutes les portées, avec un haut trifora Gothique soutenue par des colonnes élancées derrière laquelle il y a deux ordres de Romanic, celui du bas avec des vitraux représentant saints et une partie supérieure avec des fenêtres transparentes.

l'abside est, également appelé choeur liturgique, accueille la presbytère. Elle, contrairement à l'abside occidentale, présente encore clairement les caractères roman gothique originaires: les parois, en fait, sont divisés en deux ordres superposés, avec l'une inférieure qui débouche à l'extérieur avec monofore arc en plein cintre et la partie supérieure avec meneaux ogivale. la presbytère, est entouré d'un soulevées à quelques pas du reste de l'église par un balustrade marbre et les hôtesautel baroque en marbres polychromes et, à gauche, la chaise épiscopale.

l'abside occidental, également connu sous le nom le Saint Suaire il est, cependant, baroque, avec un plancher élaboré en marbre polychrome et mosaïque. A proximité de la partie inférieure, il y a le 'autel, construit pour loger le Saint-Suaire, copie XVIIIe siècle identique à Suaire de Turin perdu au cours de la Révolution française. L 'Ancon Il se compose d'un tableau de la Résurrection de Jésus (1750 environ), par Charles-André van Loo, et représentant une sculpture d'un Angelo crucifères. Aux murs abside, sur les côtés, il y a six peintures: de gauche, Martyre de Saint-Etienne (1750) de Jean-François de Troy; Christ dans le jardin des Oliviers (1751) de Jean-François de Troy; la Dépôt dans le Sepulchre (1751) de Charles-Joseph Natoire; la Déposition de la Croix (Troisième trimestre de la XVIIIe siècle) de Charles-Joseph Natoire) Jésus portant la croix (1751) de Jean-François de Troy; la Prédication de Saint-Ferreolo et San Ferruccio (1754) de Charles-Joseph Natoire. Toutes les peintures de l'abside de l'Ouest monument historique de la France la 1992.

Sur la base de beffroi, Il est l'horloge astronomique de valeur, XIXe siècle. Il faut signaler, la tombe et la tombe de 'archevêque Besançon Ferry Carondelet, canon et conseiller spécial Charles V et pitié la XVIe siècle, par Conrad Meit.

organes cannes

plus d'organes

L 'orgue cathédrale a été construite en principaledella 1987 par Victor Gonzalez et est situé sur une spéciale chorale le long de l'allée à droite.

L'instrument est transmission mixte, mécanique pour les manuels et la pédale, électrique pour les registres, et a quatre claviers de 56 notes chacun et pédales 30 notes; phoniques sa disposition est la suivante:

Clavier Première - Grand-Orgue
Montrésor 16 '
Montrésor 8 '
Flûte à Fuseau 8 '
prestant 4 '
Doublette 2 '
cornet à pistons V
Fourniture V
cymbale IV
Trompette 8 '
Clairon 4 '
Clavier deuxième - De dos positif
Montrésor 8 '
Bourdon 8 '
prestant 4 '
Flûte 4 '
Nazard 2,2 / 3 '
Doublette 2 '
tierce 1,3 / 5 '
larigot 1,1 / 3 '
Plein-jeu IV
cymbale III
Trompette 8 '
Cromorne 8 '
Clavier troisième - Récit expressif
Cor de nuit 8 '
jambes 8 '
Voix Céleste 8 '
prestant 4 '
Doublette 2 '
cornet à pistons V
Plein jeu IV
Trompette 8 '
-Basson Hautbois 8 '
Tremblant
Clavier quatrième - résonance
Bourdon 16 '
Bourdon 8 '
Flûte 4 '
Nazard 2,2 / 3 '
quatrième 2 '
tierce 1,3 / 5 '
petit 1 '
Voix humaine 8 '
Pédale
principal 16 '
Bourdon 16 '
principal 8 '
Bourdon 8 '
prestant 4 '
Flûte 4 '
Nazard 2,2 / 3 '
quatrième 2 '
tierce 1,3 / 5 '
petit 1 '
Fourniture VI
Basson 8 '
Bombarde 16 '
Trompette 8 '
Voix humaine 8 '
Clairon 4 '

Chœur d'organes

Dans la dernière travée de la nef gauche, près de la 'abside Est, il y a une seconde orgue, construit en 1982 Alfred Kern fils.

L'instrument, transmission entièrement mécanique, Il dispose de deux claviers de 54 notes chacun, et pédales droite de 30 notes.

Son audio est disponible comme suit:

Clavier Première - Grand-Orgue
Montrésor 8 '
Bourdon 8 '
prestant 4 '
Nazard 2,2 / 3 '
Doublette 2 '
tierce 1,3 / 5 '
V de Cornet dessus 8 '
Fourniture III 1,1 / 3 '
cymbale II 1/2 '
Trompette 8 '
Voix humaine 8 '
Clairon 4 '
Clavier deuxième - Positif
Bourdon 8 '
Flûte 4 '
Nazard 2,2 / 3 '
Doublette 2 '
Fourniture III 1 '
Cromorne 8 '
Tremblant
Pédale
Soubasse 16 '
Flûte 8 '
Trompette 8 '

Personnages célèbres enterrés

  • Ferry Carondelet: XVIe siècle la tombe et tombe, Archevêque de Besançon et conseiller spécial de Charles V
  • Louis-François-Auguste de Rohan-Chabot (1788 - 1833), archevêque de Besançon, le duc et le cardinal

Dans les cryptes:

  • Hugo I de Salins: XIe siècle, Archevêque de Besançon, prince empire allemand, attaché Papa Nicola II
  • Rinaldo I de Bourgogne (986 - 1057), le comte palatin Bourgogne
  • Guillaume Ier de Bourgogne (1020 - 1087), comte palatin de Bourgogne et son père papa Callisto II
  • Renaud III (1093 - 1148), comte palatin de Bourgogne
  • Otto I de Bourgogne (1170 - 1200), le comte palatin de Bourgogne et comte de Luxembourg

bibliographie

  • Michel Denieul, Franche-Comté Roman, Roman Bresse, Editions Phenix, La Pierre-qui-Vive (France), 1979, p. 201-231

Notes et références

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle GND: (DE4069354-5