s
19 708 Pages

Castlevania: La Malédiction des ténèbres
jeu vidéo
titre original Akuma Dracula jō: Yami no juin
plate-forme PlayStation 2, Xbox
Date de publication Japon 24 novembre 2005
Drapeaux du Canada et des États-Unis États 5 novembre 2005
Drapeau de Europe.svg 17 février 2006
sexe action
thème horreur
développement Konami
publication Konami
idéation Koji Igarashi
série Castlevania
Modes de jeu Joueur unique
périphériques apport Gamepad
soutien DVD-ROM
Tranche d'âge CERO: C (15+)
ESRB: M
PEGI12+

Castlevania: La Malédiction des ténèbres, en Japon Akuma Dracula jō: Yami no juin (悪 魔 城 ド ラ キ ュ ラ 闇 の 呪 印 Akuma de Dorakyura: Yami no juin?), est un l'action vidéoludique tridimensionnel pour PlayStation 2 et Xbox, réalisé par Konami. Il est le deuxième titre de la série Castlevania à comparaître pour consul Sony, après Lament of Innocence, qui, cependant, il ne résulte pas, et la première pour la console Microsoft. Le jeu se déroule dans 1479, trois ans après les événements de Castlevania III: La Malédiction de Dracula.

Modes de jeu

Par rapport à ses prédécesseurs, Malédiction de l'obscurité, il a été équipé d'une vue à la troisième personne peut être tourné de 360 ​​°. Il a également introduit un style du personnage système d'évolution RPG, parce que chaque ennemi abattu donnera un certain nombre de points Exp qui augmenteront le niveau du joueur. Un tel système de caractérisation a été appliquée à ce qu'on appelle « démons innocents », des démons que le joueur peut transporter et qui lui donnera une variété de capacités spéciales. Ces compétences seront limitées par le nombre de points magiques que vous avez.[1]

intrigue

Dans le jeu il va jouer Hector, un faussaire diabolique au service Dracula qui se sont rebellés contre le pouvoir de son maître. Pour sa défection, un autre faussaire, nommé Isaac, a exécuté le compagnon Hector, Rosaly, accusé de sorcellerie. Cherchant à se venger, le faussaire diaboliques rebelle est introduit dernière cachette connue de son ennemi, un ancien château qui appartenait autrefois au comte transylvanien.

caractères

Hector

Il est falsificateur Fiendish (Une sorte de sorcier) une fois au service de Dracula, puis révolté de se retirer dans une vie tranquille est tracée de son Isaac subordonné, qui punit la femme uccidendogli Rosaly. Pour se venger, Hector revient au château de son maître et re-acquiert ses pouvoirs.

Isaac

Le second Faussaire démon Dracula, il reste fidèle à même après sa défaite aux mains Trevor Belmont, et tue la femme d'Hector quand il abandonne son rôle au château, un geste que Isaac interprété comme une trahison.

Julia Laforeze

Julia est une sorcière qui aide Hector dans sa mission, et est la sœur d'Isaac. Hector définit physiquement très semblable à sa défunte épouse.

Saint Germain

Un homme d'un autre âge qui voyage dans le temps et tente souvent de convaincre Hector d'abandonner leur mission.

Zead

A qui prétend que Monaco, il est allé au château de Dracula pour la purifier, mais dont la mission comprend des motifs inavoués.

Trevor Belmont

Un chasseur armé d'un fouet vampires qui ont vaincu Dracula en 1476. Il est un personnage déblocable après avoir terminé le jeu la première fois.

Dracula

Le prince des ténèbres, vaincu par Trevor. Son départ a apporté une sombre malédiction.

critique

Les critiques ont souligné que le nouveau type de coups de feu appliqué au jeu crée de graves problèmes d'acquisition de la cible pendant les combats. Peu connus sont la linéarité et le manque d'originalité des niveaux, la conception graphique du, le manque d'épaisseur de l'intrigue et l'incohérence des différences fondamentales de l'équipement que vous pouvez équiper. Encensées se trouvaient au lieu de l'introduction du système de Summon des démons innocents pour la bataille tactique à la fin, la frénésie des combats et la longévité du titre.[2]

notes

  1. ^ Lucian Albanese, Castlevania: La Malédiction des ténèbres, 15 avril 2006.
  2. ^ Gamesource personnel, Castlevania: La Malédiction des ténèbres, en jeu Source.it, 4 août 2008. Récupéré 24 Décembre, 2012.

liens externes