s
19 708 Pages

Castello Ginami
Castello Ginami et S Eglise Gregorio - Gromo (Photo Luca Giarelli) .jpg
Le château et l'église
emplacement
état Italie Italie
région Lombardie
emplacement gromo
adresse Piazza Dante
Les coordonnées 45 ° 58'08.1 « N 9 ° 55'43.75 « E/45.968916 ° N ° E 9,9288245.968916; 9,92882Les coordonnées: 45 ° 58'08.1 « N 9 ° 55'43.75 « E/45.968916 ° N ° E 9,9288245.968916; 9,92882
information
conditions Italie
construction XIII siècle
L'utilisation restaurant
plans trois
réalisation
propriétaire famille Gabbiadini
ancien propriétaire famille Bucelleni

la castello Ginami ou château Buccelleni Il est situé dans le marché maintenant sur la Piazza Dante gromo haut Val Seriana, Il a été construit en XIII siècle par la famille Buccelleni[Note 1] pour un usage militaire, comme en témoigne la tour armigera maintenant un symbole du pays. Construit sur un éperon ou morceau rock, sera probablement dans cette position pour nommer le village, ce qui en fait le nom ne figure dans les documents officiels jusqu'à l'aube XIII siècle[1][Note 2].

histoire

Il n'y a pas de documentation qui donnerait la date exacte de la construction du château, bien qu'il indique la 1226,[Note 3] la forme limite de la tour et la partie nord du bâtiment, ce qui est certainement la partie la plus ancienne, le placer dans XIII siècle. Il sera élargi et révisé à XVIIe siècle.

Certes, il a été construit avant 1238, année où le pays était un comunia vicinorum et universitates vicinorum Il a rédigé la première loi en Eglise des Saints Giacomo et Vincenzo[2], obtenir ensuite dans l'autonomie et 1267 devenir village avec le document Acte de privilège[3] puis établi le 12 Février[4].

Le château a été construit comme une forteresse et que la protection des silver mine, sa domination était à l'abri de la digue est de la rivière sérieux, Ouest dall'avvallamento qui est relié à la terre par un pont-levis, qui a été démolie en XVe siècle comme imposé la domination vénitienne,[5] alors que tout autour était entourée de murs. La famille Buccelleni, originaire de Bergame, a été parmi les premières familles non seulement extraire et traiter le métal pour fabriquer les lames d'épée, mais sur le marché, si bien que, dans le quatorzième siècle, la famille maîtrisera non seulement du château qui a augmenté, mais la bâtiments qui ont surgi autour de la Eglise de San Gregorio, et Palazzo Milesi.[6]

en 1324, George était de Bartolomeo Boiteux Bergame, faction Guelph, Il a dû fuir sa maison en Gombito Tour hébergement exigeants Bono Bucelleni dans le château Gromo. Là, il a rencontré la fille Anexina, qui a épousé sa seconde femme, laissant son héritier dans son testament en date du 28 Juillet 1342, conservé dans l'État de Milan, ses propriétés, en lui donnant la chance de devenir religieuse. Anexina en 1343 Il a fondé dans son monastère de la maison Santa Maria de Turre à Torre Boldone devenir abbesse[7]

Dans le château sont présents tout au long des siècles, différentes activités, 1498 Giovanni Marco Mark Bucelleni il a exercé la profession de jardin d'herbes aromatiques avec pharmacie ou apotecha, qui a été vendue en 1529 tour Nicola Della Bergamo.

à partir de 1501 un 1549 l'avocat Daniele Bucelleni vous avez pratiqué la profession notaire, profession très importante sur le territoire depuis la vente d'épées était liée à des actes qui témoignaient de la qualité de forgeage de fer, l'expiration des livraisons et des paiements. Juste la fille de cela vendre un notaire 1569 le château et toutes les propriétés de la famille Ginami.[8]

Castello Ginami
Castello Ginami - Gromo

Les siècles Ginami se répartiront en plusieurs branches, puis prendre en charge la famille du Gelmini, qui va vendre la Curie de Bergame le bâtiment, au rez-de-chaussée est construit un restaurant avec bar et exécuter une série de travaux de maintenance. A partir de 2013 la propriété est retirée de la famille Gabbiadini, qui effectuent ensuite des travaux de consolidation à l'ensemble de la structure du mur et la tour.

architecture

Construit en blocs de pierre gris locaux répartis dans le style pierre de taille, Il est placé au-dessus d'un éperon rocheux et sa tour imposante est visible à travers la vallée. La partie ouest est tournée sur la place Dante, qui était l'ancienne place du marché. Sur le front est un grand tableau représentant saint Christophe, réalisée au cours des premières années de « 900, pour cacher endommager la façade.

Dans la partie faisant face à l'est, le bâtiment est divisé en deux corps séparés et parallèles, cette partie a subi une reconstruction importante dans « 900, quand, en raison de la réalisation de la nouvelle route provinciale sur le fond de la vallée, il a donné une partie de l'éperon rocheux avec un côté du château.

La tour carrée, qui est parmi les plus anciennes parties du complexe, n'a jamais subi de changements dans 1553 se traduit par une résolution du conseil de chefs de famille Gromo pour la réalisation d'une cloche UNAM pro faciendo campanam quae ponatur superius turis castri Dominorum de Becellenis, cloche qui avait été autorisée par le château de la famille, mais il n'a jamais été construit, la seule variation est le toit qui le recouvre fait au début XX siècle.[9] Dans la restauration de 1952 la lumière de tir l'ancienne façade en maçonnerie dans les grands blocs de pierre au carré et placés dans des classes régulières du côté de la place.[10]

les familles

Bucelleni ou Buccelleni

Castello Ginami
Arbre généalogique famille Arbre Bucelleni

Le Bucelleni était une famille de Bergame, faction Guelph, sur le territoire depuis XIII siècle, sont mentionnés en fait un acte de 1.267 frères Ottobono et Conrad de Salvodo de Buzzelenis sous le titre civis Pergami, que d'avoir des mines terrestres et en haute Val Seriana Ils s'y sont installés en développant le traitement des armes et de leur entreprise. Ils seront les premiers propriétaires du château qui a été appelé Castrum de Bucellenis. Dans un acte de 1425 seront les propriétaires de nombreuses maisons sur la place et les villes environnantes, ils construiront Eglise de San Gregorio et Palazzo Milesi endroits sur la place.

Parmi les personnes célèbres, il y avait deux évêques, John Buccelleni (Mars 1382-1472) et Francesco Bucelleni (1582) enfouis dans Chapelle de Saint-Benoît.[11]

en 1314 de Bono était invité fils Bucelleni Adriano et petit-fils du fondateur Ottobono de la famille, Giorgio Del Zoppo, cette faction Guelph, Il était sur la course de Bergame. A cette occasion, il a rencontré le jeune Anexina, qu'il a épousée en 1324 deuxième femme. Le Del Zoppo est mort en Août 1342 léguant sa propriété à Bono Bucelleni exécuteur testamentaire, dans les règlements John et James ses armes et armures, et sa femme la propriété Torre Boldone, lui donnant l'occasion de prendre des vœux monastiques, comme il semble que ce fut sa demande, et de transformer la maison en un couvent.

Castello Ginami
Ginami -Castello Ginami Crest

Un an plus tard le résultat jeune Anessina était abbesse du monastère augustinien Santa Maria de Turre, où, dans la nef de l'église parmi les fresques quatorzième Ils sont représentés Giorgio Del Zoppo et Anexina dans des robes monastiques[12].

Je laisserai le pays Buccelleni XVIIe siècle la vente de toutes les propriétés.

Ginami

Parmi les familles qui travaillaient principalement dans les forges d'épées placées sur goglio Il y avait celui de Zuchinali ou courgette, qui avait pour armoiries trois courgettes. Un descendant de la famille, bien sûr Ginami, Il a été nommé dans un acte de 1425, par la suite, dans un acte de 1446, Ils sont nommés frères Gabriel et Jack était Genesino de Zuchinalis. Il en résulte que cette branche est née du surnom donné à Gabriel était Genesino Zucchinali qui a réussi à obtenir une grande richesse avec la transformation et la commercialisation des lames d'épée, a acquis plusieurs droits fonciers et miniers en signant les actions sous le nom Ginami de Zucchinali.[13] Cette branche de la famille a rompu, devenant l'un des Ginami un emblème que la prise d'une partie du blason de la famille d'origine, des palais ornés de fresques et ornaient les portails du pays avec le symbole d'une courgette uniques.

Le Gianami divisé en outre en Ginami Château et Ginami Licini, famille, mais a disparu au début du « 800.

notes

remarques
  1. ^ il n'y a pas de documentation en référence à la famille qui a construit le château instrument de privilège 1267, énumère 165 familles avec les noms des capifamiglie, et il n'y a pas désigné Buccelleni ou similaire, sûrement a été construit grâce aux concessions de Guala 1179 évêque, sur le territoire, cependant, étaient présents 26 familles d'autres endroits oriunde comme indiqué dans Gabriele Nobili, Statuerent Quod Municipalité et Gromford ET Omnes Hatantes Sint Burgum Et Burgienses, ISBN 88-89393-03-3.
  2. ^ Certains Gromford vient d'une tribu celtique appelé Lumps bien que cela n'a pas de dossier Ville de Gromo, Borghi Détails. Récupéré le 25 Novembre, 2016.
  3. ^ La date est rapporté du livre Les châteaux de Lombardie, Région Lombardie, 1993, p. 86. mais ce n'est pas la source, le texte contient également des données incorrectes en référence aux familles du château
sources
  1. ^ Gabriele Nobili, Statuerent Quod Municipalité et Gromford ET Omnes Hatantes Sint Burgum Et Burgienses, ISBN 88-89393-03-3.
  2. ^ Paolo Gabriele Nobili, MONTAGNE COMMUN ET INSTITUTIONS URBAINES EN BERGAME DANS DEUX CENTS (PDF), Bergomum de Bergame, 2009-2010 Civica annuel Angelo Mai Library Bulletin, p. 6. Récupéré le 27 Novembre, 2016.
    « » Ubi ibi contio toujours fier contione publica ' ".
  3. ^ privilèges, patrimoine culturel Lombardia. Récupéré le 1er Décembre 2016.
  4. ^ Ville de Gromo (XIII), Lombardia patrimoine culturel. Récupéré le 27 Novembre, 2016.
  5. ^ Gromo (château Avogadri, castello Ginami), mondes médiévaux. Récupéré le 1er Décembre 2016.
  6. ^ Bortolo Pasinelli, Gromford XVe siècle, Bergame, Corponove, 2011, p. 73.
  7. ^ Roselle Ferrari, Torre Boldone et ses églises (PDF), Boldone Torre, Paroisse de San Martino vescovo.
  8. ^ Ville de Gromo, gromo, Ville de Gromo, 1972, p. 32.
  9. ^ Bortolo Pasinelli, Gromford XVe siècle, Corponove, 2011, p. 78.
  10. ^ Flavio Conti, Les châteaux de Lombardie, Région Lombardie, 2011, p. 86.
  11. ^ Renato Aldo Ferri, La haute vallée igoielli, orobie.it.
  12. ^ Luigi Cortesi, Tor Boldone, Quadrifolio TORRE BOLDONE (BG), 1985.
  13. ^ p. 97 Bortolo Pasinelli, Gromo au XVe siècle, Corponove 2011.

bibliographie

  • Bortolo Pasinelli, Gromo au XVe siècle, Bergame, Corponove 2011.
  • Don Virgilio Fenaroli, Gromford feuilletant les albums du XXe siècle, éditions Ferrari.
  • Bortolo Pasinelli, L'art de spaderia à Gromo dans les contrats du XVe siècle, Bergame, les soins edizionale Renato Morganti, 2016.
  • Ville de Gromo, gromo, Ville de Gromo, 1972.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Castello Ginami

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez