s
19 708 Pages

Comment lire redirigée
Peverina à feuilles étroites
Cerastium arvense ENBLA01.JPG
Cerastium arvense
classement Cronquist
domaine Eucaryotes
uni plantae
Superdivision spermatophyta
division Angiosperme
classe magnoliopsida
sous-classe caryophyllidae
ordre Caryophyllales
famille Caryophyllaceae
sexe cerastium
espèce C. arvense
APG Classification
uni plantae
(clade) eudicots
(clade) eudicots de base
ordre Caryophyllales
famille Caryophyllaceae
nom binomial
Cerastium arvense
L., 1753
les noms communs

lecteur de mouron
champs Mouron
mouron suffruticoso
ressorts mouron des oiseaux

la Peverina à feuilles étroites (Cerastium arvense, L., 1753) Est un petit plante (Pas plus de 40 cm de hauteur) et herbacée vivace des zones alpines appartenant à famille tout Caryophyllaceae.

systématique

les deux famille (Caryophyllaceae) Que le genre (cerastium) Sont assez vaste: le premier comprend un soixante-dix genres, la seconde cent espèce (Certaines classifications listera jusqu'à 200 et plus); de ces 50 sont spontanés en Italie.
Cerastium arvense appartient à sous-famille tout Alsinoideae caractérisé en ayant la calice dialisepalo.

variabilité

la taxonomie le intraspécifique Cerastium arvense Il est soumis à des interprétations différentes en raison de la forte variabilité des espèce. certains sous-espèces Ils sont bien définis, d'autres sont incertains et controversés. Vous pouvez facilement trouver des types hybrides aspect intermédiaire dont les caractéristiques peuvent également dépendre de 'habitat où ils sont (par exemple dans des environnements humides et ombragés est facile de trouver des personnes de grande taille à feuilles larges, dans des environnements xeric les tiges sont petites et les feuilles densément tomentose).
La liste suivante indique certaines variétés et sous-espèces (La liste peut ne pas être complète, et certains noms sont considérés par d'autres auteurs de synonymes des principales espèces ou d'autres espèces):

  • Cerastium arvense L. subsp. arvense L. (1753)
  • Cerastium arvense L. subsp. arvense var. arvense
  • Cerastium arvense L. subsp. arvense var. viscatum Montel. (Synonyme = cerastium viscatum (Montel.) Jalas)
  • Cerastium arvense L. subsp. Arvum (Schur) Schinz R. Keller (1905) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • Cerastium arvense L. subsp. calcicola (Schur) Borza (synonyme = Cerastium arvense L. subsp. doux (Vill.) Arcang).
  • Cerastium arvense L. subsp. ciliatum (Waldst. Kit.) Hayek (1832) (synonyme = Cerastium arvense L. subsp. doux (Vill.) Arcang).
  • Cerastium arvense L. subsp. fuegianum (Hook. F.) Ugborogho
  • Cerastium arvense L. subsp. glandulosum (Kit.) Soó (1939) (synonyme = cerastium tatrae Borbás)
  • Cerastium arvense L. subsp. lerchenfeldianum (Schur) Asch. Graebn. (1917) (synonyme = cerastium lerchenfeldianum Schur)
  • Cerastium arvense L. subsp. linéaire (Tous). Arcangeli (1882) (synonyme = linéaire Cerastium)
  • Cerastium arvense L. subsp. matrense (Kit.) Jav. (1924) (synonyme = Cerastium arvense L. subsp. doux (Vill.) Arcang).
  • Cerastium arvense L. subsp. maximum (Hollick Britt.) Ugborogho
  • Cerastium arvense L. subsp. doux (Vill.) Arcang. (1882)
(Synonymes:
= Cerastium arvense L. subsp. calcicola (Schur) Borza;
= Cerastium arvense L. subsp. ciliatum (Waldst. Kit) Hayek.
= Cerastium arvense L. subsp. matrense (Kit.) Jav;.
= Cerastium arvense L. subsp. pallasii (Vest) Walters;
= Cerastium arvense L. subsp. rigidum (Scop.) Hegi;
= Cerastium arvense L. var. rigidum;
= Cerastium arvense L. var. viscidulum Gremli;
= cerastium ciliatum L. Waldst. Kit;.
= ressorts Cerastium Vill. (1789) (Première description de sous-espèces);
= cerastium pallasii Vest)
  • Cerastium arvense L. subsp. pallasii (Vest) Walters (1964) (synonyme = Cerastium arvense L. subsp. doux (Vill.) Arcang).
  • Cerastium arvense L. subsp. rigidum (Scop.) Hegi (1911) (synonyme = Cerastium arvense L. subsp. doux (Vill.) Arcang).
  • Cerastium arvense L. subsp. soleirolii (Ser. Ex Duby) Arcangeli (1882) (synonyme = Cerastium soleirolii)
  • Cerastium arvense L. subsp. stenopetalum (Fenzl) Arcangeli (1882) (synonyme = cerastium stenopetalum)
  • Cerastium arvense L. subsp. strictum (L.) Gaudin (1828)[1] mais aussi (W.D.J. Koch) Schinz R. Keller (1905)[2] (Les synonymes = cerastium strictum Hess al;. = Cerastium arvense var. strictum)
  • Cerastium arvense L. subsp. suffruticosum (L.) Nyman[1] mais aussi CÉS. En Cattaneo (1844)[1] mais aussi Hegi (1911)[3] (Les synonymes = cerastium suffruticosum L. (1753) (Première description de sous-espèces)
  • Cerastium arvense L. subsp. thomasii (Ten.) Rouy Foucaud (1896) (synonyme = cerastium thomasii Dix.)
  • Cerastium arvense L. subsp. velutinum (Raf.) Ugborogho
  • Cerastium arvense L. var. alpicola Fenzl dans Ledeb. (1842) (synonyme = Cerastium arvense subsp. strictum)
  • Cerastium arvense L. var. angustifolium Fenzl (1842) (synonyme = Cerastium arvense subsp. strictum)
  • Cerastium arvense L. var. bracteatum (Raf.) MACM. (Synonyme = Cerastium arvense subsp. velutinum var. velutinum)
  • Cerastium arvense L. var. fuegianum Hook. f. (Synonyme = Cerastium arvense subsp. fuegianum)
  • Cerastium arvense L. var. glaberrimum (Lapeyr.) Bentham (1826) (synonyme = Cerastium alpinum var. glabratum)
  • Cerastium arvense L. var. laricifolium (Vill.) Cariot St-Lager (1889) (synonyme = Cerastium arvense subsp. suffruticosum)
  • Cerastium arvense L. var. latifolium Fenzl (synonyme = Cerastium arvense subsp. strictum)
  • Cerastium arvense L. var. maximum Hollick Britt. (Synonyme = Cerastium arvense subsp. maximum)
  • Cerastium arvense L. var. doux (Vill.) Cariot St-Lager (1889) (synonyme = Cerastium arvense L. subsp. doux (Vill.) Arcang).
  • Cerastium arvense L. var. oblongifolium (Torr.) Hollick Britt. (Sinoimo = Cerastium arvense subsp. velutinum var. velutinum)
  • Cerastium arvense L. var. purpurascens Boivin (synonyme = Cerastium arvense subsp. strictum)
  • Cerastium arvense L. var. rigidum (Scop.) Beck G. (1906) (synonyme = Cerastium arvense L. subsp. doux (Vill.) Arcang).
  • Cerastium arvense L. var. strictum W.D.J. Koch (1836) (Première description de sous-espèces)
  • Cerastium arvense L. var. velutinum (Raf.) Britt. (Synonyme = Cerastium arvense subsp. velutinum var. velutinum)
  • Cerastium arvense L. var. villosissimum Pennell (synonyme = Cerastium arvense subsp. velutinum var. villosum)
  • Cerastium arvense L. var. viscidulum Gremli (synonyme = Cerastium arvense subsp. strictum)
  • Cerastium arvense L. var. webbii Jennings (synonyme = Cerastium arvense subsp. velutinum var. velutinum)

En particulier, dans la présente les caractéristiques sont mis en évidence la carte (lorsqu'elles diffèrent du type de base) des quatre plus communs sur les sous-espèces alpines: arvense - doux - strictum - suffruticosum.

Hybrids

La liste suivante contient quelques hybrides intraspécifique:

  • Cerastium × maueri M. Schulze (1886) - hybride entre: Cerastium arvense et Cerastium tomentosum
  • Cerastium × microcapsum Arvet-Touvet (1871) - hybride entre: Cerastium alpinum et Cerastium arvense
  • Cerastium × pseudoalpinum J. Murr (1907) - hybride entre: Cerastium arvense subsp. arvense et Céraiste commun subsp. vulgare

synonymes

Les espèces de cette carte, dans d'autres textes, peuvent être appelés par des noms différents. La liste ci-dessous montre quelques-uns des synonymes les plus fréquents:

  • Cerastium beckianum Hand.-Mazz. Stadlmann (1905) (synonyme = Cerastium arvense subsp. doux)
  • cerastium busamburense Lojac. (1889) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • pays cerastium E. L. Greene (1901) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • Cerastium ciliatum Waldst. Kit. (1808) (sinoimo = Cerastium arvense subsp. doux)
  • cerastium collinum Salisb. (1796) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • cerastium colsmanni Lehm. ex Sprengel (1825) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • cerastium elongatum Pursh (1814) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • cerastium fuegianum Alboff à Alboff Kutz
  • cerastium hirsutum Dix. (1811), non Crantz
  • cerastium ibericum Sennen Elias (1927) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • cerastium insubricum Reichenb. (1832) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • cerastium laricifolium Vill. (1789) (synonyme = Cerastium arvense subsp. suffruticosum)
  • cerastium magellanicum R.A. Phil. (1872)
  • cerastium meratii Jullien (1862) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • ressorts Cerastium Vill. (1789) (synonyme = Cerastium arvense subsp. doux)
  • cerastium montanum Naudin en C. Gay (1846)
  • cerastium mutable Gren. (1841), non Spenner
  • cerastium nervosum Naudin en C. Gay (1846) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • cerastium pallasii Gilet (1820)
  • cerastium rigidum (Scop.) Vitman (1790) (synonyme = Cerastium arvense subsp. doux)
  • cerastium secalli Pau (1909) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • cerastium strictum Haenke dans Jacq. (1789), non L. (synonyme = Cerastium arvense subsp. strictum)
  • cerastium strictum L. subsp. ciliatum (Waldst. Kit.) Janchen (1959) (synonyme = Cerastium arvense subsp. doux)
  • cerastium suffruticosum L. (1753) (synonyme = Cerastium arvense subsp. suffruticosum)
  • cerastium szalaberense Kit. En Kanitz (1863) (synonyme = Cerastium arvense subsp. arvense)
  • Cerastium pumilum Pursh (1814)

étymologie

Le nom de genre (cerastium) Vient d'un mot grec: Keras (= Horn); référence probable à la forme allongée de ses fruits. Il a ensuite été latinisé de la botanique germanique Johann Jacob Dillenius (1684-1747), puis a repris de façon permanente Carl von Linné en 1753.
L'appel anglais, cette plante Champ céraiste; tandis que l'appel français Céraiste des champs; Allemands appellent Gewohnliches Acker-Hornkraut.

morphologie

Cerastium arvense
Description des parties de la plante

La forme biologique de la plante est emicriptofita scaposa (H scap): Plantes vivaces sont au moyen de pierres précieuses gisant sur le sol et l'axe floral et avec quelques feuilles allongées et minces. Ils peuvent également être définis comme camefite fruticuleux (ch frut) Comme les tiges sont ligneuses au fond. La hauteur de la plante varie d'une sous-espèce de sous-espèces, allant de 40 cm subsp. arvense, à 20 cm subsp. suffruticosum et de 15 cm de sous-espèces doux et strictum.

Roots

racines adventives sont de stolon.

cadre

  • partie hypogée: La partie souterraine de la tige consiste en un stolon étiré.
  • partie dessus du solLa partie aérienne de la présente souches rampants (prostrate) dans la partie de base, tandis que les branches fleuries montent et complexe; la pièce est élargisseur dichotomique.

feuilles

Cerastium arvense
les feuilles

Toutes les feuilles sont sessile et plus ou moins de coups. Le limbe est linéaire - lanceolata avec des bords arrondis et à sommet aigu (rarement terne). La surface de la feuille peut être subglabra ou pubescent, mais parfois glandulaire. Les feuilles le long de la tige sont dans une disposition opposée. Aisselle des feuilles inférieures sont les faisceaux de feuilles stériles. Taille des feuilles linéaires: largeur 1 - 2 mm, longueur 10 - 15 mm; taille des feuilles lancéolé: Largeur 2 - 4 mm, une longueur de 8 - 12 mm;

floraison

Cerastium arvense
Inflorescence (4)

L 'floraison Il est lâche; le nombre de fleurs varie de 1 à 20. Il y a des bractées lancéolé par des marges étroites; scariose peut être, mais aussi ghiandolose - pubescent. la pédoncules Ils sont incurvés (la fructification) juste en dessous du calice Ils sont longs et de 10 à 30 mm. taille de bractées: Largeur 1 mm, une longueur de 5 - 6 mm.

fleurs

Cerastium arvense
la fleur

Les fleurs sont pentacyclique (composé de 5 verticilles) pentamères, eteroclamidati (À savoir le calice et corolle sont bien différenciés), hermaphrodite et attinomorfi.

  • calice: le calice Il se compose de 5 sépales libre (tasse dialisepalo); la forme est étroitement lanceolata à sommet pointu; sont délicatement pubescent et une bordure blanche. taille de sépales: Largeur 2 mm, longueur 6-7 mm.
  • corolle: s pétales Ils sont 5, blanc et tous sont divisés (dialipetali); la forme est obovata - spatulées, dont le sommet est bifide et sont sillonnées par des incisions longitudinales plus foncées (comme les rayons) qui partent de la partie intérieure de la pétale et ils perdent. taille de pétales: Largeur 3 mm, longueur 12 - 14 mm (environ 2 fois plus long que le sépales).
  • Androcée: le étamines 10 sont avec anthères grandes 0,8 à 1,2 mm, et longs filaments sans poils 4 - 5 mm.
  • gynécée: le styles sont 5 (longueur 2 - 3 mm); l 'ovaire il est excès et sincarpico.
  • Floraison: la période de floraison de cette plante (valable pour tous sous-espèces) Est entre Mai et Août; tandis que sporulation immédiatement après (Août-Octobre).
  • pollinisation: L 'pollinisation Il est par mouches et petit abeilles.

fruits

Le fruit est constitué d'une capsule cylindrique incurvée. dents déhiscenter 10 sont à l'apex convoluté. Les graines sont de couleur brune avec des verrues de surface et sans ailes. Taille du fruit: longueur 7,5 - 11,5 mm, une largeur de 2,5 - 4 mm; la taille des graines: de 0,6 à 1,5 mm.

Morphology des sous-espèces

Nous décrivons ici les caractères morphologiques les plus évidents et les insignes des quatre sous-espèces le plus répandu dans les Alpes en partie à l'aide des touches du système d'analyse:

  • groupe 1A : Plante dépourvue de poils glandulaires; la bractées sont plus faibles sans poils;
Sous-espèces suffruticosum : Il est généralement une petite plante velue et petite, mais très boisé à la base des tiges. Les feuilles sont linéaires et la consistance rigide sont longues et un maximum de 4 cm. Taille de la fleur: 15-22 mm.
  • groupe 1B Les plantes auront plus ou moins de poils glandulaires; la bractées Ils sont plus faibles ciliée;
    • groupe 2A La surface supérieure des feuilles est glabra (Peut-être qu'ils sont tomentose le bord);
Sous-espèces strictum Les plantes de cette sous-espèces Ils ne sont pas très grandes et présente avec une couleur verte - pâle; sont présents glandes pubescent mais généralement la plante est légèrement velue. La tige est un peu rhizome. Les feuilles sont larges 2 - 4 mm de long et 8 - 12 mm (la lamelle est lanceolata dans les feuilles inférieures et linéaire dans les supérieures) et sont sans poils aussi bien sur la face supérieure en tant que bractées derrière le 'floraison. La floraison est plus faible (de 5 à 15 cm). Taille de la fleur: 14-20 mm. la sépales sont longues 3,5 à 6 mm. la pétales quand ils restent dessèche blanc. la anthères Ils sont longs de 0,8 - 0,9 mm.
  • groupe 2B La face supérieure des feuilles est densément poilu;
  • groupe 3A : En plus des feuilles sont longs poils (jusqu'à 0,6 mm);
Sous-espèces arvense Il est le sous-espèces plus grande; pilosité est variée (dense ou clairsemée, ou même avec des poils glandulaires). La tige de la plante est rhizome et la partie dessus du sol Il a longtemps rampantes. La feuille supérieure est poilue. Les feuilles peuvent être jusqu'à 4 cm de longueur. La floraison a lieu à une hauteur d'au moins 25 - 30 cm; sur 'floraison Il y a les poils glandulaires doux. Taille de la fleur: 15-22 mm. la sépales Ils sont de long de 5 à 7 mm. la pétales Ils brunissent quand ils sont séchés. la anthères Ils sont grands de 1 à 1,1 mm.
  • groupe 3B La face supérieure des feuilles est densément tomentosa mais de poils courts (jusqu'à 0,2 mm);
Sous-espèces doux Ils sont généralement de petites plantes, densément tomentose (Mais aussi ghiandolose). Les feuilles sont presque toujours linéaire et rarement lancéolé; et la surface supérieure des feuilles sont poilue; les feuilles sont longues sur 2 cm en moyenne. Taille de la fleur: 15-20 mm.

distribution et habitat

  • Geoelementole type chorologique (Zone source) de espèce il est Paleotemp. (Paleotemperato), à savoir une zone comprenant l 'Eurasie et Afrique du Nord. En raison de sa large diffusion peut être considéré Subcosmop. à-dire une plante qui a pris naissance dans presque toutes les parties du monde 'hémisphère nord. On distingue la sous-espèces strictum et suffruticosum car ils sont considérés comme la source Oude. S-Europ. : Les espèces généralement montagneux et alpin du sud du continent européen (la péninsule Ibérique à Balkans, puis la Alpes; peut-être Caucase et l 'Anatolie).
  • La diffusion: en Italie Cette espèce est répandue dans toute la péninsule, sauf le sud et les îles. En se référant à la zone Alpes on peut dire que sous-espèces strictum est commun dans toute la région des Alpes, alors que la sous-espèces arvense Il est par intermittence entre l'Est et de l'Ouest; les deux autres (doux et suffruticosum) Sont encore moins largement utilisés (la doux, par exemple, il est situé seulement Alpes occidentales).
  • Habitat: ce sont des plantes assez communes qui poussent sur des sols très riches ne tels que les pâturages secs et pierreux ou même des environnements rudérales. Le substrat préféré par ces plantes est le calcaire / acide, à l'exception de sous-espèces doux qui préfère surtout un substrat calcaire. Les caractéristiques du sol sont généralement contenues dans les valeurs moyennes de l'humidité (avec une préférence pour un terrain légèrement sec), avec pH neutre ou légèrement basique et donc une teneur moyenne à faible de nutriments; Il est toujours l'exception sous-espèces doux qui nécessite sans aucun doute un terrain de base.
  • diffusion altitudinale: du plan jusqu'à 2900 m s.l.m., donc il comprend tout un peu plans de végétation. En particulier, pour chaque sous-espèces nous avons les distinctions suivantes:
subsp arvense : De la colline en haut au niveau de la montagne (environ 0-1500 m s.l.m., rarement au-dessus 2000 m s.l.m.)
subsp doux : Du montagnardes au sol subalpin (environ 1200-2200 m s.l.m.)
subsp strictum : Le niveau de collines (rarement) au sol alpin (environ 1000-2900 m s.l.m.)
subsp suffruticosum : Le niveau de collines au sol subalpin (rarement) (environ 300-2500 m s.l.m.)

phytosociologie

Du point de vue phytosociologique quatre heures sous-espèces Ils appartiennent à quatre différentes communautés végétales:

  • subsp. arvense :
Formation: communautés pérennes nitrophile
Classe: Agropyretea Intermedi - repentis
  • subsp. doux :
Formation: communauté de prairie rasés plans alpins
Classe: Elyno - Seslerietea
  • subsp strictum :
Formation: communauté de pionniers thérophytes et plantes grasses
Classe: Koelerio - Corynephoretea
Ordre: Sedo - Scleranthetalia
Alliance: Sedo - Scleranthion
  • subsp suffruticosum :
Éducation: communautés hémicryptophytes et camefite Rase des prairies, maigre et sec
Classe: Festuco - Brometea
Pour Ononidetalia striatae
Alliance: Genistion lobelii

Galerie d'images

notes

  1. ^ à b c Sandro Pignatti, Usine en Italie, Bologne, Edagricole, 1982 ISBN 88-506-2449-2.
  2. ^ Divers auteurs, Flora Alpina, Bologne, Zanichelli, 2004.
  3. ^ Flora Europaea - Royal Botanic Garden Edinburgh, 193.62.154.38. Récupéré le 28-09-2008.

bibliographie

  • Giacomo Nicolini, Botanique Encyclopédie Motta. premier volume, Milan, Federico Motta Editore, 1960, p. 524.
  • Sandro Pignatti, Flore de l'Italie. premier volume, Bologne, Edagricole, 1982, p. 214, ISBN 88-506-2449-2.
  • 1996 Alfio Musmarra, Botanique Dictionnaire, Bologne, Edagricole.
  • Divers auteurs, Flora Alpina. premier volume, Bologne, Zanichelli, 2004, p. 294.

photo Références

Photo 1-2-3-4: loc. Pian Cansiglio, com. Tambre, prov. Belluno, 1000 parts m s.l.m., juin 2008

D'autres projets

liens externes