s
19 708 Pages

Comment lire redirigée
brun Shark
requin à Seaworld.jpg Dusky
Les spécimens à Sea World, Australie
état de conservation
Statut de iucn3.1 VU
vulnérable[1]
classification scientifique
domaine Eucaryotes
uni Animalia
phylum chordata
subphylum vertébrés
classe Chondrichthyes
sous-classe élasmobranches
ordre Carcharhiniformes
famille carcharhinidae
sexe Carcharhinus
espèce C. obscurus
nom binomial
requin sombre
Lesueur, 1818
synonymes
  • Squalus obscurus
  • Eulamia obscura
  • Linsang obvelatus
  • carcharias macrurus
  • Galeolamna macrurus
  • Galeolamna Eblis
  • carcharinus iranzae
  • Carcharhinus iranzae
  • Carcharhinus obscurella
Areal

distmap.png requin Dusky

la requin brun (requin sombre Lesueur, 1818) Est une espèce de requin de famille carcharhinidae et genre Carcharhinus, qui vit dans les eaux tropicales et tempérées du monde chaud. un prédateur au sommet Généraliste, qui habite la région de la côte à la plate-forme continentale pélagiques extérieur et les eaux environnantes, et il a été enregistré jusqu'à une profondeur d'environ 400 mètres. Les différentes populations de cette espèce émigrer saisonnière vers pôle en été et verséquateur en hiver. Ils peuvent nager pendant des centaines, voire des milliers de kilomètres au cours de ces migrations. Comme l'une des plus grandes espèces du genre, atteignant des longueurs de 4,2 m et de la masse corporelle de 347 kg. Le corps est mince et allongée, et est reconnu pour le museau court et arrondi, pour de longues nageoires pectorales et en forme de faucille, de crête interdorsale et les pointes des ailettes faiblement marquées. Les adultes ont un régime alimentaire très varié, composé principalement de poissons osseux, poissons cartilagineux et céphalopodes, mais aussi de fruits de mer, étoile de mer, bryozoaires, tortues de mer, mammifères marins, charogne et déchets. L'espèce est vivipare et le cycle de reproduction dure trois ans. La femelle donne naissance à 3 à 14 petits après une gestation 22-24 mois et emploie une année supplémentaire pour être prêt à devenir à nouveau enceinte. Il peut également stocker le sperme pendant longtemps, car rarement un couplage paire appropriée est rencontrée, en raison du mode de vie nomade des espèces et la petite taille inhérente des populations. La croissance de ces animaux est lente, car ils arrivent à maturité en 20 ans. Compte tenu du faible taux de reproduction, l'espèce est exposée et vulnérable au comportement humain. Il est considéré comme un animal précieux pour la pêche commerciale et pour leurs ailerons, utilisés dans la production de soupe aux ailerons de requin, que pour la viande, la peau et l'huile de foie. Il est également chassait pour des raisons récréatives. L 'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) lui-même a établi que l'espèce, il est à côté de la menace mondiale et vulnérables le long de la côte des États-Unis, où la population a diminué de 15-20% en trois décennies. En général, l'espèce est potentiellement dangereux pour l'homme en raison de sa taille, mais a constaté des cas d'attaques sur l'homme sont rares.

taxonomie

requin sombre
Dessin d'un requin brun et l'une de ses dents supérieures. les flèches et les lignes verticales désignent les principales caractéristiques taxonomiques de l'espèce.

la naturaliste français Charles Alexandre Lesueur Il a publié la première description scientifique du requin brun en 1818 sur Journal de l'Académie des sciences naturelles de Philadelphie. Ce fut d'abord inclus dans le général Squalus et il a inventé l'épithète spécifique obscurus (Traduit par latin signifie foncé), rin référence à sa couleur[2][3]. auteurs ultérieurs alors établis appartenant au genre Carcharhinus. Lesueur n'a pas désigné Type nomenclatural, bien qu'il est présumé avoir travaillé sur un échantillon recueilli dans les eaux nord-américaines[4].

De nombreuses sources antérieures désigné l'espèce carcharias (plus tard Carcharhinus) lamiella, à la suite d'une première analyse effectuée en 1882 par David Starr Jordan et Charles Henry Gilbert. Bien que ces deux scientifiques se référaient à un ensemble de dents qui venaient en fait d'un requin brun, il a découvert plus tard que le corps du genre était un nomenclatural requin cuivre. Alors maintenant, le nom C. lamiella Il ne semble pas synonyme de C. obscurus, mais plutôt C. brachyurus[3][5].

évolution

Bien qu'en général, il est difficile d'attribuer à une dents fossilisées Carcharhinus, dans le cas de requin brun le travail est plus facile, et l'espèce est très bien représentée par fossiles[6]. Dents datée miocène (Entre 23 et il y a 5,3 millions d'années), ils ont été trouvés dans des formations rocheuses et Kendeace grand baie à Carriacou, en Grenadines[7], à la formation Moghra Egypte[8], à Polk County (Floride)[9] et peut-être même sur le Cerro La Cruz Venezuela nord[10]. Les dents datant du Miocène et le premier pliocène (11,6 à il y a 3,6 millions d'années), ils sont abondants dans la formation Yorktown dans Pungo River, en Caroline du Nord et dans la région de la Chesapeake Bay. Étant donné que ces dents sont légèrement différentes de celles d'aujourd'hui, ils ont souvent été attribué à tort Carcharhinus longimanus[6]. En outre, certaines dents ont été trouvées près des restes de deux mysticètes en Caroline du Nord, l'un conservé à la Goose Creek calcaire liée à la (il y a 3,5 millions d'années) Pliocène tard et une autre par la boue par rapport enterra à pléistocène-Holocène (Quelque 12'000 ans)[11].

phylogénie

en 1982, Jack Garrick publié une étude phylogénétique de Carcharhini basée sur des critères morphologiques et a décidé de placer le requin brun et la requin Galapagos en groupe obscurus. Le groupe contenait de grandes requins avec des dents triangulaires et une crête entre les nageoires dorsales et comprenait la requin babosse, la requin de récif des Caraïbes, la requin gris et Carcharhinus longimanus[12]. Cette interprétation a également été soutenue par Leonard Compagno dans son étude fenetico 1988[13], et Gavin Naylor dans l'étude qu'il a mené sur alloenzymes en 1992. Naylor a pu résoudre les doutes sur les relations qui existent entre la Carcharhini avec arête interdorsale, en découvrant que le requin brun, que des Galapagos, le requin océanique et requin bleu ils appartenaient à clade plus dérivé du groupe[14].

Areal

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Chondrichthyes en Italie.
requin sombre
Une femme sur spectacle à Sea World en Queensland. L'espèce est caractéristique des eaux australien.

La zone de cet animal s'étend sur toute la planète, bien que de manière discontinue, dans les eaux tropicales et tempérées chaudes. Nell 'océan Atlantique Ouest nous trouvons de Massachusetts et le banc Georges jusqu'à Brésil Du Sud, y compris bahamas et Cuba. Dans la partie orientale du même océan, il a été aperçu dans Méditerranée Europe centrale et de l'Ouest à la Canaries, Cap-Vert, la Sénégal, la Sierra Leone, et peut-être ailleurs, y compris en Portugal, Espagne, Maroc et à Madère. Nell 'océan Indien, nous trouvons au large Afrique du Sud, Mozambique, et Madagascar, et de façon sporadique dans mer d'Oman, en Baie du Bengale et peut-être mer rouge. Nell 'océan Pacifique Enfin, on trouve dans Japon, Chine et taiwan, Viêt-Nam, Australie, et Nouvelle-Calédonie Ouest et Californie le sud Golfe de Californie à Revillagigedo, et probablement jusqu'à Chili Nord-Est. Il y a aussi des observations dans l'Atlantique Nord-Est et du Centre-Est et des îles tropicales, mais ceux-ci sont probablement attribuables à requin Galapagos[1][15].

Il est une espèce hautement migratoires, les déplacements ont été signalés même 3800 km. En général, les adultes se déplacent à des distances plus grandes que les jeunes. près de la Amérique du Nord vers le nord à l'arrivée des températures chaudes de l'été, et retourner à la 'équateur à l'approche de l'hiver.[1]. les jeunes hommes et les femmes hors de la côte d'Afrique du Sud avec des corps plus que 0,9 mètres au sud et au nord se dispersent, respectivement (la distinction est pas parfait bien sûr) de la maternelle KwaZulu-Natal. Ensuite, ils rejoignent les adultes au cours des années qui ont suivi les routes non identifiées. Dans la plupart des jeunes passent au printemps et en été le long de la côte et les autres saisons au large et quand ils dépassent la longueur de 2,2 mètres commencent une migration vers le nouveau nord au sud entre KwaZulu-Natal et en hiver le Cap-Occidental en été. La taille des requins de plus de 2,8 mètres migrent même jusqu'au sud du Mozambique[1][4][16]. Au large des côtes 'Australie-occidentale, les adultes et les jeunes migrent vers la côte en été et à l'automne, alors que les crèches restent hors des nouveau-nés occupés[1].

En Italie, il a été signalé dans Mar di Sardegna et Canal de Sicile.

habitat

Ils préfèrent les eaux allant de la zone des surfeurs jusqu'à la plate-forme continentale et à l'extérieur des eaux les plus proches de l'océan. Leur habitat est une zone de transition entre les espèces côtières telles que requin gris, espèces pélagiques telles que requins soyeux et Carcharhinus longimanus, ceux qui vivent dans les eaux profondes comme la requin babosse et les espèces insulaires comme Carcharhinus albimarginauts et Carcharhinus galapagensis[4]. Une étude assez détaillée menée en Golfe du Mexique Il a prouvé à quel point ces animaux passent la plupart du temps à des profondeurs comprises entre 10 et 80 mètres, descendant parfois jusqu'à 200 mètres. Le record enregistré est de 400 mètres de profondeur[17]. Ces animaux préfèrent des températures comprises entre 19 et 28 degrés Celsius et éviter les zones et faible salinité tels que les estuaires[3][6].

apparence

requin sombre
Le requin brun peut être identifié parce que des nageoires pectorales et première dorsale en forme de faucille et par le fait que le premier est placé au-dessus de la partie terminale de ce dernier.

Étant l'un des plus grands requins du genre, atteindre couramment une longueur de 3,2 mètres et des masses de 160-180 kg. Le record appartient aux spécimens de 4,2 mètres et 347 kg[17][18]. Les femelles se développent plus que les hommes[19]. Le corps est mince et allongée et le museau est fortement arrondie et ne dépasse en longueur la largeur de la bouche. Les narines sont recouverts de lambeaux de peau facilement reconnaissables. Les yeux, ronds et de taille moyenne, sont équipées de membrane nictitante. Sur les côtés de la bouche, il est actuellement pas très longs sillons et à l'intérieur il y a 13-15 (habituellement 14) des rangées de dents de chaque côté. Les dents supérieures sont larges, triangulaires, légèrement oblique et grossièrement en dents de scie, tandis que les plus faibles sont plus minces et les droits, avec des indentations plus minces. Les cinq paires de fentes branchiales sont assez longues[18].

le grand nageoires pectorales mesurant environ un cinquième du corps et ont une forme caractéristique d'une faucille. La première nageoire dorsale est de taille moyenne et également en forme de faucille, avec un sommet pointu et l'mergine arrière fortement concave. Son origine se trouve au-dessus du bout des nageoires pectorales. La deuxième nageoire dorsale est beaucoup plus petite et est positionné au-dessus du nageoire anale. Un interdorsale de crête est présente, bien que ses dimensions sont réduites. la caudale Il est grand et haut avec un lobe inférieur très développé et une encoche ventrale à la pointe du lobe supérieur[20] . la denticules dermiques sont en forme de losange et très proches. Chacun d'eux a cinq arêtes horizontales qui deviennent de vraies dents sur le bord arrière[18]. L'espèce est en bronze ou en bleu sur le dos et le ventre blanc. De chaque côté il y a une bande plus claire qui va de nageoires pelviennes un tête.. Les ailettes, en particulier le lobe ventral de la caudale et la face inférieure de la face ventrale est iscuriscono vers la pointe. Cela peut être vu plus facilement chez les jeunes[21].

comportement

Des hauteurs de son poste prédateur au sommet, placé presque au sommet du réseau trophique, ce requin est en principe moins fréquents que d'autres qui habitent son areal[4]. Un grand nombre de spécimens peuvent être concentrés encore dans certaines régions[3]. Lorsque de la côte, comme dans courant Agulhas, souvent ils chassent les navires passant par les[16]. Les adultes ont pas de prédateurs importants[18], tandis que les jeunes sont le plus souvent capturés par requins taureau, requins tigre, requins du Zambèze et grands Blancs. Au large des côtes du KwaZulu-Natal, l'utilisation de filets de requin a réduit le nombre de ces prédateurs en permettant une augmentation de requin brun juvénile[4]. un parasite connu est le copépode Pandarus sinuatus, qui se fixe à la peau[18].

lecture

requin sombre
Un bébé requin brun capturé au large de Ocean Isle Beach, Caroline du Nord. Les pépinières de l'espèce vont de l'Atlantique Nord-Ouest New Jersey unCaroline du Sud.

Comme l'autre famille, l'espèce est vivipare: L'embryon se développe d'abord pris en charge par un jaune d'oeuf, dont le sac est ensuite transformé en épuisement du placenta contenu. L 'couplage Il se produit au printemps dans l'Atlantique, tandis que dans d'autres régions, comme l'Afrique du Sud, il est pas lié aux saisons[3][4]. Les femelles peuvent stocker dans leurs glans (l'organe qui sécrète entre autres contenants pour les œufs) de grandes quantités de sperme, même de plusieurs mâles, pendant des mois ou des années. Cette adaptation est liée à la nature nomade de l'espèce et la rareté relative, ce qui en fait la réunion de la paire peu fréquentes pour la reproduction[22].

Les femelles donnent naissance tous les trois ans après gestation qui peut durer de 22 à 24 mois et une pause d'un an entre les grossesses et l'autre. En règle générale, à chaque naissance, ils proviennent de 3 à 14 squaletti. la litière moyenne est plus grande que l'Atlantique Sud-Est (6 à 14) que dans l'Ouest (6 à 10)[18][23]. Contrairement à ce qui arrive aux autres Carcharhini la taille de la litière et la mère ne sont pas liés. La livraison a lieu dans les zones utilisées comme correspondant aux eaux peu profondes pépinière, séparée de l'habitat des jeunes et des adultes. Certaines de ces pépinières sont hors Basse-Californie, de KwaZulu-Natal, la New Jersey, de Caroline du Nord et dell 'Australie sud-ouest[3][23]. Les nouveau-nés mesurent 0,7 à 1 mètre de longueur[18].

Nous avons affaire à l'une des espèces de requins sont caractérisées par le taux de croissance et la maturation inférieure[23]. Au cours des 5 premières années de la vie de la croissance moyenne de 8-11 cm par an[24]. La mortalité chez les jeunes est assez faible, et estimé à 27% de l'Afrique du Sud[25]. Grâce à leur portée, les mâles arrivent à maturité à l'âge de 17-22 ans, ce qui correspond à une longueur de 2,3-2,4 mètres, les femmes 20-23 ans correspondant à une longueur de 2,2-2,5 mètres[19][26]. La durée de la durée de vie estimée entre 40 et 50 ans[23].

régime

requin sombre
la Bluefish Il est l'une des principales proies du requin brun Atlantique Nord-Ouest.

Le régime alimentaire de ces requins est général et comprend de nombreuses espèces de poisson, invertébrés, et mammifères marins appartenant à tous les niveaux d'eau clolnna[27]. Les produits alimentaires sont des poissons pélagiques communs tels que maquereau la Belonidae et thon, poissons benthiques comme anguilles et pleuronectiformi (Soles et autres), des poissons de récif comme barracuda et mérou, poissons cartilagineux comment courses (En particulier Rajidae et Dasyatidae), Petit requins (En particulier squatina, Squalidae, triakidae, et petit carcharhinidae) Et céphalopodes comme poulpes et calamar. De temps en temps ils se nourrissent aussi crabes, homards, bernacles étoile de mer, bryozoaires et aussi des cadavres d'animaux dans certains cas de mammifères marins (En particulier la viande baleine et parfois même dauphins dauphins) Ou les déchets humains[4][23].

Si nous analysons la situation dans les différents domaines de la distribution des espèces, nous constatons que les requins brun Atlantique Nord-Ouest se nourrissent de plus de dix familles de poissons osseux (y compris la Bluefish et Paralichthys dentatus sont particulièrement importants) et les poissons cartilagineux (en particulier les races et leur sacs à main de sirènes) fruits de mer, mollusque et tortues de mer[27]. Au large des côtes de l'Afrique du Sud d'autre part, 75% du régime alimentaire se compose de poissons osseux, et vous savez que ces requins attaquent aussi Tursiops truncatus[16][28].

Les nourrissons et les jeunes, ils se nourrissent principalement de petits poissons proies comme sardines et hareng, mais aussi calamar[23]. Avec une croissance de plus en plus important dans l'alimentation des plus grands poissons osseux, des raies et des petits requins[29]. Pour la chasse plus efficace, les jeunes ont tendance à se rassembler en groupes[3]. La morsure d'un requin brun possède une force de 590 Newton sur la pointe d'une seule dent, et ce montant correspond à la plus importante jamais enregistrée dans un requin, même si elle montre comment la force est concentrée dans une zone réglementée, comme la pointe de la dent[30].

Interaction avec les humains

requin sombre
La valeur de la pêche au requin brun est assez élevé.

En raison de sa taille relativement grande, et comme il a tendance à nager dans les eaux peu profondes, cet animal peut être potentiellement dangereux pour l'homme, même si vous savez très peu de choses sur son comportement envers l'homme dans l'environnement sous-marin[4] En 2008, le 'Fichier international Shark Attack enregistré six attaques par cette espèce, dont 3 sans provocation létale et une[31]. Il semble que certains incidents se sont produits hors bermudes et d'autres îles ont été faussement attribué au requin brun, alors qu'ils devraient être responsables de requins Galapagos[4].

L'espèce est l'un des plus recherchés dans le commerce asiatique des ailerons de requins, comme ses nageoires sont grandes et contiennent un grand nombre de tiges osseuses (cératotriches)[23]. En plus de la viande est vendue fraîche, congelée ou séchés et salés ou fumés, la peau est transformée en cuir et l'huile de foie est traité pour obtenir des vitamines[17]. Les requins bruns sont régulièrement capturés par les pêcheurs qualifiés au large de la Amérique du Nord Europe de l'Est, la Afrique du Sud Est et 'Australie Sud-Ouest faisant usage des bateaux de pêche multi-espèces et les chalutiers. Pêche en Australie a commencé dans la une quarantaine d'années et est étendue jusqu'à la soixante-dix pour atteindre la quantité de poissons entre 500 et 600 tonnes par an. La pêche utilise des filets capturent principalement des spécimens de moins de trois ans. Entre 18 et 28% des prises de requin est la première année de vie. Certains affirment modèles démographiques qui est une pêche durable, si l'on suppose que le taux de mortalité des spécimens de plus de 2 mètres de longueur reste inférieure à 4%[23].

En plus d'être la proie des pêcheurs qualifiés, souvent requin brun est pris accidentellement dans les filets de pêche visant à thon et espadon et il est conservé pour la valeur de ses nageoires. Il a également cherché par les pêcheurs sportifs. En particulier, un grand nombre de ces requins, la plupart des jeunes, est capturé par les pêcheurs sportifs sud-africains et australiens. Il était une fois l'une des proies favorites des tournois qui ont lieu dans Floride, mais la population est effondrée. Une autre source de mortalité est représentée par des filets de requin qui sont placés en Afrique du Sud et en Australie pour protéger les plages et les baigneurs. Entre 1978 et 1999, une moyenne de 256 requins bruns sont morts de cette façon de KwaZulu-Natal[23].

préservation

L 'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a attribué à l'espèce l'étiquette à côté de la menace dans le monde et vulnérables Golfe du Mexique et le reste de l'Amérique du nord. La American Fisheries Society est venu à des conclusions similaires à l'égard de l'Atlantique Nord-Ouest[18]. Les taux de reproduction très bas expose les espèces aux dangers de la pêche non réglementée. Aux Etats-Unis l'est en particulier la population est fortement réduite en raison de la pêche. En fait, en 2006, le Service national des pêches maritimes (NMFS) des États-Unis a montré que la population a été réduite d'un montant compris entre 15 et 20% des années 70. En 1997, la même organisation a désigné l'espèce « espèce préoccupation « (c.-à-inquiétant). Cela signifie que les espèces préoccupantes, mais il n'y a pas assez de preuves pour insérer nell'Endangered Loi sur les espèces (ESA) (loi sur les espèces en voie de disparition) des États-Unis. En 1998, la pêche commerciale et récréative de ces requins a été interdite, mais cela n'a pas eu l'effet escompté parce que les requins ont dit brun finissent souvent la victime des bateaux destinés à d'autres poissons. Il semble donc qu'en 2003, environ 2000 de ces animaux ont été capturés à des fins sportives malgré l'interdiction. la Caroline du Nord créé en 2005, les limites d'espace-temps à ses eaux pour limiter le phénomène[32]. Il pourrait à l'avenir devenir décisive pour l'introduction d'un produit chimique dans le système de réaction en chaîne par polymérase qui permettra si la viande qui est sur les marchés appartiennent à des espèces interdites ou autres permis, mais morphologiquement similaire à la requin gris[33].

notes

  1. ^ à b c et (FR) Musick, J. A., Grubbs, R. D., Baum, J. Cortés, E., requin sombre, sur Liste rouge UICN des espèces menacées, Version 2017,1, UICN, 2017.
  2. ^ Lesueur, C. A., Description de plusieurs nouvelles espèces de poissons d'Amérique du Nord (partie 1), en Journal de l'Académie des sciences naturelles de Philadelphie, vol. 1, n ° 2, mai 1818, pp. 222-235.
  3. ^ à b c et fa g Ebert, D. A., Requins, raies et chimères de la Californie, University of California Press, 2003, pp. 160-162, ISBN 0-520-22265-2.
  4. ^ à b c et fa g h la Compagnon, L.J.V., Requins du Monde: Un catalogue illustré et annoté des espèces de requins connues à ce jour, L'alimentation et l'agriculture, 1984, pp. 489-491, ISBN 92-5-101384-5.
  5. ^ Jordanie, D.S. et Gilbert, C. H., Description d'un nouveau requin (carcharias lamiella) De San Diego, Californie, en Actes du Musée national des États-Unis, vol. 5, nº 269, le 3 Juillet 1882, pp. 110-111.
  6. ^ à b c Heim, B. et Bourdon, J. (20 Avril 2009). Les espèces du Fossil Record: requin sombre. La vie et des requins morts depuis longtemps. Récupéré le 29 Avril 2010.
  7. ^ Portell, R.W;. Hubbell, G;. Donovan, S.K;. Vert, J.K;. Harper, D.A.T. et Pickerill, R., requins Miocène dans les Kendeace et formations Grand Baie de Carriacou, les Grenadines, Petites Antilles, en Caribbean Journal of Science, vol. 44, nº 3, 2008, pp. 279-286.
  8. ^ Cook, T.D;. Murray, A.M;. Simons, E.L;. Attia, Y.S. et Chatrath, P., Une faune Miocène sélaciens de Moghra, Egypte, en Biologie historique: Revue internationale de paléobiologie, 8 février 2010, p. 1029-2381.
  9. ^ Brown, R.C., Les Fossiles de la Floride: Guide de localisation, identification et le plaisir, troisième, presse ananas, 2008, p. 100, ISBN 1-56164-409-9.
  10. ^ Sanchez-Villagra, M.R.;. Burnham, R.J;. Campbell, D.C.;. Feldmann, R.M.;. Gaffney, E.S;. Kay, R.F;. Lozsan, R;. Purdy et R. Thewissen, J.G.M., Une nouvelle semi-hauturier Marine Faune et Flore du début Néogène du nord-ouest du Venezuela, en Journal of Paleontology, vol. 74, nº 5, Septembre 2000, p. 957-968, DOI:10,1666 / 0022-3360 (2000) 074<0957:ANNSMF>2.0.CO; 2.
  11. ^ Cicimurri, D.J. et Knight, J. L., Deux requin baleine-mordues Squelettes des dépôts de la plaine côtière de Caroline du Sud, en Sud-Est Naturalist, vol. 8, n ° 1, 2009, pp. 71-82, DOI:10,1656 / 058.008.0107.
  12. ^ Garrick, J.A.f. (1982). Les requins du genre Carcharhinus. NOAA Rapport technique, NMFS Circ. 445: 1-194.
  13. ^ Compagnon, L.J.V., Requins dans l'ordre Carcharhiniformes, Princeton University Press, 1988, pp. 319-320, ISBN 0-691-08453-X.
  14. ^ Naylor, G.J.P., Les relations phylogénétiques entre les requins et requiem: Quand hammerhead déduisant Des milliers de phylogénie des arbres également parcimonieux la plupart résultent, en cladistics, vol. 8, 1992, pp. 295-318, DOI:10.1111 / j.1096-0031.1992.tb00073.x.
  15. ^ Compagnon, L.J.V., donnant M. et S. Fowler, Requins du Monde, Princeton University Press, 2005, p. 302-303, ISBN 978-0-691-12072-0.
  16. ^ à b c Van der Elst, et R. Borchert, P., Guide des poissons de mer commun de l'Afrique du Sud, troisième, Struik, 1993, p. 39, ISBN 1-86825-394-5.
  17. ^ à b c (FR) requin sombre, sur FishBase. Récupéré le 01/05/2010.
  18. ^ à b c et fa g h Knickle, C. Profils biologiques: Shark Dusky. Florida Museum of Natural History ichtyologie Département. Récupéré le 18 mai 2009.
  19. ^ à b Natanson, L.J., Casey, J.G. et Kohler, N. E., L'âge et les estimations pour la croissance du requin, sombre requin sombre, dans l'ouest de l'Océan Atlantique Nord, en Bulletin de la pêche, vol. 93, nº 1, 1995, pp. 116-126.
  20. ^ McEachran J.D. et Fechhelm, J.D. Les poissons du golfe du Mexique: hagfish à Gasterosteiformes, University of Texas Press, 1998, p. 82, ISBN 0-292-75206-7.
  21. ^ Enfin, P.R. et Stevens, J. D., Les requins et les raies de l'Australie, En second lieu, Harvard University Press, 2009, pp. 269-270, ISBN 0-674-03411-2.
  22. ^ Pratt, H.L. (Jr.), Le stockage des spermatozoïdes dans les glandes oviducte de l'Atlantique Nord-Ouest requins, en Biologie environnementale des poissons, vol. 38, 1993, p. 139-149, DOI:10.1007 / BF00842910.
  23. ^ à b c et fa g h la Fowler, S.L;. Cavanagh, R.D;. Camhi, M;. Burgess, g.h;. Cailliet, g.m;. Fordham, S.V;. Simpfendorfer, C.A. et Musick, J. A., Requins, raies et Chimères: Le statut des chondrichtyens, Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources naturelles, 2005, pp. 297-300, ISBN 2-8317-0700-5.
  24. ^ Simpfendorfer, C. A., Les taux de croissance des requins juvéniles, crépusculaires requin sombre (Lesueur, 1818), de l'Australie du sud-ouest estimé à partir des données de marquage-recapture, en Bulletin de la pêche, vol. 98, nº 4, Octobre 2000, p. 811-822.
  25. ^ Govender, et A. Birnie, S.L., Les estimations de mortalité pour les requins juvéniles crépusculaires requin sombre Afrique du Sud à partir des données de marquage et recapture, en South African Journal of Marine Science, vol. 18, 1997, pp. 11-18.
  26. ^ Simpfendorfer, C. A., McAuley, R. B., Chidlow, J. et Unsworth, P., âge Validé et la croissance du requin sombre, requin sombre, des eaux de l'Australie occidentale, en La recherche marine et d'eau douce, vol. 53, No. 2, 2002, pp. 567-573, DOI:10.1071 / MF01131.
  27. ^ à b Gelsleichter, J., Musick, J. A. et Nichols, S., Les habitudes alimentaires de la roussette lisse, Mustelus canis, requin sombre, requin sombre, rhizoprionodon terraenovae, Rhizoprionodon terraenovae, et le tigre de sable carcharias taurus, du nord-ouest de l'océan Atlantique, en Biologie environnementale des poissons, vol. 54, n ° 2, Février 1999, p. 205-217, DOI:10,1023 / A: 1007527111292.
  28. ^ Cockcroft, V.G., Cliff, G. et Ross, G.J.B., la prédation des requins sur les dauphins de l'océan Indien Tursiops truncatus au large du Natal, Afrique du Sud, en South African Journal of Zoology, vol. 24, nº 4, 1989, pp. 305-310.
  29. ^ Simpfendorfer, C. A., Goodreid, et A. McAuley, R. B., Régime alimentaire de trois espèces de requins commercialement importantes dans les eaux de l'Australie occidentale, en La recherche marine et d'eau douce, vol. 52, nº 7, 2001, p. 975-985, DOI:10.1071 / MF01017.
  30. ^ Martin R.A. La puissance de Shark Bites. ReefQuest Centre de recherche sur les requins. Récupéré le 31 Août 2009.
  31. ^ ISAF Statistiques sur les Attaquer espèces de requins. Fichier international Shark Attack, Florida Museum of Natural History, University of Florida. Récupéré le 18 mai 2009.
  32. ^ Espèce préoccupante: requin sombre. (6 janvier 2009). NMFS Bureau des ressources protégées. Récupéré le 18 mai 2009.
  33. ^ Pank, M., Stanhope, M., Natanson, L., Kohler, N. et Shivji, M., Identification des éléments du corps des requins morphologiquement similaires rapide et simultanée requin sombre et requin gris (Carcharhinidae) À l'aide de PCR multiplex, en La biotechnologie marine, vol. 3, nº 3, mai 2001, p. 231-240, DOI:10.1007 / s101260000071, PMID 14961360.

bibliographie

D'autres projets