s
19 708 Pages

Comment lire redirigée
montagne renoncule
Teufelskralle blau blühend.jpg
Phyteuma betonicifolium
classement Cronquist
domaine Eucaryotes
uni plantae
Sous-règne Tracheobionta
Superdivision spermatophyta
division Angiosperme
classe magnoliopsida
sous-classe Asteridae
ordre Campanulales
famille Campanulaceae
sous-famille Campanuloideae
sexe Phyteuma
espèce P. betonicifolium
APG Classification
uni plantae
(clade) angiospermes
(clade) eudicots
(clade) base Tricolpate
(clade) Asterids
(clade) Euasteridi II
ordre asterales
famille Campanulaceae
nom binomial
Phyteuma betonicifolium
Vill., 1787
les noms communs

Rampions avec des feuilles de betony

la montagne renoncule (Nom scientifique Phyteuma betonicifolium Vill., 1787) Est une plante herbacé vivace appartenant à la famille tout Campanulaceae.[1]

étymologie

Le nom générique (Phyteuma), Utilisé pour la première fois Dioscoride (Anazarbus, environ 40-90 environ) médecin, botaniste et pharmacien qui a pratiqué dans le grec ancien Rome à l'époque impériale Nerone, Il vient du mot grecque "Phyto" (= Plantes), et des moyens: « ce qui est planté »[2], tandis que le nom spécifique (betonicifolium) Les moyens « avec des feuilles de betony » (ou Betonica stachys Il est un genre de plantes de la famille des Lamiaceae).[3] la nom scientifique Cette plante a été définie pour la première fois par le botaniste français Dominique Villars (1745-1814) dans la publication « Histoire des Plantes de dauphinoise: Historique Une Préface Contenant UN DICTIONNAIRE des Termes de Botanique, les classes, les Familles, les genres et les Herborisations des environs de Grenoble, de la Grande Chartreuse de Briancon, de Gap de Montélimar. Paris - 2: 518, t. 12. 1787 " 1787.[4]

description

Phyteuma betonicifolium
l'habitude

Ces plantes arrivent au plus à une hauteur de 25-70 cm. La forme organique est emicriptofita scaposa (H SCAP), soit en général, ce sont des plantes herbacé, l'histoire de la vie éternelle, avec des bourgeons d'hivernage au niveau du sol et protégé par literie ou de la neige et sont équipés d'un axe droit de fleur, et souvent dépourvue de feuilles. Les hampes sont simples et sans partage. Ces plantes contiennent latex.[5][6][7][8]

Roots

la racines sont secondaires par rhizome.

cadre

  • souterrain partie: la partie souterraine est un rhizome.
  • partie aérienne: la partie aérienne de la tige Il est construit avec une surface striée et souvent gonflé. Diamètre de l'arbre: 1,5 à 3 mm.

feuilles

la feuilles ils sont à la fois basal que caulinaires. Ce sont de base pétiolée. La forme de la feuille est étroitement lanceolata à sommet aigu; les bords sont entaillées ou crenulati; la base est tronquée (ou est rarement en forme de cœur). Les feuilles sont placées directement sous l'aspect inflorescence bratteale. La surface de la feuille est pubescent. Longueur du pétiole: 7-12 mm. de la taille de la lame: Largeur de 1 - 2 cm; longueur de 6 à 12 cm.

floraison

la inflorescences formé à partir de différentes fleurs sessile Il a la forme d'une oreille initialement ovoïde, puis cylindrique allongée. la taille de l'inflorescence: largeur de 1 cm; une longueur de 4 - 10 cm.

fleur

Les fleurs de tétra-cyclique, soit il y a 4 verticilles: calice - corolle - Androcée - gynécée (Dans ce cas, périanthe Il est bien établi une distinction entre calice et corolle) et pentamères (Chaque spire a 5 éléments). Les fleurs sont gamopetali, hermaphrodite et attinomorfi. Longueur de la fleur: 20-100 mm.

K (5), C (5), A (5), G (2-5), inférieure, d'une capsule
  • Calice: la calice Il est un tube campanule, soudé à 'ovaire, 2 mm de long; les dents (4 à 5) ont une forme linéaire et sont disponibles en 2 - 2,5 mm.
  • Corolla: la corolle avec 4 ou 5 lobes est de 10 mm de long et est de couleur bleu-violet. Le corolla avant 'anthèse est droite (vers le haut puis se courbe).
  • Androceo: la étamines sont 5 avec anthères libre (à savoir seulement soudées à la base) et filaments mais membraneuse mince (poilu) à la base. la déhiscenter des anthères est longitudinal. la pollen il est 4-porée et spinuloso (exine hérissée de points).
  • Gynécée: la style Il est unique avec 2/3 stigmas. L 'ovaire il est netherworld, 2-3-oculaire avec placentation axial (central), formé par 3 carpelles (ovaire sincarpico). Le stylet, dépassant de la corolle, possède des cheveux pour recueillir le pollen. Les surfaces stigmatiques sont positionnées sur la face supérieure des stigmates.
  • Floraison: Juin à Août (Septembre).

fruits

Les fruits sont des capsules poricide 3-loculaire; la déhiscenter Il se produit par 2 - 3 pores situés sur le côté. Les graines sont très nombreuses, minute et lisse.

lecture

  • Pollinisation: l 'pollinisation Il est porté par les insectes (entomogama pollinisation même la nuit avec les abeilles et les papillons). Dans ces plantes, il existe un mécanisme spécial pour « piston »: les anthères forment un tube dans lequel le pollen est libéré par la suite recueilli à partir des poils par le stylet dans l'intervalle, il se développe et apporte le pollen vers l'extérieur.[7]
  • Reproduction: la fécondation se fait essentiellement par la pollinisation des fleurs (voir ci-dessus).
  • Dispersion: les graines tombant au sol (après avoir été transporté à quelques mètres du vent étant très minutes et la lumière - dissémination anemocora) sont ensuite dispersés par les insectes en particulier les fourmis de type (diffusion myrmécochorie).

Distribution et habitat

Phyteuma betonicifolium
Répartition des plantes
(Répartition régionale[9] - Distribution des Alpes[10])
  • Geoelemento: Type chorologique (Zone Source) Endémique - Alpico.
  • distribution: Italie On le trouve que dans le Nord Alpes. cette espèce se trouve en dehors de l'Italie, toujours dans les Alpes, France, Suisse et Länder Sud-Ouest de la 'Autriche.[10]
  • Habitat: l 'habitat typique de cette plante sont les prairies de montagne et subalpine, les pâturages et les buissons; mais aussi les marges, les terres herbacés et les populations de lavande, forêts de pins, gineprai, la hêtres et charme. la substrat favori est siliceux avec pH l'acide, de faibles valeurs nutritives du terrain qui doit être humide moyennement.
  • distribution altitudinale: sur les reliefs ces plantes se trouvent 1300-2200 m s.l.m. (Rarement 300-2630 m s.l.m.); puis assister aux niveaux de végétation suivants: montagne, subalpin et alpin.

phytosociologie

Du point de vue phytosociologique la espèce Cet article fait partie des communautés végétales suivantes:[10]

formation: Communauté rasa les prairies des niveaux subalpin et alpin avec hémicryptophytes de dominance
classe: Juncetea Triffides

systématique

la famille appartenance Phyteuma betonicifolium (Campanulaceae) Est relativement importante avec 84 types de plus de 2000 espèces (sur le territoire italien, il y a une douzaine de types pour un total d'environ 100 espèces); il comprend herbacé mais aussi massif d'arbustes, distribués dans le monde entier, mais surtout dans les zones tempérées. Le genre de cette entrée appartient à sous-famille Campanuloideae (L'un des cinq sous-familles où était divisé la famille Campanulaceae) et comprend une trentaine d'espèces dont 16 sont présentes sur le territoire italien.
la système Cronquist prix genre Phyteuma un famille tout Campanulaceae et tout 'ordre de Campanulales tout moderne classification APG la place dans 'ordre tout asterales (La même famille). Toujours selon au classification APG les niveaux supérieurs (voir le début de la table à droite) sont également modifiés.
la nombre de chromosomes de Phyteuma betonicifolium Il est: 2n = 24.[11]

Sous-espèces

pour cette espèce sont deux reconnus sous-espèces qui se distinguent au-dessus de toutes les feuilles:[1][5]

  • subsp. betonicifoliumLa base des feuilles est une feuille de radicaux en forme de coeur; Les feuilles caulinaires sont sessile et progressivement plus petites; cette sous-espèce est présente partout dans la région.
  • subsp. scaposum (R. Schulz) Pign. 1977: La base du limbe radical est obtus ou aigu; Les feuilles caulinaires sont fortement réduits, et significativement plus faible que de base; cette sous-espèce est plus rare.

synonymes

Cette entité a eu dans un autre temps nomenclatures. La liste suivante présente quelques-unes des synonymes plus fréquents:[1]

  • Phyteuma betonicifolium f. alpin Rich.Schulz
  • Phyteuma betonicifolium f. glabrum Rich.Schulz
  • Phyteuma betonicifolium var. lanceolatum Rich.Schulz
  • Phyteuma betonicifolium var. pubescens A.DC.
  • Phyteuma betonicifolium f. pubescens (A.DC.) Rich.Schulz
  • Phyteuma betonicifolium f. rhaeticum Rich.Schulz
  • Phyteuma betonicifolium var. sessilifolium A.DC.
  • Phyteuma betonicifolium f. vulgare Rich.Schulz
  • Phyteuma michelii subsp. betonicifolium (Vill.) Nyman
  • Phyteuma michelii var. sessilifolium (A.DC.) Rouy
  • Phyteuma michelii var. veronicifolium (Schrad. Ex A.DC.) Nyman
  • Phyteuma spicatum var. betonicifolium (Vill.) Lapeyr.
  • Phyteuma veronicifolium Schrad. Ancien A.DC.

Synonymes de la sous-espèce scaposum:

  • Phyteuma elegans Hegetschw.
  • Phyteuma michelii subsp. scaposum (Rich.Schulz) P.Fourn.
  • Phyteuma scaposum Rich.Schulz
  • Phyteuma scaposum f. cordifolium Rich.Schulz
  • Phyteuma scaposum f. glabrum Rich.Schulz

espèces similaires

Les espèces suivantes du même genre, avec la distribution alpine peuvent être confondus avec ceux de cet article (quelques caractères utiles pour distinguer une espèce d'une autre):

  • Phyteuma spicatum L. - Rampions chevrons: la lame des feuilles a une forme ovale en forme de coeur avec des bords dentelés juste; la corolle Il est blanc, jaune ou marbré violet; la stigmas 2. Il est situé sur les Alpes.
  • Phyteuma Halleri Honck. - Rampions ovales: la lame des feuilles a une forme ovale-forme de coeur avec des bords dentelés profondément; la corolle est violet-noirâtre; les stigmas sont 2. Il est situé sur les Alpes.
  • Phyteuma persicifolium Hoppe - Rampions de Zahlbruckner: le limbe des feuilles présente une forme lancéolée linéaire avec une base tronquée; feuilles basales forment une rosette; la surface des feuilles est glabra; les stigmas sont 2/3. Il est situé dans Alpes orientales.
  • Phyteuma betonicifolium Vill. - Rampions avec des feuilles betonica: le limbe a une forme lancéolée linéaire avec une base en forme de coeur; feuilles basales forment une rosette; la surface des feuilles est pubescent; les stigmas sont 2. Il est situé sur les Alpes.
  • Phyteuma scorzonerifolium Vill. - Rampions dans les feuilles de salsifis: le limbe a une forme lancéolée linéaire; Feuilles basales ne formant pas de rosette; la surface des feuilles est glabres; l'inflorescence est un épi cylindrique; les stigmas sont 2. Il est situé dans Alpes occidentales.
  • Phyteuma michelii Tous. - Rampions Micheli: le limbe des feuilles présente une forme lancéolée linéaire; Feuilles basales ne formant pas de rosette; la surface des feuilles est cilié; L'inflorescence est un ovoïde de pointe; les stigmas sont 2. Il est situé dans Alpes occidentales.

autres nouvelles

la rampions avec des feuilles de betony dans d'autres langues, il est appelé de la manière suivante:

  • (DE) Betonienblättrige Raiponce
  • (FR) Raiponce à feuilles de bétoine

notes

  1. ^ à b c La liste des végétaux - Liste de contrôle de base de données, theplantlist.org. 9 Septembre Récupéré, 2014.
  2. ^ David Gledhill 2008, pag. 302
  3. ^ David Gledhill 2008, pag. 70
  4. ^ Les noms des végétaux Index, ipni.org. 9 Septembre Récupéré, 2014.
  5. ^ à b Pignatti 1982, Vol. 2 - p. 705
  6. ^ Kadereit Jeffrey 2007, pag. 45
  7. ^ à b Judd 2007, pag. 516
  8. ^ Motta 1960, Vol. 3 - p. 318
  9. ^ Conti et al. 2005, pag. 142
  10. ^ à b c Aeschimann et al. 2004, Vol. 2 - p. 336
  11. ^ Tropicos Base de données, tropicos.org. Récupéré 10 Septembre, 2014.

bibliographie

  • David Gledhill, Le nom des plantes (PDF) [connexion terminée], Cambridge, Cambridge University Press, 2008.
  • Sandro Pignatti, Flore de l'Italie. Volume 2, Bologne, Edagricole, 1982, p. 705, ISBN 88-506-2449-2.
  • Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 45, Berlin, Heidelberg, 2007.
  • Judd S.W. et al, Botanique systématique - Une approche phylogénétique, Padova, Piccin Nuova Libraria, 2007, ISBN 978-88-299-1824-9.
  • et Strasburger, Traité Botanique. Volume seconde, Rome, Antonio Delfino Editore, 2007, ISBN 88-7287-344-4.
  • D.Aeschimann, K.Lauber, D.M.Moser, J-P. Theurillat Flora Alpina. Volume 2, Bologne, Zanichelli, 2004, p. 336.
  • 1996 Alfio Musmarra, Botanique Dictionnaire, Bologne, Edagricole.
  • Giacomo Nicolini, Botanique Encyclopédie Motta., Milan, Federico Motta Editore. Volume 3, 1960, p. 318.

D'autres projets

liens externes