s
19 708 Pages

Charles Babbage
Charles Babbage

Charles Babbage (Londres, 26 décembre 1791[1] - Londres, 18 octobre 1871[1]) Ce fut un mathématique et philosophe britannique, scientifique proto-ordinateur qui a eu l'idée d'un ordinateur programmable.

Charles Babbage
Sur l'économie des machines et des produits manufacturés, 1835

Dans le monde des 'informatique est connu grâce à ses machines: la première, Moteur de différence, Il a été fait un prototype défectueux alors que le second, moteur d'analyse, il n'a pas été conçu.

Des parties de mécanismes Babbage incomplets sont exposés à Science Museum à Londres. en 1991, travail de ses plans originaux, un moteur de différence a été achevée[2] entièrement fonctionnel, assemblés selon les normes disponibles à XIXe siècle, ce qui indique que la machine de Babbage aurait travaillé.

biographie

Né à Londres, était étudiant à Trinity College et Peterhouse de Cambridge.[1] Il est diplômé de Cambridge 1814, Dans la même année, il épousa Georgiana Whitmore. Ils ont eu huit enfants, dont trois seulement ont survécu jusqu'à l'âge adulte. Mme Babbage est mort en 1827.

La conception d'ordinateurs

Face au nombre élevé d'erreurs dans le calcul des tables mathématiques, Babbage pensé trouver une méthode par laquelle ceux-ci pourraient être calculées par une machine, et non sujettes à des erreurs, la fatigue et l'ennui qui pourrait être imposé des ordinateurs humains. Cette idée lui est venue plus tôt 1812. Il semble que Babbage a été influencée par trois facteurs: troubles aversion, familiers avec tables logarithmiques et de travailler sur des machines pour le calcul effectué par Blaise Pascal et Gottfried Leibniz. en 1823, dans une lettre à Sir Humphrey Davy application des machines à calculer et imprimer des tables mathématiques, Babbage a discuté des principes d'un moteur de calcul.

Machine différentielle

Charles Babbage
Une partie du moteur de différence de Babbage, assemblé après sa mort par son fils, en utilisant des pièces trouvées dans son laboratoire
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Machine différentielle.

Babbage a présenté un modèle de ce qu'il a appelé un Moteur de différence (Difference Engine) à Société royale d'astronomie 14 juin 1823 dans un ouvrage intitulé Notes sur l'application des machines au calcul des tables astronomiques et mathématiques.[3] Son but était de créer des tables polynômes en utilisant une méthode numérique appelée la méthode « différences ». Son idée a été approuvée, ce qui lui a permis de recevoir un fonds de 1500 livres par le gouvernement britannique 1823. La Société royale d'astronomie lui a décerné la médaille d'or 1824.

La construction de cette machine a commencé, mais n'a pas été terminée. Deux choses ont mal tourné, la première est qu'en raison de la friction interne et engrenage disponible à ce moment-là, pas assez bon pour faire les modèles, les vibrations sont un problème constant. L'autre est le changement constant d'esprit au sujet de la conception de la machine. Une autre question possible eu des discussions avec les mécaniciens engagés pour le travail. jusqu'à ce que 1833 Ils ont été dépensés 17.000 livres sans aucun résultat satisfaisant. La réduction du financement du gouvernement britannique l'a amené à écrire la célèbre Réflexions sur le déclin de la science en Angleterre, et certaines de ses causes.

moteur d'analyse

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: moteur d'analyse.

entre 1833 et 1842 Babbage a essayé à nouveau: cette fois, il a essayé de construire une machine qui serait programmable pour effectuer tout type de calcul, non seulement celles relatives aux équations polynomiales. C'était moteur d'analyse. Le projet était basé sur le châssis Joseph Marie Jacquard, qu'il utilisait des cartes perforées pour déterminer la façon dont il devrait être la texture du tissu. Babbage adapté cette conception de sorte que générerait des opérations mathématiques.

Les dispositifs d'entrée avait moteur analytique basé sur des cartes perforées, comme dans le projet Jacquard, un processeur arithmétique que les nombres calculés, une unité de commande qui a déterminé qu'il a été fait une tâche correcte, un mécanisme de sortie et une mémoire dans laquelle les numéros peuvent être gardé en attendant leur tour pour le traitement. Ce dispositif a été le premier ordinateur le monde. L'un de son projet concret est entré en existence 1837; Cependant, en partie à cause des difficultés similaires à celles rencontrées avec le différentiel de la machine, en partie à cause de conflits avec les mécaniciens qui construisaient les composants (et les conserver comme monnaie d'échange dans ce qui semble avoir été un conflit de travail bien sûr), la machine n'a jamais été construit. en 1842, à la suite du vide répété tente d'obtenir des subventions du trésor, Babbage tourné vers Sir Robert Peel demander des subventions eux. Peel a refusé, et a offert à la place un Babbage chevalerie. Babbage à son tour, a refusé l'offre. La question à ce stade est terminé.

Babbage effectivement reçu un soutien important d'une autre source. Lady Ada Lovelace Il a pris connaissance des efforts de Babbage et je suis devenu très intéressé. promu activement le moteur d'analyse, et a écrit plusieurs programmes dans ce qu'on appellerait aujourd'hui langage assembleur le moteur d'analyse, qui, cependant, n'ont jamais été effectivement réalisé et traduit du français en les intégrant, les notes de Menabrea sur la programmation de la machine d'analyse. Ada Lovelace est donc considéré comme le fondateur de programmation scientifique, au moins dans ses aspects théoriques.

développements

en 1855 deux Suédois, père et fils, Georg et Edvard Scheutz, construit avec succès un moteur de différence, basée sur une conception de Babbage 1834. Babbage a été parmi ceux qui prévisualisé et a donné un jugement positif. en 1859 la gouvernement britannique Je l'ai acheté une de ces machines pour une utilisation dans Bureau du registraire général. L'achat n'a eu aucun effet sur les refus de fonds pour construire le moteur d'analyse.

En partie à cause des efforts de Babbage dans la construction d'engrenages pour ces machines, la Royaume-Uni Il avait des machines de qualité supérieure pendant plusieurs décennies qui ont suivi, ce qui a contribué à la supériorité de marine britannique au cours de la Première Guerre mondiale.[citation nécessaire]

Promotion du calcul analytique

Babbage est également connu pour d'autres initiatives. La promotion du calcul analytique est peut-être le plus important de ceux-ci. en 1812 Babbage participe à la fondation Société d'analyse. Le but de cette société, dirigée par étudiant George Woodhouse, était de promouvoir le calcul Leibniz, ou analytique, au lieu du calcul infinitésimal selon la méthode des fluxions de Newton, puis utilisé à travers le Royaume britannique. Le calcul de Isaac Newton Il était compliqué et était utilisé plus pour des raisons politiques que pratiques. la Société d'analyse Il comptait parmi ses membres Sir John Herschel et George Peacock et il a été parmi ses premiers objectifs à traduire l'analyse manuelle Sylvestre François Lacroix.

dans les années 1815-1817 Babbage a écrit trois articles sur « Calcul des fonctions » à Transactions philosophiques et 1816 Il a été nommé membre de royal Society. En plus de la base de Société d'analyse, Babbage est devenu activement pour la mise en place de Société royale d'astronomie (Fondée en 1820) Et Société statistique (Fondée en 1834).

plus de résultats

en 1824 Babbage a remporté la médaille d'or du Société royale d'astronomie « Pour son invention d'une machine pour le calcul des tables mathématiques et astronomiques. »[4]

à partir de 1828 un 1839 Babbage a occupé le poste de professeur de mathématiques à 'Université de Cambridge, la prestigieuse chaire qui avait été dans le passé Isaac Newton et sera Stephen Hawking. Il a écrit de nombreux articles pour diverses revues. Au cours de ses dernières années, il a résidé dans Londres, de se consacrer à la construction de machines qui peuvent effectuer des opérations arithmétiques et même l'algèbre.

Charles Babbage a également obtenu d'importants résultats dans cryptographie. Il a réalisé une méthode pour le décryptage du chiffrement effectué avec le chiffrement Vigenère, système « polyalphabétique » alors appelé « le chiffre indéchiffrable » (Le indéchiffrable chiffre), Attribuée aux Français Blaise de Vigenère (1523-1596).[5] Cependant, il n'a jamais publié sa découverte, probablement datant de 1854, qui a été attribué seulement au XXe siècle à partir d'un examen de ses notes.[6]

Babbage a également inventé le « pilote », la structure métallique fixée à l'avant de locomotives qui balaie les obstacles du chemin de fer.

L'esprit fertile de l'inventeur a conçu également la charge postal seulement.

Avant Babbage fait, l'expéditeur a payé un taux variable en fonction de la distance du destinataire, qui a nécessité des calculs parfois même complexes par l'employé des postes. Babbage a proposé l'utilisation d'un tarif unique, ce qui aurait réduit la charge de travail et les erreurs possibles des employés, et plus aurait permis à l'Etat de gagner sur les routes plus courtes.

Il a essayé une fois d'entrer dans la vie publique quand, en 1832, il a couru sans succès dans le collège de Londres Finsbury.

Babbage et en Italie

Élargi ses contacts internationaux, Babbage a également poursuivi Italie où il a travaillé, entre autres, géologie et archéologie. En 1828, il a visité le « Temple de Sérapis » de Pozzuoli, et en observant les signes de bradyséisme sur elle, elle l'a amené à considérer l'existence de forces capables de modifier la position de la terre et la mer, fonctionnant également dans d'autres domaines et à l'échelle mondiale, la déduction que pratiquement en même temps, il a également Charles Lyell, qui a visité le même endroit dans la même année. Babbage a illustré ces idées le 12 Mars 1834 à un rapport au Société géologique de Londres, mais ils ont été publiés seulement pour son choix en 1847 en association bulletin périodique, dans lequel la paternité de ces considérations reste attribuée à Lyell, qui illustre en 1830 dans son chef-d'œuvre Principes de géologie[7].

la moteur d'analyse, dont la construction a été commis en 1834, il a été présenté pour la première fois lors du deuxième Congrès des scientifiques italiens, tenue à turin en Septembre 1840[8]. Ses liens avec Royaume de Sardaigne Ils sont restés serrés. en 1864 consacré sa autobiographie à Vittorio Emanuele II, maintenant Roi d'Italie. En volume sont joint le texte original de Luigi Menabrea où, pour la première fois, les questions liées à la programmation du moteur d'analyse, est son plus célèbre et élargie traduction sont traités, en leur par Ada Lovelace.

Babbage et la science-fiction

Les machines de l'Babbage, les ancêtres des ordinateurs modernes, ainsi que la figure de ce scientifique illustre 'époque victorienne Ils ont été impressionnants, même par des écrivains science-fiction. en particulier Le moteur de différence (Le moteur de différence), Co-écrit par Roman William Gibson et Bruce Sterling, est un ucronia dans lequel les questions et les principes directeurs des histoires cyberpunk des auteurs sont appliqués à l'âge victorien alternatif, dans lequel le moteur d'analyse Babbage a été effectivement construit, en prévision d'un siècle et demi la révolution de l'information de années quatre-vingt. Ce roman est considéré comme l'un des plus représentatifs de la steampunk, de la fiction fantastique sous-genre souvent mis à l'époque victorienne.

Un autre exemple est le roman Tunnel dans l'abîme (Tunnel à travers les Profondeurs, 1972, initialement publié en Un tunnel transatlantique, Hourra!), De Harry Harrison, également situé dans une réalité victorienne alternative, dans un chapitre dont nous assistons à l'avènement de l'ordinateur électronique, encore au stade expérimental et donc considéré comme moins fiable que la machine Babbage traditionnelle.

Dans le roman Michael Flynn La grande conspiration (Dans le pays des aveugles, 1990)[9] Ils sont mentionnés Machine de Babbage où 'organisation secrète au XVIIIe siècle, il avait réussi à produire la machine fonctionne parfaitement, qui ont été utilisés pour effectuer des calculs statistiques complexes afin d'apporter les changements sur l'histoire future à leur avantage. Le protagoniste des temps modernes se trouve dans un bâtiment de la machine de Babbage.

Contributions à l'économie

Dans son travail Sur l'économie des machines et des manufactures (Sur l'économie des machines et des produits manufacturés, 1832), Babbage analyse l'évolution technologique basée sur l'introduction des machines, en établissant un lien direct entre le processus d'approfondissement division du travail et le processus de mécanisation.

Babbage passe de la considération que la division du travail, fondée sur la décomposition du complexe utilisé dans les opérations simples, permet l'utilisation des travailleurs moins qualifiés et de réduire les coûts de production (soi-disant « premier principe de Babbage »).

Ceci, cependant, est que la première étape. La division du travail favorise ensuite l'invention des machines capables d'effectuer des opérations simples, en remplaçant progressivement les travailleurs les moins qualifiés avec des machines. Il en résulte que les hommes peuvent progressivement être dédiés uniquement aux activités les plus nobles et les plus complexes de l'organisation du processus de production ( « deuxième loi de Babbage »).

travaux

Charles Babbage
Une vue comparative, 1826 (Milan, Fondation Mansutti).
  • (FR) Charles Babbage, Une vue comparative des différentes institutions pour l'assurance de la vie, Londres, J. Mawman J. Booth, 1826.

notes

  1. ^ à b c Day Lance et Ian McNeil, Dictionnaire biographique de l'histoire de la technologie, Londres, Routledge, 1998, p. 33, accès conditionnel via Questia.
  2. ^ voir
  3. ^ Note sur l'utilisation d'une machine au calcul des tables astronomiques et mathématiques.
  4. ^ Astronomische Nachrichten, Volume 3, p.169
  5. ^ Simon Singh, codes secrets, pp. 67-79
  6. ^ Cependant, il est possible que cette méthode a été utilisée dans les campagnes militaires britanniques (juste avant qu'elle avait éclaté guerre de Crimée) Et que les autorités militaires dans son pays ont Babbage demandé de ne pas rendre publique sa découverte, qui, cependant, avait en 1864 également un autre auteur, Friedrich Kasiski, Colonel 'armée prussienne à la place l'a publié (Simon Singh, codes secrets, pag. 79)
  7. ^ Richard Fortey, Terre. Une histoire intime, Spécial pour le mois les sciences, 2007, pp. 25-26.
  8. ^ Le premier ministre et l'inventeur Documentaire RAI Educational (2010)
  9. ^ traduit par Alessandro Zabini, publié par Éditions du Nord Gold Series Cosmo No. 199, ISBN 88-429-1214-X

bibliographie

  • Ce texte vient en partie de la sa voix projet Un millier d'années de la science en Italie, travail Musée Galilée. Institut Musée de l'Histoire des sciences à Florence (page d'accueil), Publié licence Creative Commons CC-BY-3.0
  • Doron Swade, Le cerveau Cogwheel, ISBN 0316648477 (biographie)
  • Mansutti Fondation, Carnets de caution. Historique des documents d'assurance, édité par M. Bonomelli, les notices bibliographiques de C. Di Battista, des notes critiques de F. Mansutti. Milano: Electa, 2011, p. 62.
  • Marcella Corsi, Le système d'usine et la division du travail: la pensée de Charles Babbage, Documents de l'histoire politique, vol. 3, 1984, pp. 111-123
  • Losano Mario G. (éd.), Babbage: Le moteur d'analyse. Un siècle de calcul automatique, ETAS Kompass, Milano 1973, p. IX-191.
  • Simon Singh, codes secrets, Rizzoli, Milan, 1999, ISBN 88-17-86213-4
fiction

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page dédiée à Charles Babbage
  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Charles Babbage
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Charles Babbage

liens externes

Astronomische Nachrichten, 2 (1824) 407/408

nécrologie
autorités de contrôle VIAF: (FR4963723 · LCCN: (FRn50031102 · ISNI: (FR0000 0001 0864 5872 · GND: (DE118505459 · BNF: (FRcb12124143j (Date) · NLA: (FR35870821 · BAV: ADV10072311 · LCRE: cnp00951489