19 708 Pages



Voir la bioéthique
type NPO
fondation 1989
fondateur Renato Boeri
but la promotion du débat laïque et rationnel sur les problèmes éthique dans le domaine de médecine et sciences biologiques
siège social Italie Milan
président Italie Maurizio Mori
site Web

la Voir la bioéthique Il est une association culturelle qui réunit des chercheurs de bioéthique italiens (Maurizio Mori, Maurizio Balistreri, Carlo Flamigni, Giovanni Fornero, Giuseppe Englaro, Piero di Blasio, Eugenio Lecaldano, Sergio Bartolommei, Luca Lo Sapio, Alberto Giubilini et Francesca Minerva, Mario Riccio et d'autres),[1] Elle a été fondée en 1989 de neurologue Renato Boeri et il est reconnu par le État italien comment Organisme sans but lucratif d'utilité sociale. Son siège est à Milan et il est présent dans Vénétie, toscane, Sardaigne, Lazio, Piémont, Lombardie et Campanie. Le président actuel est Maurizio Mori, professeur de bioéthique à l'Université de Turin[2] et co-auteur de de la bioéthique laïque Manifeste.

activités

Le Conseil d'Etat déclare que son activité est le développement du « débat laïque et rationnel sur les problèmes éthique dans le domaine de médecine et sciences biologiques, en vue pluraliste de satisfaire les différentes conceptions de la valeur ".

à partir de 1993 elle favorise magazine tous les trois mois Bioéthique, Magazine interdisciplinaire[3] publié par la société de journalisme et de l'édition Zadig. Le magazine propose des articles nombreux de nouvelles plaçant lui-même critique dans les questions techniques et éthiques liées à un éventail de sujets, y compris la fourniture des conseils et des solutions au niveau juridique.

L'association, qui estime qu'un type de discipline Libéraliste en fonction de testament de vie, si souvent contraste avec la bioéthique de caractère religieux et catholique, il a suivi de près l'histoire de Eluana Englaro avec un rôle important dans la résolution des questions juridiques état végétatif persistant. en 1996 Beppino Englaro Il est adressé au Conseil de bioéthique qui lui a conseillé d'être nommé tuteur de sa fille[4].

En fonction de avortement le conseil de la bioéthique dans son histoire a maintes fois défendu avec vigueur par la loi n ° 194 du 22 mai 1978 (Normes de protection sociale de la maternité et l'interruption volontaire de grossesse). Avec un document promu entre autres par l'ancien président, le juriste Valerio Pocar[5], la consultation a affirmé que " loi Il doit être considéré positivement, car il garantit la liberté d'une question délicate et controversée: qui croit que l'avortement est un choix douloureux ou même un choix autonome, peut suivre sa conscience sans avoir à risquer leur vie "[6]. en 2008 Elle a proposé de réformer la législation afin d'assurer une plus grande liberté de décision de la femme[7].

en 2006 Il a mis en place une section éducative qui vise à promouvoir le débat bioéthiques culturel de type laïque, avec niveau scolaire. L'activité a été confiée à un groupe d'universitaires, mais sans s'y limiter, l'exploitation par une participation disciplinaire.

Charte de l'autodétermination

à partir de 1990 la Consultation sur la bioéthique a travaillé dans la production de Charte de l'autodétermination[8], un document visant à renforcer l'autonomie des individus en ce qui concerne les questions liées à la santé, basée sur le principe du consentement éclairé. Le but de ce document est de faire en sorte que le patient, personne libre et consciente, il est le dernier mot en ce qui concerne les soins auxquels ils veulent être gouvernés par et que cette liberté et de l'autonomie est toujours maintenue et non préempté par l'action des médecins.[9].

questions

Parmi les principaux problèmes sont les suivants:

  • contraception
  • procréation médicalement assistée
  • Le diagnostic prénatal
  • avortement
  • cellules souches
  • Traitement de la douleur
  • Testament biologique
  • euthanasie

notes

  1. ^ Sara Strippoli, Assez avec l'hypocrisie maintenant discuter sans vetos ', en la République, 23 janvier 2009, p. 5. Récupéré 24 Février, 2009.
  2. ^ Université de Turin, unito.it. Récupéré 24 Février, 2009.
  3. ^ Magazine Index Bioéthique, Magazine interdisciplinaire
  4. ^ Brunella Torresin De l'accident de voiture dans l'arrêt Eluana, dix-sept ans d'épreuve, en la République, 10 février 2009, p. 13. Récupéré 24 Janvier, 2009.
  5. ^ Cinzia Sasso, Trois réunions à la Gay Pride avec Flamigni, Hack, Odifreddi, en la République, 3 juin 2008. Récupéré 24 Janvier, 2009.
  6. ^ Conseil bioéthique: ce texte doit être défendu, en Le Corriere della Sera, 23 mai 1998, p. 3. Récupéré le 23 Février, 2009 (Déposé par 'URL d'origine pré 01/01/2016).
  7. ^ Le Conseil d'Etat sur la bioéthique de plus de puissance à 194 ', en la République, 20 mars 2008, p. 7. Récupéré le 23 Janvier, 2009.
  8. ^ Le Biocard sur le site du Conseil sur la bioéthique
  9. ^ Paolo Foschini, « Une carte à laisser mourir » Milano, une proposition du Conseil de bioéthique. Et l'euthanasie Veronesi: il peut être un acte de charité, en Le Corriere della Sera, 15 juin 2000, p. 1 et 17. Récupéré le 23 Février, 2009 (Déposé par 'URL d'origine pré 01/01/2016).

Articles connexes

  • bioéthique
  • Comité national pour la bioéthique

liens externes

fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller