s
19 708 Pages

Elohim
Elohim en juif

Elohim (en juif: אֱלוֹהִים, אלהים?écouter[?·d'info]) Est le nom l'hébreu biblique de divinité[1] et le titre de dieu Israël dans 'l'ancien Testament[2]. Le terme est l'objet du litige relatif à l'interprétation et sur sa cohérence grammaticalIl est considéré par de nombreux auteurs, un terme pluriel[1].

La signification de base du nom est « Dieu », « Divinité », et en se référant à YHWH Il est conçu comme le seul Dieu de Israël[3]. L'utilisation alternative du nom et le nom Yahvé en Pentateuque Il a permis à la DITES "la théorie des quatre sources« Pour isoler deux relati, appelée » source Élohistesource « et » yahwista« La combinaison est déduite dans la composition des cinq livres.[2].

Avec le sens de « dieu, divinité », le nom est également attribué à d'autres divinités individuelles[4], par exemple Astarte, Milkom et Chemosh, respectivement des dieux nationaux Sidon, de ammonites et Moabites[5].

Le nom au pluriel

L'interprétation que le nom serait liant pluriel à certains chercheurs au nom singulier El, et parmi les bergers proto-sémites Il a souligné l'Etre suprême qui est dans les cieux et vous fait avec fin dans les formes elum ou Ilum[6]. D'autres théories qu'ils veulent plutôt le terme comme une forme plurielle elohah (אלוה), Ou Alah (Fear)[1].

L'idée de pluralité au nom de Dieu a produit des questions sur une hypothèse possible du sens polythéiste, mais quand il est utilisé avec la signification du nom de Dieu est précédé par l'article garni avec des verbes et des adjectifs singuliers[1]; dans tous les cas à Hébreux Il a été interdit l'utilisation du nom, pour éviter les risques de contamination du polythéisme des Romains[1].

Lorsqu'il est utilisé avec des verbes et des adjectifs au pluriel Elohim est souvent au pluriel, « dieux » ou "pouvoirs».[7][8] On pense généralement que Elohim est une forme dérivée eloah, à son tour une forme élargie du nom sémitique la (En hébreu: אֵל, « el [4]). Avec les verbes au pluriel le mot est aussi utilisé comme un vrai sens pluriel « dieux »[4], par exemple les Egyptiens exode 12: 2.[5] Des exceptions sont quelques étapes de Genèse, Exodus, la Samuel et Psaumes quand Elohim Elle se traduit généralement par Dieu en dépit d'être suivi d'un verbe au pluriel[9][10][11][12]. Le sens soi-disant « juge » pour l'hébreu biblique est maintenant abandonné dans les études universitaires.[13] Les noms liés elohah (En hébreu: אלוה) et et (En hébreu: אֵל) Ils sont utilisés soit en tant que noms propres comme générique, auquel cas ils sont interchangeables avec Elohim. Dans d'autres passages Elohim Il est traditionnellement traduit anges (Psaumes 8: 6; 97: 7; 138: 1 et, en référence au spectre de Samuel, Samuel 28:13), Bien que ce sens ne soit pas philologicallybased[13]. dans Exode Elohim Il est également donné comme titre à vicariale Moïse (4:16; 7: 1)[13]

la érudit Américain Mark S. Smith dit que la notion de divinité a subi des changements radicaux pendant toute la durée de la première identité Israélite: Réinterprétation des dieux de la première période historiquement enregistré comme le premier « dieu national » monolâtrie, comme il est apparu dans les septième et sixième siècles a.E.V. en Royaume de Juda et pendant la captivité à Babylone, et d'autres termes monothéisme avec l'apparition de 'judaïsme rabbinique en deuxième siècle Après Jésus-Christ[14] Une version différente a été donnée par historique Morton Smith. Malgré la fin de -im commun à beaucoup d'hommes de noms pluriels juif, le mot se référant à Nom de Dieu il est grammaticalement singulier et tient le verbe singulier Bible juive (Tanakh).[15]

Le terme est de même origine à form'-l-h-m dans la 'ougaritique, où il est utilisé pour indiquer les rois morts et déifié.[16] L'utilisation du terme Elohim tard dans le texte hébreu implique une vision qui est au moins monolatrista au moment de l'écriture et une telle utilisation (au singulier), comme le titre de leur divinité suprême, il est généralement pas considéré comme synonyme du terme Elohim, "Dieux" (pluriel, simple nom). La grammaire hébraïque permet ce sens pluriel forme nominalement « Il est le pouvoir (singulier) au-dessus des puissances (au pluriel), » ou à peu près « Dieu des dieux. » Le célèbre savant rabbinique Maïmonide Il a écrit que diverses autres utilisations sont généralement comprises comme homonymies.[17] La forme plurielle se terminant en -im peut aussi être comprise comme une abstraction, voir le mot hébreu Haïm ( « La vie ») ou betulim ( "Virgin"). Si compris de cette façon, Elohim Cela signifie « dieux » ou « divinités ».[18]

étymologie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: El (dieu), Halakha et Allah.

Les chercheurs sont en désaccord sur l'étymologie de ce terme. la Dictionnaire des Dieux et démons dans la Bible (Dictionnaire des dieux et des démons dans la Bible)[19] définit « Elohim » qui pluriel elohah, sous forme étendue de la nom commun sémitique " « Le »(« el).[20] Il contient l'ajout d'un heh comment troisième radical (triconsonantique) de racine biconsonantique. L'étymologie des débats Elohim Ils sont essentiellement basés sur cette expansion.[21] Une possible mot apparenté, à l'extérieur de 'juif, Il est situé dans 'ougaritique « LHM, dans 'araméen biblique « Elaha et plus tard dans syriaque Alaha « Dieu » dans arabe « Ilāh « Dieu, divinité » (ou Allah comme « Le Dieu [seul] »).

« El » (de la base de la racine élargie « lh) Provient généralement d'une racine qui signifie « être forte » et / ou « de se tenir. »[20]

Le nom est défini une abstraction ou au pluriel d'intensité, une définition plus correcte est celle de Burnett: matérialisé pluriel abstrait.[22] Ce pluriel particulier avec le sens singulier se trouve aussi pour d'autres termes.[23] Dans les cas parallèles de la littérature biblique, nous utilisons la forme plurielle de l'akkadien ilanu avec sens singulier. Une telle utilisation est confirmée par lettres de Tell-el-Amarnah, où Pharaon est désigné comme ilani-ia (Lett. "Mes dieux").[24]

De nombreuses étapes, dans 'l'ancien Testament, où il est présent sous la forme du pluriel (également pronom):

« Dieu a dit: faire l'homme, avec notre image, notre similitude [...] Voici, l'homme est devenu comme l'un d'entre nous »

(Genèse 1,26; 3.22)

cananéenne Religion

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: terre de Canaan et cananéenne Religion.

le mot et (Singulier) est une norme de « Dieu » à la fin d'autres langues sémitiques connexes, y compris langue ougaritique.

en Cycle ougaritique Baal nous lisons des « soixante-dix enfants de Astarté«Chaque » fils de Dieu « était considéré comme la divinité initiateur d'un peuple particulier (Keilschrift Text aus Ugarit 2 1.4.VI.46). Un lien vers ce mythe se trouve dans Genèse, dans lequel ils décrivent les « fils de Dieu » qui se trouvent avec les « filles des hommes » (Genèse 6: 1-4).[25]

Élohiste

Elohim
Schéma de 'documentaire Hypothesis ou « théorie des quatre sources ».
'J': tradition yahviste
'E': tradition Élohiste
'D': tradition deutéronomiste
'P': tradition code sacerdotal
'R': "Editor" qui a compilé les sources
* Il comprend la plupart du Lévitique
† il comprend la plupart du Deutéronome
‡ "euteronomic Histoire (Histoire Deutéronome)« : Joshua, Les juges, Samuel 12, 12 rois

Elohim revient fréquemment tous les textes transmis torah. Dans certains cas (par exemple, exode 3: 4» ...Elohim l'appela du milieu du buisson et dit ... « ), il a un nom de fonction unique grammaire hébraïque et il est généralement considéré que représente le Dieu de Israël. Dans d'autres cas, Elohim Il fonctionne comme une forme plurielle commune du mot elohah et il se réfère à la notion polythéiste plusieurs dieux (par exemple exode 20: 3« Tu auras pas d'autres dieux devant moi. »).[26]

Le choix du mot ou des mots pour Dieu varie Bible juive (Tanakh). Selon 'hypothèse documentaire ces variations sont la preuve de textes de différentes sources: Elohim Il est utilisé comme nom de Dieu dans la source élohiste (et) Et la source Sacerdotale (P), Alors que Yahvé Il est utilisé dans la source yahviste (J). la forme critique Il affirme que la différence est le nom pourrait être le résultat d'origines géographiques; sources P et et Ils pourraient venir du nord et J du sud.[27] Il pourrait aussi être un point théologique, a déclaré par les sources Élohiste et sacerdotales, que Dieu n'a pas révélé son nom, Yahvé, qui que ce soit avant l'heure de Moïse, bien que certains chercheurs affirment que la source yahviste ayant connaissance des livres prophétiques depuis les septième et huitième siècles a.E.V..[27][28]

Alors que la source yahviste présente un Dieu anthropomorphe Il pourrait marcher Jardin d'Eden recherche Adam et Eve, la source élohiste rend Elohim plus lointain et implique souvent la anges. Par exemple, la version Élohiste du conte de L'échelle de Jacob qui présente une échelle des anges avec Elohim en haut, alors que dans le récit yahviste est juste un rêve dans lequel l'Éternel est juste au-dessus du lieu, aucune mise à l'échelle o angeli. De même, le récit décrit Élohiste Jacob vraiment du mal avec Dieu.Genèse 32:28}[29]

L 'hypothèse documentaire classique développé XIXe siècle Il présupposé que les parties elohiste de la Torah ont été composés au IXe siècle a.E.V. (Ie au cours de la première période de la Royaume de Juda). Ce qui est loin d'être universellement acceptée aujourd'hui, comme il existe des preuves d'une suite « éditeurs Élohiste » (judaïsme post-exilique) au cours du Ve siècle a.E.V., Il rend difficile de déterminer si une chanson donnée est « Élohiste » à l'origine, ou juste après une préparation tardive.[30][31]

Bible juive

le mot Elohim se produit plus de 2500 fois en Bible juive, avec des sens allant de la "Dieu« Dans un sens général (comme dans exode 12h12, où il décrit « les dieux D 'Egypte« ), À un dieu spécifique (par exemple 1 Kings 11h33, Camos qui décrit « le dieu de Moabites» Ou les références fréquentes Yahvé que « Elohim » d'Israël), aux démons, séraphins et d'autres êtres surnaturels, les esprits des morts à convoquent le roi Saül en 1 Samuel 28:13 et même les rois et prophètes (Par ex. exode 04h16).[20] la phrase bien Elohim, habituellement traduit par « fils des dieux » a un parallèle exact dans les textes ougaritique et Phéniciens de se référer au conseil des dieux.[20]

Elohim Il occupe le septième rang de dix, dans la célèbre hiérarchie angélique le célèbre juif rabbin et philosophe médiéval Maïmonide. Maïmonide dit: « Je dois principe que tous les Juifs [maintenant] savoir que le terme Elohim Il est une homonymie, et représente Dieu, les anges, les juges et les rois des nations ... "[17]

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les noms de Dieu dans la Bible.

Grammaire - singulier ou au pluriel

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Langue hébraïque.

en juif le suffixe -im principalement indique un masculin pluriel. Cependant, avec Elohim la construction est grammaticalement au singulier, (à savoir la tenue d'un verbe singulier ou adjectif) quand il se réfère à Dieu en hébreu, mais grammaticalement pluriel (par exemple portant un verbe au pluriel ou adjectif) lorsqu'il est utilisé pour des dieux païen (Psaumes 96: 5; Psaumes 97: 7).[32] Le phénomène est appelé « matérialisé pluriel abstrait. »[33] De même, la Coran utilisations Aliha au pluriel Ilah pour des dieux païens et utilise de temps en temps Allahuma (O Dieu - pluriel) le seul dieu (comme ref à Allah.). L'équivalent exact de Elohim voudrais Īlahīn (إلاهين), Bien que peu utilisé dans le discours arabe. Notez que même les humains peuvent avoir des noms qui se terminent au pluriel, comme Ephraim, fils de Giuseppe.

« Dieux » dans les verbes au pluriel avec le pluriel

le nom Elohim Il est utilisé avec un verbe au pluriel 1 Samuel 28:13. la Sorcière d'Endor Il dit à Saül qu'il a vu des « dieux » (Elohim) vers le haut (olim עֹלִים, pluriel verbe) à partir de la terre.[34]

Dieu d'Israël, avec un verbe au singulier

en Bible juive Elohim, quand cela signifie que le Dieu d'Israël, il est généralement grammaticalement singulier. en Genèse 01h26 nous avons une combinaison des deux formes (singulier et pluriel) avant alors: « Et Dieu dit:« Que nous (au pluriel) l'homme à notre image, selon notre ressemblance. » L 'orientaliste Wilhelm Gesenius (1786-1842) et d'autres grammairiens traditionnellement hébraïsants le décrivent comme pluralis excellentiae (Pluriel d'excellence), qui est similaire à pluralis majestatis (royal nous, ou « Nous réel »).[35]

Gesenius dit que Elohim singulier doivent être distingués de Elohim (dieux) au pluriel, et affirme que:

« L'hypothèse selon laquelle Elohim doit être considéré comme simplement un résidu des vues polythéistes précédentes (à savoir que l'origine seulement une pluralité numérique) est très improbable et au moins, n'explique pas les analogues au pluriel (ci-dessous). A la même classe (et probablement formée sur l'analogie Elohim) Appartenir pluriels kadoshim, ce qui signifie « le Saint » (seulement de l'Éternel, Osée 12: 1, Proverbes 9: 10,30: 3 - cfr. El hiym kadoshim en Joshua 00h19 et le singulier araméen « le Très-Haut » Daniele 7: 18,22,25) Et probablement téraphim (En général, pris au sens de Pénates) L'image d'un dieu, utilisé principalement pour oracles. Certes, dans 1 Samuel 19: 13,16 Elle signifie seulement une image; dans beaucoup d'autres passages peuvent comprendre une seule image; seulement Zaccaria 10: 2 Il peut être considéré comme naturel de le prendre pour un pluriel numérique. »

(Wilhelm Gesenius, grammaire hébraïque[35])

Il y a quelques exceptions à la règle Elohim Il est accordé au singulier en se référant au Dieu d'Israël, y compris Genèse 20h13; 35: 7; 2 Samuel 07h23 et Psaumes 58:11 et en particulier l'épithète de « Dieu vivant » (Deutéronome 05h26 etc.), qui est construit avec l'adjectif au pluriel, etLOHIM hayiym en juif: אלהים חיים?, mais encore il détient les verbes singuliers. Dans les traductions Septante (LXX) Et le nouveau Testament Elohim Il est donné au singulier avec le grec ὁ θεὸς également dans ces cas et les traductions modernes suivent l'exemple en donnant "Dieu« Au singulier. Le Pentateuque samaritain Il a omis certaines de ces exceptions.[36]

Abraham et « les dieux me ont fait errer »

en Genèse 20h13 Abraham, devant le roi philistin polythéiste Abimélec, Il dit que « les dieux (Elohim) m'a fait (verbe au pluriel) à errer dans la maison de mon père. »[37][38][39] la Septante (LXX) grecque et la plupart des versions italien traduire « Dieu m'a fait / lui, » peut-être pour éviter insinuations d'Abraham qui obtient mieux les croyances polythéistes de Abimélec.[40]

Les anges et les juges

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Pouvoirs (anges).

en Christianisme, après papa Gregorio II a été réduit à neuf ordres hiérarchiques que les Juifs enumeravano à dix,[41] la Elohim Ils seront également connus sous le nom de choeur angélique pouvoirs.[42] Dans certains passages de Septante (LXX) En outre, la 'juif Elohim avec le verbe au pluriel, ou dans le contexte pluriel implicite, il a été fait avec Angeloi ( « anges ») ou pros à Kriterion Theou Tou ( « Avant le jugement de Dieu »).[43] Ces étapes ont ensuite été placés en premier latin en Vulgate, puis italien avec des « anges » et « juges », respectivement. D'où le résultat que, par exemple, est mis à James Strong (dans son concordance)[44] « Angels » et « juges » que les significations possibles de Elohim avec verbe au pluriel; en va de même pour beaucoup d'autres ouvrages de référence des XVII-XX siècles. Tant le Dictionnaire hébreu Gesenius de ce à Brown-Driver-Briggs[45] liste les anges et les juges en tant que significations alternatives possibles Elohim avec des verbes et des adjectifs au pluriel. Cependant sémitique Cyrus Gordon a pu démontrer que le sens « juge » n'existe pas dans la Bible hébraïque.[13]

La fiabilité de la traduction soixante-dix en la matière, il a été interrogé par Gesenius et théologien allemand Ernst Wilhelm Hengstenberg (1802-1869). Dans le cas de Gesenius, il énumère la signification sans être en accord.[46] Hengstenberg dit que le texte de Tanakh utilise jamais Elohim de se référer aux « anges », mais que les traducteurs de Septante refuser les références aux « dieux » dans les versets et les transformer en « anges ».[47]

la le nouveau Testament grec (NT) cite Salmi8: 4-6 [2] en Hébreux Hébreux 2: 6b-8a, où le NT grec présente « ἀγγέλους » (Angelous) À r. 7[48] citant Psaumes 8: 5 (8: 6 LXX), Qu'il présente « ἀγγέλους », même dans une version Septante.[49] Dans la version italienne, Elohim<ref name = « Strong1 » /> est traduit par « anges » que dans le Psaume 8: 5-6[50]

La version (FR) de king James (LSG) et les versions italienne se traduisent parfois Elohim avec des « juges » dans exode 21: 6 (In (IT) Comme alternative à « Dieu » dans les notes) et deux fois dans exode 22: 9 (In (IT) Dans les notes dans certaines éditions).[51]

lectures ambiguës

parfois, quand Elohim Il apparaît comme une référence ou d'un objet direct (et non comme subjective) d'une phrase et sans verbe ou un adjectif d'accompagnement pour indiquer la pluralité, peut être grammaticalement ne sait pas si elle a l'intention dieux au pluriel ou au singulier Dieu. Un exemple est le Salmo 8: 5 où « Tu l'as fait lui peu moins d [EGL] Elohim » est ambigu quant à savoir si elle a l'intention de « plus bas que les dieux » ou « moins que Dieu. » la Septante Il se lit comme « dieux » et « corrige » la traduction en « anges »[52] la lecture est tirée de le nouveau Testament en Hébreux 2: 9« Mais ce Jésus, qui fait un peu moindre que anges, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la mort, il a souffert, parce que par la grâce de Dieu, il souffrît la mort au profit de tous ».[53]

Autre Bible hébraïque singulier pluriel-

la hébreu Il a plusieurs noms en -im (Pluriel masculin) -OTH (Féminin pluriel) qui maintiennent néanmoins des verbes, des adjectifs et pronoms au singulier. Par exemple, Ba'alim « Propriétaire / possesseur »: « Il est le Seigneur (singulier), même sur l'une de ces choses qu'il possède, qui sont majestueux (au pluriel). »

L'échelle et les « dieux ont été révélés » (au pluriel) de Jacob

Dans les versets suivants Elohim Il a été traduit par Dieu au singulier (par exemple., Aussi Anglais de LSG), bien qu'il était accompagné des verbes au pluriel et d'autres termes grammaticaux pluriel:

" ... Il bâtit un autel et a appelé l'endroit « El-Béthel, » parce qu'il a été révélé Dieu (verbe au pluriel), quand il a fui de son frère. »   (Genèse 35: 7 [3])

Ici, le verbe juif « Révélé » est au pluriel, donc « les dieux ont été révélés. » Une note de Bible NET (FR) Met en garde contre la version autorisée ne traduit pas correctement: « Dieu lui apparut. »[10] Ceci est l'un de ces moments où la Bible utilise les verbes au pluriel avec le nom Elohim.[11][12]

Le Conseil Divin des Elohim

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Conseil divin.

Psaumes 82: 1 Dieu se lève dans le conseil divin, les juges parmi les dieux.

Psaumes 82: 6 Je dis: « Vous êtes des dieux, vous tous les enfants. »

Psaumes 82: 7 Pourtant, comme les hommes meurent, vous tomberez comme tous les puissants.

Marti Steussy dans son Calice Introduction à l'Ancien Testamen Notes: « Le premier verset de Psaumes 82Dieu se lève dans le conseil divin. Ici, Elohim a un verbe singulier et fait clairement référence à Dieu. Mais au verset 6 du Psaume, Dieu dit aux autres membres du conseil, « Vous (pluriel) sont les Elohim. » Ici Elohim doit nécessairement dire les dieux ".[54]

Le bibliste américain Mark Smith, se référant à la même Psalm, dans son Dieu en traduction dit: « Ce psaume présente une scène des dieux qui se réunissent dans un conseil divin ... Elohim est le conseil d'El Parmi les Elohim Il prononce son jugement ... ».[55]

en Hulsean Conférences, H. M. Stephenson examine l'argument Jésus en Jean 10: 34-36 sur 82. Psaume (En réponse à l'accusation de blasphème Jésus a dit :) « est-il pas écrit dans votre loi, je l'ai dit: Vous êtes des dieux? Maintenant, s'il les a appelés dieux à qui la parole de Dieu est venu ( et l'Écriture ne peut être rompu), à qui le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous blasphèmes, parce que je l'ai dit, je suis le Fils de Dieu? " - « Alors, quelle est la force de cette citation lui dis-je, vous êtes des dieux Vous êtes de Psalm Asaph qui commence? Elohim se lève dans le conseil divin parmi les Elohim taux.». »[56]

Enfants de Dieu

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Enfants de Dieu.

Le mot hébreu pour fils il est bien; le pluriel est benim (Avec la forme de état constructus "Bnei"). le terme juif benei Elohim ( « Fils de Dieu » ou « fils des dieux ») en Genèse 6: 2[57] Il est confronté à l'utilisation des « fils des dieux » (ougaritique b'n la) Enfants El en mythologie ougaritique.[58] la historique néerlandais Karel van der Toorn affirme que les dieux peuvent être appelés collectivement bien élim, bien Elyon, ou bien Elohim.[20]

Dans la tradition juif, la verset de torah qui était le cri de bataille de Maccabées (en juif: מקבים?Machabi, מקבים), « Mla chamocha ba'elim YHWH« ( » Qui est comme toi parmi les dieux, HaShem!"[59])[60] est un acronyme de « Machabi » et même un acronyme de "Matityahu KOhen ben Yochanan».[61] Le verset connexe de la Torah, Le chant de la mer de Moïse et les enfants d'Israël, Il fait référence à élim, mais avec une notion du monde des forces naturelles, le pouvoir, la guerre et les pouvoirs souverains.

mouvements religieux

Selon le mouvement Raëlien, serait Elohim de extra-terrestres cela donnerait lieu à vie terre. Selon ces croyants, les Elohim reviendra sur Terre quand ils seront construits un 'ambassade (En 2035).[62]

pour la L'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Elohim est Dieu le PèreElohim est pas Jésus-Christ ou Dieu, mais littéralement le père de Messie.[63]

options alternatives

Certains chercheurs tels que Zecharia Sitchin et Mauro Biglino Ils ont proposé une lecture littérale de la Bible pour lequel il n'est pas demandé de proposer des traductions ad hoc les termes Elohim et autres. Selon ces lectures Elohim individus serait d'origine inconnue, mais avec une technologie similaire à la nôtre. en particulier Yahvé, ainsi que d'autres El cité dans Bible qui Camosh, Baal, Astarte, seraient tous partie du groupe / famille de Elohim dirigé Elyon. L'interprétation est suggestive car dans quelques pistes est une dialectique entre les Elohim et Yahweh même que dans la Genèse 7:16, Ps 82: 6-7, Deutoronomio 32: 8-10, bien sûr, lorsqu'il est lu dans la version hébreu Interlinear.

selon Rudolf Steiner Elohim formerait les Esprits qui envoient leur lumière sur la terre.[64]

notes

Encyclopédie juive, New York, Funk et Wagnalls, 1901-1906.

  1. ^ à b c et Utet, GDE, item "Elohim."
  2. ^ à b Treccani, Encyclopédie en ligne, sous « Elohim »
  3. ^ voir: Theologisches Wörterbuch zum Alten Testament, Vol 1, 1973, pp. 286-305; L. Koehler / W. Baumgartner, Hebräisches aramäisches und Lexikon zum Alten Testament, Vol 1, 1967, pp. 51-52; Terrance R. Wardlaw, Conceptualiser mots pour Dieu Dans le Pentautech. Une enquête cognitive sémantique dans le contexte de livres, JSOTS 495, Bloomsbury: New York / Londres, 2008.
  4. ^ à b c K. van der Toorn, Bob Becking, Pieter Willem van der Horst (conservateurs), Dictionnaire des divinités et des démons dans la Bible (2e éd. Révisée, Brill, 1999) ISBN 90-04-11119-0, p. 274, 352-3
  5. ^ à b L. Boadt, C. Carvalho, Essais pastorale en l'honneur de Lawrence Boadt, CSP: Lecture de l'Ancien Testament, Paulist Press, 2013.
  6. ^ Utet, GDE, article "" El ».
  7. ^ Glinert, L'hébreu moderne: Essential Une grammaire, Routledge, p. 14 sec. 13 « (b) Accord des verbes - verbes d'accord avec leur sujet et non seulement en genre et en nombre, mais aussi en personne Verbs dans le présent distinguer le mâle de la femelle et singulier du pluriel. ».
  8. ^ Wilhelm Gesenius, Gesenius` grammaire hébraïque, édité par E. Kautzsch, trans. (FR) De A. E. Cowley, Dover Publications (éd. Bilingue), 2006. ISBN 978-0-486-44344-7
  9. ^ I. Drazin, S. Wagner, Onkelos sur la Torah: Be-Reshit, p.120.
  10. ^ à b « Dieu lui apparut » - Bible NET avec CD-ROM, cabot. W. Hall Harris, 3, 2003:. "35:14 - Jacob mis en place un pilier, où il avait parlé 30 Il a versé 20tn d'huile Héb" il a révélé "Le verbe IVL] (niglu), traduit par" prouvé « est au pluriel même si l'on pourrait attendre au singulier ".
  11. ^ à b Aggée et Malachie, p. 36, Herbert Wolf, 1976: « Si le nom et le verbe est au pluriel, la construction peut se référer à une personne, comme la déclaration » Dieu lui-même révélé « dans Genèse 35: 7 Il a le nom et verbe au pluriel. Cependant, étant donné que le mot Dieu, « Elohim » est la forme plurielle, le verbe ... etc. "
  12. ^ à b J. Harold Ellens, Wayne G. Rollins, La psychologie et la Bible: De la Genèse à la vision apocalyptique, 2004, p. 243: « Souvent, la forme plurielle Elohim, lorsqu'il est utilisé en référence à la divinité biblique est titulaire d'un verbe ou au pluriel adjectif (Genèse 20: 13,35: 7; exode 32: 4,8; 07h23; Psaumes 58:12) ".
  13. ^ à b c Cyrus H. Gordon, « Elohim dans son Réputés Signification des dirigeants, juges, » Journal de la littérature biblique, 54 (1935). Le sens « juge » ne figure pas dans L. Koehler / W. Baumgartner, Hebräisches aramäisches und Lexikon zum Alten Testament, Vol 1, 1967, pp. 51-52.
  14. ^ Mark S. Smith, Dieu en traduction: divinités dans le discours interculturel dans le monde biblique, vol. 57 "Forschungen zum Alten Testament"Mohr Siebeck, 2008, ISBN 978-3-16-149543-4, p 19, également M.S. Smith,.." Le début de l'histoire de Dieu: Yahvé et les autres déités en Israël antique », série de ressources bibliques, 2002.
  15. ^ Voir. En outre Morton Smith, Des études dans le culte de Yahvé, Vol. 1, "Méthode historique, ancien Israël, le judaïsme antique", en 1996.
  16. ^ G. del Olmo Lete J. Sanmarín, Un dictionnaire de la langue ougaritique dans l'ordre alphabétique tradiction, Vol 1, Brill: Leiden, 2003, p. 55 sous vide ILH"DN Le 'Divin', se référant aux morts divinisés (rois) [...] les formes:.. Sg ILH, du./pl Ilhm (ou sg + pj -m..)"
  17. ^ à b Mosè Maimonide, (FR) Guide des Egarés (1904); voir aussi Guide de Maïmonide, sous vide
  18. ^ Certains chercheurs considèrent Elohim comme un pluriel ou un de suppléance El, à partir de laquelle il serait plus tard le singulier eloah. Bien que Elohim a une forme plurielle, dans la Bible moderne, il signifiait singulier et ainsi est construit avec un verbe singulier (constructio à Sensum) Lorsque vous faites référence au Dieu des Juifs. Voir. Encyclopédie de la Bible, cit.
  19. ^ la Dictionnaire des Dieux et démons dans la Bible (DDD) est un ouvrage de référence édité par académique historiens Karel van der Toorn, Bob Becking et Pieter Willem van der Horst et contient des articles / essais sur dieux spécialisés, des anges et des démons mentionnés dans les livres de Bible juive, Septante et apocryphes, ainsi que ceux de Bible chrétienne et la littérature patristique. la première édition (Brill) est sorti en 1995 et a été choisi par choix, magazine American Library Association (American Library Association) Le meilleur de la consultation 1996 La deuxième édition révisée travaux largement (Eerdmans, 960pp) a été publié en 1999. Une version électronique a été présenté en 2001. Parmi les consultants collaborateurs comprennent Hans Dieter Betz, André Caquot (1923-2004), Jonas C. Greenfield (1926-1995), Erik Hornung professeur de égyptologie tous 'Université de Bâle, Michael E. Stone 'Université hébraïque de Jérusalem et Manfred Weipert dell 'Université de Heidelberg.
  20. ^ à b c et K. van der Toorn, Bob Becking, Pieter Willem van der Horst (éditeurs), Dictionnaire des dieux et des démons dans la Bible (2e éd. modifié, Brill, 1999) ISBN 90-04-11119-0, p. 274, 352-3
  21. ^ Les diverses propositions sur l'étymologie sont recueillies dans Theologisches Wörterbuch zum Alten Testament, Vol 1 (1973) p. 295.
  22. ^ Le terme Elohim voir fondamentalement Joel S. Burnett, Réévaluation des Elohim biblique, SBL Série Dissertation, Atlanta 2001, p. 15 l'auteur définit ce type de pluriel « » concrétisées « pluriel abstrait ». Pour la définition grammaticale voir aussi Paul Joüon / T. Muraoka Une grammaire de l'hébreu biblique, Sub. Bib. 27, 2008, 469 s.
  23. ^ Pour d'autres termes au pluriel formellement utilisé dans le sens propre à indiquer une divinité dans d'autres langues sémitiques, voir: Sh. Izre'el, Amurru akkadien. Une étude linguistique, vol. I, 40 HSS, 29 s. (Cananéens); W. Röllig, als im El Gottesbezeichnung Phönizischen, dans: R. von Kienle u.ä. (Hg.), Johannes Friedrich Festschrift, 1959, S. 403-416 (phénicienne) http://archiv.ub.uni-heidelberg.de/propylaeumdok/volltexte/2011/1178/pdf/Roellig_El_als_Gottesbezeichnung_1959.pdf;
  24. ^ Fondamentalement voir: Joel S. Burnett, Réévaluation des Elohim biblique, SBL Série Dissertation, Atlanta 2001; A.F. Rainey, cananéenne dans les comprimés Amarna. Vol I, Brill. Leiden, 147 s; Encyclopédie de la Bible - Ed. LDC - vol. 2, coll. 1289 - 1290
  25. ^ John Day, Yahvé et les dieux et les déesses de Canaan, Sheffield Academic Press, 2001, p. 23.
  26. ^ John J. McDermott, "La lecture du Pentateuque: une introduction historique", Pauline Press, 2002, p. 21. ISBN 978-0-8091-4082-4
  27. ^ à b H. H. Schmid, Der sogenannte Jahwist, Zurich: TVZ, 1976.
  28. ^ Alter, 2004, pp. 17,141
  29. ^ Richard Elliott Friedman, La Bible avec des sources Révélé, HarperCollins, 2003, p. 65 passim. ISBN 978-0-06-073065-9
  30. ^ Umberto Cassuto, L'hypothèse documentaire et la composition du Pentateuque: Huit conférences, traduit en (FR) De 'juif par Israel Abrahams, Magnes Press, Jérusalem, 1961.
  31. ^ Alter, 2004, pp. XII, 40 et suivants.
  32. ^ Voir versions (HE) de code de Leningrad: Psaumes 96: 5 et Psalms 97: 7.
  33. ^ Joel S. Burnett, Réévaluation des Elohim biblique, SBL Série Dissertation, Atlanta 2001, p. 15.
  34. ^ Brian B. Schmidt, mort bienfaisante d'Israël: culte ancêtre et nécromancie dans l'ancienne religion israélite et Tradition, Forschungen zum Alten Testament 11 (Tubingen: J. C. B. Mohr [Paul Siebeck], 1994), p. 217: « En dépit du fait que le nom pluriel MT « Elohim de v 13 est suivi par le participe au pluriel. » D'olim, une recherche de l'antécédent dans le suffixe pronom singulier de mah-to'ro dans v 14 qui a la forme Led.? interprètes à considérer « Elohim ... » olim comme la nomination de Samuel est mort, « un dieu levant. », le mot même de « Elohim ... Il [Saul], donc, de toute urgence nécessaire pour vérifier l'identité de Samuel, mah -à ' « ro », qui a la forme / quoi ressemble? " ... « Elohim se produit avec un pluriel verbe fini et désigne des dieux multiples dans ce cas: » Elohim «seryel'ku Le fydnenu, » les dieux devant nous « Par conséquent, les deux apparitions de« Elohim 1 Samuel 28: 13.15 - dans le premier complété par pluriel ... 28:13 manifeste une histoire textuelle complexe, puis « Elohim c. 13 pourrait représenter pas un mort divinisé, mais ces dieux connus pour être évoqués - certains d'au-delà - pour aider à se rappeler le fantôme. 373 ...
  35. ^ à b Wilhelm Gesenius, grammaire hébraïque: 124g sans l'article 125F à l'article 126e, avec le 145H singulier, pluriel avec 132h 145e.
  36. ^ Richard N. Soulen, R. Kendall Soulen, Manuel de la critique biblique, Westminster John Knox Press, 2001, ISBN 978-0-664-22314-4, p. 166.
  37. ^ Elia Benamozegh, Maxwell Luria, Israël et l'humanité, Paulist Press International, 1995, p. 104, ISBN 978-0-8091-3541-7.
  38. ^ Victor P. Hamilton, Exodus: Un commentaire exégétique, Baker Academic, 2012, ISBN 978-0-8010-3183-0.
  39. ^ Pour exemple. Genèse 20h13 en juif: התעו אתי אלהים מבית אבי? (où התעו il est תעה "Wandering, errant, chancelant", le responsable pluriel hif`il « Je me fait errer »)
  40. ^ Septante"Ἐξήγαγέν με ὁ θεὸς ἐκ τοῦ οἴκου τοῦ πατρός"; « Quand Dieu m'a fait errer dans la maison de mon père. » (Genèse 20h13) Vous pouvez également comparer les autres versions en italien Biblegateway.com.
  41. ^ La hiérarchie angélique.
  42. ^ Fioravante Brescia, Réflexions sur l'Église et le christianisme, GDS 2012, p. 10.
  43. ^ Brenton Septante, exode 21: 6 "Προσάξει αὐτὸν ὁ κύριος αὐτοῦ πρὸς τὸ κριτήριον τοῦ θεοῦ"
  44. ^ James Strong, Dictionnaire Strong, sous vide " « Elohiym", nr. 430.
  45. ^ Lexique hébreu et Inglese (Brown-Driver-Briggs) Wikisource.
  46. ^ La Bible Repositor, p. 360 cur. Edward Robinson, 1838: « Gesenius nie que Dieu ne peut jamais dire des anges dans son refus se réfère en particulier à Psaumes 8: 5 et97: 7; mais il note que le terme est ainsi traduit dans les versions antérieures ".
  47. ^ Samuel Davidsohn, Une introduction au Nouveau Testament, 3, 1848, p. 282: « Hengstenberg, par exemple, affirme que 'usus loquendi Il est décisif contre une référence directe aux anges, parce que Dieu ne signifie jamais anges. Il pense que le traducteur de la Septante ne pouvait pas comprendre la représentation ... "
  48. ^ Hébreux 2: 7 avec le grec, blueletterbible.org. Récupéré le 4 Août 2013.
  49. ^ Ps 8: 5 avec le grec (8: 6 dans la LXX), blueletterbible.org. Récupéré le 4 Août 2013.
  50. ^ Dandolo en alternance avec « Dieu ». Voir. En outre (FR) Elohim comme des anges dans la DRB seulement dans Ps 8: 5 (8: 6 LXX), blueletterbible.org. Récupéré le 4 Août 2013.
  51. ^ Voir. En outre (FR) Elohim comme « juges » dans la KJV, blueletterbible.org. Récupéré le 4 Août 2013.
  52. ^ Voir. Version Eg (IT) New Revised 2006.
  53. ^ Voir une comparaison parallèle entre Hébreux 2: 5-9 et Psaumes 8: 3-6, même face [1]
  54. ^ Marti Steussy, Calice Introduction à l'Ancien Testament.
  55. ^ Mark Smith, "Dieu en traduction: ..."
  56. ^ comparer parallèle Psaume 82: 6-7 et Jean 10: 34-36. Voir. En outre H.M. Stephenson, Hulsean Conférences, Leçon 1, (1890), p. 14.
  57. ^ Par exemple, Genèse 6: 2 « Les enfants d ... [etgl] Elohim (E-Aleim) a vu que les filles des hommes (et-Adam, Adam) Ils étaient justes, et ils les ont emmenés femmes ... "
  58. ^ Marvin H. Pope, El dans les textes ougaritiques, suppléments Vetus Testamentum Vol. II Leiden, Brill, 1955, p. x-l-116, p. 49.
  59. ^ Nosson (ed.); consultants rédacteurs en chef: Yaakov Blinder, Avie or, Meir Zlotowitz; conçu par Sheah Brander Scherman, Tanakh = Tanakh: Torah, Nevi'im, Ketuvim: la Torah, les Prophètes, Écrits: les vingt-quatre livres de la Bible, récemment traduit et annoté, 1re éd. étude, Pierre, Brooklyn, N.Y., Mesorah Publications, 1998, p. 171-172, ISBN 1-57819-109-2.
  60. ^ exode 15h11
  61. ^ « Qu'est-ce que signifie« Maccabée »? - Demandez au Rabbin (FR)
  62. ^ La Repubblica, le 29 Décembre, 2002
  63. ^ « Dieu le Père, Dieu », sur lds.org Récupéré le 3 Mars, 2016
  64. ^ Rudolf Steiner, Univers, la terre, l'homme (Welt, Erde und Mensch, Wesen und deren Entwickelung, Sovie ihre Spiegelung dans Zusammenhang zwischen dem iiuptischem Mythos undgegenwürtiger Kultur.), Antroposofica Editrice, Milan, 2005. ISBN 88-7787-370-1 p.72

bibliographie

  • (FR) Robert Alter, Les cinq livres de Moïse, W. W. Norton Société, 2004 ISBN 0-393-33393-0.
  • Giovanni Garbini, Histoire et Idéologie dans l'ancien Israël, Brescia, 1986.
  • Horst Dietrich Preuss, Ancien Testament Théologie, vol. 1, Continuum International Publishing Group, 1995, pp. 147-149. ISBN 978-0-567-09735-4
  • Mark S. Smith, Le début de l'histoire de Dieu: Yahvé et les autres déités en Israël antique, Harper Row, 1990.

Articles connexes

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez