s
19 708 Pages

Cracking art Il est un mouvement artistique fondé en Biella en 1993.

Les origines du nom

le terme Cracking Il vient du verbe Anglais à craquer, traduit par « éclater », « crack », « reddition ».[1]

Le choix du nom indique si l'intention d'agir comme l'innovation et la rupture dans la histoire de l'art, à la fois l'écart entre le fond matériau naturel et artificiel, entre la matière organique et le synthétique.

Ce dernier en opposition notamment se reflète dans le choix des matériaux (plastique recyclé), puis dans l'engagement du mouvement social et environnemental.

histoire

Le mouvement Cracking Art est fondée par Omar Ronda, Alex Angi, Renzo Nucara, Carlo Rizzetti, Marco Veronese, Vittorio Valente, qui sera publié presque immédiatement par le groupe et sera remplacé par Kicco. Omar Ronda qui était l'idéologue en 2008, il quittera le Groupe pour poursuivre son propre chemin. En 2001, il a été membre pendant un an l'artiste Alessandro Pianca. En 2003, il a ajouté l'artiste belge William Sweetlove.

Le Groupe Cracking Art, actuellement composé de Angi, Kicco, Nucara, Rizzetti, Sweetlove, Véronèse, se détachait et fait connaître Italie et dans divers pays pour installations de leurs œuvres, se composent principalement de reproductions d'animaux plastique recyclable insérés dans des passages tels que les rues, les places publiques ou les centres commerciaux et diverses expositions dans les musées et les expositions d'art contemporain[2].

l'affiche

Le Cracking Art est proposé de modifier les règles de l'art, avec une référence constante à la musique contemporaine, non seulement artistique mais aussi historique et culturel. Le noeud est important de la nature, pour défendre et sauver aussi par l'utilisation du langage artistique.

travaux

Le groupe a réalisé de nombreuses installations dans toute l'Europe. Parmi les principaux suivants:

  • "Plastique blanc Vol« (1993) Santa Maria degli Angeli à Florence, avec coloré poisson, fruits de mer et goélands - en 2001, le récit historique des vols technologiques blancs (tenu par la ville d'Arezzo et le ministère de l'Environnement.
  • la dauphins suspendu à l'extérieur à la case cathédrale à Milan en 1996
  • Les dauphins rouges suspendus à l'extérieur dans Viale Ceccarini en 2001, Rosini Gallery
  • tortues un Biennale de Venise 2001; ce travail a pris le nom de SOS Monde[3]
  • "Le fil de laine« (2005), montre Biella avec des dizaines de pingouins bleu avec un foulard rouge
  • "Cracking Art, Art de rupture", l'installation à la Fondazione Mazzotta, Milan (Italie) (2007)[4]
  • "Afficher Bestiale« (2007) au centre commercial Orio Center à Bergame, 4100 avec des sculptures géantes d'animaux, y compris crocodiles rouges, dauphins, mouettes, tortues, ours, pingouins
  • "Cracking Art animal« (2007) au cloître Bramante à Rome[5]
  • "Re-production« - Musée Kampa - Prague- République Tchèque - 2008[6]
  • "Chesa (n) remo« Installé à Sanremo à l'occasion du 59e Festival de la chanson 2009
  • "Re-vent», L'installation permanente au Arrows Tricolor Vous cherchez des Codroipo- 2009
  • "Groupe Cracking Art et Marc Jacobs« Installation à Magasine Printemps, Paris-2009
  • "régénération« Installation dynamique, Milan, 2009
  • "régénération« Installation, Rimini, 2010
  • "régénération« Installation, Puteaux (Paris), 2010
  • "régénération« Installer, Rome, 2010
  • "régénération« Installation, Miami, Floride 2010- 2011
  • Cracking Art, Peace Frog, 55e Biennale de Venise, l'île S.Servolo, Venise[7]
  • "Niveau suivant. Antologica Cracking Art en Technicolor. L'art art regénère« Spectacles, Bologne, 2014
  • installation de 20 Grand Rondini dans les cours du Castello Sforzesco de la série d'expositions « Milan printemps » de la municipalité de Milan, en collaboration avec Castello Sforzesco, Italie et notre Galerie Must « Hirondelles Nest », Milan (Italie)[8]
  • "Regeneration", installation, Priolo Gargallo (Syracuse), 2015

notes

  1. ^ [1]
  2. ^ [Article sur l'art de craquage à Shanghai Shanghai Daily http://www.shanghaidaily.com/sunday/Cracking-Art-play-in-with-plastic-animals-in-XTD/shdaily.shtml]
  3. ^ [Article sur la République du 26 Octobre 2001 à la signature MIchela Bompiani http://ricerca.repubblica.it/repubblica/archivio/repubblica/2001/10/26/tartarughe-oro-roba-da-biennale.html]
  4. ^ [Article dans le journal de la République 13 Septembre, 2007 http://milano.repubblica.it/dettaglio/la-pacifica-invasione-dei-coccodrilli-rosa/1367025]
  5. ^ [Artiocolo le quotidien du 23 Juin, 2007 http://www.ilgiornale.it/news/barboncini-giganti-e-coccodrilli-rosa-natura-secondo-i-belgi.html]
  6. ^ Renzo Nucara, Cracking Expositions d'art au Musée Kampa à Prague, sur Galerie d'Art Fine Art Gallery - artblog, 16 juin 2008. (Déposé par 'URL d'origine 7 septembre 2008).
  7. ^ [L'article montre San Servolo pendant la bienanle Venise http://www.italiaconvention.it/news/item/596-san-servolo-in-art-con-la-biennale-di-venezia]
  8. ^ [Article de presse Torino http://www.lastampa.it/2014/04/06/cultura/arte/rondini-colorate-al-castello-sforzesco-per-salvare-la-statua-equestre-ZefPuMVf9hUr1wuw5NygSM/pagina.html]

bibliographie

  • Gianni Pozzi, Cracking Art: naturel / artificiel, Mazzotta, 1999 - ISBN 88-202-1314-1, 9788820213145, 183 pages
  • Martina Corgnati, Elena Forin, Cracking Art, Mazzotta, 2005 - ISBN 88-202-1759-7, 9788820217594 356 pages
  • Luca Beatrice, Tommaso Trini, Luigi Spina, Cracking Art, Posté par Adriano Parise, 1993
  • Philippe Daverio, Domenico Pertocoli, art étonnante: de dada à la fissuration art, Mazzotta, 2004 - ISBN 88-202-1711-2, 9788820217112-167 pages

liens externes