s
19 708 Pages

Le Bouclier arverne
bandes dessinées
Astérix et le bouclier de Arverni.jpg
Edition originale Couverture Panini Comics
titre orig. Le Arverne Bouclier
langue orig. français
pays France
textes René Goscinny
dessins Albert Uderzo
éditeur Hachette Livre précédemment dargaud
Albi seulement
éditeur en. Arnoldo Mondadori Editore
1ère édition en. - 1970
textes en. Luciana Marconcini
sexe comédie
précédé par Astérix Légionnaire
suivie Astérix aux Jeux Olympiques

Le Bouclier arverne (Le Arverne Bouclier) Il est l'histoire onzième bandes dessinées série Astérix[1], créé par le duo français René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessins). Sa première publication en volume dans la langue originale date de retour à 1968[2].

intrigue

Abraracourcix, chef du village Astérix, personnes souffrant de douleur foie en raison des fréquents banquets. Il est donc convaincu par le druide Panoramix pour se rendre au pays de Arvernes, célèbre pour les établissements thermique, de se soumettre à un traitement rigoureux, et choisit Astérix et la confiance Obelix de l'accompagner dans le voyage. Une fois livré, et confié leur chef dans la prise en charge d'un druide local, les deux commencent à se rendre dans le pays et la ville de Gergovia, siège de célèbre bataille, bientôt faire des amis avec un hôte nommé Alambix.

en attendant Giulio Cesare, préoccupé par les troubles dans la région, prévoit de mettre en place un grand triomphe à la sève de l'esprit des habitants, parader dans la capitale bouclier qui devait Vercingétorix, leader Galli. Cependant, le bouclier mentionné ci-dessus semble être impossible à obtenir: volé par un soldat romain la nuit après la victoire Bataille d'Alésia, Il passa de main en main et enfin si elle a sombré dans l'oubli. Désireux de lui pour célébrer son triomphe, César ordonne à son rythme envoyé Tullius Fronzolus blanket le pays des Arvernes pour le trouver.

Ils sont venus à le savoir, Astérix et Obélix décident de retrouver leur propre bouclier pour contrecarrer César. Après diverses enquêtes et de nombreux incidents (y compris un bref séjour dans une maison de soins infirmiers thermique, où le régime de régime fermer met une pression sur la résistance Obelix) ils découvrent que le dernier propriétaire connu du bouclier était leur ami Alambix, qui, cependant, elle a vendu à un guerrier inconnu gaulois a survécu à la défaite.

La recherche semble être au point mort, quand le guerrier en question entre surprise dans Alambix Inn: L'hôte reconnaît tout de suite, il est nul autre que Abraracourcix, qui est entré en possession du bouclier il y a tant d'années, de il a toujours maintenu toujours apportant avec lui-même (et, en général, viaggiandoci ci-dessus, des vêtements à la mode celtique). Et il est Abraracourcix à réaliser en triomphe dans les rues de Gergovie sur le bouclier légendaire des Arvernes, au milieu des acclamations du peuple gaulois et la grande déception de César.

personnages principaux

Les personnages présents dans l'histoire la plus importante de l'intrigue sont les suivantes:

  • Astérix: Venez Gergovia suivant Abraracourcix, et découvert les intentions des Romains, il se met à la recherche du bouclier précieux, ce qui démontre une habileté considérable enquête
  • ObelixToujours prêt à suivre son ami Astérix, il est convaincu par eux d'entreprendre le traitement d'un spa pour Arverna enquête correctement, mais porte certainement mauvais régime alimentaire de légume Bouillis. Puis, quand il apprend que la recherche de l'homme a abandonné depuis longtemps l'usine et dirige maintenant une taverne appelée « Le vin de sanglier », ne peut pas aider mais la rage avec Astérix
  • Abraracourcix: Contraints par des douleurs du foie pour être hospitalisé dans une clinique de santé, il aggrave son état de santé se livrait à trop manger longtemps la façon dont vous êtes venu, « donc il vaut la peine de faire un régime ». Justifier bringues avec des blagues de sa propre invention comme « lorsque les aliments sont bons, peut certainement pas nuire » ou « quand il y a l'appétit, tout va bien »; dit, assure un légende, Ils sont « encore en usage aujourd'hui, en particulier pour les personnes qui doivent suivre un régime strict. » Il réapparaît dans la finale, très amaigri et rajeuni par les soucis, et vous découvrez qu'il lui est de posséder le légendaire bouclier de Vercingétorix, sur lequel a été porté en triomphe par Astérix et Obélix dans les rues de Gergovie. Sur le chemin regagne en arrière le poids et les caractéristiques habituelles, car il retrace toutes les étapes en arrière culinaire d'aller
  • Alambix[3]: Hôte arverno, dirige une taverne qui vend -comme tous les autres présents dans ville- « du vin et du charbon. » Il était le dernier à avoir le bouclier, qu'il a vendu à un guerrier gaulois qui est inconnu révélé plus tard être Abraracourcix- silencieux, mais ce fait à des amis Astérix et Obélix pour cacher la honte d'avoir donnés la précieuse relique
  • Tullius Fronzolus (Tullius Fanfrelus)[4]: principale antagoniste dans l'histoire, il est tribune César romain et spécial envoyé à Gergovia, recevoir d'eux la tâche de trouver le bouclier de Vercingétorix. Il court à plusieurs reprises dans Astérix et Obélix, avec des résultats inquiétants, de sorte que dit « la plupart des Romains est dans le pays des Arvernes prendre des bains. Je suis peut-être le seul qui vient de prendre la claque!. Enfin, vaincu, est envoyé par un furieux César Numidia, pour la peine
  • Lucius Coqueluche: ancien soldat romain, a volé le bouclier de Vercingétorix à la suite de la bataille d'Alésia, mais a perdu en cartes avec mon pote Marcus Cocoritus. Maintenant, il dirige une usine roues dans Nemessos (maintenant Clermont-Ferrand)
  • Marcus Cocoritus: ancien soldat romain, a gagné aux cartes le bouclier de la coqueluche, mais a ensuite été confisqué par centurion Pallongonfius. Que les légions, il a travaillé pendant un certain temps dans un spa Borvo (aujourd'hui La Bourboule) Mais maintenant, il dirige une auberge
  • Pallongonfius: centurion romain stationné à Segodunum (maintenant Rodez) Est un ancien combattant des légions depuis l'époque de la bataille de Gergovie, mais n'a jamais degré avancé en raison de l'amour excessif pour le « dieu Bacchus. « Saisie Cocoritus au bouclier, puis il transfère à Alambix en échange d'un pot de vin. Dans la finale de l'histoire, d'être ensemble avec Gaiogibus le seul soldat avec l'uniforme dans l'ordre, est promu dans le domaine par tête Cesare la garnison Gergovia au lieu de Fronzolus (tâche qu'il engage à exécuter « maintenir les meilleures relations avec les hôtes de la région »)
  • Caius Gaiogibus (Caius Joligibus)[5]: légionnaire romain stationné à Gergovia, habituellement en charge du nettoyage, est un soldat terriblement paresseux et apathique (sa technique pour nettoyer l'arrière-cour est de « nettoyer la tuile moitié, tirez un peu le souffle, essuyer une demi-carreau ... ») et pas très intelligent. Il est chargé de mener des recherches au Arvernes pour retrouver le bouclier, mais ivre et finalement laisser échapper les Gaulois (y compris Astérix et Obélix) les plans de ses supérieurs. A la fin de l'histoire, ainsi que Pallongonfius étant le seul soldat de ne pas être du charbon sale (car il a été pris en embuscade par la recherche) est immédiatement promu centurion par César

le registre

références historiques

Le Bouclier arverne
Vercingétorix pose les contreforts des armes César (Image Lionel-Noël Royer, 1899)

Une grande partie de l'histoire est basée sur des éléments historiens en fait, il a eu lieu, bien évidemment fictive si ouvertement parodiée. la Arvernes, tel que décrit par la même Giulio Cesare in De Bello Gallico, Il était en fait l'un des peuples les plus belliqueux de Gaule: Sous la direction de leur chef Vercingétorix Ils ont du mal à légions César, en battant les Romains Bataille de Gergovie avant d'être définitivement plié en Bataille d'Alésia, qui a marqué la finale capitulation de la Gaule le joug romain. Le « pays des Arvernes » correspond à peu près au moderne Auvergne, dans le centre-sud France.

L'acte de Vercingétorix à déposer les armes aux pieds de César, dans la défaite, a été transmise par de nombreuses versions historiographique ainsi que dans diverses représentations artistique, bien que dans le geste comique consiste à lancer des armes sur Les pieds de César.

De plus, correspond à la réalité, le fait que l'emplacement de la ville historique Alesia, la maison de la défaite gauloise, depuis longtemps a été débattue[6]: Cela se fait dans la bande dessinée dépendent de l'extrême fierté (et la sensibilité remarquable) de Galli qui les empêche de parler de l'événement triste. En fait, chaque fois que vous posez la question de savoir où vous pouvez trouver la ville, Astérix et Obélix se sentent en colère répondre « Alesia? Alesia Je ne sais pas, je ne sais pas où il est Alesia! Personne ne sait où Alesia! »[2][6] - où il est égal Abraracourcix pour suggérer les deux visite Gergovia, « Siège de notre grande victoire et immortelle. »

Bâillon, citations et parodies

Combien de fois dans les aventures d'Astérix, une grande partie de l'humour vient du ridicule des coutumes et traditions -at plus stéréotypé- Visite de la population. En particulier, il est parodié pour ainsi dire le "Arverni", qui expriment tous les édulcorants "s" (pour lequel "scialve", "buonasciera", "cashtagne" ... ou, dans l'original français, "Comme cha")[3].

Une autre concerne gag des magasins Gergovia, la vente de tous "vin et charbon« , Ce qui est une référence à immigrés Parisiens à partir de la zone de la Massif Central en XIXe siècle, appelé dans le jargon de la capitale française « bougnat » qui, selon un stéréotype commun utilisé pour vendre précisément du vin et du charbon. Alambix, en fait, parler avec Astérix et Obélix se souvient des jours où lui et ses compatriotes vivaient dans Lutetia, « Vin de vente et de charbon »[7].

Les références à d'autres livres

En termes de "continuité« Série, c'est cependant jamais trop stricte, le premier registre dans lequel Abraracourcix Beniamina sa femme (Bonemine), Apparaît pour la première fois, Astérix et le duel des leaders, Il est appelé par son nom, en supposant sa conception finale (ainsi que le petit caractère doux qui le différencie)[8][9].

De plus, il est aussi l'un des rares aventures dans lesquelles la barde Assurancetourix participe au banquet final, sans être lié et bâillonné comme d'habitude: manquer les festivités, il est précisément Abraracourcix, tenue à la maison par sa femme (et probablement l'ont battu avec le même bouclier du titre) pour les habitudes de goderecce pas perdu même après le séjour spa.

Historique de la publication

en France

En France, l'histoire a été initialement publié en feuilleton dans le magazine pilote, qui est apparu sous forme de série par le numéro 399 (15 Juin 1967) à 421 (16 Novembre 1967)[10]; plus tard, il a été publié en couverture rigide dans le registre 1968 éditeur dargaud.

Le livre a été réédité par l'éditeur Hachette Livre, en Décembre 2008 acquises par Uderzo et Anna Goscinny (fille de feu René) tous les droits aux publications Astérix[11][12].

en Italie

Edizioni Mondadori

en Italie le livre est publié, comme les autres de la série, à partir mondadori; la première édition italienne a été publiée en Septembre 1969[13][14] pour la traduction de Luciana Marconcini[15].

Mondadori a réédité le registre à plusieurs reprises au fil des ans; La dernière édition, réalisée sur le français Hachette Livre, est la fin de 2011 et par rapport à des caractéristiques antérieures, tout en conservant inchangée la traduction, un couverture sinon, une nouvelle caractères et une coloration renouvelée[13]; Il est également caractérisé par ayant la forme d'Astérix imprimé en rouge sur la côte.

en 1978 a été publié par Mondadori une version de poche en noir et blanc du registre de la série Oscar Mondadori[13].

autres éditions

L'histoire a également été publié en série dans le magazine le journal (Edizioni San Paolo), Qui a fait sa première apparition dans 1979[14] ENTRÉE puis réimprimé périodiquement. Cette édition est basée sur cette Mondadori et a la même traduction de Luciana Marconcini.

Une autre édition italienne du registre devait être publié Serruriers/dargaud, daté de mai 1983[13][14]. Même cela était basé sur la question Mondadori, et a le même titre et la même traduction[13].

Dans d'autres langues

Le titre original du registre, Le Arverne Bouclier, Il a été traduit comme suit dans certaines des principales langues dans lesquelles la bande dessinée est publiée[16]; Ils sont également indiqués l'éditeur et l'année de la première publication[17]:

  • catalan: Le escut Arvern - Salvat Editores, Espagne Espagne (Première édition Editorial Bruguera, 1970)
  • coréen: 아스테릭스 와 무적 의 방패 (Asteriks-wa mujeogui Bangpae) - Moonhak-Kwa-Jisung-Sat, Corée du Sud Corée du Sud, 2004
  • danois: Romernes skræk! - Egmont Serieforlaget A / S, Danemark Danemark, 1972
  • finnois: Astérix ja Kadonnut Kilpi - Egmont Kustanus Oy, Finlande Finlande, 1973
  • Anglais: Astérix et le bouclier des Chieftains - Orion, Royaume-Uni Royaume-Uni, 1977
  • latin: clipeus Arvernus - Egmont Ehapa Verlag, Allemagne Allemagne
  • néerlandais: Het Schild ijzeren - Hachette Livre, Pays-Bas Pays-Bas (Première édition dargaud) 1971
  • polonais: Asteriks na Igrzyskach Olimpijskich - Egmont Pologne Ltd., Pologne Pologne, 1993
  • Portugais: O Escudo de Arverne - Edições ASA, Portugal Portugal
  • Portugais: O Escudo arverno - Editora Record, Brésil Brésil
  • espagnol: El Escudo arverno - Salvat Editores, Espagne Espagne
  • suédois: Romarnas skräck - Egmont Kärnan AB, Suède Suède, 1971
  • allemand: der Arvernerschild - Egmont Ehapa Verlag, Allemagne Allemagne, 1972

autres médias

Certaines parties de la parcelle et les dessins de cette histoire ont été utilisés pour jeu vidéo Astérix et la puissance des dieux, publié en 1995 pour la plate-forme Sega Mega Drive.

notes

  1. ^ Liste des livres sur le site officiel, asterix.com. Récupéré 24 Octobre, 2011.
  2. ^ à b de la carte de registre, en Asterix.com (site officiel). Récupéré le 6 Janvier, 2012.
  3. ^ à b sur le caractère de la carte Alambix, en Asterix.com. Récupéré le 7 Janvier, 2012.
  4. ^ sur le caractère de la carte Fronzolus, en Asterix.com. Récupéré le 7 Janvier, 2012.
  5. ^ sur le caractère de la carte Gaiogibus, en Asterix.com. Récupéré le 7 Janvier, 2012.
  6. ^ à b Où Alesia?, en Asterixweb.it. Récupéré le 7 Janvier, 2012.
  7. ^ Tableau 12
  8. ^ sur le caractère de la carte Beniamina, en Asterix.com. Récupéré le 7 Janvier, 2012.
  9. ^ de la carte de registre, en Asterixweb.it. Récupéré le 7 Janvier, 2012.
  10. ^ Impression Histoire d'Astérix pilote, en bdoubliees.com. Récupéré le 25 Octobre, 2011.
  11. ^ Hachette Livre, nouveau owner d '' Astérix ', en Le Monde, 14 décembre 2008.
  12. ^ Astérix passe sous le d'Hachette Contrôle, en Le Monde, 12 décembre 2008.
  13. ^ à b c et Publications Astérix italien, en Asterix-obelix.nl (Astérix dans le monde).
  14. ^ à b c Publications Astérix italien, en Dimensionedelta.net.
  15. ^ Données édition italienne, en iafol.org. Récupéré le 6 Janvier, 2012.
  16. ^ Pour des questions de lisibilité, il a été limité à la liste des traductions figurant dans de la carte de registre en Asterix.com; pour obtenir une liste complète, consultez notre site Web Astérix dans le monde et à la page Bourse aux traductions sur le site officiel
  17. ^ Les traductions du registre, en Asterix-obelix.nl (Astérix dans le monde).

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations de Le Bouclier arverne

liens externes