s
19 708 Pages

Astérix Légionnaire
bandes dessinées
Astérix legionario.jpg
Edition originale Couverture Panini Comics
titre orig. Astérix Légionnaire
langue orig. français
pays France
textes René Goscinny
dessins Albert Uderzo
éditeur Hachette Livre précédemment dargaud
Albi seulement
éditeur en. Arnoldo Mondadori Editore
1ère édition en. - 1968
textes en. Marcello Marchesi
sexe comédie
précédé par Astérix et les Normands
suivie Le Bouclier arverne

Astérix Légionnaire (Astérix Légionnaire) Il est l'histoire dixième bandes dessinées série Astérix[1], créé par le duo français René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessins). Sa première publication en volume dans la langue originale date de retour à 1967[2].

intrigue

la belle Falbala, du village, mais résident condate, rentre à la maison armorique pour un court séjour et sensible Obelix immédiatement il est tombé amoureux d'elle. La jeune fille, cependant, est une lettre signe avant-coureur de mauvaises nouvelles: son petit ami Tragicomix a été enrôlé à des forces légions de Giulio Cesare et envoyé à Afrique pour lutter contre guerre civile contre les derniers partisans de Pompey. Le Obelix se propose donc stoïquement pour ramener à la maison le jeune homme, et avec les fidèles Astérix une partie pour une mission de sauvetage.

Pour trouver Tragicomix les deux ont décidé de s'enrôler dans 'armée romaineAprès une période de formation -Pendant qu'ils ont les moyens de rendre la vie impossible centurions istruttori- enfin sont encadrées dans les légions et sont montés à bord pour atteindre les forces de César TAPSO.

Une fois livré, Astérix et Obélix découvrent bientôt que leur compatriote a été fait prisonnier par des soldats Metello Scipione au cours d'une escarmouche. Pour l'enregistrer, les deux lancement du jour au lendemain dans une sortie solitaire contre le camp ennemi, évidemment avoir facilement raison des Romains de dissidents au son des gifles. Leurs forces d'action inattendues entre autres César lui-même pour aller à l'attaque de l'ennemi n'a pas osé décision et offre publique -a puis en découdre avec les forces de Scipion.

Dans la confusion qui suit, Astérix et Obélix peuvent facilement retrouver et libérer Tragicomix. Suite à César lui-même, victorieux pendant environ deux Gaules, elle leur permet de rentrer chez eux. Tragicomix peut alors embrasser sa belle, et les Gaulois célébrer leur succès avec le banquet d'habitude.

personnages principaux

Les personnages présents dans l'histoire la plus importante de l'intrigue sont les suivantes:

  • Astérix: Avec l'audace qui le caractérise accepte immédiatement d'aller au secours de Tragicomix, et réussit à grâce à sa force prodigieuse ruse et conféré par la potion magique Panoramix. Dans la finale, elle ne participe pas au banquet classique sous les étoiles, car ébloui par baiser remercier la belle Falbala
  • Obelix: Bien que dans Tragicomix son rival dans l'amour ne hésite pas à se présenter pour le sauver, montrant un grand héroïsme, même si, dans plusieurs privés entre en éruption fois cri et il a trouvé la jeune fille ne peut pas aider envie. Il jette inoffensif contre toute l'armée de César, mais dans la finale se propage par un baiser Falbala
  • Falbala (Falbala)[3]: Fille d'un habitant du village, qui Piantaquatix, déplacé de jeunes à Condate (Rennes) Pour étudier. Très agréable et doux, est la petite amie Tragicomix
  • Tragicomix (Tragicomix)[4]: Engagé falbala enrôlés de force dans les légions de César, il est un beau et beau gars, à l'envie de Obelix décrit par tous comme « très charmant »
  • Testonius et Hotelterminus[5]Les deux centurions chargés de la formation des recrues dans la garnison Condate. En raison d'Astérix et Obélix viennent à la limite de 'dépression nerveuse, mais en finale peut apprécier la gloire reflétée par l'action héroïque des deux

le registre

références historiques

Astérix Légionnaire
la Bataille de Thapsus, cuivre illustration Andrea Palladio

Bien que, comme dans toutes les aventures de la série, la précision histoire est traité avec légèreté remarquable par les auteurs, quelques-unes des situations présentes dans le albo sont inspirés par de vrais événements. Toute l'histoire se déroule au cours d'une des dernières étapes de Guerre civile romaine qui a vu opposer aux légions de Giulio Cesare et la faction conservatrice Pompey (Déjà vaincu par César Farsalo en 48 BC), Tirée par Caton d'Utique et soutenu par Sénat romain.

Astérix et Obélix capitaine camps César TAPSO (Aujourd'hui, tunisia) A l'aube bataille du même nom (Donc, le 6 Avril 46 BC), Qui a été l'un des principaux événements de la guerre. Dans la bande dessinée les deux Gaulois jouent en effet un rôle majeur dans les actions militaires, forçant César à briser l'inertie et d'attaquer d'abord l'armée adverse dirigée par Scipione Metello[6].

Dans viengono dialogues également nommé Juba, Roi de Numidie, et Afranio, personnages historiques existaient. Cette dernière est définie par César « le traître », puisque, une fois déjà capturé par le chef et gracié, il était à l'époque de se battre pour Pompée.

Bâillon, citations et parodies

Astérix Légionnaire
Représentation d'un légionnaire romain

Une grande partie du registre parodie l'armée romaine et, avec elle, les usages et les coutumes des forces armées modernes. Le même Goscinny, en dépit d'être né en argentin, Il a été fait par les jeunes service militaire à forces armées françaises, et il est susceptible d'avoir pris des idées de leur propre expérience[6]. Astérix et Obélix, arruolatisi armée romaine, prennent part à une période de formation au cours de laquelle ils ont une façon de bouleverser pratiquement toutes les pratiques militaires: Présentat-bras, les rations, l'alarme, à marches forcées, formation à la pilum et la discipline générale et hiérarchie[7], tout au désespoir de leurs instructeurs.

Outre les deux Gaulois participent à des formations recrues appartenant à différents peuples anciens, dont certains sont déjà rencontrés par les protagonistes, chacun caractérisé par son propre les stéréotypes et la formation hétéroclite indisciplinés et improbable: un goth qui parle un langage incompréhensible représenté graphiquement par le 'alphabet gothique (Comme dans Astérix et les Goths), A égyptien qui s'exprime de façon similaire par hiéroglyphes (Comme dans Astérix et Cléopâtre), A Britannique caractérisé par aplomb impeccable et un mauvais goût pour la nourriture (comme dans Astérix en Grande-Bretagne) Et encore grec et belge, celui-ci, caractérisé par un cheveu identique à celui de Tintin, Belge à l'honneur hergé[2][6].

Dans l'album sont présents aussi quelques références culturelL'un est le dessin animé représentant les Pirates sur un radeau (Tableau 31), qui fait explicitement référence à la célèbre peint Le Radeau de la Méduse de Théodore Géricault[2][8]. Notez comment ce dessin animé a ensuite été repris et mis en œuvre pour cinéma dans le film 2002 Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre[2].

Une deuxième référence se produit dans la phrase prononcée par un fonctionnaire romain de garnison Condate, que la demande d'information sur Tragicomix répond « Tragicomix avec T comme dans Timeo Danaos et dona ferentes?"[9] citation proverbiale de 'Enéide. Notez comment ce dernier est un petit anachronisme, depuis le poème Virgilian Il serait évidemment écrit que trente ans après le moment où vous jouez les événements racontés.

Historique de la publication

en France

En France, l'histoire a été initialement publié en feuilleton dans le magazine pilote, qui est apparu sous forme de série par le nombre 368 (10 Novembre 1966) au numéro 389 (6 Avril 1967)[10]; plus tard, il a été publié en couverture rigide en 1967 par le registre de l'éditeur dargaud.

Actuellement, le livre a été réédité par l'éditeur Hachette Livre, en Décembre 2008 acquises par Uderzo et Anna Goscinny (fille de feu René) tous les droits aux publications Astérix[11][12].

en Italie

Edizioni Mondadori

en Italie le livre est publié, comme les autres de la série, à partir mondadori; la première édition italienne a été publié en mai 1968[13][14] pour la traduction Marcello Marchesi[15].

Mondadori a réédité le registre à plusieurs reprises au fil des ans; La dernière édition, réalisée sur le français Hachette Livre, est la fin de 2011 et par rapport à des caractéristiques antérieures, tout en conservant inchangée la traduction, un couverture sinon, une nouvelle caractères et une coloration renouvelée[13]; Il est également caractérisé par ayant la forme d'Astérix imprimé en rouge sur la côte.

en 1976 a été publié par Mondadori une version de poche en noir et blanc du registre de la série Oscar Mondadori[13].

autres éditions

L'histoire a également été publié en série dans le magazine le journal (Edizioni San Paolo), Qui a fait sa première apparition dans 1976[14] ENTRÉE puis réimprimé périodiquement. Cette édition est basée sur cette Mondadori et a la même traduction de Marcello Marchesi.

Une autre édition italienne du registre devait être publié Serruriers/dargaud, du Janvier 1983[13][14]. Même cela était basé sur la question Mondadori, et a le même titre et la même traduction[13].

Dans d'autres langues

Le titre original du registre, Astérix Légionnaire, a été traduit Aas suit dans certaines des principales langues dans lesquelles la bande dessinée est publiée[16]; Ils sont également indiqués l'éditeur et l'année de la première publication[17]:

  • catalan: Astérix légionnaires - Salvat Editores, Espagne Espagne (Première édition Mas Ivars Editores, 1976)
  • coréen: 로마 군 이 아스테릭스 (Romaguni doen Asteriks) - Moonhak-Kwa-Jisung-Sat, Corée du Sud Corée du Sud, 2003
  • danois: Astérix le Trojen - Egmont Serieforlaget A / S, Danemark Danemark, 1971
  • finnois: Astérix legioonalaisena - Egmont Kustanus Oy, Finlande Finlande, 1970
  • Anglais: Astérix Légionnaire - Orion, Royaume-Uni Royaume-Uni, 1970
  • latin: Astérix Legionarius - Egmont Ehapa Verlag, Allemagne Allemagne
  • néerlandais: Astérix als legioensoldaat - Hachette Livre, Pays-Bas Pays-Bas, 2003 (Première édition dargaud, 1971)
  • Portugais: Astérix Légionnaire - Edições ASA, Portugal Portugal
  • espagnol: Astérix Légionnaire - Salvat Editores, Espagne Espagne, 1969
  • suédois: Astérix Drar le fält - Egmont Kärnan AB, Suède Suède, 1971
  • allemand: Astérix als Legionär - Egmont Ehapa Verlag, Allemagne Allemagne, 1971

autres médias

L'intrigue de cette histoire a été utilisé pour long métrage animé La surprise d'Astérix et César la 1985. adaptation cinématographique mais aussi il incorpore les éléments du registre Astérix Gladiateur[2][18].

notes

  1. ^ Liste des livres sur le site officiel, asterix.com. Récupéré 24 Octobre, 2011.
  2. ^ à b c et de la carte de registre, sur Asterix.com (site officiel). Récupéré le 7 Janvier, 2012.
  3. ^ sur le caractère de la carte FALBALA, sur Asterix.com. Récupéré le 7 Janvier, 2012.
  4. ^ sur le caractère de la carte Tragicomix, sur Asterix.com. Récupéré le 7 Janvier, 2012.
  5. ^ sur le caractère de la carte Hotelterminus, sur Asterix.com. Récupéré le 23 Octobre, 2013.
  6. ^ à b c de la carte de registre, sur asterixweb.it. Récupéré le 7 Janvier, 2012.
  7. ^ tables 14-31
  8. ^ Anthea Bell, Translating Astérix, en Traduction: Ici et là, hier et d'aujourd'hui, Intelligence Books, 1996, p. 129.
  9. ^ Tableau 13
  10. ^ Impression Histoire d'Astérix pilote, sur bdoubliees.com. Récupéré le 25 Octobre, 2011.
  11. ^ Hachette Livre, nouveau owner d '' Astérix ', sur Le Monde, 14 décembre 2008.
  12. ^ Astérix passe sous le d'Hachette Contrôle, sur Le Monde, 12 décembre 2008.
  13. ^ à b c et Publications Astérix italien, sur Asterix-obelix.nl (Astérix dans le monde).
  14. ^ à b c Publications Astérix italien, sur Dimensionedelta.net.
  15. ^ Données édition italienne, sur iafol.org. Récupéré le 6 Janvier, 2012.
  16. ^ Pour des questions de lisibilité, il a été limité à la liste des traductions figurant dans de la carte de registre en Asterix.com; pour obtenir une liste complète, consultez notre site Web Astérix dans le monde et à la page Bourse aux traductions sur le site officiel
  17. ^ Les traductions du registre, sur Asterix-obelix.nl (Astérix dans le monde).
  18. ^ Fiche film La surprise d'Astérix et César, sur Asterix.com. Récupéré le 7 Janvier, 2012.

Articles connexes

liens externes