s
19 708 Pages

Astérix et le ciel lui tombe
bandes dessinées
titre orig. Le Ciel lui sur la tête tombes
langue orig. français
pays France
textes Albert Uderzo
dessins Albert Uderzo
éditeur Les Éditions Albert René
Albi seulement
éditeur en. Arnoldo Mondadori Editore
1ère édition en. - 2005
textes en. Tito Faraci
sexe comédie
précédé par Astérix entre les banques et les banquets ...
suivie L'anniversaire d'Astérix Obelix - Le rouleau d'honneur

Astérix et le ciel lui tombe (Le Ciel lui sur la tête tombes) Est le trente-troisième à enregistrer bandes dessinées série Astérix[1], créé par le duo français René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessins). Il contient ce qui est le trente-deuxième longue histoire de la série (depuis le registre précédent Astérix entre les banques et les banquets ... Il se composait d'une collection d'histoires courtes), ainsi que le huitième écrit et dessiné par Uderzo qu'après la mort de son collègue.

Sa première publication en volume dans la langue originale date de retour à 2005[2].

intrigue

Le ciel tombe enfin sur la tête des irréductibles Galli le petit village: retour d'une chasse au sanglier Astérix, Obelix et Idefix Ils découvrent comment tous leurs camarades semblent être pétrifié et sans vie. Le seul plus de les à échapper à la condition bizarre est la druide Panoramix, aussi perplexe sur les causes du phénomène. Le mystère, cependant, dénoue lorsque le ciel au-dessus du village apparaît une sphère d'or géant: il est vaisseau spatial entraîné par un bizarre extra-terrestre nommé Toon, viennent sur Terre à la recherche de la potion magique du druide légendaire, dont la renommée est maintenant étendue au-delà de la système solaire.

L'étranger explique à l'étonné Galli comme son peuple, sa planète natale Tadsylwien les deux années en guerre contre les méchants habitants de la planète Gmana est précisément d'empêcher l'un d'eux, Nagma, prend possession de la potion Druid Toon il est venu en armorique et il a pétrifié les villageois, afin de détruire la concoction, qu'il appelait non conventionnel « arme dangereuse ».

Pendant ce temps, même les fusée de Nagma arrive sur terreaprès une premier contact avec Romains, l'étranger est également au village et commence un véritable « espace de bataille » avec Toon, se sont battus au son de robot. Enfin, grâce à l'intervention des Gaulois plutôt agacé, Namga est vaincu et Toon lui-même le persuade de quitter pour sa planète natale, après avoir découvert que la potion du druide a des effets étranges sur son physiologie alien. Avant de quitter l'extra-terrestre encore supprime la paralysie par les villageois et effacer leur mémoire des événements de la journée, de sorte que ceux-ci, si oublieux de tout, peuvent se réunir pour célébrer heureux avec le banquet d'habitude.

personnages principaux

  • Astérix: Abasourdi face à des événements de science-fiction qui ont lieu dans le village, ils essaient de faire appel à leur raison et leurs propres ressources pour faire face
  • Obelix: Il a également tout à fait perplexe par l'invasion extra-terrestre (et inquiet du fait que les sangliers, pétrifié, sont « non comestibles »), note avec des événements Astérix se déroulent, tout désireux de se joindre à la mêlée
  • Panoramix: Même avec toute sa sagesse, il prouve l'incrédulité et incapable de trouver leur chemin devant les étrangers; note cependant avec fierté non dissimulée les nouvelles qui est également connu la potion qu'il a créé en dehors de la Terre
  • Toon (toune): Tadsylwien la planète extra-terrestre, de petite taille et couleur alto (Ainsi surnommé par les Gaulois « Viola Mammola »). Bien que pas ouvertement hostiles intentions, confisquaient la potion magique (qui a des effets bizarres sur lui) et il est pour cette impopulaire Astérix et Panoramix
  • Nagma (Nagma): Gmana la planète extra-terrestre, est certainement plus belliqueux Toon et aimerait prendre possession de la potion pour conquérir l'espace. En fin de compte, vaincu, il a été forcé de quitter les mains vides

le registre

Bâillon, citations et parodies

Fabriqué à partir d'un déjà Uderzo Soixante-dix huit[2], le registre voit la présence d'éléments de la série plutôt inhabituelles Astérix, tels étrangers, des vaisseaux spatiaux et des robots. Toute l'histoire est conçue comme un hommage à l'auteur du monde bandes dessinées, et en particulier de bandes dessinées États-Unis[2].

Astérix et le ciel lui tombe
La lecture de 'vaisseau spatial Toon, représenté comme un albo balle d'or

Le personnage de Toon (nom qui rappelle le terme anglais pour "dessin animé« ) Parodies en apparence physique Mickey Mouse, et le nom de sa planète natale, « Tadsylwien », n'est une anagramme de Walt Disney. Le Uderzo lui-même a expliqué ces références dans une déclaration postface albo[3], dans lequel il a exprimé son hommage au grand artiste américain:

« Avec ce livre, je veux rendre hommage à la grande Tadsylwien ... désolé, le grand Walt Disney, de ce fameux et prodigieux druide qu'il était, accordé certains de mes collègues et moi de tomber dans le chaudron d'une potion qui lui seul elle a tenu un grand secret. »

(Albert Uderzo, dans la postface du registre[4])

Les « supercloni », les robots utilisés par Toon, ont plutôt la face Arnold Schwarzenegger[5] et les vêtements et les pouvoirs de rappel superman et aussi ils possèdent un anneau vert étincelant qui attire le caractère de green Lantern. Ils veulent être un hommage à superhéros de la bande dessinée américaine[2][3], que, selon ce qui a été indiqué dans le site officiel, étaient ensemble au même Disney parmi les héros de l'enfance Uderzo[2]. Toon dit que vous pouvez recréer le même clone sous la forme de « Spider-Clone » ou « Clone-Bat », une référence claire à 'Spider-Man et Batman, satire drôle du fait que les jouets de super-héros américains sont tous fabriqués à partir du même moule pour le corps. Enfin, le fait qu'ils sont tous les clones et utilisés comme des policiers et des soldats, ce qui suggère les clones Star Wars.

Le mal Namga, pour sa part, est une parodie d'autre part puisque le nom de Manga japonais[2], il se réfère également, en partie, dans certains traits physiques[3]. En fait, il contient beaucoup de références satiriques aux produits orientaux: ses rappels de vaisseau spatial getter Liger et les Robo-rats sont basés à la place Goldrake (L'original est en fait appelé « Golderats »). Les caractéristiques du Namga font face à penser à un oriental et en portant le masque ses yeux sont énormes, tout comme dans les personnages de manga sont tirés avec des yeux trop grands par rapport à la réalité. Le personnage a aussi un poil long et étrange, une autre caractéristique typique des caractères japonais, et son armure d'or est semblable à celle des Chevaliers de de Oro Saint Seiya, manga très populaire en France. Pour lutter contre la Namga utilise une rafale puissante d'énergie, ce qui suit Kamehameha Goku, le protagoniste de Dragon Ball, en plus des arts martiaux, les techniques de combat orientales. A cette occasion, le Namga dit leur patron nommé Ako Otaki. Le nom est une anagramme de Takao Aoki, le créateur du manga Beyblade.

Toon a déclaré que le différend entre le Tadsylwien et le Namga vient du fait qu'ils sont envieux et vindicatif et copier le premier en tout, bien que les connaissances scientifiques les moins avancés. cela pourrait être symbolisait la façon dont d'une part, Osamu Tezuka, le créateur du manga de genre, a appris de Walt Disney, mais de l'autre, il est également une référence satirique à la croyance populaire (particulièrement répandue après la guerre) que les Japonais les copia la technologie occidentale en utilisant des espions déguisés en touristes. en fait, est, l'épisode entier une parodie drôle de la compétition entre bande dessinée occidentale et orientale avec Uderzo qui, comme un artiste européen, inévitablement prendre parti en faveur de l'ancien. Uderzo a déclaré dans une interview qu'il n'a rien contre le manga comme un genre, mais il a écrit l'épisode invasion Namga comme une métaphore pour l'importation massive de l'anime et manga en Europe dans les années, au détriment des produits européens. En particulier, a révélé dans l'Uderzo interview que l'idée lui est venue après une interview à la radio où le journaliste a dit que le manga avait remplacé la bande dessinée franco-belge:

« Je n'ai rien contre le manga, beaucoup moins contre les productions américaines qui me ont plutôt encouragé à faire ce travail. Mais leur montrer que je me suis amusé par la perspective Astérix. Il ne faut pas oublier que le manga en France (je ne sais pas comment il est dans d'autres pays) prend de plus en plus d'espace. Une fois, j'ai été interviewé à la radio française et je faisais face à un homme qui ne savait pas que tout de suite pris le micro et dit: « Voici, la bande dessinée franco-belge est terminée. Il est maintenant temps du manga. La bande dessinée franco- La Belgique est obsolète ". De toute évidence, il était très mauvais. Et puis il a ajouté: « Sauf bien sûr Astérix. » Ainsi, le dernier Astérix, je viens d'exprimer ce que je ressens pour ce qui nous arrive. »

(Albert Uderzo)

[6]

De plus, comme indiqué par le même Uderzo certains journaux[7], l'histoire veut aussi être satire sur 'intervention militaire en Irak entrepris dans le 2003 des États-Unis, dirigé par le Président George Bush (Ouvertement invoqué au nom de la tête de Toon, « Hubs »)[7]. Selon le journal la République, UDERZO lui-même avait fait remarquer que l'intention satirique dans les termes suivants:

« Disons que j'aimé faire surtout une caricature de certaines choses qui nous viennent d'Amérique. Ce qui arrive aux Américains pendant l'ère Bush m'a amené à dessiner quelque chose sur eux "

(Albert Uderzo[7])

Le plat principal de Tadsylwien est le « hot-dog », qui est nul autre que le hot-dog, le plat typique américain, dont le nom provoque le dégoût et Idéfix roosters croient immédiatement qu'il est fait avec de la viande de chien. Ce jeu de mots vient du fait que nous utilisons au Canada le hot-dog traduction littérale (Kien-chaud), tandis que dans d'autres pays (par exemple Italie), laisser le terme « hot dog ».

Après Toon lui a imposé de quitter la planète, l'Namga dit « départ est un peu en train de mourir», la citation du film Ocean Eleven, mais pas trop. Peu de temps après, il détruit bateau de pirates en commençant immédiatement que disent qu'il faut interdire ces armes par la convention de ginevensis, une référence claire à la convention de Genève.

En fin de compte, Toon vous fait oublier les événements qui se sont produits aux villageois. Ceci est un dessin animé de citation de Tintin « Vol 714 pour Sydney », un épisode qui est en fait oublié par les personnages.

Les références à d'autres livres

Trente-roll de la série (et dernière histoire réelle créée par Uderzo), le volume couverture Original (proposé à nouveau dans l'édition italienne) rappelle celle de la première histoire, Astérix le Gaulois[8], montrant les deux protagonistes dans une pose très similaire, mais spéculer.

De plus, en termes de références narratives, c'est l'un des rares histoires où la barde Assurancetourix Il n'est pas lié et bâillonné l'arbre lors du banquet final.

Réception du public et de la critique

La publication du livre en France a été précédée d'une vaste campagne publicitaire[9] et de discrétion absolue, par l'auteur et l'éditeur, l'intrigue[8]. Le livre a été présenté en antreprima une conférence de presse tenue en grande pompe Bruxelles[8][9], auquel a participé à la même Uderzo. a été publié le livre presque simultanément dans 27 pays (dont l'Italie) avec un premier tirage de huit millions d'exemplaires, dont trois millions dont destinés pour le marché français[7][8][9].

Malgré la vente des données du registre, l'opinion des critiques et de la presse francophone sur l'histoire, cependant, était tout à fait négative: la présence -inedita- de l'aventure des étrangers et des robots Astérix suscité diverses humeurs des joueurs, et dans de nombreux reprocha une extrême maigreur Uderzo dans l'intrigue[3]. En général, l'histoire a été le plus considéré comme inférieur, du point de vue artistique et narrative, l'autre série[3].

Entre autres, le journaliste Daniel Schneidermann, dans un article paru dans la revue Libération, Il marque le livre comme « mauvais » (Mauvais), « Débordant avec des étrangers » et « batailles intergalactiques assourdissant » et « pauvre dans le script et trouver plein d'humour »[10]. Les opinions négatives ont également été exprimées par le quotidien belge La Libre Belgique[11], de RTBF et par la même Le Monde, qui a défini l'histoire comme « délirant »[9]. De l'autre côté, en 2005 journaliste, rédacteur en chef et critique Didier Pasamonik comique français a passé à travers les différentes critiques et-les réponses à esse- dans un article publié sur le site actuabd.com[12], et il écrit lui-même plus tard, dans le magazine dimension suprême, comme ces critiques «ils ne seraient pas touchées par le succès indéniable de la série »[13]

Historique de la publication

en France

En France, l'histoire a été publiée dans cartonnée vous inscrire directement en 2005, de maison d'édition Les Éditions Albert René (Propriété de la Hachette Livre).

en Italie

en Italie le livre est publié, comme les autres de la série, à partir mondadori; la première édition italienne était en Octobre 2005[14] pour la traduction Tito Faraci et Sergio Rossi[15].

Dans d'autres langues

Le titre original du registre, Le ciel lui tombe sur la tête, Il a été traduit comme suit dans certaines des principales langues dans lesquelles la bande dessinée est publiée[16]; Ils sont également indiqués l'éditeur et l'année de la première publication[17]:

  • catalan: El cel de la cau à DAMUNT! - Salvat Editores, Espagne Espagne, 2011
  • tchèque: Nebe mu PADA na hlavu - Egmont ČR, Rép. Tchèque Rép. Tchèque, 2005
  • coréen: 아스테릭스 하늘 이 무너져 내리다 (Asteriks hanuli muneojyeo naerida) - Moonhak-Kwa-Jisung-Sat, Corée du Sud Corée du Sud, 2008
  • danois: De Himlen Fäldt om ned Ørerne - Egmont Serieforlaget A / S, Danemark Danemark, 2005
  • finnois: Taivas Putoaa Niskaan - Egmont Kustanus Oy, Finlande Finlande, 2005
  • grec: Και ο ουρανός έπεσε στο κεφάλι τους (Kai ou de Oyranos jouets Kafali) - Mamouth Comix, Grèce Grèce, 2005
  • Anglais: Astérix et le ciel lui tombe - Orion, Royaume-Uni Royaume-Uni, 2005
  • latin: Astérix - Caelum à caput ejus CADIT - Egmont Ehapa Verlag, Allemagne Allemagne, 2007
  • néerlandais: Het Geheime Wapen - Éditions Albert René (Hachette Livre) Pays-Bas Pays-Bas, 2005
  • Portugais: O Céu Cai-LHE em Cima da Cabeça - Edições ASA, Portugal Portugal, 2005
  • Portugais: O dia em o Céu Que caiu - Editora Record, Brésil Brésil, 2005
  • espagnol: ¡El Cielo si nos cae encima! - Salvat Editores, Espagne Espagne, 2005
  • suédois: Himlen abatteur NER över hans huvud - Egmont Kärnan AB, Suède Suède, 2005
  • allemand: Gallien in Gefahr - Egmont Ehapa Verlag, Allemagne Allemagne, 2005

notes

  1. ^ Liste des livres sur le site officiel, asterix.com. Récupéré 24 Octobre, 2011.
  2. ^ à b c et fa de la carte de registre, en Asterix.com (site officiel).
  3. ^ à b c et de la carte de registre, en Asterixweb.it.
  4. ^ Astérix et le ciel Tomber, postface, Arnoldo Mondadori Editore
  5. ^ Schwarzenegger et Astérix, en Astrixweb.it.
  6. ^ Albert Uderzo (astérix): "Je ne ai rien contre les mangas" - Actua BD: l'actualité de la bande dessinée
  7. ^ à b c Le point de la politique Astérix tournant dans la nouvelle bande dessinée Bush se précipiter, en la République, 15 octobre 2005.
  8. ^ à b c Spécial: le nouveau registre Astérix, en asterixweb.it.
  9. ^ à b c Le nouvel album d'Astérix ..., en Le Monde, 14 octobre 2005.
  10. ^ Astérix et le Mediatix Pouvoir, en Libération, 21 octobre 2005.
  11. ^ Astérix et les extraterrestres, en lalibre.be, 14 octobre 2005.
  12. ^ Astérix polémique, en Actuabd.com, 23 octobre 2005.
  13. ^ Didier Pasamonik, Annus mangaphillis, en dimension suprême, nº 1, Soleil Presse, 2006.
  14. ^ Publications Astérix italien, en Asterix-obelix.nl (Astérix dans le monde).
  15. ^ Données édition italienne, en iafol.org. Récupéré le 6 Janvier, 2012.
  16. ^ Pour des questions de lisibilité, il a été limité à la liste des traductions figurant dans de la carte de registre en Asterix.com; pour obtenir une liste complète, consultez notre site Web Astérix dans le monde et à la page Bourse aux traductions sur le site officiel
  17. ^ Les traductions du registre, en Asterix-obelix.nl (Astérix dans le monde).

Articles connexes

  • Publications Astérix

liens externes

autorités de contrôle LCCN: (FRn2006022220 · BNF: (FRcb40057422m (Date)