s
19 708 Pages

Astérix en Grande-Bretagne
bandes dessinées
Astérix et la Britanni.jpg
Edition originale Couverture Panini Comics
titre orig. Astérix chez les Bretons
langue orig. français
pays France
textes René Goscinny
dessins Albert Uderzo
éditeur Hachette Livre précédemment dargaud
Albi seulement
éditeur en. Arnoldo Mondadori Editore
sexe comédie
précédé par Astérix et le duel des leaders
suivie Astérix et les Normands

Astérix en Grande-Bretagne (Astérix chez les Bretons) Il est l'histoire huitième bandes dessinées série Astérix[1], créé par le duo français René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessins). Sa première publication en volume dans la langue originale date de retour à 1966[2].

L'histoire a été transposée à cinéma en 1986, en dessin animé Astérix en Grande-Bretagne, et 2012, dans le film Astérix Obelix à son service de Sa Majesté.

intrigue

Giulio Cesare arrive avec son légions en Britannia, conquérir en peu de temps. Seul un village de Irréductibles Britanniques résiste à l'invasion, bien en infériorité numérique. Préoccupé par le sort de la guerre, le chef du village, Zebigbos, envoyer un de ses guerriers, Beltorax - cousin éloigné de Astérix - de l'aide à Galli le village bien connu armorique.

Ici, le Briton guerrier reçoit de druide Panoramix un baril de toute boisson magique, assez pour soutenir ses camarades dans la guerre contre les Romains. En outre, Astérix Obelix Ils offrent pour l'aider à apporter la potion au village, et les jeux de trio voile bien aux îles britanniques. Par les Romains à talons, est venu par hasard de découvrir le but du voyage -e bien intentionné à ostacolarlo- et après diverses aventures, Astérix, Obélix et Beltorax atteindre la proximité de la destination, mais en raison d'une collision avec un galère le long de la romaine Thames le canon précieux est détruit et sa cargaison libéré dans la rivière.

Les trois ne peuvent pas aider mais triste début du village, menacé inexorablement par l'approche des légions, mais à ce stade Astérix, avec un haussement d'épaules de génie, a l'idée de se faire une « potion » en utilisant des herbes inconnu lui obtenu, avant le départ, par Panoramix. La perfusion a évidemment aucun pouvoir magique, mais parvient à donner du courage aux guerriers de Beltorax, qui se confrontent si galvanisé et vaincre les Romains, ce qui les rend renoncer à des intentions conquérantes. Seulement après le retour des Gaulois se révèle, dans les paroles du druide, les feuilles utilisées par Astérix pour préparer false « Potion » -et devenir décision Zebigbos de boisson nationale Britannia- provenait en fait d'une plante indigène " terres très lointaines « : les thé.

personnages principaux

Les personnages présents dans l'histoire la plus importante de l'intrigue sont les suivantes:

  • Astérix: La Grande-Bretagne se lance, prêt à aider son cousin Beltorax et ses compatriotes dans la lutte contre l'envahisseur. Après la perte d'un baril de potion magique, il a la brillante idée de préparer une boisson avec de faux qui donnent courage aux Britanniques guerriers, ce qui leur permet d'obtenir la victoire.
  • Obelix: Follows Astérix chez les Bretons, mais souffre plus que toute la mauvaise nourriture qui est servie sur l'île; manger un plat local s'exclame « mais Astérix est verrat bouilli avec sauce un menthe, pauvre bête! ». En conséquence, afin de trouver la potion baril, mélangé avec des fûts similaires contenant vin, Il finit par se soûler assaggiandole tous (Obelix est en fait notoirement abstinent et consomme normalement lait de chèvre). Dépourvu de sens est arrêté et conduit à la « Tour de Londinium », à partir de laquelle, cependant, parvient à échapper à battre facilement les geôliers et rejoindre Astérix
  • Beltorax (Jolitorax)[3]: Cousin Briton d'Astérix, arrive dans le village de ceux-ci à l'aide de la résistance aux Romains. stéréotype typique de Briton (en anglais), il montre presque toujours impeccable et aplomb des moyens rigides et Prim, étant parfois mal à l'aise devant Galli exubérante, notamment Obelix. Cependant, parfois, il se affiche porté par voyantes d'enthousiasme, par exemple à faire typhus pour leur équipe rugby. Dans la troisième table, il est dit qu'il est cultivé dans la tribu Cambridges, « Quelles sont d'abord les excellents rameurs ».
  • Zebigbos (Zebigbos)[4], chef de Beltorax et la résistance britannique, est un guerrier, bien évidemment en surpoids. Craignant pour le sort de la guerre, d'être entouré par l'excédent romain, il suggère Beltorax demander de l'aide aux Gaulois du village bien connu armoricain.
  • Caius Rediprus (Caius Roideprus)[5]: principale antagoniste de l'histoire, il est le gouverneur romain de la Grande-Bretagne, qui a pris ses fonctions à Londinium. Entendre parler de la mission d'Astérix, en essayant par tous les moyens de le prévenir. A la fin réussit dans son intention, détruire le canon de potion, dont le contenu se disperseront dans Thames, mais cela ne sera pas suffisant pour lui garantir la victoire dans la bataille finale.

le registre

références historiques

Bien que, comme dans toutes les histoires d'Astérix, les auteurs ne se posent pas de scrupules à se livrer à plus d'une licence à l'égard de l'exactitude historique, et utilisent beaucoup anachronismes, en particulier avec l'extrémité comédien, certains faits racontés dans la bande dessinée ont une contrepartie historique.

Giulio Cesare a envahi la Grande-Bretagne fait deux fois, en 55 et 54 B.C. César lui-même, dans son De Bello Gallico, Elle a écrit comment les Britanniques étaient en bons termes avec les Gaulois du continent -appartenendo les deux à la population celtique, et ils ont parlé d'une langue comme le leur, a fait correctement même souligné dans la bande dessinée. Enfin, au début des caricatures, il est dit que le chef des Bretons, qui a fait face a été battu l'avance romaine, était Cassivellaunus, caractère historiquement existé[2].

Parodies de la culture anglaise

Comme dans d'autres livres d'Astérix, qui voient le protagoniste engagés dans des voyages vers des pays étrangers, la principale gag préoccupation présent dans le ridicule comique -moderni- des coutumes et traditions des habitants des lieux visités: dans ce cas, anglais.

stéréotypes

Astérix en Grande-Bretagne
la thé, boisson anglaise classique, dont la albo invention est tracée précisément Astérix

De nombreuses situations dans la bande dessinée modelés les stéréotypes (Plus ou moins véridique) généralement associée à grande-Bretagne et au peuple britannique[2]: La pratique de « » temps thé« (Qui, avant l'arrivée d'Astérix, est de boire simplement eau chaud, parfois avec un soupçon de lait) Et le reste weekend (En fait, dans la seconde table, il est dit que le droit de César des Britanniques qui exploitent le fait que ces arrêt des combats tous les jours à cinq heures l'après-midi, et à la fin de chaque semaine), bus à deux étages, l'utilisation de parapluies, la pluie, la brouillard et ainsi de suite.

nourriture

Un gag récurrent du mauvais nourriture[2]: Le sanglier que vous mangez en Grande-Bretagne est en fait « bouilli avec sauce à la menthe »[2] et il est même immangeable le vorace Obelix[3], et bière Il est servi tiède[2] (Une référence à bières gros, habituellement servi à la température ambiante ou en tout cas beaucoup plus élevé que la bière blonde).

la langue

même la Anglais il est parodiée[2], avec Beltorax et d'autres Britanniques qui parlent en utilisant des inflexions qui sont un peu fantasque d'Astérix et Obélix: l'utilisation exagérée de "tag question« (La coutume anglaise de conclure les phrases affirmatives avec un interrogative) ou sur mesure grammatical de placer l'adjectif toujours avant le nom qui est rapporté (par exemple, la « potion magique » devient une « potion magique »), etc. beaucoup paroles Britannique sont parodié: par exemple Beltorax se présente Roosters apostrofandoli avec « mains scuotiamoci! » (Traduction littérale de l'expression "Serrons nos mains« ), Une invitation Obelix accueille une chaleur excessive.

À cet égard, a dit qu'ils considèrent Uderzo Astérix en Grande-Bretagne l'un de ses livres préférés parmi ceux écrits par Goscinny, à cause de « la brillante idée de parodier la façon de parler des Britanniques, reproduisant la façon de construire les phrases »[3][6]

Il peut être intéressant de noter comment, dans la bande dessinée en langue anglaise, l'effet est faite par les Britanniques parlent avec l'anglais et l'ancienne haut placé, pour le distinguer de celle parlée par les Gaulois. Par exemple, Beltorax (déception dans la version anglaise) se termine chaque phrase avec « Qu'est-ce que »[7].

D'autres gags, références et caricatures

Astérix en Grande-Bretagne
la rugby Il est parodié dans le albo (bien qu'il se joue avec un citrouille ovale au lieu de la bille)

Autres préoccupations gags Tunnel sous la Manche, mentionné par Astérix vient de débarquer en Grande-Bretagne, et dont Beltorax dit que la construction « sera longtemps » (en 1965, malgré divers projets et annonces, sa construction n'a même pas commencé), le Beatles[8], qu'ils apparaissent transitoirement dans la 15ème table, rugby[2], le sport né en Angleterre, mais aussi très populaire en France, à laquelle le Obelix abusif est tombé amoureux tout de suite[3] (En fait, après avoir pris d'assaut le terrain de jeu, dit « il fallait savoir que segnassi un but ... forcer la Gaule! »), La Tour de Londres ( "Tour de Londinium")[2] dans lequel il est verrouillé Obelix, mais qui sera construit seulement 1078, et complexe Système impérial, pas décimal, qui écrier Obelix, réajustant son expression classique: « Je Pazzi Ces Britanniques. »

Historique de la publication

en France

En France, l'histoire a été initialement publié en feuilleton dans le magazine pilote qui est apparu sous forme de série par le numéro 307 (9 Septembre 1965) Pour le numéro 334 (17 Mars 1966)[9]; plus tard, il a été publié en couverture rigide dans le registre 1966 éditeur dargaud.

Actuellement, le livre a été réédité par l'éditeur Hachette Livre, en Décembre 2008 acquises par Uderzo et Anna Goscinny (fille de feu René) tous les droits aux publications Astérix[10][11].

en Italie

Asterlinus

en Italie l'histoire a fait sa première apparition en Avril 1966 à l'intérieur Asterlinus[12][13], un supplément spécial du magazine de bande dessinée Linus: Il était tout à fait la première publication italienne d'une histoire d'Astérix[14][15].

Edizioni Mondadori

Après l'histoire a été réédité en volume comme les autres aventures de la série, de mondadori; la première édition de cette maison d'édition remonte à Mars 1969[12][13]. Traduction Mondadori, différent de celui apparu précédemment dans Asterlinus[14], Luciana est Marconcini[16].

Mondadori a réédité le registre à plusieurs reprises au fil des ans; La dernière édition, réalisée sur le français Hachette Livre, est la fin de 2011 et par rapport à des caractéristiques antérieures, tout en conservant inchangée la traduction, un couverture sinon, une nouvelle caractères et une coloration renouvelée[12]; Il est également caractérisé par ayant la forme d'Astérix imprimé en rouge sur la côte.

en 1977 a été publié par Mondadori une version de poche en noir et blanc du registre de la série Oscar Mondadori[12].

également en Octobre 2009 L'histoire est apparue dans Les voyages d'Astérix, Couleur Volume de Mondadori en collection de poche « Oscar meilleures ventes », y compris les histoires Astérix et Cléopâtre et Astérix en Corse[17].

autres éditions

L'histoire a également été publié sous forme de série également à l'intérieur du magazine le journal (Edizioni San Paolo), Qui a fait sa première apparition dans 1978[13] ENTRÉE puis réimprimé périodiquement. Cette édition est basée sur cette Mondadori et a la même traduction de Luciana Marconcini.

Une autre édition italienne du registre devait être publié Serruriers/dargaud, en date du Septembre 1982[12][13]. Même cela était basé sur la question Mondadori, et a le même titre et la même traduction[12].

Dans d'autres langues

Le titre original du registre, Astérix chez les Bretons, Il a été traduit comme suit dans certaines des principales langues dans lesquelles la bande dessinée est publiée[18]; Ils sont également indiqués l'éditeur et l'année de la première publication[19]:

  • catalan: Astérix au Bretanya - Salvat Editores, Espagne Espagne (Première édition Editorial Bruguera, 1970)
  • coréen: 아스테릭스, 영국 에 가다 (Asteriks, hyeonggog-e gada) - Moonhak-Kwa-Jisung-Sat, Corée du Sud Corée du Sud, 2003
  • danois: La briterne d'Astérix - Egmont Serieforlaget A / S, Danemark Danemark, 1971
  • finnois: Astérix Britanniassa - Egmont Kustanus Oy, Finlande Finlande, 1971
  • Anglais: Astérix en Grande-Bretagne - Orion, Royaume-Uni Royaume-Uni, 1970
  • latin: Astérix apud Britannos - - Egmont Ehapa Verlag, Allemagne Allemagne
  • néerlandais: Astérix en de Britten - Hachette Livre, Pays-Bas Pays-Bas, 2002 (Première édition dargaud, 1970)
  • polonais: Asteriks u Brytów - Egmont Pologne Ltd., Pologne Pologne, 1992
  • Portugais: Astérix Entre os Bretões - Edições ASA, Portugal Portugal, 1967
  • espagnol: Astérix en Bretaña - Salvat Editores, Espagne Espagne, 1969
  • suédois: Astérix och Britterna - Egmont Kärnan AB, Suède Suède, 1971
  • allemand: Astérix bei den Briten - Egmont Ehapa Verlag, Allemagne Allemagne, 1971

autres médias

Du registre a été prise à une version dessins animés, réalisé en 1986, avec le titre original de la Astérix chez les Bretons[20], doublée en italien Astérix en Grande-Bretagne. Le film a été tourné par Pino Van Lamsweerde, scénarisé par Pierre Tchernia (La préparation de ce qui a contribué à la même Goscinny et Uderzo)[20]. Contrairement à d'autres adaptations, le film est tout à fait fidèle à la bande dessinée, à l'exception de quelques différences mineures (dont le plus important est la présence du chien Idefix, que, dans l'histoire originale reste à la maison et non Obélix accompagnent le voyage).

une adaptation action en direct intitulé Astérix et Obélix au service de Sa Majesté a été produit en 2012. Contrairement à la version de dessin animé et du film d'animation présente une parodie de la reine Elizabeth II au lieu du chef des Bretons Zebigbos.

notes

  1. ^ Liste des livres sur le site officiel, asterix.com. Récupéré 24 Octobre, 2011.
  2. ^ à b c et fa g h la onglet du registre sur le site officiel, asterix.com. Récupéré 19 Octobre, 2011.
  3. ^ à b c sur le caractère de la carte Beltorax, sur Asterix.com. Récupéré 12 Janvier, 2012.
  4. ^ sur le caractère de la carte Zebigbos, sur Asterix.com. Récupéré 12 Janvier, 2012.
  5. ^ sur le caractère de la carte Redriprus, sur Asterix.com. Récupéré 12 Janvier, 2012.
  6. ^ de la carte de registre, sur Asterixweb.it. Récupéré 12 Janvier, 2012.
  7. ^ Anthea Bell, Translating Astérix, en Traduction: Ici et là, hier et d'aujourd'hui, Intelligence Books, 1996, p. 129.
  8. ^ les Beatles, sur asterixweb.it. Récupéré 12 Janvier, 2012.
  9. ^ Impression Histoire d'Astérix pilote, sur bdoubliees.com. Récupéré le 25 Octobre, 2011.
  10. ^ Hachette Livre, nouveau owner d '' Astérix ', sur Le Monde, 14 décembre 2008.
  11. ^ Astérix passe sous le d'Hachette Contrôle, sur Le Monde, 12 décembre 2008.
  12. ^ à b c et fa Publications Astérix italien, sur Asterix-obelix.nl (Astérix dans le monde).
  13. ^ à b c Publications Astérix italien, sur Dimensionedelta.net.
  14. ^ à b Guide pour le collecteur d'Astérix, sur Asterixweb.it. Récupéré 12 Janvier, 2012.
  15. ^ Astérix, le volume n ° 19 de Les classiques de la bande dessinée République, page 13
  16. ^ Données édition italienne, sur iafol.org. Récupéré 12 Janvier, 2012.
  17. ^ Les voyages d'Astérix, sur librimondadori.it (site officiel Knopf).
  18. ^ Pour des questions de lisibilité, il a été limité à la liste des traductions figurant dans de la carte de registre en Asterix.com; pour obtenir une liste complète, consultez notre site Web Astérix dans le monde et à la page Bourse aux traductions sur le site officiel
  19. ^ Les traductions du registre, sur Asterix-obelix.nl (Astérix dans le monde).
  20. ^ à b Fiche film Astérix en Grande-Bretagne, sur Asterix.com. Récupéré 12 Janvier, 2012.

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations de Astérix en Grande-Bretagne

liens externes

autorités de contrôle BNF: (FRcb122265408 (Date)