s
19 708 Pages

Kawasaki KDA-3
Kda3-I.jpg
description
type avions de chasse
équipage 1
concepteur Richard Vogt
fabricant Japon Kawasaki
Date premier vol 1928
l'utilisateur principal Japon Dai-Nippon Teikoku Rikugun Koku Hombu
Les échantillons 3
Les dimensions et poids
longueur 8,85 m
envergure 12,60 m
hauteur 3,00 m
surface de l'aile 25,0 m²
poids à vide 1350 kg
poids de charge 1 950 kg
propulsion
moteur un BMW VI
puissance 630 hp (470 kW)
performance
vitesse de pointe 283 km / h (153 kt)
Vitesse d'escalade 5 000 m (16 400 ft) Dans 12 min
tangent 9000 m (29.528 pieds)

Les données sont extraites de Avions japonais 1910-1941[1]

entrées d'avions militaires sur Wikipédia

la Kawasaki KDA-3 (航空 機?) était avions de chasse un seul moteur, monoplace et monoplan à aile un soleil haut, développé par 'compagnie d'aviation japonais Kawasaki Kogyo, division de l » aviation Kokuki Kawasaki Jukogyo KK, à la fin vingtaine d'années la XX siècle et encore à l'étape de prototype.

Conçu pour remplacer le Nakajima 4 Ko dans les services de chasse Dai-Nippon Teikoku Rikugun Koku Hombu, composante aérienne la Dai-Nippon Teikoku Rikugun (armée Empire japonais), a été incapable de surmonter la méfiance du personnel militaire et, par conséquent, son développement a été abandonné.

Historique du projet

Dans les années vingt le Rikugun Koku Hombu, le service technique siège social Armée Impériale, a exprimé la nécessité de remplacer le 4 Ko, la JNV Nieuport-Delage 29 que le Nakajima avait acheté un licence pour produire localement, dans les départements de chasse sa composante aérienne, émission en Mars 1927, un cahier des charges pour la fourniture de trois échantillons à envoyer des tests d'évaluation.[2]

A cette fin, 'a confié s à développer la Kawasaki Kokukiingénieur allemand Richard Vogt, que de 1923 il a déménagé au Japon pour assumer la direction technique de la section aérienne de Kawasaki, qui, flanquée par le jeune assistant Takeo Doi, Il a développé un projet qui correspondait à l'aile déjà utilisée dans Dornier Do H, modèle développé en Allemagne et proposé sans succès United States Navy, à une voiture à pile tous les nouveaux.

la première prototype a été achevée au cours de la 1928 la démonstration lors des premiers essais de vol pour pouvoir obtenir de meilleures performances que H Do, cependant, avant d'être remis au centre de contrôle de l'armée Tokorozawa, où il devait arriver le 1er Avril pour discuter avec ses concurrents, la Mitsubishi 1MF2 Hayabusa et Nakajima NC, son train d'atterrissage Il est effondré.

Bien que la Mitsubishi Hayabusa a réussi à atteindre une vitesse maximale de 270 km / h à 3000 m (9843 pi), lors d'un test en piqué chasseur Mitsubishi désintégré en vol après avoir passé les 400 km / h. Suite à cet incident, le Rikugun Koku Hombu a décidé de suspendre le programme d'essai, à partir des tests de résistance afin de déterminer les limites structurelles des autres prototypes livrés. Contrairement aux exemples de Mitsubishi et Kawasaki, ont été irrémédiablement endommagés lors des tests, Nakajima a poursuivi le développement de son modèle construction de six autres prototypes, dont le dernier a été intensément essayé et finalement accepté par la mise en production comme Nakajima type 91.

Les chefs de l'armée impériale japonaise cette année a décidé de lancer un en ligne autarcique, limitant leur attention exclusivement aux modèles conçus par des groupes de travail de nationalité japonaise et mis au point par la National Aeronautics.

L'expérience a été encore réutilisé efficacement par Kawasaki dans le développement de la chasse suivante biplan KDA-5, a accepté l'armée impériale et a commencé la production avec la désignation officielle Type 92.

Au moins un des deux derniers spécimens construits ont été vendus sur le marché de l'aviation civile, recevant le 'immatriculation J-BEYF.[3]

utilisateurs

Japon Japon
  • Dai-Nippon Teikoku Rikugun Koku Hombu

notes

  1. ^ Mikesh et Abe 1990, p. 149.
  2. ^ Rickard, Nakajima type de chasse 91 Encyclopédie Histoire militaire sur le Web.
  3. ^ Années d'or de l'aviation.

bibliographie

  • (FR) William Green, Gordon Swanborough, WW2 Aircraft Fichiers d'information: Fighters armée japonaise, partie 1, Londres, Macdonald et Jane, 1976 ISBN 0-356-08224-5.
  • (FR) Robert C. Mikesh, Shorzoe Abe, Avions japonais 1910-1941, Londres, Putnam Aeronautical Books, 1990 ISBN 0-85177-840-2.

liens externes