s
19 708 Pages

Leopoldo Marangoni
18 septembre, 1914-6 Janvier, 1941
né en Milan
mort en Bardia
Les causes de décès Blessures au combat
données militaires
pays servi Italie Italie
Forces armées Regia Aeronautica
spécialités chasse
Années de service 1940-1941
degré lieutenant
Wars Guerre mondiale
batailles Bataille des Alpes occidentales
opération Compass
décorations voir ci-dessous
les données de les enjeux[1]
entrées militaires sur Wikipédia

Leopoldo Marangoni (Milan, 18 septembre 1914 - Bardia, 6 janvier 1941) Ce fut un aviateur et militaire italien.

spécialités pilotes Lieutenant chasse, il a participé à la Guerre mondiale combattre sur le front français, et Afrique du Nord. Pour sa conduite dernière mission a été décoré Médaille d'or pour Valor à la mémoire.[2]

biographie

Il est né en Milan[2] 18 septembre 1914,[2] Le fils de César[3] et Maria Ramazzotti.[1] Il a reçu le diplôme au Liceo "Vittorio Veneto« Milan, l'inscription au plus tard 'Université catholique, Faculté des sciences économiques et commerciales.[4] en 1936 Il est devenu intéressé par le vol, l'obtention du brevet pilote civil[4] à l'Union National Aviation royale (R.U.N.A.) en Septembre de la même année.[4] diplômé en 1937,[4] entre dans la Regia Aeronautica comme officier.[5] Obtenu le brevet pilote militaire sur 'l'aéroport de Malpensa,[5] Il est destiné à servir dans la 1ère Escadre de chasse terrestre basé sur 'Aéroport-Udine Campoformido.[5] Sur cette base, il a développé une amitié étroite avec Carlo Romagnoli,[6] avant de prendre congé 1939.[5] De retour à la vie civile faisait présenter à la famille, de se consacrer à son autre passion, 'automobile.[5] Il a participé avec succès en deux éditions Mille Miglia[5] comme un « gentleman ». Avec l'entrée en guerre Italie, le 10 Juin 1940, Il a été rappelé au travail, affecté à 3e chasse terrestre Aile basé sur 'Aéroport Alexandria-Novi Ligure.[5] Il a pris part à opérations militaires contre France, 7 juillet et a été affecté au 75e Escadron du Groupe 23e Fighter individuel terrestre, commandé par le major Tito Falconi.[5] Ce service, basé à Comiso (Sicile), Il a été engagé dans des opérations contre l'île Malte.[5] En raison de problèmes physiques, il a été placé congé de maladie,[7] retour en force au service mais pas encore pleinement[8] restaurée.[5] Le 16 Décembre[5] l'ensemble du groupe 23[9] Il a déménagé à Tripoli, en Afrique du Nord, où il a reçu le chasse Fiat CR.42 Falco transféré de 4e Escadron de chasse terrestre en attendant de retourner en Italie pour REPOSE nouveaux monoplans Aermacchi C.200 Saetta.[10]

Le 5 Janvier, 1941 une formation de 17 C.R.42 de chasse[10] le Groupe a décollé pour 23 escorter les bombardiers 5 Savoia-Marchetti S.79 Sparviero la 34e Escadrille de Bombardement terrestre[10] ils devaient frapper une formation sud de navire de guerre ennemi Sidi Aziz.[10] avions italiens ont été interceptés par la formation de combat Hawker Hurricane Mk.I appartenant au n ° 73 et n ° 274 Squadron Royal Air Force.[10] Dans les batailles suivantes, ils ont perdu quatre destroyers et deux bombardiers italiens, y compris son avion.[10] Gravement blessé à la jambe droite par une balle, il a réussi à voler par parachute, être capturé[8] par les troupes britanniques une fois qu'il a touché le sol. Hospitalisé dans un état grave à un hôpital de campagne, il est mort[8] 05h30[11] 6 janvier.[2][12] Son tombeau, situé sur une colline à 18 km de Sidi Barrani,[13] Il a été découvert par hasard lors de l'avance des troupes germano-italiennes à l'été 1941 pour aller définitivement perdu au cours des étapes de retraite d'El Alamein.[13] Il a reçu le Médaille d'or de la vaillance militaire et le 31 mai 1942, il a été nommé un lycée à Milan et un jardin d'enfants dans la ville voisine Bovisio.[14]

honneurs

médaille' src= Médaille d'or de la vaillance militaire
"combattant volontaire pilote qualifié et audacieux, toujours d'abord dans toute entreprise, et pour chaque risque, il a fait un certain nombre d'actes de guerre et de contraste a frappé personnellement vers le bas un avion ennemi. Temporairement inapte à voler et je me demandais subi une intervention chirurgicale douloureuse pour reprendre sa mission vaillant combattant. En conflit amer avec les forces aériennes ennemies écrasante hardiment qu'il ingaggiava le combat avec un adversaire et l'a frappé. Hit l'appareil et à son tour sérieusement blessé, il a été forcé de faire un atterrissage d'urgence sur le territoire ennemi. Récolte et transporté à l'hôpital, conscient de la fin approche, alors que stoïque fierté supporter la douleur atroce de sa chair déchirée, tourné la pensée à la mère patrie, désolé de ne pas être en mesure de servir plus, mais fiers d'offrir en sacrifice sa jeune vie. Son comportement a suscité l'admiration de l'ennemi.»
Sky Malte, Sollum et Bardia, le 27 Juin, 1940-5 Janvier 1941. 11 Juin à 4 Juillet 1940.[2]

notes

  1. ^ à b Viola 2014, p. 28.
  2. ^ à b c et Air Force Bureau Historique 1969, p. 214.
  3. ^ propriétaire industriel d'une usine de liège Bovisio.
  4. ^ à b c Viola 2014, p. 29.
  5. ^ à b c et fa g h la j k Viola 2014, p. 30.
  6. ^ Ce qui est devenu plus tard son frère d'épouser sa sœur Olga.
  7. ^ Souffrant d'une constante amygdalite il a décidé, contre l'avis des médecins, subir amygdalectomie.
  8. ^ à b c Pagliano 1954, p. 252.
  9. ^ L'appareil avait environ 20 combattants Fiat CR.42, appartenant à la 70ème, 74ème et 75ème Escadron, trois avions de transport Caproni Ca.133.
  10. ^ à b c et fa Viola 2014, p. 32.
  11. ^ Viola 2014, p. 33.
  12. ^ La mort a été causée extrême faiblesse due à la perte de sang abondante.
  13. ^ à b Viola 2014, p. 34.
  14. ^ Viola 2014, p. 35.

bibliographie

  • Zelmira aris, Heroes Air, Milan, Francesco Vallardi Editore, 1942.
  • (FR) Chris Dunning, Les unités de combat ou la Regia Aeronautica. Italian Air Force 1940-1943, Oxford, Oxford University Press, 1988 ISBN 1-871187-01-X.
  • Håkan Gustavsson, Ludovico Slongo, Prélude désert Affrontements Début Juin-Novembre 1940, Stratus s.c. 2010 - ISBN 978-83-894-5052-4
  • Giulio Lazzati, Italie - Troupeaux de Histoire de la Force aérienne italienne, Milan, Ugo Mursia Editore, 1975 ISBN 978-88-425-4079-3.
  • Mirko Molteni, La force aérienne italienne 1940-1945 - actions militaires et les choix, Bologne, Odoya, 2012, ISBN 978-88-6288-144-9.
  • Gianni Rocca, Le désespéré - La Force aérienne italienne dans la tragédie la Seconde Guerre mondiale, Milano, 1993 ISBN 88-04-44940-3.
  • Franco Pagliano, Aviateurs italienne: 1940-1945, Milan, Ugo Mursia Editore, 2004 ISBN 88-425-3237-1.
  • Franco Pagliano, dix mille avions Histoire, Milan, Editions européennes, 1954.
  • Office de la Force aérienne italienne, motivations de concession Paroles de médailles d'or pour Valor, Rome, le personnel de la Force aérienne, 1969.

périodiques

  • Giorgio Viola, les enjeux, en Avions en histoire, nº 96, Parma, Editions Ouest-Ward, Juin-Juillet 2014, pp. 28-35.
  • Giorgio Viola, Le journal mystérieux, en Avions en histoire, nº 99, Parma, Editions Ouest-Ward, 2014-2015 Décembre-Janvier, p. 40-41.