s
19 708 Pages

Bonnet Florentin
7 juin 1894 - Août 6 1929
né en Franchesse
mort en HOURTIN
Lieu d'inhumation Thionville-Yutz Basse
données militaires
pays servi France France
Forces armées secteur aéronautique militaire
Années de service 1912 - 1929
degré lieutenant
Wars Première Guerre mondiale
Les données de Qui est Bonnet Florentin?[1]
entrées militaires sur Wikipédia

Bonnet Florentin (Franchesse, 7 juin 1894 - HOURTIN, 6 août 1929) Ce fut un aviateur français, ont assisté à la Première Guerre mondiale, et était un célèbre pilote d'avion, titulaire de la vitesse record du monde[1].

biographie

Il est né le 7 Juin 1894 dans le village de Franchesse (Audes), Non loin de la ville de la Chapelaude (Département des 'Allier), D'une famille d'agriculteurs. Il a quitté l'école à l'âge de quatorze ans fortement attirés par sport, beaucoup à poursuivre une carrière cycliste a remporté de nombreuses courses régionales, mais en même temps, il a appris le métier de charpentier. en 1912 Il a été appelé au service militaire au 32º régiment d 'artillerie, et le déclenchement de la Première Guerre mondiale Elle le surprit lors de leur retour à la vie civile. Au cours de son service militaire avant arme cavalerie gagnant le degré de sergent-major[2], et l'attribution du Croix de Guerre. Les blessures reçues dans l'action lui a permis un transfert au 'Aéronautique Militaire, où il a obtenu un brevet pour pilote militaire 16 mars 1918. Avant la fin du conflit a obtenu deux victoires et la promotion au rang de maréchal (Adjudant).

Le 19 Février 1920 Il a été affecté au Groupe de Chasse I appartenant au 1er Régiment d'aviation basée à Thionville-Basse Yutz, et équipé chasse JNV Nieuport-Delage 29. Le 1er Septembre 1923 il est promu feldwebel, et après la dissolution du 1er régiment d'aviation, il a déménagé à la 38e. Cette fois-ci a commencé à courir le cyclisme, remportant le championnat organisé par l'armée VI Corps. 12 Juillet, 1923, il a remporté le Coupe Zenith militaire, réservé aux chasseurs de la série monoplace, sur un avion 29 Nieuport-Delage équipé JNV moteur Hispano-Suiza 8Fb traits radiateur Lamblin, et le prêteur puissance 300 CV le long de l'itinéraire 2810 kilomètres en 17 heures, 17 minutes et 31 secondes, à une vitesse moyenne de 162,487 kilomètres par heure. Le 5 Septembre, il a gagné pour la première fois la conduite « Coupe Lamblin » chemin Paris-Strasbourg-Lyon-Paris en six heures, 29 minutes et 14 secondes[3] la vitesse moyenne de 184,600 kmh. Le 12 Octobre, encore une fois, elle a repris la « Coupe Lamblin » effectuer le trajet en cinq heures, 54 minutes et 13 secondes à une vitesse moyenne de 194,962 kmh, y compris l'atterrissage.

en Août 1924 Il a en vol pour la première fois le prototype du chasseur monoplace Bernard SYM AB 10C1. Poussé à prendre soin des courses d'essai de l'avion Bernard SYM V.2[4], il a obtenu un congé dall'Armée de terre. premier engagement de l'avion devait être la participation à la « Coupe Beumont » 1924[5], ainsi que le prototype précédent Bernard SYM V.1. Le prototype Bernard-SYM V.2, conçu par l'ingénieur Jean Hubert, a volé pour la première fois Istres 2 octobre 1924 entre les mains du même Bonnet. Le 8 Novembre de la même année, à bord du prototype V.2, a le record de vitesse française à 389,890 kmh[6].

Le 11 Décembre 1924[7] à Istres, littéralement, il pulvérise la vitesse record du monde et a touché le 448,170 kmh[8]. Cet enregistrement a été réalisé avec les nouveaux règlements édictés par le Fédération aéronautique internationale qui prévu d'aller deux fois pour retourner une base de 3 km, par rapport à un kilomètre précédemment prévu[9]. Quelques jours après avoir remporté le record le 2 Janvier, 1925, Il a été promu lieutenant et décoré avec Croix de la Légion d'honneur de chevalier. Il est retourné à l'intérieur de tous 'Armée de terre, deux ans plus tard, il a été promu au rang de lieutenant.

Compte tenu de la participation française à la Trophée Schneider, en 1929 Il fait partie d'un escadron spécial formé à HOURTIN, non loin de Bordeaux, placé sous la direction de Joseph Sadi-Lecointe. Destiné à piloter le nouvel avion Nieuport NiD.62, le 6 Août de cette année, au cours d'un vol d'entraînement, son avion à la fin d'un bouclage à basse altitude et la vitesse perdue est tombé dans l'eau. Le pilote a été tué sur place, à l'âge de trente-cinq ans. Ses obsèques ont eu lieu le dimanche 10 Août 1929 Thionville Basse-Yutz. En raison de la tragédie, le gouvernement français a décidé de retirer l'équipe de la participation prévue à la Coupe Schneider cette année, qui se tiendra entre 6 et 7 Septembre à Calshot Spit, dans le sud de 'Angleterre. la commune Yutz et la Chapelaude (1997), Ils ont nommé une rue.

honneurs

chevalier de' src= Chevalier de l'Ordre de la Légion d'honneur

(Liste partielle)

Croix de Guerre 1914-1918 - ruban ordinaire uniforme Croix de Guerre 1914-1918

notes

  1. ^ à b Lissarrague, P. Qui est Bonnet Florentin?, Pegase N ° 35 Octobre 1984.
  2. ^ en français des logis maréchal
  3. ^ La « Coupe Lamblin » établie le 21 mai 1922 était une course de vitesse qui se tiendra en 1923 sur la route Paris-Strasbourg-Lyon-Paris d'environ 1 200 km. Il a obtenu la meilleure performance réalisée le 31 Octobre 1923, date de clôture de l'événement.
  4. ^ Aussi connu sous le nom Bernard-Ferbois V.2.
  5. ^ (FR) Jean Liron, Les AVIONS Bernard, DOCAVIA / Editions Larivière, 1990 ISBN 2-84890-065-2.
  6. ^ Vol international, Le record de vitesse au monde, 25 mai 1951, P.619.
  7. ^ (FR) Thomas G. Foxworth, Les demandeurs de vitesse, Londres, Macdonald et Janes, 1975.
  8. ^ Ben 19,145 kmh plus que le monde précédent record détenu par American J. Alford Williams, qui avait atteint 429,025 kmh.
  9. ^ Bonnet de battre le record qu'il devait couvrir la base de trois kilomètres à une vitesse de 452,170 kmh, et le nouveau record devait être plus élevé que l'année précédente d'au moins 4 km / h. Cette performance a été réalisée sous le contrôle du colonel Saqui-Sannes, tandis que les chronométreurs étaient Carpe et Gaudichard.

bibliographie

  • (FR) Louis Bonte, L'Histoire des Essais en vol, Paris, Éditions Larivière, 1974.
  • Achille Boroli, Adolfo Boroli l'aviation, vol. 3, Novara, De Agostini Institut géographique, 1983, pp. 133, ISBN inexistant.
  • (FR) L'encyclopédie illustrée des aéronefs (Partie travail 1982-1985), Orbis Publishing, 1985, p. 653.
  • (FR) Thomas G. Foxworth, Les demandeurs de vitesse, Londres, Macdonald et Janes, 1975.
  • (FR) Jean Liron, Les AVIONS Bernard, DOCAVIA / Editions Larivière, 1990 ISBN 2-84890-065-2.

périodiques

  • Vol international, Le record de vitesse au monde, 25 mai 1951, p. 619
  • Lissarrague, P. Qui est Bonnet Florentin?, Pegase N ° 35 Octobre 1984
  • Popular Mechanics Magazine, avril 1925