s
19 708 Pages

Erwin von Zeidler Görz (Vienne, 8 février 1865 - Villach, 3 janvier 1945) Ce fut un militaire Empire austro-hongrois, commandant des forces déployées pour défendre Gorizia en Première Guerre mondiale.

biographie

Il né à Vienne en tant que professeur d'économie, après avoir terminé ses études secondaires, il est entré en tant que cadet à l'école militaire de génie Vienne. Il est venu Out 18 Août, 1885 a été promu au deuxième lieutenant au 2e régiment des ingénieurs Leopold archiduc, dont le siège est à Krems.[1] Il a été promu Majeur mai 1901 lieutenant colonel en Novembre 1905.[1] Il a servi comme instructeur à l'Ecole Supérieure d'Ingénieurs à Vienne et sur le terrain, avec le mérite, en tant que directeur des fortifications de plusieurs destinations dans les possessions Austro-hongrois dans les Balkans.[2]

promu colonel octobre 1909 major général mai 1914, au début de la Première Guerre mondiale Elle lui a demandé de prendre le commandement d'une unité de combat à l'avant et a été placé au commandement de 7à Division d'infanterie en Szerém.[1] En Octobre, puis il est passé à la commande de 16à Brigade de Montagne, nouvellement formée comme une réserve de 50à Division d'infanterie et opérationnelle Serbie Ouest et Bosnie.[2]

De Décembre 1914 à Février l'année suivante a ordonné la 48à Division d'infanterie et enfin en Mars 1915, il a été placé au commandement de 58à Division d'infanterie, affecté à la défense des stations vitales Gorizia, de Monte Sabotino au confluent de Vipacco le long de la rive gauche de 'Soca, qui a commandé jusqu'à l'été 1918. Il était composé de trois brigades: le 4à et 5à Brigade de Montagne, composée en grande partie de soldats de la Dalmatie, et 121àBrigade d'infanterie de la Landwehr (K.K.Landsturm).[3]

Le secteur a confié à 58à Division tendue pour environ 11 km et inclus une tête de pont sur la rive ouest de la protection à long Soca de Gorizia à environ 7 km. Une série de basses collines de grès (au large des collines de Bosnie Oslavia et Peuma, le mont Podgora-Calvaire) d'élévation à environ 150 m sur la plaine avec peu d'interruption et dirigé par le massif calcaire de Monte Sabotino au village de Podgora / Piedimonte, situé au-dessous de la crête Monte Podgora-Mont Calvaire. Le Sabotino constituait la « porte dell'Isonzo » et un rempart et un point fondamental de l'artillerie d'observation. Les extrêmes du sud étaient des garnisons situées à quelques centaines de mètres au-delà de la digue haute de chemin de fer qui passe au sud de la ville de Podgora. De fin mai à la fin de Juin 1915, en dépit de la pénurie de travailleurs et de matériaux et de la difficulté du terrain, Zeidler fortifié le Sabotino et les hauteurs.[4] La tête de pont a résisté aux attaques furieuses italiennes depuis plus d'un an, jusqu'à la prise de Gorizia en Août 1916.

Pour sa conduite pendant la sanglante batailles soca en Août 1917, il a reçu le cavalieriato dell 'Ordre Militaire de Maria Teresa et il a reçu le titre de Baron de Gorizia (Freiherr von Görz en allemand). Malgré la perte de Gorizia au cours de la sixième bataille de l'Isonzo Il a maintenu le commandement de la formation et a été promu au rang de Feldmarschallleutnant (Général « deux étoiles ») en mai 1917. Après la dernière offensive austro-hongroise en Juin 1918 a passé le commandement de la division Wolf plus générale en Juillet de la même année et a cessé l'emploi active.[2]

Après l'effondrement de l'empire austro-hongrois à Villach battu en retraite.

honneurs

commandant de' src= Commandeur de l'Ordre de Maria Teresa militaire
Chevalier de la classe de' src= Chevalier de l'Ordre de la Couronne de fer de classe
Chevalier Grand-Croix de' src= Grand-Croix de l'Ordre de Léopold Chevalier Impérial
Chevalier Grand-Croix de' src= Chevalier Grand-Croix de l'Ordre Impérial de Franz Joseph avec des décorations de guerre
Croix de classe II mérite militaire avec des décorations de guerre et des épées - ruban ordinaire pour uniforme Croix de classe II mérite militaire avec des décorations de guerre et des épées
médaille de bronze doré (Signum Laudis) - par ruban uniforme ordinaire médaille de bronze doré (Signum Laudis)
médaille' src= Médaille d'argent (Signum Laudis)

notes

  1. ^ à b c Chersovani, 2010, pp.59-67
  2. ^ à b c Erwin Zeidler Biographie en Armée austro-hongroise, Glenn Jewison et Jörg C. Steiner
  3. ^ pp.39-41, « La sixième bataille de l'Isonzo » (texte du rapport officiel autrichien, traduit par F.Paoli), en La bataille de Gorizia, ed.LEG, 2006, ISBN 88-86928-93-9
  4. ^ Schindler, 2007, pp.94-95

bibliographie

  • Sergio Chersovani, Mitja Juren, La tête de pont Gorizia (1915-1916), Ass.Isonzo - du Groupe de recherche historique, Octobre de 2010.
  • John R. Schindler, Soca, oublié le massacre de la Première Guerre mondiale, Traduction de Alessandra De Ensuite, aux commentaires de photographies Antonio Sema, cinquième, Gorizia, Libreria Editrice Goriziana, Décembre 2007 [2001], ISBN 88-86928-54-8.

liens externes