s
19 708 Pages

Grillo (en grec ancien: Γρύλλος, grylle; IV siècle avant JC - Mantinea, 362 BC) Ce fut un militaire athénien, fils de Xénophon.

biographie

selon Dioclès de Magnésie Xénophon avait fait pour éduquer Sparte ses fils,[1] que selon Dinarque ils ont été surnommés Dioscures: Grillo, l'aîné, et Diodore, le plus petit.[2]

en 365 BC, quand la guerre entre Ilia et Arcadia les villes de Triphylie est devenu la résidence de Scillunte dangereuse, Xénophon envoya ses fils Lépréon, où il se les a rejoints peu de temps après.[3] quand Athènes allié avec Sparte contre Thèbes, Xénophon ses enfants ne s'inscrire dans 'militaire d'Athènes.[3]

Grillo et Diodore Ils se sont battus à Mantinée (362 BC): Contrairement à Diodore, qui a survécu à la bataille sans distinction d'aucune façon et plus tard avait un fils (nommé Grillo), Grillo est tombé combattant vaillamment dans la cavalerie athénienne commandée par un Cefisodoro, selon ce que rapporté éphore.[1] On dit que Xénophon faisait des sacrifices avec une guirlande sur la tête: quand ils ont annoncé la mort de son fils enlevé, mais il est revenu quand il a appris qu'il était mort en combattant avec courage;[1] certains disent qu'elle ne pleurait pas, mais elle a dit simplement: « Je savais que mon fils était mortel. »[4]

selon Pausanias Il y avait beaucoup d'histoires au sujet de la mort à Mantinée le célèbre commandant thébaine Epaminondas: Les Athéniens et les Thébains, à laquelle Pausanias semble d'accord,[5] Ils ont affirmé que l'a tué était Grillo, alors que le crédit Mantinéens a donné à leurs semblables Macarione et les Spartiates ont également signalé cependant, le nom de Macarione, affirmant qu'il était spartiate.[6]

selon Aristote étaient nombreux louange et épitaphes composée en l'honneur de Grillo et, au moins en partie, en l'honneur de son illustre père.[4] Hermippe, dans son Théophraste vie aussi il a rappelé élogieuse écrit par Grillo Isocrate.[4] A Athènes, dans un porche au céramique, Pausanias a vu un porche avec des peintures illustrant la bataille de Mantinée ayant comme protagonistes Grillo et Epaminondas;[7] aussi Mantinea, sur les tombes de personnages célèbres, il y avait une plaque avec une représentation de Grillo.[8]

notes

  1. ^ à b c Diogene Laerzio, II, 54.
  2. ^ Diogene Laerzio, II, 52.
  3. ^ à b Diogene Laerzio, II, 53.
  4. ^ à b c Diogene Laerzio, II, 55.
  5. ^ Pausanias, IX, 15, 5.
  6. ^ Pausanias, VIII, 11, 5-6.
  7. ^ Pausanias, I, 3, 4.
  8. ^ Pausanias, VIII, 9, 5.

bibliographie

sources primaires
sources secondaires
  • (FR) William Smith (Eds), Gryllus, en Dictionnaire de Biographie grecque et romaine et de la mythologie, 1870.