s
19 708 Pages

Atessa
commun
Atessa - Crest Atessa - Drapeau
Atessa - Voir
localisation
état Italie Italie
région Regione-Abruzzes-Stemma.svg Abruzzes
province Province de Chieti-Stemma.png Chieti
administration
maire Giulio Borrelli Sciorilli (liste civique de centre-gauche États-Unis à Atessa) de 06/12/2017
territoire
Les coordonnées 42 ° 04'N 14 ° 27'E/42.066667 ° N ° E 14:4542.066667; 14h45(Atessa)Les coordonnées: 42 ° 04'N 14 ° 27'E/42.066667 ° N ° E 14:4542.066667; 14h45(Atessa)
altitude 435 m s.l.m.
surface 110,98 km²
population 10558[1] (30-4-2017)
densité 95,13 ab./km²
fractions voir fractions de liste
communes voisines Altino, Archi, bombe, Carpineto Sinello, Casalanguida, casalbordino, Colledimezzo, Gissing, Guilmi, Lanciano, Montazzoli, Paglieta, Perano, Pollutri, Sant'Eusanio del Sangro, Scerni, Tornareccio, Villa Santa Maria
autres informations
Cod. Postal 66041
préfixe 0872
temps UTC + 1
code ISTAT 069005
Cod. Cadastral A485
Targa CH
Cl. tremblement de terre zone 3 (Faible sismicité)
Cl. climat Zone D, 1846 GG[2]
gentilé atessani
patron San Leucio
Jour de fête 11 janvier
cartographie
Carte de localisation: Italie
Atessa
Atessa
Atessa - Carte
Positionner la municipalité de Atessa, dans la province de Chieti
site web d'entreprise

Atessa (le Atésse dialecte Atessa[3]) Il est commune italienne de 10,558 habitants[1] de province de Chieti en Abruzzes. Il fait partie de cantons de montagne Valsangro. Il est la plus grande ville de la province par extension et le huitième le plus peuplé.

En plus du développement économique avec l'ouverture du complexe industriel Honda-Sevel, une ville du patrimoine historique et artistique, d'être une ville très prospère au cours de la Moyen âge, aussi favorisé par la Reine Giovanna II de Naples au XVe siècle. La réputation de la ville est liée à la légende d'un dragon tué par San Leucio d'Alexandrie, le saint patron de la ville, dont la côte est préservée dans Cathédrale de San Leucio, en position dominante dans le village.

Géographie physique

territoire

Atessa
Vue de Atessa.

Il est situé dans la partie inférieure vallée la rivière Sangro. Sa surface, avec ses 11,003 hectares, est le plus grand province et il comprend une petite partie décentralisée du reste du territoire, un "exclave au sud de la ville de Tornareccio. La pente de promontoires doucement jusqu'à la grande plaine alluviale de Sangro.

Les frais minimum est de 55 m s.l.m., dont il est atteint sur les rives de la rivière, alors que le maximum est 876 m s.l.m., Source proche de la cloche du village, avec une baisse de plus de 800 mètres: un changement de caractère plaine ceux de faible, moyenne et élevée colline. L'altitude de la résidence de la ville de 435 m s.l.m.

La ville de Atessa tourne au-dessus d'un relief de la plante dans une forme de croissant, isolé sur campagne entourant, dont le point culminant est de 473 mètres, près de la Villa Comunale.

Les cours d'eau qui traversent la commune sont nombreux, principalement tributaires de la principale rivières, la Sangro et à l'ouest 'Osento est. Parmi les principaux affluents d'entre eux nous pouvons nous rappeler la crique d'appel, la fosse Santa Barbara, Fosso San Carlo, Rio Falco et Torrente Ceripolle.

Le sous-sol se compose d'une des dernières crêtes où vous trouverez anciens dépôts de sable stratifié, visibles dans les nombreux affleurements des pistes, avec une couleur ocre jaune typique. Ces sédiments, témoignent de la permanence de la bande côtière dans cet endroit et la régression suivante mer entre la fin de pliocène et au début quaternaire, reste sur les sols argileux (argiles bleu-gris), le résultat de la sédimentation des matières en mer siliciclastiques. Elles sont composées comme les grandes collines, sur lesquelles sont la majorité des districts, reliés par un réseau dense de routes secondaires les plus importants de la vallée.

Les origines du nom

Le nom vient de l'union des deux villes: Nous avons mangé et Tixa.[4]

histoire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Atessa Histoire.

Les origines de Atessa selon certaines sources remontent à Cinquième siècle après Jésus-Christ après la chute de l'Empire romain d'Occident.[5]

Plus tard, il était un fief de divers seigneurs dont: la Courtenay ou de Cortinaccio Philippe de Flandre, de la Maramonte compter de Monteodorisio, la roi Ferrante et colonne.[4]

après 'subversion de la féodalité le pays versé dans la pauvreté.[5]

Puis il y eut une brève renaissance à la Chambre des bourbon, mais une suite épidémie de choléra qui a frappé le pays entre 1816 et 1817 à nouveau, il a apporté le pays dans la misère.[6]

en 1860 la citoyenneté a participé avec beaucoup d'enthousiasme tous "Unification de l'Italie mais, plus tard, il a dû faire face à banditisme.[6]

Dans la première moitié de XX siècle le pays a participé aux deux guerres mondiales perdre 135 villageois premier et 79 militaires et 21 civils dans Guerre mondiale.[6]

Plus tard, en soixante-dix et quatre-vingt la XX siècle, la région a subi une transformation économique et sociale radicale en raison du développement industriel Val di Sangro.[4]

honneurs

Titre de la ville - ruban ordinaire uniforme ville Titre
« Décret du Président de la République[7]»
- 5 octobre 2006

Monuments et sites

La ville conserve parfaitement le centre historique de la Renaissance moule du XVIIe siècle, avec des restes épars des anciens remparts médiévaux dans les portes de la ville de Saint-Michel, Saint-Joseph, Saint-Nicolas et Santa Margherita. La ville est divisée en deux parties: la première est la plus ancienne une, représentée par la majeure partie de la Cathédrale de San Leucio, et à son extrême, vers la plaine de la Sangro, l'église fortifiée Sainte-Croix; tandis que la seconde est traversée par le cours Vittorio Emanuele, et passe à travers la '« Arco Ndriano (Anciennement Porta San Nicola), Piazza Garibaldi à la colline de San Cristoforo, de la colonne votive érigée au sommet, où il y a aussi le parc de la ville.

architecture religieuse

Atessa
Cathédrale de San Leucio
Atessa
Sainte-Croix
Atessa
Couvent de San Pasquale
Atessa
Casa De Marco Fenêtre
  • Cathédrale de San Leucio (XIII siècle) - l'église principale, caractérisé par l'extérieur avec portail gothique ogival et rosette avec des rayons. L'intérieur baroque a œuvres Nicola da Guardiagrele, ainsi que le vestige de la nervure du Dragon.
  • Eglise de la Sainte-Croix (XIVe siècle) - église médiévale fondée sur une chapelle Mille. Après les restaurations du XVIIIe siècle, aujourd'hui l'église a un extérieur avec portail gothique ogival, un clocher robuste et l'intérieur rempli de plâtre à l'usine basilical.
  • Couvent de San Pasquale et l'église de Santa Maria degli Angeli (1408-1431) - monastère visité par les pèlerins de la voie du bétail Fara San Martino, également utilisé au XVIIe siècle comme un moulin. Il possède une vaste façade avec fronton. Une grande arche présente le porche médiéval avec cloître Renaissance. L'intérieur baroque a un plafond en bois à caissons décorés.
  • Eglise de Notre-Dame de la ceinture (XIVe siècle) - Eglise divisée en deux parties distinctes, une deuxième supérieure et inférieure, la plus ancienne. L'intérieur a une lanterne à douze pans caractéristique.
  • Eglise de San Pietro (1467) - Aujourd'hui,

désacralisée, l'église est très simple pierre, rugueux avec un petit clocher.

  • Eglise de Notre-Dame des Douleurs (1952) - l'église du XVIIe siècle, reconstruit après la guerre. Il a un plan rectangulaire avec une seule nef. La façade est très orné de bas-reliefs, le niveau inférieur des pilastres qui supportent quatre colonnes décoratives.
  • Eglise de Saint Vincenzo Ferrer (1847) - Eglise du quartier Montemarcone, construit dans le style néo-gothique, avec un grand clocher central.
  • Eglise de San Rocco (XVIe siècle) - Eglise de la place Garibaldi, construite au XVIIe siècle, avec la façade restaurée dans le style néo-gothique. L'intérieur a des autels polychromes.
  • Eglise de Saint-Antoine (XVIIe siècle) - petite église de la façade en briques rectangulaire, et à l'intérieur très bien stuc avec de fresques de moule Renaissance, les quatre évangélistes.
  • Eglise de San Michele (XVIIIe siècle) - l'église du septième siècle entièrement restaurée au XVIIIe siècle. Il a une façade simple baroque, avec clocher turreted.
  • Eglise de San Domenico (1566) - église baroque avec sa façade inachevée, avec des fresques intérieures riches. Il y a des scènes des Apôtres.
  • Eglise de San Giovanni Battista
  • Eglise de Saint-Benoît (1975)
  • Eglise de Saint-Luc (1986)
  • Le cloître des Clarisses, composé de quelques restes des arcades du cloître Monastère de Saint-Hyacinthe (1667)

L'architecture civile

Atessa
« Arco Ndriano
  • Casa De Marco (XIV siècle), il est censé être le château médiéval, puis agrandi et transformé en une résidence noble au XVIIIe siècle. Il fortifia l'extérieur, avec des fenêtres à meneaux Renaissance, et abrite aujourd'hui le Musée Ethnographique.
  • Porta San Michele - simple, porte de la ville en arc de la vieille ville.
  • « Arco Ndriano- Grande Porte du Corso Vittorio Emanuele III, du XIIIe siècle. Il a une épaisseur très importante, et a une garde d'appartement à la hausse plus.
  • Porta Santa Margherita - Il est dans le quartier de Santa Croce, et remonte au VIe siècle. Il est une structure simple en pierre voûtée, qui est près de l'église de Santa Margherita.
  • Porta San Giuseppe
  • Les murs de l'ancien village - sont visibles le long du Corso Vittorio Emanuele, et remontent au XIIIe siècle.
  • Palazzo Coccia-Ferri- Il remonte à 1569 et est une structure imposante, modifiée au XVIIIe siècle, perdant un peu d'art de la Renaissance originale typique.
  • Palazzo Spaventa- Il est situé sur la Piazza Garibaldi, en briques et patrons, ainsi que le cadre de portail. Elle date du XVIIe siècle, le travail des parents de la célèbre Silvio Spaventa.
  • Marcolongo Palace: situé à Largo Castello, orné de portail Renaissance, bien que la structure est la 1724.

sites archéologiques

au-dessus du Monte Pallano, la frontière avec Tornareccio et bombe, sont les murs cyclopéens du site Pallanum, récupéré dans les années 90 à un parc archéologique entièrement équipée.

Autres points d'intérêt

Atessa
La colonne de Saint-Christophe la nuit
  • Colonne de Saint-Christophe: Situé au sommet de la place Garibaldi colline du même nom à proximité du centre-ville. Il a été construit en l'honneur de San Cristoforo pour invoquer la protection peste en 1657. Il a été restauré en 1955 en raison des dommages graves subis au cours de la Guerre mondiale. Il est fait brique et il est composé de deux étages à quatre faces, dont chacune présente les arcs en plein cintre, sur lequel la statue du saint repose.[8]
  • War Memorial
  • La tour médiévale.
  • La grande fontaine. Il remonte à 1460. La fontaine est faite de pierres de taille calcaire et il est d'environ trois mètres de haut. Dans quatre ouvertures, il pourrait mettre le seau ou d'un bassin pour recueillir l'eau.[9]
  • Divers exemples de l'architecture paysanne dans la campagne environnante.
  • Des fouilles archéologiques de Porcari

société

Démographie

recensement de la population[10]

Atessa


Traditions et folklore

San Leucio

Atessa
La côte du dragon gardé dans le sanctuaire de la cathédrale, où il y avait aussi le trésor de la cathédrale avant d'être pillée

Les origines Atessa remontent à la légende San Leucio et un géant dragon. Ce dernier aurait vécu dans la vallée de Rio Falco, qui séparait les deux collines sur lesquelles se trouvaient les colonies de Nous avons mangé et Tixa. Selon la légende, le dragon terrorisé la région, si bien que osent même pas des loups fréquentent les lieux de son domicile, et a exigé par le peuple des deux pays, un hommage de la chair humaine pour son repas quotidien, vaut la dévastation des villages et le massacre de la population. Seule l'arrivée de Leucio, Évêque de Brindisi, Il met fin au sacrifice de tant de vies innocentes. Pris en charge par la puissance de la foi, l'évêque a pu tuer la bête et le faire sortir de la grotte où ils ont cherché il. Les deux villes Nous avons mangé et Tixa Ils étaient tellement unis dans Atessa. Au peuple, il a reçu le sang noir du dragon pour exorciser le mal et de guérir les maladies. Sur le corps de la bête, San Leucio gauche juste une énorme côte qu'il voulait conserver à jamais dans une église à construire et faire appel à son nom. En fait, la cathédrale de la ville est dédiée à San Leucio et il est conservé une relique qui a cru la dévotion populaire pour être une émanation du dragon.

San Martino

traditions et légendes très anciennes sont également liés à un autre patron de Atessa, San Martino abruzzese, originaire de cette ville. Selon la légende, Martin est devenu moine et a décidé d'aller prêcher dans un petit couvent Fara San Martino. Cependant, au nom de l'amour qui le liait à la ville d'origine, le saint a promis de atessani beau temps ou la pluie, au besoin, si elles avaient invoqué son nom dans la foi, et ils lui ont rendu visite chaque année ermitage, apportant à offrir une torche de cire grande. Après avoir béni les personnes avec un rameau d'olivier, San Martino a rapidement gravi les montagnes pour Vallaspra, à travers les fourrés et les bois, tourner deux fois pour bénir les gens et la ville. Le saint est venu enfin à une grotte de Majella, à la source de la rivière Verte près Fara San Martino, et il est mort. Les atessani ont été consacrées et reconnaissant à Martin pour implorer la grâce de bonnes récoltes et en mémoire du voyage ermite, chaque promenade année a retracé l'itinéraire du saint, prendre le temps de prier dans les mêmes endroits où San Martin avait tourné de bénir ses concitoyens. Cette tradition est appelée de « ntorcia (Ce qui signifie « torche »). Il est encore sentir aujourd'hui chez les agriculteurs, vivement l'ancienne retraçant la route à pied ou en bus. [11]

culture

éducation

bibliothèques

  • Bibliothèque municipale "F. Cicchitti - Suriani".[citation nécessaire]

écoles

Atessa
Peinture de San Leucio d'Alexandrie (dans la cathédrale), vénérée au milieu d'Août à Atessa

Dans la ville sont les suivantes écoles secondaires du second degré:

  • High School et Lycée Sciences Appliquées
  • Institut technique commercial
  • Institut professionnel des services sociaux et de santé (2013)

musées

  • Sassu Musée: galerie d'art dédié au peintre Aligi Sassu, au Palazzo Ferri Corso Vittorio Emanuele.

événements[12]« > Modifier | changer wikitext]

  • L'événement le plus ancien a lieu le 15 Août à 18. Elle constitue l'un des festivals les plus attendus de la communauté atessana est la célébration des saints Maria Assunta, Rocco, San Leucio et Emidio, protecteurs de la ville à travers une série de folklore et spectacles musicaux.
  • Un examen des jazz a lieu chaque année en trois nuits à la mi-Juillet, dans la place de la mairie: Les clients au niveau national et international des musiciens de renom.
  • Troisième semaine de Juillet: Festival National des concerts de musique.
  • Entre Juillet et Août: Festival International de Folklore.
  • Premier et le dernier dimanche de mai: Le Ntorcia (Cero a conduit jusqu'à Fara San Martino avec un engrenage qui peut durer jusqu'à 17 heures).
  • Novembre / Mars: Revue régionale de Comedy Theater Dialect "Golden Dragon" - Théâtre municipal "A. Di Iorio"[13].[Chierire avec pertinence troisième sources faisant autorité « au moins » manifestations nationales]

musique

Atessa
Antonio Di Jorio

Le musicien le plus célèbre est Atessa Antonio Di Jorio, auteur de plusieurs compositions en dialecte Abruzzese, ainsi que l'opérette théâtrale. Dans les années 60 mis en musique la tragédie La fille de Iorio de Gabriele D'Annunzio. Aujourd'hui Atessa il y a une compagnie de musique dédiée bande lui qui effectue pour des célébrations spéciales du pays.

cinéma

Pour Atessa, et côte Trabocchi, Il a été tourné et mis la comédie du film les deux (2014) Pierluigi Di Lallo, mettant en vedette Serena Autieri et Mario Mattioli.

Personnes liées à Atessa

  • Alfredo Bajocco, (1882-1963), Pédagogue.
  • Pietro Benedetti, (Atessa, 1902 - Rome, 1944), martyr partisan.
  • Giulio Borrelli, journaliste.
  • Domenico Ciampoli, (1852-1929), Bibliothécaire et écrivain.
  • Antonio Di Jorio, (1890-1981), Compositeur et musicien.
  • Giuseppe Falcucci, (1925-2005), Journaliste.
  • Giorgio Mancini, danseur et chorégraphe.
  • Raffaele Borrelli Sciorilli, (1916-2001), Érudit et homme politique.
  • Andrea Falasca, joueur professionnel par le nom de Serenity

Géographie anthropique

urbain

Atessa
Piazza Garibaldi

Atessa a un vaste territoire, y compris dans le centre-ville historique, et dans la partie industrielle de la ville. Le centre est le résultat de l'union des deux villages de Lombard Nous avons mangé - Tixia, et il a la forme d'un boomerang d'ellipse déformée, dont la partie la plus ancienne de la ville, où se trouve la cathédrale, montre l'allure elliptique le plus marqué; tandis que la zone du Corso Vittorio Emanuele, qui part de l'extérieur de la place Oberdan, en dehors des murs, a l'apparence d'un cercle juste écrasé. La rue principale du centre est le cours Vittorio Emanuele II, ce qui conduit à Piazza Garibaldi, d'où la montée vers le parc de la ville sur la colline San Cristoforo. Vers la cathédrale au lieu des accès principaux sont par Salita Castello, Via della Vittoria et la rocade de Via De Francis Menotti.

Juste à l'extérieur du village médiéval, les vents et la Fan partie moderne de la ville, les rues de Via Benedetto Croce, Remembrance et le boulevard Antonio Gramsci, où est l'hôpital "San Camillo De Lellis".
Cependant, la véritable zone industrielle moderne est situé à Baldelli-Montemarcone, deux districts au centre de la plaine du Sangro, avec vue sur la zone industrielle Saletti, où il y a l'industrie Honda-Sevel. A ce domaine se concentre sur le domaine de l'énergie du travail à Val di Sangro, alors que du point de vue des affaires et de l'artisanat, qui sont petites et moyennes entreprises privées de toute nature, Montemarcone est la région du plus grand développement économique depuis les années 60 aussi le lieu de l'offre dans le secteur pharmaceutique pour l'hôpital Atessa. À l'heure actuelle le point du secteur des entreprises d'un nouveau projet de structure du bâtiment dans les districts de Atessa, avec la construction d'immeubles d'appartements et de villas privées sur la piste Montemarcone-Piazzano de Atessa

fractions

Aia Santa Maria, Boragna Fontanelle, Boragna San Paolo, Bells, Capragrassa, Carapelle, carrière, maison, Castellano, Castelluccio, Ceripollo, Hill City, Ail Colle, Colle delle Pietre, Flocco Colle, Colle Grilli, Martinelli Colle, Colle Palumbo , Quartier Colle, Colle Rotondo, colline de San Giovanni, Colle Sant'Angelo Colle Sentinella, Saint hill, Cona, Coste Iadonato, Croix Pili, Fazzoli, Fontegrugnale, Fontesquatino, Forca di Iezzi, Forca di Lupo, Fornelli, Giarrocco, Ianico, Lentisce, amandes, Mandrioli, Masciavò, Masseria Grande, Molinello, Montecalvo, Montemarcone, Monte Pallano, Monte San Silvestro, Osento, Passo del Vasto, Pincera Pass, Ciccarelli Piana, Piana dei Monaci, Piana dell'Edera, Piana Fallascosa, Piana La Fara, Piana Matteo, Piana Osento, Anthony Piana, Piana Vacante, Pianello, Piazzano, Pietrascritta, Pili, Querceto, Quercianera, Rigatella, considéré Scalella, Rocconi, Saletti, Saint-Jacques, Saint-Luc, Saint-Marc Sant'Amico, Saint-Thomas, Satrino, Scioli, Scorciagallo, Sibérie, Longa Solan, Solan Rigatella, Sterpari, Vallaspra, Varvaringi.

économie

Secteur primaire

Compte tenu du territoire étendu (le plus grand province de Chieti), Atessa a tout à fait important »agriculture, qui est concentrée dans les régions montagneuses, parce que la zone plate de la di Val Sangro Il est occupé par des installations industrielles. Tout le processus de industrialisation Il a supprimé la force de travail du secteur primaire, qui se traduit par l'abandon des terres non rentables. Elle produit principalement vin, céréales et huile d'olive. La population des cultures Piazzano sont fortement concentrés pêches jaune. La zone a une diversification agricole, en raison du paysage de la richesse considérable qui se vante de la ville.

secteur secondaire

Les principales ressources économiques du Val Sangro se concentrer Atessa dans la zone industrielle, dans le hameau Saletti. Avec l'industrialisation des années soixante-dix et quatre-vingt, la structure économique et sociale de la ville est venu-artisanat agricole à une dynamique société industrielle. Il offre un bon travail de la population des villages environnants, l'arrêt du dépeuplement et l 'émigration à d'autres nations par les villes de l'intérieur. Les principales zones industrielles sont représentées par SevelSud, la plus grande usine de production de véhicules utilitaires légers d 'Europe, la Honda, la Honeywell, La fenêtre cadres Pail, industrie atessana historique et les établissements Groupe Cornaglia.

secteur tertiaire

Dans le passé, les principales activités tertiaires ont été concentrées dans la capitale, mais sont de plus en plus importantes activités dans les nouveaux quartiers résidentiels de la vallée Sangro, et pour cette raison, beaucoup de ceux dans la capitale se déplacent dans de nouveaux centres.

administration

administrations récentes Histoire

période Les citoyens d'abord partie Télécharger notes
21 novembre 1993 16 novembre 1997 Angelo Staniscia Parti démocratique de la gauche maire [14]
17 novembre 1997 27 mai 2007 Giuseppe Cellucci L'Ulivo (1997-2002)
Liste civique de Centre-gauche (2002-2007)
maire [15][16]
28 mai 2007 11 juin 2017 Nicola Cicchitti Liste civique de Centre-droit LiberAtessa maire [17][18]
12 juin 2017 au bureau Giulio Borrelli Sciorilli Liste civique de Centre-gauche États-Unis à Atessa maire [19]

sportif

Pour Atessa jusqu'à la saison 2008-2009, deux équipes de football: la Polisportiva Val di Sangro Il né en 1961, qui a milité dans le championnat série C2 et Atessa Football né en 1964 (jusqu'en 1988 Ate-Tixa), qui a contesté le championnat régional des Abruzzes Excellence. en 2009 Ils ont fusionné pour donner naissance à 'Atessa Val di Sangro, supprimé Ligue nationale amateur en 2012. Dans les clubs 2016-2017 de la saison de football qui sont affiliés aux championnats FIGC Je suis Val Di Sangro (couleurs bleu-blanc), en jouant dans le groupe A promotion, Le Baldelli (blanc et rouge) qui joue dans le groupe B de la première catégorie, le Atessa Mario Tano (rouge et bleu) inscrit dans le groupe F de la deuxième catégorie, et les dragons San Luca (rouge et jaune) qui participent au groupe B de la troisième catégorie provinciale. Il est également affilié au comité régional de la Fédération de Football Futsal Atessa Abruzzo (rouge et bleu) qui a participé au championnat de football régional à 5, série C2 ronde B. usine principale de la ville est le stade municipal Montemarcone dans le même nom du village, avec une capacité de 2.000 spectateurs tandis que dans la ville est présente la source du stade Cicero, équipé de 1500 places; Les équipes de football utilisent 5 gymnase Ciampoli. Dans la localité, il y a l'équipe de basket-ball TSA Atessabasket.

notes

  1. ^ à b depuis ISTAT - Population résidante permanente le 30 Avril 2017.
  2. ^ Table des degrés / jour des communes italiennes regroupées par région et province (PDF), Dans loi 26 août 1993, n. 412, annexe A, Agence nationale pour les nouvelles technologies, l'énergie et l'environnement, 1 mars 2011, p. 151. Récupéré le 25 Avril, 2012.
  3. ^ AA. VV., Dictionnaire des noms de lieux. Histoire et signification des noms géographiques italiens, Milano, Garzanti, 1996, p. 4619.
  4. ^ à b c archives historiques
  5. ^ à b histoire
  6. ^ à b c Atessa et son histoire
  7. ^ ACS - Bureau héraldiques - Questions municipales, dati.acs.beniculturali.it.
  8. ^ Colonne de Saint-Christophe
  9. ^ Fontana Grande
  10. ^ I.Stat Statistiques ISTAT  Récupéré le 28/12/2012.
  11. ^ Site officiel de « ntorcia Sant Martine »
  12. ^ Infos sur les événements sur www.sangroaventino.it
  13. ^ Dragodoro, Revue du dialecte comédie
  14. ^ Archives historiques des élections Ministère de l'intérieur, Les résultats des élections locales du 21 Novembre, 1993, elezionistorico.interno.it.
  15. ^ Archives historiques des élections Ministère de l'intérieur, Les résultats des élections locales du 16 Novembre 1997, elezionistorico.interno.it.
  16. ^ Archives historiques des élections Ministère de l'intérieur, Les résultats des élections locales du 26 mai 2002, elezionistorico.interno.it.
  17. ^ Archives historiques des élections Ministère de l'intérieur, Les résultats des élections locales du 6 mai 2012, elezionistorico.interno.it.
  18. ^ Archives historiques des élections Ministère de l'intérieur, Les résultats des élections locales du 27 mai 2007, elezionistorico.interno.it.
  19. ^ Ministère de l'intérieur, Les résultats des élections locales du 11 juin 2017, elezioni.interno.it.

bibliographie

  • Claudio Pellegrini, Une terre, une église, un peuple, l'histoire du Mont et de la vallée de Atessa, Atessa 1998
  • Archioclub de Atessa, Atessa, guide de la ville (Page 99). Editions Rocco Carabba, Lanciano, 1983

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Atessa
  • Il contribue à Wikivoyage Wikivoyage Il contient des informations touristiques Atessa

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR234315833