s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir Polyhymnia (désambiguïsation).
Comment lire redirigée
Polymnie
Polymnia canadensis toute plant.JPG
Polymnia canadensis
classement Cronquist
domaine Eucaryotes
uni plantae
Sous-règne Tracheobionta
Superdivision spermatophyta
division Angiosperme
classe magnoliopsida
sous-classe Asteridae
ordre asterales
famille Asteraceae
sous-famille Asteroideae
tribu Heliantheae
subtribe Polymniinae
sexe Polymnie
L., 1753
APG Classification
uni plantae
(clade) angiospermes
(clade) eudicots
(clade) base Tricolpate
(clade) Asterids
(clade) Euasteridi II
ordre asterales
famille Asteraceae
sous-famille Asteroideae
tribu Polymnieae
(H. Rob.) Panero, 2002
espèce
(Voir le texte)

Polymnie L., 1753 est un genre de plantes spermatophytes dicotiledoni appartenant à famille tout Asteraceae. Il est le seul genre de tribu Polymnieae (H. Rob.) Panero, 2002.[1]

étymologie

Le nom du genre (Polymnie) Vient de la muse grecque de la musique sacrée et la danse[2], et il a été défini pour la première fois depuis Carl von Linné (1707 - 1778) biologiste et écrivain suédois, considéré comme le père de moderne classification scientifique des organismes vivants, dans la publication "espèces plantarum" 1753.[3] Le nom de la tribu (dérivé de son genre unique) a été proposé définitivement par la botanique contemporaine José L. Panero (1959-) dans la publication "Actes de la Société biologique de Washington - 115 (4): 919 (2002)" 2002.[4]

description

la espèce cette genre un habitus herbacé avec des cycles biologiques vivaces. Ce sont des plantes sans latex. La hauteur varie de 50 à 150 cm.[2][5][6]

Les tiges sont dressées, ramifiés en position distale. Les racines peuvent être rhizome.

Les feuilles sont la plupart du temps caulinaires et le long de la tige, ils sont disposés dans le sens inverse; ils sont aussi pétiolée (La tige peut être ailé). La feuille a un contour de côtelé en deltato ou rhombique, peut être tout ou profondément pennatofide (De 3 à 11 lobes); Parfois, les marges d'extrémité peuvent être grossièrement dentées. La surface peut être glabra, poilu (pour les cheveux hérissés) ou glandulaire (glandes pointillé ou stipitées).

la inflorescences Ils sont composés d'une partie têtes (2 à 5) de type radié du barreau recueillis dans des pics terminaux panicoliformi. Les têtes de fleurs sont composées d'un enveloppe caractérisé par le campanulata hémisphérique composé de balance (ou de bractées) disposés de telle sorte imbriquer le 2 - série 3 à l'intérieur duquel un réceptacle à partir convexe ou légèrement conique, et muni de plots, il agit comme une base pour les fleurs de deux types: ceux externe rayon (Ligulées) et le plus à l'intérieur disque (Tubulaire). Les échelles, persistants de 6 à 21, sont subuguali en cohérence herbacé, sans frontières hyalin et densément couvertes de glandes sur le visage abaxial. Les coussinets se présentent sous diverses formes: de obovales à oblancéolées ou coups. diamètre du boîtier: 15.04 mm.

floraison Formule: pour ces plantes est présenté comme suit la formule floral:

* K 0/5, C (5), A (5), G (2), inférieure, akène[7]

Les fleurs sont tetracyclic (cinq verticilles: calice - corolle - Androcée - gynécée) Et pentamères (chaque verticille dispose de 5 éléments). la fleurs ray de 2 à 6, elles sont des femmes fertiles et blanches corolles de couleur à blanc-crème; les sommets de la ligule sont trilobée avec le central plus long et plus large que les latéraux; la partie abaxial le rostre est pubescent. la Les fleurs du disque 12 à 30, sont fonctionnellement mâles; les fleurs ont cinq lobes, sont de couleur jaune à jaune-blanc et sont recouverts de trichomes multicellulaires (trichomes ghiandolosi ne sont pas présents); les rainures de tuyau sont largement campanulée (le tube est plus courte que la gorge). la calice Il est réduit à une couronne d'écailles.[8]

L 'Androcée Il se compose de 5 étamines avec des filaments libres et anthères soudé dans un manchon entourant la style.[8] Les anthères sont pâles, sont généralement de couleur jaune au brun, sont sans éperons et les queues, appendices sont deltate; visages abassiali Ils sont recouverts de glandes; l 'endotecio Il est formé par des cellules fusiformes avec 1 - 3 épaississements polaires. la pollen Il a une forme sphérique et est echinato. Diamètre du pollen: 25-27 micromètres.[9]

la gynécée Il a ovaire (Très faible) unilocular netherworld, formé par deux carpelles.[8]. Le stylet mince se termine par deux stigmas. Les stigmates des fleurs du disque sont fusionnés ensemble à l'exception des citations qui sont deltati. Les stigmates de fleurs ray Ils sont coniques et sans papille sur le visage abaxial. Les surfaces stigmatiques sont des lignes continues situées au niveau des bords du bras de palpeur.

la fruits sont les akènes avec pappo. Le akène a une forme obcompressa, largement ovales et biconvexes avec 3-6 nervures ou côtes. Il est dépourvu de stries longitudinales, tandis que les murs sont carbonisés. Le aigrette se compose d'une petite couronne, ou est absent tout à fait.

lecture

  • Pollinisation: l 'pollinisation Il est porté par les insectes (entomogama pollinisation).
  • Reproduction: la fécondation se fait essentiellement par la pollinisation des fleurs (voir ci-dessus).
  • Dispersion: les graines tombant au sol (après avoir été transporté à quelques mètres du vent grâce à l'aigrette, le cas échéant - dissémination anemocora) sont ensuite dispersés principalement par des insectes de type fourmis (diffusion myrmécochorie).

Distribution et habitat

Les espèces de ce genre sont distribués à l'est de USA et Canada et Brésil Central.[10]

taxonomie

la famille Composition du genre (Asteraceae ou Composées, nom Confit) Est le plus grand dans le monde végétal, comprenant plus de 23000 espèce répartis sur 1535 genres[11] (22750 espèces et types 1530 selon d'autres sources[12]). Dans le genre de famille Polymnie Il fait partie de sous-famille Asteroideae (L'un des 12 sous-familles dans lesquelles a été divisé la famille des Asteraceae), tandis que Polymnieae est l'un des 21 tribu la sous-famille.

phylogénie

Polymnie
Cladogramme Heliantheae Alliance

D'un point de vue phylogénétique, Polymnieae la tribu fait partie du groupe Heliantheae Alliance qui, conjointement avec le reste de sous-famille (Asteroideae) est l'une des deux grandes divisions ( "Asteroideae clade") de famille Asteraceae. L'autre est le super-groupe « non-Asteroideae » ou « non-clade Asteroideae » contenant le reste des onze sous-familles).[13]
Le groupe « Heliantheae Alliance » se distingue surtout pour bractées involucrali disposé sur une - série 3, pour écrins tout anthères qui sont souvent noircis et sans éperons et les queues, la présence de poils dans la division style, pour les branches du stylet (le stigmas) Ils infléchis à maturité et pour les appendices de stylet qui sont généralement plus courtes que la partie stigmatique (sauf dans Eupatoriaea). Ce groupe est également appelé Phytomelanic Cipsela clade et forme un clade caractérisé par la présence dans la Cipsela une couche de fitomelanina (Akènes noirci ou carbonisé).[14] la cladogram (Cladogramme Heliantheae Alliance) sur le côté illustre les relations phylogénétique entre les différentes tribus d'un tel groupement.[15]
Auparavant, le genre Polymne Il a été décrit dans la tribu Heliantheae et subtribe Polymniinae H. Robinson (Robinson, 1978[9]). À la suite des enquêtes phylogénétique sur ADN il a été déterminé que ce genre est profondément divergentes au sein du groupe « Heliantheae Alliance » à laquelle il est « Groupe Sister » la plupart des membres de base du groupe, mais diffère d'autres groupes importants tels que Athroismeae, helenieae et Coreopsideae pour lequel il a été placé dans une tribu spécifique.[5][16]
Les caractéristiques les plus distinctives (et les plus importants d'un point de vue taxonomique) Du genre ils sont:[9]

  • l'absence de différence bractées dell interne-externe »enveloppe;
  • la surface supérieure du fleurs ray presque lisse;
  • la présence de cellules allongées sur la surface interne des lobes Les fleurs du disque;
  • couleur pâle écrins tout anthères;
  • la présence de petites cellules régulières sur la surface de akènes;
  • l'absence de stries sur les murs de dell'achenio.


la nombre de chromosomes l'espèce de ce genre est 2n = 30.[5]

Liste des espèces

le genre Polymnie Il est formé d'environ une demi-douzaine d'espèces énumérées ci-dessous:

  • Polymnie aspera (Mart.) Mart. ex DC., 1836
  • Polymnia canadensis L., 1753
  • Polymnie cocuyensis Cuatrec. 1954
  • Polymnie cossatotensis Pittman V.M.Bates, 1989
  • Polymnie laevigata Beadle, 1898
  • Polymnie quichensis J.M.Coult., 1895
  • Polymnia silphioides DC., 1836
  • Polymnie sonchifolia Poepp.


La circonscription exacte des espèces de ce genre est encore l'objet d'études et de recherche; la documentation disponible est souvent discordante.[5][17][18][19][20]

synonymes

L'ampleur de cet article étaient en temps différentes nomenclatures. La liste suivante présente quelques-unes des synonymes plus fréquents:

  • Alymnia Neck.
  • Polymniastrum Lam.

notes

  1. ^ Polymnie, sur Liste mondiale Composées. Récupéré 28 Janvier, ici à 2015.
  2. ^ à b eFloras - Flore de l'Amérique du Nord, efloras.org. Récupéré le 21 Mars, 2013.
  3. ^ Les noms des végétaux Index, ipni.org. Récupéré le 21 Mars, 2013.
  4. ^ Les noms des végétaux Index, ipni.org. Récupéré le 21 Mars, 2013.
  5. ^ à b c Kadereit Jeffrey 2007, pag. 439
  6. ^ trouille Susanna 2009, pag. 187
  7. ^ Tableaux Botanique systématique, dipbot.unict.it. 20 Décembre Récupéré, 2010.
  8. ^ à b c Pignatti 1982, Vol. 3 - p. 1
  9. ^ à b c Robinson 1981, pag. 38
  10. ^ Liste mondiale Composées, compositae.landcareresearch.co.nz. Récupéré le 21 Mars, 2013.
  11. ^ Judd 2007, pag. 520
  12. ^ Strasburger 2007, pag. 858
  13. ^ trouille Susanna 2009, pag. 176
  14. ^ (FR) Panero J.L., Phytomelanic Cypsela Clade, en L'Arbre de projet Web Vie. Récupéré 28 Avril, 2011.
  15. ^ trouille Susanna 2009, pag. 693
  16. ^ trouille Susanna 2009, pag. 705
  17. ^ Liste mondiale Composées, compositae.landcareresearch.co.nz. Récupéré le 21 Mars, 2013.
  18. ^ La liste des végétaux - Liste de contrôle de base de données, theplantlist.org. Récupéré le 21 Mars, 2013.
  19. ^ (FR) Polymnieae, en L'Arbre de projet Web Vie. Récupéré le 21 Mars, 2013.
  20. ^ (FR) Polymnie, en Ressources de protéines (Universal UniProt) Base de données de taxonomie. Récupéré le 21 Mars, 2013.

bibliographie

  • V.A. Funk, A. Susanna, T.F. Steussy R.J. Bayer, Systématique, Evolution et biogéographie Composées, Vienne, Association internationale pour la taxonomie végétale (IAPT), 2009.
  • Sandro Pignatti, Flore de l'Italie. Volume 3, Bologne, Edagricole, 1982, ISBN 88-506-2449-2.
  • Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 487, Berlin, Heidelberg, 2007.
  • HE Robinson, Une révision des limites du tribal et Subtribal Heliantheae (Asteraceae) (PDF), Washington, Smithsonian Institution Press, 1981.
  • et Strasburger, Traité Botanique. Volume seconde, Rome, Antonio Delfino Editore, 2007, ISBN 88-7287-344-4.
  • Judd S.W. et al, Botanique systématique - Une approche phylogénétique, Padova, Piccin Nuova Libraria, 2007, ISBN 978-88-299-1824-9.

D'autres projets

liens externes