s
19 708 Pages

Comment lire redirigée
Athroisminae
Image manquante Athroisminae
classement Cronquist
suppression blank.svg taxon pas envisagé
APG Classification
uni plantae
(clade) angiospermes
(clade) eudicots
(clade) base Tricolpate
(clade) Asterids
(clade) Euasteridi II
ordre asterales
famille Asteraceae
sous-famille Asteroideae
tribu Athroismeae
subtribe Athroisminae
Panero, 2005
Genres
  • Athroisma
  • Blepharispermum
  • Leucoblepharis

Athroisminae Panero, 2005 est un subtribe des plantes spermatophytes dicotiledoni appartenant à famille tout Asteraceae (sous-famille Asteroideae, tribu Athroismeae).

étymologie

Le nom de la sous-tribu vient de son genre principal Athroisma dont étymologie Il pourrait dériver du mot grecque « Athro« (= Crowded).[1] la nom scientifique Il a été défini pour la première fois de la botanique José contemporaine L. Panero (1959-) dans la publication "Phytologia; Conçu pour Expedite Publication botanique de New York - 87 (1): 5. 2005." 2005.[2]

description

Les plantes de cette sous-tribu ont un cycle de vie éternelle (quelques sont annuels) avec habitus herbacé, arbustif ou comme des petits arbres.[3][4]

la feuilles le long de caule Elles sont disposées de manière alternée. Le comportement des feuilles peuvent être triées. ils sont sessile et parfois pétiolée avec des épines de base. La feuille a un contour linéaire, lancéolé ou ovales, ou obovales.

la inflorescences Ils sont composés de têtes omogami ou eterogami. Les têtes de fleurs peuvent être solitaires ou à former des inflorescences compactes ou type panicolato; la forme peut être soit en forme de disque qui radiata. Les têtes de fleurs sont composées d'un enveloppe Il a composé de plusieurs bractées (ou écailles) disposées de telle manière imbriquer qui servent de protection réceptacle sur lequel deux types de fleurs sont: la fleurs ray et le ligulate Les fleurs du disque Tubulaire. la emballages (Les boîtes à fleurs) sont constitués d'échelles (ou bractées), Et ils ont une forme Campanulata près. la récipients, placé à l'intérieur du boîtier et sur lequel sont insérés les bases des fleurs, sont munies de tampons à récurer à la protection des fleurs elles-mêmes.

Les fleurs sont tétra-cyclique (autrement dit, il y a 4 verticilles: calice - corolle - Androcée - gynécée) et pentamères (Chaque spire a typiquement 5 éléments). la Les fleurs du disque ils sont hermaphrodite, rarement fonctionnellement mâles. la fleurs ray Ils sont des femmes, parfois avec Androcée. Les fleurs sont attinomorfi, rarement zygomorphes. Les fleurs, seules les femmes sont peu nombreux ou absents avec corolles tubulaire; ceux hermaphrodite Ils sont de 2 à 25 avec corolles campanule.

floraison Formule: pour ces plantes est présenté comme suit la formule floral:
* K 0/5, C (5), A (5), G (2), inférieure, akène[5]
Calice: la sépales la calice Ils sont réduits à une couronne d'écailles.
Corolla: la corolles Ils ont 4 ou 5 lobes.
Androceo: l 'Androcée Il est formé par 4 ou 5 étamines avec des filaments libres; la anthères Au contraire, ils sont soudés les uns aux autres et forment un manchon qui entoure le style.[6] Les anthères ne sont pas calcarate, mais ils sont caudé (avec la queue).
Gynécée: le harem se compose d'un ovaire netherworld unilocular Il se compose de 2 carpelles.[6] la style Elle est divisée ou non divisée et filiformes avec zone stigmatique divisée en deux et confluente à la pointe du stylet; sur le stylet sont également présents les zones poilues. Les lignes stigmatiques sont marginales[7]

II fruits sont les akènes avec pappo. La forme dell'achenio est sous-conique et étroitement obovales, avec des nervures longitudinales et l'épiderme sans cristaux. la pappo Elle est formée par de petites écailles soudés à la base formant une sorte de coupelle, ou est absent.

Distribution et habitat

L 'habitat plantes typiques de cette subtribe est celle de les zones tropicales. Les espèces de ce groupe sont réparties en deux Afrique que Asie. La section suivante du tableau indique les domaines spécifiques de la distribution de différents types de sous-tribu.

taxonomie

la famille de cette appartenance à un groupe (Asteraceae ou Composées, nom Confit) Est le plus grand dans le monde végétal, comprenant plus de 23000 espèce répartis sur 1535 genres[8] (22750 espèces et types 1530 selon d'autres sources[9]). la sous-famille Asteroideae est l'un des 12 sous-familles dans lequel a été divisé la famille des Asteraceae, tandis que Athroismeae Il est l'une des 21 tribus de la sous-famille. Les tribus Athroismeae est à son tour divisée en trois subtribe (Athroisminae est l'un d'entre eux).

Composition de la sous-tribu

Le sous-tribu comprend 3 genres et 28 espèce. [3]

sexe Aucune espèce distribution
Athroisma DC., 1833 12 spp. Afrique (Continentale et Madagascar) et Asie (Inde, Indonésie et les régions du sud-est)
Blepharispermum DC ex Wight. 1834 15 spp. Afrique (Continentale et Madagascar) et Asie (péninsule arabique, Inde et Sri Lanka)
Leucoblepharis Arnott, 1838 1 sp.
Leucoblepharis subsessilis (DC.) Arnott
Inde

Clé des genres

Pour mieux comprendre et identifier les différents genres de subtribe La liste suivante utilise le système de clé d'analyse: [3]

  • groupe 1A: Les fleurs fonctionnellement mâles ont le corolles campanule; la styles Ils sont filiformes;
genre Blepharispermum
  • groupe 1Bles fleurs hermaphrodite Ils ont la corolle campanulée; les styles sont divisés;
  • groupe 2A: le bractées dell 'enveloppe Ils sont longs comme tête le même; les conseils de trichomes de akènes Ils sont droites;
genre Leucoblepharis
  • groupe 2B: Envelopper les bractées sont plus courtes que la même voyeur; les conseils des akènes trichomes sont divergentes ou courbe;
genre Athroisma

notes

  1. ^ David Gledhill 2008, pag. 60
  2. ^ Les noms des végétaux Index, ipni.org. Récupéré 18 Septembre, 2014.
  3. ^ à b c Kadereit Jeffrey 2007, pag. 398
  4. ^ trouille Susanna, pag. 681
  5. ^ Tableaux Botanique systématique, dipbot.unict.it. 20 Décembre Récupéré, 2010.
  6. ^ à b Pignatti 1982, Vol. 3 - p. 1
  7. ^ Judd 2007, pag. 522
  8. ^ Judd 2007, pag. 520
  9. ^ Strasburger 2007, pag. 858

bibliographie

  • V.A. Funk, A. Susanna, T.F. Steussy R.J. Bayer, Systématique, Evolution et biogéographie Composées, Vienne, Association internationale pour la taxonomie végétale (IAPT), 2009.
  • Funk V.A., Susan A., Stuessy T.F. et H. Robinson, Classification des Composées (PDF), Dans Systématique, Evolution et biogéographie Composées, Vienne, Association internationale pour la taxonomie végétale (IAPT), 2009, pp.171-189.
  • Panero, J. L. et V. A. Funk, La valeur de l'échantillonnage des taxons anormaux dans les études phylogénétiques: clades du Asteraceae révélé (PDF), Dans Mol. Phylogenet. Evol. 2008; 47: 757-782.
  • Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 398, Berlin, Heidelberg, 2007.
  • Judd S.W. et al, Botanique systématique - Une approche phylogénétique, Padova, Piccin Nuova Libraria, 2007, ISBN 978-88-299-1824-9.
  • Sandro Pignatti, Flore de l'Italie. Volume 3, Bologne, Edagricole, 1982, ISBN 88-506-2449-2.
  • David Gledhill, Le nom des plantes (PDF), Cambridge, Cambridge University Press, 2008.

D'autres projets

liens externes