s
19 708 Pages

Comment lire redirigée
Asteroideae
Aster amellus Sturm6-cropped.jpg
amellus Aster
classement Cronquist
domaine Eucaryotes
uni plantae
Sous-règne Tracheobionta
Superdivision spermatophyta
division Angiosperme
classe magnoliopsida
sous-classe Asteridae
ordre asterales
famille Asteraceae
sous-famille Asteroideae
(Cass.) Lindl., 1829
APG Classification
uni plantae
(clade) angiospermes
(clade) eudicots
(clade) base Tricolpate
(clade) Asterids
(clade) Euasteridi II
ordre asterales
famille Asteraceae
sous-famille Asteroideae
tribu
(Voir le texte)

Asteroideae (Cass.) Lindley est un sous-famille des plantes spermatophytes dicotiledoni appartenant à famille tout Asteraceae.[1]

étymologie

Le nom de la sous-famille est dérivé de son genre de type (aster) Qui à son tour vient de grec et des moyens (au sens large) « fleur d'étoile. » Il a été introduit par Linné mais sûrement ce nom était connu depuis les temps anciens. Dioscoride Il fait référence à un Penthouse Astro (Probablement une fleur du même genre).[2]
la nom scientifique la sous-famille a été définie par le botaniste et naturaliste français Henri Cassini (1781 - 1832) et plus tard par le botaniste anglais John Lindley (Catton, le 8 Février, 1799 - Turnham Green, le 1er Novembre 1865) dans une publication de 1829.[3]

description

la espèce de cette sous-famille un habitus herbacé, à la fois annuelles et vivaces, Arbustoarbustivo et dans quelques cas arboricole. espèces d'escalade sont aussi présentes, épiphytes et de l'eau et parfois plantes grasses. Dans ces plantes peuvent être présents avec des glandes oléifères fragmenter huiles essentielles.[3][4][5]

la feuilles le long de caule les deux sont disposés dans le sens opposé à celui en alternance. La feuille est généralement simple, mais il y a aussi des lames en coupe (multi-segments), mais pas épineux.

la inflorescences Ils sont principalement constitués par têtes unique eterogami ou omogami type est radié du barreau que disciforme que discoïde. Les têtes de fleurs sont composées d'un enveloppe avec des formes de cylindrique à subglobuleuse, composée de plusieurs balance plus ou moins, même dans une série imbriquer, à l'intérieur duquel un réceptacle est typiquement la base des fleurs du type de disque tubuloso et des fleurs de type périphérique ligulato. Le récipient peut être fourni qui est exempt de flocons dans la base de la protection des fleurs.

floraison Formule: pour ces plantes est présenté comme suit la formule floral:

* K 0/5, C (5), A (5), G (2), inférieure, akène[6]

Les fleurs (1 à plusieurs) sont tetracyclic (cinq verticilles: calice - corolle - Androcée - gynécée) Et pentamères (chaque verticille dispose de 5 éléments). Ils sont en général hermaphrodite et fertiles (ces plantes sont fonctionnellement mâle et femelle périphérique). Les fleurs peuvent tous être régulière, ou plus à l'intérieur sont régulières (type attinomorfo) Et externes peuvent être rayonnées ou filiformes. Les fleurs ligulées souvent 3 volets corollini. la calice Il est réduit à une couronne d'écailles.[7]

L 'Androcée Il se compose de 5 étamines avec des filaments libres et anthères soudé dans un manchon entourant la style.[7] Les anthères sont presque toujours libre d'éperons et peuvent être soit sans queue (les files d'attente sont simples et normalement plus maigres). la pollen Il a la surface épineuse et se compose de deux couches (une alvéolaire externe compact et « tectato » et une dite la plus interne « couche de base »[8]) Pour protéger le matériel génétique lors de l'étape de séchage.

la gynécée Il a ovaire unilocular netherworld formé par deux carpelles.[7]. Le stylet est unique et deux stigmas dans la partie supérieure. Les stigmates sont de courte à allongée, avec des formes coniques, d'aigu à obtus ou tronqués et souvent avec des appendices. Les papilles stigmatiques sont la plupart du temps confinés à deux surfaces marginales, de la lointaine à contigus; les apex peuvent être séparés ou confluentes, couvrent rarement la totalité de la surface intérieure des stigmates.

la fruits sont les akènes avec pappo. Les akènes sont recouverts de poils doubles; de nombreux membres des couches « Alliance Heliantheae » sont présents fitomelanina dans le domaine de péricarpe. Les aigrettes peuvent être à la fois présents et absents; normalement il est formé par des poils ou des paillettes ou un simple Chapelet. Dans certains cas, il est heteromorphic.

lecture

  • Pollinisation: l 'pollinisation Il est porté par les insectes (entomogama pollinisation).
  • Reproduction: la fécondation se fait essentiellement par la pollinisation des fleurs (voir ci-dessus).
  • Dispersion: les graines tombant au sol (après avoir été portée par le vent pour quelques mètres grâce à pappo - si elle est présente) sont ensuite dispersés principalement par des insectes de type fourmis (diffusion myrmécochorie).

taxonomie

la famille membres (Asteraceae ou Composées, nom Confit) Est le plus grand dans le monde végétal et comprend plus de 23 000 espèce répartis sur 1535 genres[9] (22750 espèces et types 1530 selon d'autres sources[10]). la sous-famille Il est l'un des 12 sous-familles dans lequel a été divisé la famille des Astéracées avec environ 1.130 types, environ 16 200 espèces réparties sur 21 tribus.
Les caractéristiques les plus distinctives des espèces de ce grand groupe sont les suivants:[11]

  • les surfaces stigmatiques sont divisés en deux lignes à l'intérieur des faces de la stigmas (marginal lignes stigmatiques);
  • la anthères Ils sont dépourvus d'éperons;
  • la pollen Il est de type echinato, soit couverte par des bouchons disposés essentiellement régulièrement sur la surface et a une double couche de protection;
  • la Les fleurs du disque type sont attinomorfi avec lobes corolle long et large;
  • l'agencement des feuilles est alternatif (sauf pour les membres de Heliantheae);
  • la base chromosomique Elle est égale à 2n = 18 ou 20 (2n = 38 pour le groupe "Heliantheae Alliance").


la principale synapomorphies en rapport avec les différentes tribus sont:[12]

  • est présent la chimie des lactones sesquiterpenics et alcaloïdes pyrrolizidine (Senecioneae);
  • l'agencement des feuilles est opposée (helenieae);
  • la lame de feuille est de type pennatosetto (Anthemideae);
  • l 'enveloppe Il se compose de bractées des marges de scariosi (Anthemideae);
  • le boîtier est uniseriato (un seul verticille de bractées) (Senecioneae);
  • sur réceptacle Ils ne sont pas bractées présents (helenieae);
  • Ils sont présents sur le récipient des bractées (Heliantheae);
  • fleurs marginales sont filiformes (Inuleae);
  • perte fleurs ray (Eupatorieae);
  • la corolle de fleurs ligulées possède des cellules de l'épiderme avec un épaississement médian de la paroi extérieure (Astereae);
  • le rayon de fleurs possèdent des cellules épidermiques (papilleuses de Anthemideae);
  • la anthères Ils sont noirs (Heliantheae):
  • l 'endotecio Il est formé par cellules courtes (helenieae);
  • dell'endotecio l'anatomie des anthères est spécifique (Eupatorieae);
  • la couche basale de grains de pollen est souvent et régulièrement perforée (gnafaloide), tandis que la partie supérieure de la Columelle est importante (gnaphalieae);
  • la base de la style est poilu (Eupatorieae);
  • la stigmas Ils sont recouverts de poils de la brosse avec rotondati sommets (Inuleae);
  • les appendices des stigmates sont sous forme stérile et triangolare-subulata et adassialmente sans poils (Astereae);
  • les appendices des stigmas sont stériles et très long (Eupatorieae);
  • les stigmates sont tronqués sommets (Anthemideae);
  • stigmatique entre les lignes des stigmates sont présents (glandes Eupatorieae);
  • de l'épidermeakène sont présents des cristaux longs (Inuleae);
  • dell'achenio les murs sont noircis (helenieae);
  • la perte de pappo (Calenduleae);
  • la pappo est réduite ou squameuses (Anthemideae);

phylogénie

La sous-famille d'un point de vue phylogénétique Il est divisé en deux grands groupes: le groupe "Heliantheae Alliance" avec les tribus helenieae, Coreopsideae, Neurolaeneae, tageteae, Chaenactideae, bahieae, Polymnieae, Heliantheae, millerieae, madieae, perityleae, Eupatorieae, Feddeeae et l'autre groupe avec le reste de la sous-famille. le groupe "Heliantheae Alliance" Elle se caractérise en particulier pour bractées involucrali disposé sur une - série 3, pour écrins tout anthères qui sont souvent noircis et sans éperons et les queues, la présence de poils dans la division style, pour les branches du stylet (le stigmas) Ils infléchis à maturité et pour les appendices de stylet qui sont généralement plus courtes que la partie stigmatique (sauf dans Eupatoriaea). Ce groupe est également appelé Phytomelanic Cipsela et forme un clade caractérisé par la présence dans la Cipsela une couche de fitomelanina.[13] En fait, les deux tribus helenieae et Feddeeae ne faisant pas partie du groupe Phytomelanic Cipsela S.S. comme akènes sont dépourvues de fitomelanina, mais sur la base d'autres considérations (à la fois sur l'analyse morphologique ADN) Actuellement décrit sont également au sein du groupe "Heliantheae Alliance".[14][15]
Les relations phylogénétiques au sein de la sous-famille sont illustrés par ce qui suit cladogram:

Asteroideae
Senecionidae

Senecioneae


Asteroidae

Astereae


Anthemideae



gnaphalieae



calenduleae



Helianthodae

Inuleae


helenieae


Phytomelanic Cipsela clade

Coreopsideae


bahieae


Chaenactideae



tageteae



Neurolaeneae



Polymnieae


Heliantheae


millerieae


madieae


perityleae


Eupatorieae









Feddeeae



Athroismeae






Composition de la sous-famille

Liste des tribus et sous-tribu avec nombre relatif de genres et espèces:

tribu Anthemideae Cassini, 1819[16] (14 sous-tribu, à environ 100 genres et 1800 espèces).
  • subtribe Anthemidinae (Cass.) Dumort. 1827 (6 genres et espèces 415)
  • subtribe Artemisiinae Moins., 1830 (13 genres et environ 650 espèces)
  • subtribe Athanasiinae (Less.) Lindl. Ancien Pfeiff., 1872 (6 genres et 86 espèces)
  • subtribe Cotulinae Kitt., 1844 (10 genres et environ 125 espèces)
  • subtribe Glebionidinae Oberprieler Vogt, 2007 (4 genres et 28 espèces)
  • subtribe Handeliinae Bremer Humphries, 1993 (10 genres et 64 espèces)
  • subtribe Leucantheminae Bremer Humphries, 1993 (8 genres et 71 espèces)
  • subtribe Leucanthemopsidinae Oberprieler Vogt, 2007 (4 genres et 12 espèces)
  • subtribe Matricariinae Willk., 1870 (4 genres et 136 espèces)
  • subtribe Osmitopsidinae Oberprieler Himmelreich, 2007 (1 sexe et 9 espèces)
  • subtribe Pentziinae Oberprieler Himmelreich, 2007 (7 genre et 49 espèces)
  • subtribe Phymasperminae Oberprieler Himmelreich, 2007 (2 genres et 26 espèces)
  • subtribe Santolininae Willk., 1870 (5 genres et 23 espèces)
  • subtribe Ursiniinae Bremer Humphries, 1993 (1 genre et 39 espèces)
tribu Astereae Cassini, 1819[17] (18 subtribe, 205 genres et environ 3080 espèces)
  • subtribe Asterinae (Cass.) Dumort. 1827 (13 genres et environ 300 espèces)
  • subtribe Astranthiinae G. L. Nesom, 2000 (4 genres et 38 espèces)
  • subtribe Baccharidinae Moins., 1830 (3 genres et environ 400 espèces)
  • subtribe Bellidinae Willk., 1870 (2 genres et 12 espèces)
  • subtribe Boltoniinae G. L. Nesom, 2000 (3 genres et espèces 7)
  • subtribe Brachyscominae G. L. Nesom, 1994 (3 genres et environ 100 espèces)
  • subtribe Chaetopappinae G. L. Nesom, 2000 (2 genres et 13 espèces)
  • subtribe Chrysopsidinae G. L. Nesom, 1994 (7 genres et environ 70 espèces)
  • subtribe Conyzinae Horan. 1847 (8 genres et environ 500 espèces)
  • subtribe Grangeinae Benth. Hook.f., 1873 (16 genres et environ 70 espèces)
  • subtribe Hinterhuberinae Cuatrec., 1969 (33 genres et plus de 400 espèces)
  • subtribe Homochrominae Benth. en Benth. Hook. f., 1873 (13 genres et environ 150 espèces)
  • subtribe Lagenophorinae G. L. Nesom, 1994 (12 genres et 54 espèces)
  • subtribe Machaerantherinae G. L. Nesom, 1994 (18 genres et environ 250 espèces)
  • subtribe Pentachaetinae G. L. Nesom, 2000 (3 genres et espèces 8)
  • subtribe Podocominae G. L. Nesom, 1994 (18 genres et environ 130 espèces)
  • subtribe Solidagininae O. Hoffm., 1890 (25 genres et environ 180 espèces)
  • subtribe Symphyotrichinae G. L. Nesom, 1994 (5 genres et environ 100 espèces)
tribu Athroismeae Panero, 2002[18][19] (3 subtribe, 7 genres et environ 60 espèces)
  • subtribe Anisopappinae Panero, 2005 (3 genres et environ 22 espèces)
  • subtribe Athroisminae Panero, 2005 (3 genres et 28 espèces)
  • subtribe Centipedinae Lour. 1790 (1 genres et 11 espèces)
tribu bahieae B.G.Baldwin, 2002[20] (20 genres et environ 85 espèces)
tribu calenduleae Cass., 1819[21] (12 genres et environ 120 espèces)
tribu Chaenactideae B.G.Baldwin, 2002[22] (3 genres et 29 espèces)
tribu Coreopsideae (Less.) Lindl., 1829[18] (3 sous-tribu, 30 genres et environ 550 espèces)
  • subtribe Chrysanthellinae Ryding K.Bremer, 1992 (6 genres et environ 45 espèces)
  • subtribe Coreopsidinae Cass. Ancien Dumort., 1829 (20 genres et plus de 494 espèces)
  • subtribe Pinillosiinae H. Rob., 1978 (3 genres et espèces 3)
tribu Doroniceae Panero, 2005[23] (1 genres et environ 40 espèces)
tribu Eupatorieae Cassini, 1819[24] (17 sous-tribu, 183 genres et environ 2600 espèces)
  • subtribe Adenostemmatinae B. L. Rob., 1913 (3 genres et environ 35 espèces)
  • subtribe Ageratinae Moins., 1832 (26 genres et environ 300-400 espèces)
  • subtribe Alomiinae Moins., 1832 (23 genres et environ 170 espèces)
  • subtribe Ayapaninae R. M. roi H. Rob., 1980 (13 genres et 62 espèces)
  • subtribe Critoniinae R. M. roi H. Rob., 1980 (40 genres et environ 344 espèces)
  • subtribe Disynaphiinae R. M. roi H. Rob., 1978 (6 genres et 44 espèces)
  • subtribe Eupatoriinae Dumort., 1827 (5 genres et 76 espèces)
  • subtribe Fleischmanniinae R. M. roi H. Rob., 1980 (2 genres et 96 espèces)
  • subtribe Gyptidinae R. M. roi H. Rob., 1980 (29 genres et environ 140 espèces)
  • subtribe Hebecliniinae R. M. roi H. Rob., 1980 (7 genres et environ 72 espèces)
  • subtribe Hofmeisteriinae R. M. roi H. Rob., 1980 (2 genres et 12 espèces)
  • subtribe Liatrinae R. M. roi H. Rob., 1980 (6 genres et 50 espèces)
  • subtribe Mikaniinae R. M. roi H. Rob., 1980 (1 genres et 450 espèces)
  • subtribe Neomirandeinae R. M. roi H. Rob., 1980 (1 genres et 28 espèces)
  • subtribe Oxylobinae R. M. roi H. Rob., 1978 (9 genres et environ 300 espèces)
  • subtribe Praxeliinae R. M. roi H. Rob., 1980 (7 genres et environ 190 espèces)
  • subtribe Trichocoroninae R. M. roi H. Rob., 1980 (3 genres et espèces 4)
tribu Feddeeae Pruski, P.Herrera, Anderb. Franc.-Ort.[25] (1 genres et espèces 1)
tribu gnaphalieae (Cassini) Lecoq Juillet 1831[26] (185 genres et environ 1240 espèces)
tribu helenieae Lindl., 1829[27] (5 subtribe 13 genres et environ 120 espèces)
  • subtribe Gaillardiinae Moins. 1831 (3 genres et 53 espèces)
  • subtribe Marshalliinae H. Rob., 1978 (1 sexe et 7 espèces)
  • subtribe Plateileminae B.G.Baldwin, 2000 (1 espèces et genres 1)
  • subtribe Psathyrotinae B.G. Baldwin, 2000 (3 types et 5 espèces)
  • subtribe Tetraneuriinae Rydb., 1915 (5 genres et 48 espèces)
tribu Heliantheae Cassini, 1819[28] (14 subtribe 105 genres et environ 1220 espèces.)
  • subtribe Ambrosiinae Moins., 1830 (8 genres et 70 espèces)
  • subtribe Chromolepidinae Panero, 2005 (1 espèces et genres 1)
  • subtribe Dugesiinae Panero, 2005 (1 espèces et genres 1)
  • subtribe Ecliptinae Moins. 1831 (39 genres et environ 300 espèces)
  • subtribe Enceliinae Panero, 2005 (5 genres et environ 60 espèces)
  • subtribe Engelmanniinae Steussy, 1977 (8 genres et environ 63 espèces)
  • subtribe Helianthinae Dumort., 1827 (21 genres et environ 350 espèces)
  • subtribe Montanoinae H. Rob., 1978 (1 genre et environ 25 espèces)
  • subtribe Rojasianthinae Panero, 2002 (1 espèces et genres 1)
  • subtribe Rudbeckiinae H. Rob., 1978 (2 genres et 24 espèces)
  • subtribe Spilanthinae Panero, 2005 (5 genres et environ 50 espèces)
  • subtribe Verbesininae Benth., 1873 (4 genres et environ 315 espèces)
  • subtribe Zaluzaniinae H. Rob., 1978 (2 genres et 11 espèces)
  • subtribe Zinniinae Benth., 1873 (7 genres et environ 60 espèces)
tribu Inuleae Cass., 1819[29] (2 subtribe 62 genres et environ 690 espèces)
  • subtribe Inulinae (Cass.) Dumort. 1827 (typiquement 33 et 266 espèces)
  • subtribe Plucheinae Cass. ex. Dumort., 1829 (29 genres et 417 espèces)
tribu madieae Jeps., 1901[30] (5 subtribe 36 genres et 209 espèces)
  • subtribe Arnicinae B.G. Baldwin, 2002 (1 genre et 33 espèces)
  • subtribe Baeriinae Benth. Hook., 1873 (8 genres et 46 espèces)
  • subtribe Hulseinae B.G.Baldwin, 2002 (2 genres et espèces 8 :)
  • subtribe Madiinae Benth. Hook. f., 1873 (24 genres et 121 espèces)
  • subtribe Venegasiinae B.G. Baldwin, 2002 (1 espèces et genres 1)
tribu millerieae Lindl., 1829[31] (8 subtribe, 34 genres et environ 400 espèces)
  • subtribe Desmanthodiinae Benth., 1873 (1 genre et 8 espèces)
  • subtribe Dyscritothamninae Panero, 2005 (5 genres et environ 43 espèces)
  • subtribe Espeletiinae Cuatrec., 1976 (3 genres et 91 espèces)
  • subtribe Galinsoginae Benth., 1873 (9 genres et environ 87 espèces)
  • subtribe Guardiolinae H. Rob., 1978. (1 genre et 14 espèces)
  • subtribe Jaegeriinae Panero, 2005 (1 genre et 11 espèces)
  • subtribe Melampodiinae Moins., 1830 (3 genres et environ 50 espèces)
  • subtribe Milleriinae Benth., 1873 (11 genres et environ 80 espèces)
tribu Neurolaeneae Rydb., 1927[32] (3 subtribe, 5 genres et environ 160 espèces)
  • subtribe Enydrinae H. Rob., 1979 (1 genre et 6 espèces)
  • subtribe Heptanthinae H. Rob., 1978 (1 sexe et 7 espèces)
  • subtribe Neurolaeninae (Rydb.) Stuessy, 1977 (3 genres et environ 135 espèces)
tribu perityleae Panero B.G.Baldwin 2007[33] (3 subtribe, 7 genres et environ 84 espèces)
  • subtribe Galeaninae H. Rob., 1979 (2 genres et 11 espèces)
  • subtribe Lycapsinae H.Rob 1980. (1 espèces et genres 1)
  • subtribe Peritylinae Rydb., 1914 (4 genres et 72 espèces)
tribu Polymnieae (H. Rob.) Panero, 2002[34] (Typiquement 1 à environ 6 espèces)
tribu Senecioneae Cass., 1819[35] (5 subtribe, environ 150 genres et plus de 3000 espèces)
  • subtribe Abrotanellinae (Gaudich.) Cass., 1825 (1 genre et 20 espèces)
  • subtribe Brachyglottidinae (9 genres et environ 60 espèces)
  • subtribe Othonninae Moins. 2007 (5 genres et environ 250 espèces)
  • subtribe Senecioninae Dumort., 1827 (95 genres et environ 3420 espèces)
  • subtribe Tussilagininae Dumort., 1827 (36 genres et environ 670 espèces)
tribu tageteae Cass.[36] (6 subtribe, 28 genres et plus de 265 espèces)
  • subtribe Clappiinae H.Rob. (1 espèces et genres 1)
  • subtribe Coulterellinae H.Rob. (1 espèces et genres 1)
  • subtribe Flaveriinae Moins., 1832 (3 genres et environ 30 espèces)
  • subtribe Jaumeinae Benth. Hook. f., 1873 (typiquement 1 et 2 espèces)
  • subtribe Pectidinae Moins., 1830 (21 genres et environ 230 espèces)
  • subtribe Varillinae B. L. tourneur A.M. Powell, 1978 (typiquement 1 et 2 espèces)

Distribution et habitat

La sous-famille a une distribution cosmopolite habitat des plus variées. Pour les distributions liées aux différentes tribus voir le tableau ci-dessous.[37]

tribu distribution
Anthemideae surtout Europe et Afrique
Athroismeae zones paleotropicali dell 'Afrique et dell 'Asie et en partie Australie
Astereae cosmopolite, mais au-dessus Amérique
bahieae surtout USA (Southern) et Mexique
calenduleae Europe, Afrique, Moyen Orient et au-dessus Afrique du Sud
Chaenactideae Amérique du Nord et Mexique
Coreopsideae cosmopolite
Doroniceae Eurasie et Afrique du Nord
Eupatorieae surtout Amérique
Feddeeae endémisme l'île de Cuba
gnaphalieae cosmopolite avec des gammes spécifiques dans 'hémisphère sud (Australie, nouvelle-Zélande, Afrique du Sud et en partie Amérique du Sud
helenieae Amérique (Centrale et du Nord)
Heliantheae zones de pantropicali nouveau Monde
Inuleae Eurasie, Afrique (Est et Sud) et en partie Amérique (Sud)
madieae dans la partie nord-ouest de la prévalence nouveau Monde, de Canada Sud Ouest à Mexique Atlantique Nord-Ouest (Basse-Californie)
millerieae Amérique centrale (Mexique) Et la partie nord de Andes; certaines espèces se trouvent dans les régions tropicales du ancien Monde (Afrique et Asie).
Neurolaeneae zones neotropical et pantropicali (en particulier Mexique)
perityleae utilisation, Mexique et Amérique centrale
Polymnieae USA (Est) Canada et Brésil (Central)
Senecioneae cosmopolite
tageteae zone tempérée chaud et zone tropicale la nouveau Monde, le sud États-Unis un Amérique du Sud

certaines espèces

tribu Senecioneae

tribu calenduleae

tribu gnaphalieae

tribu Astereae

tribu Anthemideae

tribu Inuleae

tribu helenieae

tribu Coreopsideae

tribu tageteae

tribu Chaenactideae

tribu bahieae

tribu Heliantheae

tribu millerieae

tribu madieae

tribu Eupatorieae

notes

  1. ^ Funk et al. 2009
  2. ^ Motta, Vol. 1 - p. 219
  3. ^ à b Kadereit Jeffrey 2007, pag. 78
  4. ^ Funk et al. 2009, Pg 495.
  5. ^ Strasburger 2007, pag. 861
  6. ^ Tableaux Botanique systématique, dipbot.unict.it. 20 Décembre Récupéré, 2010.
  7. ^ à b c Pignatti 1982, Vol. 3 - p. 1
  8. ^ Strasburger 2007, pag. 759
  9. ^ Judd 2007, pag. 520
  10. ^ Strasburger 2007, pag. 858
  11. ^ Funk et al. 2009, Pg 183.
  12. ^ Judd 2007, pag. 523
  13. ^ trouille Susanna 2009, pag. 705
  14. ^ trouille Susanna 2009, pag. 185
  15. ^ trouille Susanna 2009, pag. 691
  16. ^ C. Oberprieler, S. Himmelreich R. Vogt, Une nouvelle classification de la tribu subtribal Anthemideae (Composées) (PDF), Dans Willdenowia 37-2007.
  17. ^ Le Groupe de travail Astereae, msb.unm.edu. Récupéré le 16 Octobre, 2011.
  18. ^ à b Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 395-400, Berlin, Heidelberg, 2007.
  19. ^ Santiago Ortiz, Cardosoa, un nouveau genre de la sous-tribu Anisopappinae (Athroismeae, Asteraceae), en Anales del Jardin Botanique de Madrid - Vol 67 (1): 7-1..
  20. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 433-439, Berlin, Heidelberg, 2007.
  21. ^ Kadereit Jeffrey, 2007, p. 241
  22. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 431-433, Berlin, Heidelberg, 2007.
  23. ^ Panero J.L, De nouvelles combinaisons et taxons infrafamilial dans le Asteraceae (TXT), Dans Phytologia 2005; 87 (1): 1-4.
  24. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 418-419, Berlin, Heidelberg, 2007.
  25. ^ Kathleen A. Cariaga, John F. Pruski, Ramona Oviedo, Arne A. Anderberg, Carl E. Lewis et Javier Francisco-Ortega, Phylogénie et position systématique de Feddea (Asteraceae: Feddeeae): un Taxonomiquement et Enigmatic danger critique d'extinction Endémique Genre à Cuba, en Botanique systématique (2008), 33 (1): p. 193-202.
  26. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 246-284, Berlin, Heidelberg, 2007.
  27. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 400-405, Berlin, Heidelberg, 2007.
  28. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 440-476, Berlin, Heidelberg, 2007.
  29. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 374-391, Berlin, Heidelberg, 2007.
  30. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 492-507, Berlin, Heidelberg, 2007.
  31. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 477-492, Berlin, Heidelberg, 2007.
  32. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 417-420, Berlin, Heidelberg, 2007.
  33. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 507-510, Berlin, Heidelberg, 2007.
  34. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 439-440, Berlin, Heidelberg, 2007.
  35. ^ B. Pieter Pelser, Bertil Nordenstam, Joachim W. Kadereit et Linda E. Watson, Une ITS phylogénie de la tribu Senecioneae (Asteraceae) et en Nouvelle Délimitation de Senecio L., en 2007 Taxon; 56 (4): 1077-1104.
  36. ^ Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 420-431, Berlin, Heidelberg, 2007.
  37. ^ trouille Susanna 2009, pag. 496

bibliographie

  • P. 495 V.A. Funk, A. Susanna, T.F. Steussy R.J. Bayer, Systématique, Evolution et biogéographie Composées, Vienne, Association internationale pour la taxonomie végétale (IAPT), 2009.
  • Sandro Pignatti, Flore de l'Italie. Volume 3, Bologne, Edagricole, 1982, ISBN 88-506-2449-2.
  • Kadereit J. W. Jeffrey C., Les familles et genres de plantes vasculaires, Volume VIII. Asterales. Page 78, Berlin, Heidelberg, 2007.
  • et Strasburger, Traité Botanique. Volume seconde, Rome, Antonio Delfino Editore, 2007, ISBN 88-7287-344-4.
  • Judd S.W. et al, Botanique systématique - Une approche phylogénétique, Padova, Piccin Nuova Libraria, 2007, ISBN 978-88-299-1824-9.
  • Giacomo Nicolini, Botanique Encyclopédie Motta., Milan, Federico Motta Editore. Volume 1, 1960, p. 219.

D'autres projets

liens externes