s
19 708 Pages

téléski
Remontées mécaniques avec plaque au Pizol, Suisse
Remontées mécaniques à Karavanke, Carinthie, Autriche

la ascenseurs, également appelé téléski, Il est un type de ski Lift corde utilisée pour remorquer le skieurs service pistes de ski en stations et domaines skiables. Il convient de noter que dans les pays anglophones, le terme se réfère non seulement aux remontées mécaniques, mais la piste de ski pour les skieurs en général, y compris donc les télésièges, téléphériques et téléphériques.

description

Il se compose d'un corde du cycle fermé au moyen d'acier épissure, suspendue à quelques mètres du sol, qui sont habituellement raccordés à une série d'organes de suspension sont constitués d'un collier de serrage qui est serré sur le câble, un mécanisme d'enroulement et d'une terminaison de câble en fibres synthétiques avec une plaque ou d'ancrage qui agissent en tant que siège pour le skieur.

Les remontées mécaniques se fait dans la plupart des cas par:

  • un poste d'entraînement, où le moteur est installé, qui transmet le mouvement de la corde;
  • la ligne, formé par les supports et de la piste de ski;
  • une poulie folle et la station de tension, Il a constitué par une poulie, libre en rotation, avec un contrepoids monté sur une plate-forme coulissante pour maintenir constante dans le temps de la tension de la corde.

Une exception est le schéma ci-dessus, le poste d'entraînement ayant pour fonction de maintenir l'anneau de corde de tension constante, ledit Station-tension d'entraînement; dans ce cas, l'autre station effectue le seul but de la fonction de corde.

La corde est toujours en mouvement, et les skieurs, peut être attaché à l'ascenseur de ski à la station de la vallée, où la plaque est à portée de main. Pour éviter que les skieurs de quitter le remorquage de la ligne idéale, souvent, ils sont tracés des sillons dans la neige, selon la pistes de ski de fond. A la fin de la piste de ski, la plaque, abandonné par le skieur, est récupéré à partir du mécanisme d'enroulement du ressort.

La construction et la conception de chaque ascenseur sont régies par des règlements techniques, émis par l'Italien Ministère des Transports.

Au cours des dernières années, en raison de l'augmentation du nombre de skieurs, les remontées mécaniques sont souvent remplacés par des télésièges modernes, caractérisées par une capacité horaire plus élevé.

types

  • une plaque (le plus courant);
  • un point d'ancrage (pour le transport des skieurs en couple, très courant en Suisse, en Autriche et en Amérique du Nord où ils sont connus sous le nom Barres en T);
  • faible corde, ou manovia, éventuellement avec des nœuds de support ou avec des supports de forme spéciale (pour les débutants);
  • à encliquetage / sortie automatique, dans lequel les plaques sont fixées à des tiges rigides reliées à la poignée sur la corde au moyen d'un ressort ayant pour fonction d'amortir la déchirure au début (dit français car inventé par la firme française Poma);
  • Slittovia (formé par un grand traîneau, où lever des passagers, qui est remorqué par un câble au moyen d'un système de treuil).

histoire

Les premières remontées mécaniques en service de ski ont été construits au début de XX siècle; mais après la fin de Seconde Guerre mondiale, avec l'augmentation du bien-être général, que Sports d'hiver Ils ont connu une diffusion progressive dans de nombreuses régions de la population, ce qui déclenche une évolution technique importante des ascenseurs.

Dans le domaine de Sciovie, nous avons vu le passage de ceux qui ont un faible à haute corde de type corde, plus sûre et plus confortable en raison des cintres équipés d'une action progressive.

Première remontées mécaniques dans le monde:

  • 1908-1914 Schollach, Allemagne - Plante basse corde construite par Robert Winterhalder
  • 1933/1934 Davos, Suisse - haute téléphériques, conçu par Ernst Constam
  • 1935/1936 Alpe d'Huez, France - cordes végétales haute français conçu par Jean Pomagalski (fondateur de la société Poma)

Première remontées mécaniques en Italie:

  • 1930 Claviere, Piémont
  • 1935 Monte Bondone, Trentin (Luge)
  • 1935 Madonna di Campiglio/ Top Dosson, Trentin (luge)
  • 1935 Bardonecchia, Piedmont (luge)[1]
  • 1936 Sauze d'Oulx, Piémont
  • 1936 Oropa/Monte Mucrone, Piedmont (luge)
  • 1937 Cortina d'Ampezzo/ Col Druscié, Vénétie (Luge)
  • 1937 Roccaraso, Abruzzes (Luge)
  • 1937 Limone Piemonte, Piedmont (luge)
  • 1937 Santa Caterina, Lombardie (Luge)
  • 1937 madesimo/ Groppera, Lombardia (luge)
  • 1937 Abetone/ Harnais, toscane (Luge)
  • 1938 Corvara/ Col Alto, Tyrol du Sud (Luge)
  • 1938 Alpe di Siusi/ Panorama, Tyrol du Sud (luge)
  • 1938 Selva di Val Gardena/ Costabella, Tyrol du Sud (luge)
  • 1938 Presolana, Lombardia (luge)
  • 1939 Ciampino /Val Gardena, Adige (luge)
  • 1940 Mottarone, Piedmont (luge)
  • 1941 Courmayeur/ Plan Chécrouit, Val d'Aoste (luge)
  • 1946 Sauze d'Oulx/ Lac Noir, Piémont (luge)
  • 1954 Alpe Giumello, Casargo, Lombardia (ascenseurs)

(Souvent des références à soulever quand en fait ce LUGE - donc ces dates doivent être vérifiées)

notes

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers téléski

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez