s
19 708 Pages

Arquata del Tronto
commun
Arquata del Tronto - Crest Arquata del Tronto - Drapeau
Arquata del Tronto - Voir
localisation
état Italie Italie
région Blason de Marche.svg Marche
province Province d'Ascoli Piceno-Stemma.png Ascoli Piceno
administration
maire Aleandro Petrucci (Liste civique) De 06/06/2016
territoire
Les coordonnées 42 ° 46'21.23 « N 13 ° 17'47.91 « E/42.772565 13.296643 ° N ° E42.772565; 13.296643(Arquata del Tronto)Les coordonnées: 42 ° 46'21.23 « N 13 ° 17'47.91 « E/42.772565 13.296643 ° N ° E42.772565; 13.296643(Arquata del Tronto)
altitude 777 m s.l.m.
surface 92,23 km²
population 1137[2] (31-03-2017)
densité 12,33 ab./km²
fractions Borgo, Camartina, Capodacqua, Colle, Faete, Canapine, Pescara del Tronto, Piedilama, Pretare, Spelonga, Trisungo, Tufo, Vezzano
communes voisines Accumoli (RI), Acquasanta Terme, Montegallo, Montemonaco, Norcia (PG) Valle Castellana (TE)
autres informations
Cod. Postal 63096
préfixe 0736
temps UTC + 1
code ISTAT 044006
Cod. Cadastral A437
Targa AP
Cl. tremblement de terre zone 2 (Moyenne de sismicité)
Cl. climat zone E, 2549 GG[3]
gentilé arquatani
patron Saint-Sauveur[1]
Jour de fête premier dimanche de Septembre
cartographie
Carte de localisation: Italie
Arquata del Tronto
Arquata del Tronto
Arquata del Tronto - Carte
Positionner la municipalité de Arquata del Tronto à Ascoli Piceno
site web d'entreprise

Arquata del Tronto est un commun Italienne de 1137 habitants[2] de province d'Ascoli Piceno.

Il est bordé par trois régions (Lazio, Ombrie et Abruzzes), Connu pour la présence de l'historique forteresse médiévale qui surplombe la ville.

Il appartient à province d'Ascoli Piceno, Il est la seule municipalité d 'Europe enfermé dans deux Zones naturelles protégées: le Gran Sasso e Monti della Laga Parc national à au sud, et Parc des Monti Sibillini à nord.[4]

Géographie physique

Arquata del Tronto
carte physique et topographique de la municipalité de Arquata del Tronto

territoire

Arquata del Tronto
Panorama du village de Arquata del Tronto, vu du chemin, à partir de Forca di Presta, qui mène au sommet du mont Carrier.

Le territoire de dell'arquatano, la plupart du temps montagneux, Elle est caractérisée par la présence de Porte-Mont, la Mont Ceresa, du Massif sibillini et de la chaîne Laga. Le paysage varie entre alpestri parois abruptes qui alternent avec une épaisseur bois de châtaigne, hêtre et conifère; y compris des pentes naturelles et de grands balcons, des champs verts et pâturages. Des plus hauts sommets, vous pouvez voir les profils Italien Gran Sasso et mer Adriatique.

Ceci est le domaine de la soi-disant "la magie de la pente« Sibillini, trempé depuis Moyen âge des croyances, des traditions et des histoires fantastiques, animée par des présences mystérieuses qui persistent encore aujourd'hui. Guido Piovene Il les décrit comme "la plupart des légendaires montagnes de l'Italie».[5] Sur les côtés de ces montagnes étaient les anciens chemins de randonnée qui a conduit à Strada delle fate, un Grotte de la Sibylle, prophétesse Apennins, et lac Pilato, où l'on croit avoir coulé la charrette tirée par des bœufs de transport, ingovernato, le corps Pontius Pilate.[6]

Le centre urbain de Arquata a été construit sur un cheval de colline dans la région de 'Alta valle du Tronto, le long du côté gauche de 'fleuve lui-même à travers la région, les pentes des montagnes qui l'entourent, y compris le cours même de la rivière et la fosse de Camartina. L'auteur Adalberto Bucciarelli identifie les raisons justifiant le choix de la construction de colonies dans la position géographique favorable et stratégique adapté à la défense naturelle, l'attachant aussi des questions d'hygiène telles que le particulier vent la population locale.[7]

Le village est à environ 30 km de la capitale Ascoli Piceno, 55 km de la mer Adriatique et à 30 km de Norcia. Son territoire, marqué par salaria, (Route pertinente à l'époque romaine, à travers les joints de la console pourrait être atteint à l'arrière-pays Norcia, Rome et L'Aquila.[8]) Comprend une superficie d'environ 92 kilomètres carrés allant de 580 à 2476 m s.l.m.[9] Son quartier s'étend à l'extrême sud-ouest de la région des Marches, en bordure de trois régions, (qui figure dans Italie seules les actions avec la municipalité voisine de Accumoli), Tels que: Abruzzes, avec province de Teramo, Lazio, avec la province de Rieti, et Ombrie, avec province de Pérouse.

climat

la climat Arquata et son territoire est typique des montagnes moyennes et basses. la hivers Ils sont froids avec chute de pluie principalement neige, la températures Ils peuvent déposer plusieurs degrés en dessous de zéro et même y rester pendant plusieurs jours. la étés Ils sont doux et jamais trop chaud. Les précipitations sont réparties uniformément tout au long de l'année, le plus souvent pendant les mois froids.

histoire

Les hypothèses sur les origines

Sur l'origine du pays que vous aurez des informations incertaines. Certains historiens attribuent vieux aujourd'hui Arquata Surpicanum, l'un des centres de Picénum qui n'a pas été identifié avec certitude l'emplacement, bien placé entre le Statio de Peutinger pour Martis, identifiés dans la fraction actuelle de Tufo, et ad Aquas, la terre de Acquasanta Terme.[10] La position de certains chercheurs dans la plaine de San Salvatore à proximité du centre-ville Borgo il semble suivre celle de l'ancien Statio sur la Via Salaria consulaire situé où il divise la jonction qui a atteint la ville de Fermo.[11]

Une autre hypothèse attribue la naissance de ce village fortifié à 'époque romaine et il le cite comme l'un des Statio situé sur consulaire Salaria, route à l'époque était la route commerciale de transport de sel produit salants de Truentum.[10] Il suppose aussi que Arquata était un pays fondé par Sabini, la corrélation de la proximité de ces personnes déjà présentes dans Norcia et Ascoli, originaire de migration du peuple, avec ver sacrum, et qui ne devint plus tard le Romains. en Le premier siècle après Jésus-Christ la ville et toute la région de la haute vallée del Tronto appartenaient à la famille impériale Vespasien, cette famille Flavian, note originale Sabina.[10]

Moyen âge

Arquata del Tronto
La Rocca
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Rocher de Arquata del Tronto.

Les premières nouvelles documentées sur Arquata sont dans la période de 'l'âge des ténèbres quand, en VIe siècle, il a été défini Terra Summantina. De plus référence historique et après vient 'invasion le peuple Lombard qui est venu à Spelonga, où peut-être il y avait une castrum. Il apparaît à nouveau la citation dans la chronique du voyage entrepris par Carlo Magno que, dans '800, à travers ces endroits où aller Rome au cours de sa couronnement.[12] en XIII siècle[13] la ville d'Ascoli, avec la contribution de Amatrice et Castel Trione, construit la forteresse au sommet de la falaise nord[14] du pays et, à partir de ce moment, l'histoire de Arquata va fusionner et se chevauchent avec celle de sa forteresse, âprement disputée entre norcini et Ascoli pendant environ trois siècles.[15] Dans l'année 1215, se souvient visiter Saint François d'Assise, Ici, elle est venue dans l'apostolat de la mission.[12] en statut du Arquata 1574 Il lit une des notes relatives à cette expressions communes "Cette approbation ne se départit pas de la terre de Arquata et sa campagne avec l'intention de ne pas revenir audit sol».[16]

XIXe siècle

en 1809, le territoire de Arquata est revenu à être soumis aux États pontificaux. Suite à l'invasion français, la préfecture de Norcia et Arquata a diminué, le rempart sud de 'Empire napoléonien, Il est venu avec le titre du canton Département de Trasimène.[17]

Avec l'adoption de Motu proprio de Pie VII année 1816[18] il y avait une nouvelle division administrative des États pontificaux qui a généré la création du Apostolique Délégation de Ascoli. Le prochain édit Consalvi, promulguée par le même nom cardinal et Secrétaire d'État le 26 Novembre 1817, en vigueur depuis le 1er Janvier 1818, Arquata érigé au sein du gouvernement dans le district de Ascoli. Les dispositions de sorte que le détachement sanctionnées des possessions de arquatani délégation Spoleto et l'agrégation de la région des Marches, un fait qui a causé la suppression de la correspondance de cette commune, conservé à la délégation Spoleto, et leur transfert au nouveau siège de Ascoli.[19]

Il a retenu l'expertise de Gouvernement Arquata également dans l'allocation administrative ultérieure souhaitée par papa Gregorio XVI, année 1831, quand Ascoli et Fermo, après la restauration de l'Etat pontifical, ont été à nouveau séparées et la délégation est retournée à bénéficier Ascoli de son autonomie. L'édit du cardinal Bernetti, 5 Juillet 1831, a déclaré que la délégation de Ascolana a été divisée en deux districts:

  • Ascoli, avec les gouvernements de: Ascoli, Amandola et Arquata;
  • Montalto, avec les gouvernements de Montalto, Offida et San Benedetto.[20]

Dans la division territoriale de l'Etat Pontifical 1833 arquata est Ville de la résidence du gouverneur et il inclut dans sa juridiction les villages de Borgo, Camartina, Colle, Faete, Pescara, Piedilama, Pretare, Spelonga, Trisungo et Vezzano.[21].

en 1860, suite à la publication de l'arrêté royal. 4495[22], du 22 Décembre 1860, la division territoriale de la district Ascoli Arquata est devenu le siège du deuxième district d'Ascoli.[23].

L'arrêt de Giuseppe Garibaldi en 1849

Arquata del Tronto
pierre commémorative de l'arrêt Garibaldi murée Ambrosi sur la façade de la maison

Parmi les événements dans le village de Arquata devrait mentionner l'arrivée et le séjour des Giuseppe Garibaldi, année 1849, ici il a arrêté quand il partit pour Rome. Ce fut la troisième et dernière étape sur le territoire Ascoli. Les nouvelles nous vient des écrits de Candido Augusto Vecchi, arrêt, Capitaine de la ligne 23 piémontaise et historiographe de guerre 1848, qui était parmi les plus fidèles et chers amis du général. Ceux-ci, au passage du héros des deux mondes dans la ville d'Ascoli Piceno ont rejoint le groupe, mais le suivi jusqu'à RIETI puis aller seul et se rendre à Rome, où il a exercé son mandat en tant que membre participant à l'Assemblée constituante.

Ce voyage a déjà été accompagné par Garibaldi Nino Bixio, comme officier de l'ordonnance, Gaetano Sacchi, Marocchetti, Andrea d'Aguyar, serviteur et Guerrillo son petit chien, boiteux d'une blessure, qui avait l'habitude de suivre son maître en marchant à travers les jambes de son cheval. Lors du transfert d'Ascoli à San Pellegrino di Norcia il a été accueilli par le gouverneur local à Arquata Gaetano Rinaldi, chef de réaction cléricale. Le Ambrosi général a dormi à la maison la nuit entre le 26 et le 27 Janvier 1849. Il est arrivé le jour de vendredi 26 quand, après avoir quitté la ville d'Ascoli, déplacé vers les zones de montagne à travers la plus grande partie de la vallée entre le Tronto Apennins. Lui et son entourage gauche Ascoli vers dix heures du matin, accompagné d'atteindre le Salaria consulaire carabinieri à cheval, par la garde civile, la bande municipale, douze voitures et une foule festive. Une fois dans port romain A rejeté tout le monde et a donné une épée à Matteo Costantini, (comme aussi Giuseppe Costantini, son père, a dit Sciabolone), En signe de son amitié et a refusé, pour la énième fois, ses actions sur les routes de montagne.

Le premier arrêt de rafraîchissement est arrivé Acquasanta Terme, où Garibaldi, démonté, assis sur un siège de travertin pour transformer un cigare. Reprise du voyage, l'expédition est arrivée à Arquata où il a été accueilli et a accueilli avec un grand respect. Candido Augusto Vecchi raconte l'histoire d'un long déjeuner qui a duré jusqu'à minuit. Le lendemain matin, le 27 Janvier, avant la montée des soleil, le général et son quitté le pays et se dirigea vers Rieti. Le gouverneur de Arquata a donné leurs quatre livres de truffes comme Viatique. Ils ont commencé à bien pour San Pellegrino le long de la route qui mène à Pretare puis à Forca di Presta. Ils ont été escortés par le fils du gouverneur de Arquata qu'il a apporté avec lui, et en leur honneur, juste au-dessus de la montagne, un drapeau tricolore Soie.

Le général a rappelé la pause dans son Arquata mémoires écrit: "(...) et je dans les rues de Ascoli et la Valle del Tronto, avec trois compagnons de voyager et d'observer la frontière napolitaine. Nous avons traversé les Apennins, les hauteurs escarpées de la Sibilla, la neige qui fait rage, ils sont venus sur les douleurs rhumatismales qui diminuaient autour du mon voyage pittoresque. Je vis les populations robustes de la montagne, et nous avons été accueillis, fêtés partout, et escortés par eux avec enthousiasme.»

Arquata quels sont les signes de cet événement restent la Via Garibaldi et une plaque apposée sur le mur extérieur de la maison Ambrosi, il a déménagé ici du placement primaire sur le mur de la tour, qui rappelle l'arrêt du général. L'inscription se lit comme suit: "ICI - 19 Février, 1849 - Prendre EN TEMPS DE ROME - FU - GIUSEPPE GARIBALDI - SON NOM UNE HISTOIRE ET AGE - Un mémorial permanent - HALL ET AU PEUPLE DE ARQUATA - mis - en 20 Août, 1882« Il court l'obligation de signaler que la date du 19 Février, gravé sur la pierre, est inexact puisque Garibaldi est arrivé et a passé la nuit entre le 26 et le 27 Janvier. L'initiative de placer une plaque commémorative à la mémoire de cet événement extraordinaire a été faite par un comité d'organisation et soutenu par la mairie locale après la mort du héros des deux mondes qui a eu lieu le 2 Juin 1882.

L'inauguration du record de l'épreuve de la pierre nous vient de matchs par Girolamo Rilli et Marietta Zocchi Girardi, publiés respectivement sur Ascoli Piceno Journal 23 et 24 Août, 1882. Le dévoilement de la plaque a lieu le 20 Août 1882, à dix heures et demie du matin, après l'exécution de 'hymne Garibaldi et les discours des autorités et les membres du comité organisateur. Sur les pages de journal Ils lisent également donné la participation émotionnelle et enthousiaste de tous les citoyens est intervenu et la multitude de rideaux, des drapeaux et des banderoles qui flottaient des fenêtres du village, donnant sur la place.

Tremblement de terre en 2016

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Tremblement de terre en Italie centrale en 2016.

Un violent tremblement de terre de magnitude 6,0 dans la nuit du 24 Août a frappé la région Accumoli et Amatrice, causant de graves dommages à Arquata, plongeant la moitié aval du pays. Le village de Pescara del Tronto a été complètement détruit, avec seulement quelques maisons sont restées debout. D'autres dégâts ont été causés par les contrecoups du 26 Octobre à Castelsantangelo sul Nera et ussita. Le 30 Octobre, le plus fort d'une magnitude de 6,5 sur Norcia Il rasa presque tous Arquata, avec l'effondrement des maisons, des églises et le glissement de terrain partielle de la partie aval du bastion. Seule la forteresse est toujours debout, mais aussi endommagé.

toponyme

Il prit le nom officiel de Arquata del Tronto dans l'année qui suit la naissance de Royaume d'Italie, comme indiqué dans l'arrêté royal du 9 Novembre 1862 n. 978 et dans la résolution du conseil d'Août 5 1862.[24]

Le nom de Arquata del Tronto Il est fabriqué à partir de la combinaison de deux termes:

  • "Arquata" qui vient de lemme latin Arx, (Marx, arcis), ce qui signifie forteresse, village fortifié ou fortifiée colline.[10] Le Amadio lie le sens de toponyme le mot en forme d'arc, compris comme: cave, tunnel, terrier. L'auteur, cependant, n'explique pas ou préciser lequel de ces significations est connecté au pays.[25]
  • "Del Tronto" en référence à la rivière éponyme qui passe près de la station.

symboles

La bannière civique

la blasonatura bannière civique est indiquée dans le texte de la charte municipale actuelle:

"De forme rectangulaire, avec la municipalité de légende de Arquata del Tronto, est orné de deux branches, dont l'une est de myrte à gauche et l'autre au chêne droit, les rapports en or sur le fond vert deux blasons, dont le gauche avec la description REG TEB pot AR, l'autre de la droite avec 1572 TEPOR LAURI Description COLE PR, à la fois surmontée d'une couronne turreted»[26]

La bannière se compose d'un tissu rectangulaire de soie verte qui se termine dans trois bandes et les ours, dans la partie la plus élevée, l'inscription centré et convexe vers le haut: Ville de Arquata del Tronto. Le drapeau est complété par la cravate et les rubans tricolores. Au centre des deux blasons adoptés comme des symboles de la commune, ils sont représentés côte à côte. Les bras sont surmontés par un couronne turreted en argent noir paroi indiquant le titre de la ville, tel que requis par l'arrêté royal du 1943.[27] Le tissu est conservé et exposé à la Chambre du conseil local de la mairie.

l'emblème

L 'héraldique les armoiries est décrit dans la charte municipale:

"Il a une figure ovoïde avec des rayures rouges et blanches sur un fond d'or dominé par une couronne turreted»[26]

la armes la plus ancienne de communauté Arquata est daté XIVe siècle. Cela montre dans un bouclier l'effigie de Saint-Pierre, patron la château, portrait sur une montagne avec cinq dessus, fourni avec clés et écriture. La représentation a également été répété dans scellés la XV et XVIe siècle trouvé dans certains actes administratifs à la fois la ville aux Archives historiques de Norcia tant au 'Archives de l'État Ascoli.

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, année 1572, bien qu'ils ne connaissent pas les raisons politiques, l'emblème a été modifié par priori municipal qui a commandé la construction d'un bouclier de la bouche qui portait la représentation de six poteaux verticaux contigus et émaillés alternée couleurs la blanc et rouge. Dans l'année 1852 le blindage a été compté dans la première recensement reconnaissance du blason municipal, mais dans la représentation graphique des pôles, les barres ont été confondu par erreur. Le symbole héraldique a donc été représenté avec des rayures diagonales au lieu de la verticale. Le arquatano la conception du bouclier est essentiel et offre trois pôles verticaux rouges sur un champ blanc. Il y a dans les archives historiques de la trace commune qui peut indiquer son origine ou de concession. En dehors de l'arme et la reproduction en pierre sont proposées deux mots d'ordre: "Arquata Potest" et "Arquata Reggia Terra". Les administrateurs arquatani equivocarono ce qu'ils avaient trouvé sculptés dans la pierre noble arme Regulus Tebaldeschi Norcia. Ceux-ci ont conduit le Podesta arquatana au cours d'une période indéterminée XVIe siècle. Le blason maintenu à la palais la mairie porte l'inscription "Pot REG TEB AR" que complet doit être interprété comme: "REG (OLVS) TEB (ALDESCVS) AR (Quate) POT (ESTAS)" à savoir "Regolo Tebaldeschi Podesta de Arquata", la même inscription qui a également été considérée comme « Directeur Arquata Terre Potens ».[28]

Monuments et sites

architecture religieuse

Arquata del Tronto
crucifix en bois polychrome du XIIIe siècle
  • Eglise de la Santissima Annunziata - Eglise paroisse Arquata del Tronto. L'édifice religieux est situé dans le village le long de la route menant à la forteresse. Taille modeste a une façade très simple avec un grand portail sculpté grès. Son intérieur est composé d'un environnement unique où il y a autels bois, la chorale, et placée sur la paroi de fond, une toile dell 'Annonciation la XVIe siècle. Le mobilier historique le plus connu de cette église est composée de Crucifix en bois polychrome la seconde moitié du XIIIe siècle, affichée sur un capital de tuf et considéré comme le statue sacré la plus ancienne de la région des Marches. Le travail vient de Eglise de San Salvatore di Sotto Ascoli ici et porté par un groupe de arquatani que, dans l'année 1680, Ils avaient un différend avec Ascoli.[29] la crucifix, pour sa dimensions, Il est idéalement placé au centre d'un carré de 1,45 mètres 1,45. Il a une épaisseur moyenne de 20 centimètres et il se présente comme un polychromes de travail avec les références évidentes style byzantin. après sa restauration, eu lieu dans 1973, Il aime le plus de son revêtement d'origine pictural, première caché par les autres couches de remise en peinture. Selon certains experts, le travail fait référence à l'art Spoleto XIIe siècle et XIIIe siècle. Elle montre, tout comme l'art populaire du temps, un rigide Christ crucifix avec mains étendue et membres inférieurs parallèle. Il a été construit par deux frères bénédictin, Raniero et Bernardo, qui a signé la base. L'inscription fragmentaire actuelle se lit comme suit: "...TER RANIERI DOM ... R ... T DUS AIDA ... NU TP ON»Ce qui a été lu par Italo Zicari, avec cette interprétation »Ranieri frater fecit corpus dominus (ou pinxit) frater Berardus aidavit« Traduit par »Friar Raniero ciselée (ou peint) le corps du Seigneur, Frère Berardo l'a aidé». sur tête de Jésus Il a établi un couronne en argent gaufré, votif les habitants de Arquata, gravés "ARQUATA cholerae MALADIE servata SALVATORI SON D.D. 1855« Le crucifix a toujours été particulièrement vénérée par arquatani et au-delà. Aujourd'hui encore, il est transporté dans les rues du pays procession solennel.
  • Eglise de San Francesco - L'édifice religieux se trouve dans le hameau Borgo, Il fait partie du même nom couvent. de style roman conserve une portail la Cinquecento, la chorale, la chaire et autels bois la XVI et XVIIe siècle. A l'intérieur est aussi le soi-disant gardée « Suaire de Arquata ». L'atmosphère de l'église est ornée d'un riche kit sacré se compose d'œuvres en bois. Il est montré divisé en deux naves divisé par colonnes, une base carrée, avec des blocs de pierre élevés. Le plafond, dont l'exécution est attribuée à l'école de Norcia, est entièrement en bois travaillé coffré le modèle de forme quadrangulaire portant une décoration circulaire centrale en relief. Digne d'intérêt est également le choeur en bois, placé à l'entrée, supporté par une colonne de grès, sur la base octogonal lisse, surmonté d'un chapiteau sculpté quadrangulaire avec des motifs feuille. Il y a aussi une chaire en bois reposant sur des colonnes torses. Sur la paroi arrière se trouve le chœur en bois, au XVe siècle, enrichi, au sommet, par la présence d'un crucifix. Dans le mur de gauche il y a réalisé un autel stuc dédié à Vierge du Rosaire entouré par la représentation de quinze mystères, suivie par niche excavé dans lequel vous pouvez voir le 'fresque, la 1527, attribution de discorde entre l'école Cola dell'Amatrice et l'école Norcia, représentant la Madone avec bébé entre deux saints. Pour cela, nous rejoint un autre autel en bois qui abrite le sanctuaire en bois doré. attribue la tradition à cette collection, tout autre organisme similaire, provenant de la terre Palestine. Diamétralement opposée, sur le mur de droite, il y a encore un autel en bois du XVIIe siècle dédié à San Carlo Borromeo. Au centre, entre les colonnes, il y a la peinture à l'huile sur toile qui représente la figure du saint, adorateur du Saint Suaire, dont la copie extraite est placée à gauche. Les travaux mentionnés sont ajoutés statues de saint François, en fait terre cuite et le bois, XVe siècle et Saint Antoine de Padoue, placé à l'intérieur d'un 'kiosque à journaux Votive du XVIe siècle. Au cours des travaux de restauration, la 1980, Ils ont été découverts sous la couche d 'plâtre extérieur de la façade deux bas-reliefs, le grès, la Xe siècle. Le premier demi-tour est un travail assez sophistiqué, finement sculpté et en détail, représentant la Mère de Dieu et le sacrifice du Christ pour la rachat l'humanité. L'humanité est représentée par de petites figures ci-dessous anthropomorphique. Le deuxième sculpté en bas-relief porte un ange serrant dans ses mains une équilibre. Le sens allégorique de cette représentation est la référence à la dernier jugement et la pesée des âmes. Ces deux résultats ont été placés à l'intérieur de la façade du mur de l'église, en conservant les mêmes caractéristiques de la hauteur du logement primaire sur le mur d'entrée extérieure.

Le suaire de Arquata del Tronto

Arquata del Tronto
Le suaire de Arquata.
Arquata del Tronto
inscription spéciale "EXTRACTVM AB ORIGINAL».

Peu de gens savent que, dans l'église de San Francesco, à cet endroit à distance est une copie de la Apennins Saint-Suaire conservés dans turin. Il est une reproduction fidèle du linge sacré qui porte peint[30] la même image de l'homme Suaire, flagellé et crucifié. Le tissu est composé d'un tissu unique tissé en fil lin travaillé avec intrigue et chaîne perpendiculaire.[31] La feuille, de forme rectangulaire (440 cm en longueur et 114 cm de hauteur), présente au centre, dans l'espace entre les empreintes de face et le cou, les lettres, les motsEXTRACTVM AB ORIGINAL« (extrait de l'original). Le suaire de Arquata a été découvert lors de travaux de conservation et de restauration de l'église dédiée à saint François, réalisée en XVIIe siècle[32]. Le tissu a été plié et enfermé dans une urne d'or, caché dans la niche d'un autel.

Il y a un parchemin date du 1er mai 1655, préparé à Alba, signé par William Sanzia, chancelier épiscopal et notaire public, et Paolo Brizio, évêque et le comte de la ville du Piémont (1642 - 1665), qui est son certificat d'authentification. Le document est écrit dans la même année de la pétition Massimo Bucciarelli Bishop, secrétaire du Cardinal Federico Borromeo, la présence d'une commission, sur la place Castelgrande de Turin, un drap de lin de taille égale a été abouté avec le Suaire. La relique est considéré comme un objet précieux de vénération pour tous les croyants arquatani, parce que sa sacralité a été dérivé d'un contact direct avec le tissu funéraire qui enveloppé le corps du Christ.

Sur les raisons qui l'ont poussé à faire une copie du Saint Suaire, la théorie la plus établie serait celle selon laquelle vous voulez protéger contre les accidents qui pourraient se produire à cet original, d'ailleurs, n'a pas été en possession de l'Eglise, mais Maison de Savoie. Après avoir placé la copie dans un endroit éloigné de États pontificaux Je soutiens l'idée que ce veut être une sorte de « back up ». ici franciscain ils jalousement depuis des siècles, ce qui limite ostensions et l'utiliser pour des processions que dans des cas exceptionnels; la dernière fois à la Guerre mondiale. Même la copie du Linceul de Arquata, comme d'autres existant, a été remis en contact avec le Turin sacré Lino. La dernière combinaison des deux feuilles a eu lieu dans l'année 1931 à l'occasion de l'exposition du Saint Suaire. Ces contacts visent à renforcer les pouvoirs sacrés de copies, selon la croyance populaire, sont transmises aux reproductions au moment de leur création. la relique, en parfait état, il a été protégé dans un boîtier en verre à l'initiative de l'administration municipale locale pour le protéger contre le vandalisme ou le vol possible et est exposée en permanence dans l'église.

en Janvier 2015 Ils ont été publiés les résultats d'une étude multidisciplinaire du Linceul de Arquata, menée par l'Unité du Centre de recherche de technologie de radiation du développement des applications de Frascati 'ENEA, conjointement CNR, Académie des Beaux-Arts de Rome et au Département de génie électronique de 'Université de Tor Vergata (Rome).[33]

L'architecture civile

Arquata del Tronto
Porta di Sant'Agata
  • La Porta di Sant'Agata est le seul passage de la petite village Arquata médiévale qui est venu à nos jours. Le pays, à l'époque, était entouré par des murs ouverts aux entrées qui ont permis les routes d'accès à l'entrée dans la ville. Sous cette porte passa la route qui a atteint le pays Spelonga par voie de Pigeon hill. Le bâtiment se trouve dans une position isolée par rapport au contexte urbain et peut être atteint par un des marches qui descend de partager le bâtiment par la végétation environnante. Caché entre le vert sont également observées les restes des murs qui entouraient Arquata. Bien conservé, il est composé de deux stables d'architecture simple qui montent, avec des hauteurs différentes, en pierres de taille irrégulière grès Local. Les rustication seuls sont ceux qui composent 'arc arc en plein cintre de la partie inférieure de la construction. perché sur façade En dehors de la porte, que le village, il met en évidence deux des couches du XVIe siècle d'armes. Ce sont restés au-dessus de la voûte, vers le côté gauche, se présente sous la forme de bouclier et dans votre domaine, vous voyez un DÉPEINTE 'aigle la fixation d'un motif de soleil Canton depuis le côté gauche de l'écran lui-même. cette symbole il appartenait à famille Quarante-huit de charcuterie. L'autre emblème, toujours gravé dans la pierre, offre une dunette crénelée Gibelins, avec une tour centrale et une sinistrocherio qui provient de la base de la tour et la tenue d'une épée haut dans le pôle. Ce dernier, sans doute, appartenait à la famille de norcina Passerini.[34][35]

architecture militaire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Rocher de Arquata del Tronto.
Arquata del Tronto
Ex Voto représenté avec la plus ancienne image du rocher de Arquata, au Sanctuary Icône Passatora.

La Rocca forteresse, construit entre les XIIIe et XVe siècles, avec des blocs de grès locaux, sur la partie la plus élevée du pays à des fins défensives. Le travail représente une mémoire historique et l'art important pour Arquata et son territoire. Pendant des siècles, est un spectateur et protagoniste de nombreux événements, des luttes, des concours et des faits d'armes qui ont attiré le sort de cette commune, devenant au fil du temps le même symbole d'identification dell'arquatano, les régions situées au sud du transporteur et Alta vallée Tronto.[15]

société

Démographie

recensement de la population[36]

Arquata del Tronto


Institutions, organisations et associations

Groupe de Arquata del Tronto Alpini Giuseppe Crisciotti - ANA Section Marche

Arquata del Tronto
Monument à la Alpini

Dans la municipalité de Arquata del Tronto, il a été établi, années quatre-vingt, le siège de du groupe alpin de Arquata del Tronto Giuseppe Crisciotti, Association nationale Alpini, Section Marche.

La section arquatana, d'abord logé dans le bâtiment de l'ancienne école maternelle sur la Via Salaria Vecchia, a été transféré dans de nouveaux locaux à Borgo. Il a été nommé d'après Giuseppe all'alpino Crisciotti, (1918-1943), Qui appartenait à Division Julia, IX Régiment, Bataillon L'Aquila, est tombé campagne de Russie au cours de la Guerre mondiale et a obtenu le Médaille de bronze pour bravoure.[37]

culture

cinéma

  • Le tournage de l'extérieur du film Serafino, la 1968, de Pietro Germi Ils ont été filmés dans Arquata del Tronto, Capodacqua, Spelonga et Colle.

événements

A la cour de la reine

Arquata del Tronto
Une autre image du Rocher.

L'événement est une reconstitution historique, costume, qui se tient chaque année en Arquata. Elle a lieu dans l'après-midi du 19 Août et a été mis en place dans la mémoire du salon, au Rocher, Jeanne d'Anjou au cours de la première moitié de XVe siècle. Pour le pays, l'événement est un résumé d'expression de l'histoire et les traditions liées au fort surplombant le village. La conduite de l'événement se compose de deux parties. Le premier est constitué par la dite cérémonie « Descente reine », à savoir le défilé de costumes de nombreux personnages qui portent des vêtements inspirés du XVe siècle. Le défilé commence à se réunir de la forteresse et le long des rues étroites du village, mène à la Piazza Umberto I. L'ordre du défilé a été ouvert par des musiciens qui, avec leurs trompettes et leurs tambours annoncent l'arrivée du souverain. Après ceux-ci est la reine, suivi du groom qui soutiennent le long train de la robe, accompagnée de ses dames dans l'attente. Ils ajoutent les notables, les demoiselles d'honneur, des guerriers, archers, les pasteurs et les porte-drapeaux qui se produiront dans la chorégraphie des compétences montrant créées pour gérer adroitement leurs bannières. La place du village abrite le deuxième moment de commémoration. Ici, après l'arrivée du cortège, il a organisé un dîner en plein air organisé par le château. Le banquet propose un menu à base de plats médiévaux. Tous les clients sont divertis par des danseurs, des musiciens et des artistes qui proposent des jeux de la route.[38]

Personnes liées à Arquata del Tronto

Infrastructures et transports

routes

est situé le long de la Arquata autoroute 4, l'ancien via Salaria, qui est aujourd'hui une route à une seule voie, mais en bonne partie voie express (Avec différents traits encore être modernisés). Le Salaria Arquata relie d'un côté à Rome, RIETI et Amatrice, d'autre part au capital Ascoli Piceno et mer Adriatique. En outre, près de Arquata, par Salaria se détache du State Road 685 du ombrienne Trois Vallées, qui relie Norcia et Spoleto.

Chemins de fer

Arquata est pas desservie par une ligne de chemin de fer; la gare la plus proche est Ascoli Piceno, qui est d'environ 33 km, placé sur la ligne secondaire Ascoli-Mare. Le pays devrait être relié par Chemin de fer Salaria (Rome-Rieti-Ascoli Piceno-San Benedetto del Tronto), Ce qui était souvent conçu, mais jamais réalisé.

Géographie anthropique

fractions

  • Borgo - Petite ville dont incasato est presque attaché à la capitale du pays, autrefois accro à commerce Il est toujours resté lié aux événements et la ville du destin Arquata. Il abrite l'église de SS. Pierre et Paul et l'église et le couvent de San Francesco.
  • Camartina - Une petite ville 706 m s.l.m., Il se compose de quelques maisons, accessible de la branche de la vieille Salaria près de Borgo. Le village est situé le long de la vallée du Fosso Camartina et abrite une église dédiée à Sant'Emidio.
  • Capodacqua - Fraction qui est situé vers l'extrémité de la région des Marches sur la frontière avec le Latium et l'Ombrie. Dans son tissu urbain est l'Oratoire de Notre-Dame du Soleil
  • Colle - Pays de la plus peuplée de la arquatano commune a encore beaucoup de maisons en pierre. Parmi les activités commerciales se souvient de la production de la combustion du charbon. Il appartient à l'église du village de San Silvestro.
  • Faete - Petit, niché dans un bosquet de hêtres, Il est bien préservé et bénéficie du panorama de la capitale ayant été construit à la hausse qui fait face à la Rocca. Il accueille dans son voisinage l'église Madonna della Neve.
  • Pescara del Tronto - fraction qui est 4 km de la capitale, après l'Ancien Salaria en direction de Rome. Le centre est connu pour son aqueduc et d'avoir la croix processionnelle en cuivre gaufré qui est parmi les plus anciennes et les mieux conservés dans les Marches.
  • Piedilama - Fraction qui occupe le premier rang dans le pays qui monte Pretare Forca di Presta.
  • Pretare - La ville est située au pied du mont porteur et est connu pour légende fée lié à grotte de Sibylle Apennins. D'un intérêt particulier sont les restes du four, non loin du centre-ville.
  • Spelonga - Le village est l'un des plus grands et des pays très peuplés de la ville, connue pour avoir de nombreux bâtiments en pierre qui montrent souvent un escalier extérieur, loggias et linteaux de portes de bas-reliefs. Appelant est l'image d'un ange en vol.
  • Trisungo - est identifié comme le pays le Statio de pour Centesimum de Peutinger. Il a le incasato qui est distribué le long de la rive droite de la rivière Tronto et est bordé par la Salaria consulaire. Il accueille un vieux pont, un âge repère pierre Augusto et l'église Santa Maria delle Grazie.
  • Tufo - Il est un petit village peu peuplé est identifié comme Statio « Pour Martis » la Table de Peutinger.
  • Vezzano - Le village est situé entre les villes de Pescara et Arquata del Tronto. Il conserve dans son centre urbain de plusieurs maisons en pierre locale.

D'autres zones du territoire

  • Canapine - Passez les Apennins entre l'Ombrie et les Marches, une partie de sa superficie se situe dans la municipalité de territoire Arquata.
  • Forca di Presta - Gap Appenninico au pied du vecteur de montagne qui sépare la Marche de l'Ombrie.

administration

Les maires de la ville de Arquata 1946

période Les citoyens d'abord partie Télécharger notes
1946 1952 Mario Cataldi ... maire
1952 1960 Ennio Petrucci ... maire
1960 1966 Luigi Fede ... maire
1966 1971 Augusto Giammiro ... maire
1971 1977 Alberto Piermarini ... maire
1977 1982 Augusto Giammiro ... maire
1982 1987 Alberto Piermarini ... maire
1987 1988 Francesco Di Cola ... maire
7 juillet 1988 6 juin 1993 Guido Franchi maire
7 juin 1993 27 avril 1997 Guido Franchi maire
28 avril 1997 13 mai 2001 Guido Franchi Liste civique maire
14 mai 2001 28 mai 2006 Aleandro Petrucci Liste civique maire
29 mai 2006 15 mai 2011 Aleandro Petrucci Liste civique maire
16 mai 2011 5 juin 2016 Domenico Pala Ensemble pour Arquata maire
6 juin 2016 régnant Aleandro Petrucci renouvellement de l'expérience maire

[40]

sportif

sports d'hiver

Dans arqutano territoire, la plupart du temps le caractère montagneux, dans les mois d'hiver, vous pouvez pratiquer ski la station sur les pentes de Canapine.

Les installations sportives

La population de Borgo, le long de la Via Salaria Vecchia, est le terrain de sport municipal local, qui mesure 100 x 63 m, qui a la terre au gazon naturel.

Il y a aussi une salle de gym où il a joué des matchs à domicile le Arquata C5, ce club sportif unique dans le pays (même si une fois il y avait aussi une équipe de football à 11).

Galerie d'images

notes

  1. ^ Fête des SS. Salvatore, patron de Arquata
  2. ^ à b [1] - Population résidante permanente le 31 Mars 2017.
  3. ^ Table des degrés / jour des communes italiennes regroupées par région et province (PDF), Dans loi 26 août 1993, n. 412, annexe A, Agence nationale pour les nouvelles technologies, l'énergie et l'environnement, 1 mars 2011, p. 151. Récupéré le 25 Avril, 2012.
  4. ^ N. Galiè G. Vecchioni, op. cit., p. 7.
  5. ^ N. Galiè G. Vecchioni, op. cit., p. 29.
  6. ^ N. Galiè G. Vecchioni, op. cit., p. 8.
  7. ^ A. Bucciarelli, op. cit., p.13.
  8. ^ B. Carfagna, op. cit., p. 59.
  9. ^ N. Galiè G. Vecchioni, op. cit., p. 14.
  10. ^ à b c N. Galiè G. Vecchioni, op. cit., p. 41.
  11. ^ N. Galiè G. Vecchioni, op. cit., p. 44.
  12. ^ à b N. Galiè G. Vecchioni, op. cit., p. 46.
  13. ^ A. Bucciarelli, op. cit., p. 13.
  14. ^ N. Galiè G. Vecchioni, op. cit., p. 52.
  15. ^ à b B. Carfagna, op. cit., p. 63.
  16. ^ Statut de Arquata 1574, Livre I - Carnet d'adresses XLV.
  17. ^ N. Galiè G. Vecchioni, op. cit., p. 61.
  18. ^ la Motu proprio « Quand remarquer du côté de l'élimination » de Pie VII
  19. ^ (Sous la direction de Giuseppe Morìchetti) dans Archives d'Ascoli Piceno État pag.397
  20. ^ (Sous la direction de Giuseppe Morìchetti) dans Archives d'Ascoli Piceno État p.398
  21. ^ Recueil des lois et de l'administration publique dans les dispositions de l'État Pontifical, op. cit., p. 316.
  22. ^ Décret royal n. 4495 du 22 Décembre, 1860 dans Collection celerifera, op. cit., p. 89.
  23. ^ District de Arquata dans la subdivision du district de Ascoli Piceno dans Collection celerifera, op. cit., p. 91.
  24. ^ Recueil officiel des lois et décrets du Royaume d'Italie, 1862 N 409-1100 Volume Cinquième, Imprimerie Royale de Turin, p. 2985.
  25. ^ G. Amadio, op. cit., p. 32.
  26. ^ à b Ministère de l'Intérieur - Statuts
  27. ^ Art. 97, l'arrêté royal du 7 Juin 1943, num. 652.
  28. ^ N. Galiè G. Vecchioni, op. cit., p. 57.
  29. ^ Les textures romanes, op. cit., pp. 81-82.
  30. ^ Ciociola et C. L. Castelli, op. cit., p. 55.
  31. ^ Ce type de tissage est différent de celui du Saint Suaire de Turin qui est arête de hareng.
  32. ^ N. Galiè, G. Vecchioni, op. cit., p. 96.
  33. ^ étude pluridisciplinaire du Linceul de Arquata del Tronto
  34. ^ N. Galiè G. Vecchioni, op. cit., p. 85.
  35. ^ B. Carfagna, op. cit., p. 68.
  36. ^ I.Stat Statistiques ISTAT  Récupéré le 28/12/2012.
  37. ^ Texte de motivation de la provision à la Cour des comptes 9 mai 1956, le registre 21, fiche 267 'Conducteur d'un service de bagages à repliage, lors d'une attaque sur le côté de sa propre colonne, avec audace, d'initiative, jointe à d'autres alpin et par exemple les a amenés à counterassault, ce qui contribue, avec l'utilisation audacieuse des grenades à main, de mettre en échapper à l'ennemi. Au cours d'une action ultérieure, submergé par la prépondérance opposée, il a disparu dans la mêlée. Popovka (Russie), 18 Janvier, 1943»
  38. ^ A la cour de la reine, sur le site Arquata Récupéré le 27 Octobre, de 2012.
  39. ^ Arquata: Un pays Oscar selon Robert Zemeckis arquatadeltronto.com
  40. ^ http://amministratori.interno.it/amministratori/AmmIndex6.htm

bibliographie

  • Statut de Arquata de 1574, Partie I - Livre XLV
  • mouvement propre de la sainteté de Notre Seigneur le Pape Pie VII sur l'organisation de l'administration publique. 1816;
  • Recueil des lois et règlements du gouvernement dans les États pontificaux, Tome VI, Camerlengato S. Eglise, Sainteté, administration municipale et provinciale, l'Imprimerie de R.C.A., Rome, 1833.
  • Candido Augusto Vecchi, L'Italien: l'histoire de deux ans, 1848-1849, Ecole Typographie de Sebastiano Franco et enfants et Comp, Turin, année 1856;
  • Celerifera Collection de lois, décrets, circulaires et instructions publiées dans l'année 1866 et d'autres avant, année XLV, partie I, Enrico Dalmazzo Editore, Florence 1866;
  • Recueil officiel des lois et décrets du Royaume d'Italie, 1862 N 409-1100 Volume Cinquième, Imprimerie Royale de Turin, p. 2985;
  • Giulio Amadio, Marche toponomastica, vol. I, série de publications historiques Ascolane, Montalto Marche, plante Tipografico "Sixte V", 1951, p. 32;
  • Adalberto Bucciarelli, Dossier Arquatano, Graphics D'Auria d'Ascoli Piceno, Février 1982, pp. 7, 13, 48-53;
  • Dario Nanni et Enrico Cucchiaroni "Arquata del Tronto" Municipalité de Arquata del Tronto, il 1993.
  • Bernardo Nardi et Lucia Pellei, Ascoli oublié: San Salvatore di Sotto, Editions du gel rapide, 1976, pp. 62, 63, 64;
  • Bernardo Carfagna, Forteresses et châteaux dell'Ascolano, Le Sphinx édition Malaspina - Ascoli Piceno, Eco srl Stampa Editoriale-S. Gabriele (TE), 1996, p. 59-69;
  • Antonio De Santis, Ascoli au XIVe siècle, Vol II (1350-1400)., Collier Ascolane Publications historiques, Graphics D'Auria, en Octobre 1999, Ascoli Piceno, pp. 14 -16, 308-311;
  • Divers auteurs, La province d'Ascoli Piceno - par l'État Unitary Europe unie, Publié par la province d'Ascoli Piceno, D'Auria Industrie Grafiche S.p.A., Ascoli Piceno, Mars 2004, p. 444;
  • Narciso Galiè et Gabriele Vecchioni Arquata del Tronto - la ville des deux parcs nationaux, Les sociétés Research Publishing s. a. s., Via Faenza 13, Folignano (AP) Imprimer D'Auria Industrie spa Grafiche, Sant'Egidio alla Vibrata (TE) édition Mars 2006, pp 18, 44, 52-55, 57, 63-65, 80- 87, 96-97, ISBN 88-86610-30-0;
  • Dario Nanni "Spelonga, traditions -arte- histoire" Association culturelle Festa Bella Spelonga de Arquata del Tronto AP. Imprimer Arts graphiques Piceno. Édition Août de 2007.
  • Les textures romanes, trésors médiévaux de la ville Travertin, Province d'Ascoli Piceno - Département de la Culture, Acquaviva, 2007 Fast Edit, pp. 81-82;
  • Serafino Castelli, Garibaldi à Ascoli (25 à 26 Janvier 1849), Centre d'impression Piceno, Ascoli Piceno, le 4 Juillet 2007;
  • Carolina Ciociola et Laura Castelli, Le suaire de Arquata del Tronto entre l'histoire et la légende, FAS Publisher, Typographie Imprimer DA.SA, Ascoli Piceno, Juillet 2010, pp. 55-57;
  • Sergio Scacchia, Un bijou de la Marche à quelques pas de nous. Un trésor niché entre deux parcs., en Le araldo abruzzese, Année CVIII, n. 2, 29 Janvier 2012, p. 14;

Articles connexes

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR150451359