s
19 708 Pages

Katyusha
lanceur Katyusha rear.jpg
roquettes Katioucha sur un lance-roquettes ZIS-6
description
type lance-roquettes
utilisation artillerie Rocket
concepteur Gueorgui Langemak
réglage 1938
en service 1941
l'utilisateur principal URSS URSS
Les échantillons 1800
D'autres variantes BM-8
BM-13
BM-38
Poids et dimensions
poids 81,1
longueur 1760 mm
performance
gamme 4300 m
notes Renvoyée à la version BM-38

La Voix de la Russie[1]

entrées de missiles sur Wikipédia

Katyusha ou katiuscia est le nom de la confidentialité système d'arme RS-132, est synonyme de Reaktnivnyj Snarjad 132 (en russe Реактивный Снаряд. fusée autopropulsée), A lance-roquettes soviétique de Guerre mondiale principalement installé sur camions conçu par un groupe de scientifiques dirigé par Gueorgui Langemak.

Il doit son nom à une chanson populaire soviétique la période de guerre, Katyusha, Il a composé quelques années plus tôt, et largement répandu parmi les soldats de 'Armée rouge.

description

Le système d'arme est généralement composé d'un véhicule tracteur comportant une structure de support pour le lancement d'un nombre variable entre 16 et 48 roquettes, qui a commencé un préjudice consécutif. Un lance-roquettes engins de combat d'équipe semblait généralement aligné, dans le but de créer un grand barrage ou diffuser une ligne de destruction compacte sur la lentille. Leur formidable puissance de feu, cependant, a été compensée par une inexactitude de tir instrumentale, en raison de sa trajectoire conditionability et la difficulté de correction une fois qu'il jouait la première salve.

Le projet des fusées de cette arme est due à un groupe de scientifiques dirigé par Georgi Langemak. Les fusées du système BM-13, appelé RS-132 (RS est synonyme de Реактивный Снаряд, Reaktnivnyj Snarjad = auto-propulsion de fusée) étaient d'environ 1,8 mètres de haut, avec un diamètre de 132 mm et 42 kg de poids. Le lancement a eu lieu au moyen d'une hélice solide à base de nitrocellulose disposé dans le moteur à acier fusée. La fusée a été stabilisé par l'étain croix ailerons en acier. L 'ogive explosive, avec la possibilité de le préparer avec une capacité de pénétration ou la fragmentation, il était d'un poids de 22 kg. La gamme atteignant jusqu'à 8,5 km.

Ces machines ont pris le surnom, non officiel, mais est étendu instantanément dans 'Armée rouge, le titre d'une chanson populaire en vogue au cours de la Grande Guerre patriotique, Katyusha. Il dit d'une fille qui languit de nostalgie pour son amour loin, à gauche pour le service militaire.

Le système d'arme a été également connu comme « l'organe de Staline », le nom que lui a donné soldats allemands à cause du bruit des fusées sortantes.

Les roquettes Katioucha ont été montées sur différentes plates-formes de combat, comme camions (Les plus utilisés étaient les ZIS-5 et 6, Ford, Studebaker et Chevrolet), coques réservoirs dépassée (en particulier le T-60), Ou comme une plate-forme mobile entraînée par des moyens de tracteurs d'artillerie (Tel que le STZ-5). Il a été enregistré l'utilisation de roquettes, même sur les bateaux rivière, navires de guerre et compagnie aérienneDans ce dernier cas, la première utilisation remonte aux incidents frontaliers entre URSS et Japon un Objectifs Khalkhin en 1939.

Le développement des lance-roquettes BM-8 et BM-13 équipé de roquettes Katioucha est née de la nécessité d'opposer une réponse ferme à Nebelwerfer et Panzerwerfer Allemands, qui étaient en fait de démontrer l'efficacité du barrage par des lance-roquettes puissants le long des lignes de mouvement des lignes ennemies.

Les études soviétiques sur l'artillerie ont commencé en 1938 et le premier BM-8 82mm scie approuvé leur entrée dans la guerre le 21 Juin 1941. Le baptême du feu a eu lieu le 14 Juillet, lorsqu'une batterie expérimentale de sept lanceurs ont été utilisés contre ' armée allemande en Rudnya dans Russie la commande du capitaine Flerov. Les huit premiers régiments de Katioucha (lance-roquettes 36 pour chaque régiment) ont été créés le 8 Août de cette année. Plus de 1800 lance-roquettes ont été construits jusqu'à la fin de Guerre mondiale.

La vitesse de coulée, le son des fusées au départ et sa capacité à frapper un vaste espace fait de ce système d'arme le plus psychologiquement efficace entre les arsenal soviétique.[2]

Après la Seconde Guerre mondiale, le surnom Katyusha Il a continué à être utilisé sans serrer au lance-roquettes comme le plus moderne BM-21.

tableau récapitulatif

Voici le tableau proposé des principales caractéristiques des trois types utilisés dans les lance-roquettes Katioucha de 1941 un 1945, y compris le type BM-31, en particulier utilisé par les camions lourds (entrez les ZIS-6 et Studebaker) et d'air (comme sur la bombardier Ilyushin Il-2). Le BM-31 a été créé pour améliorer la performance du précédent BM-8 et BM-13, et avait une tête plus puissante. Il a été produit plus de 1200 en 1944 et 600 en 1945. On sait peu sur l'utilisation de ces systèmes comme une arme d'artillerie terrestre, comme il a été frappé immédiatement après la guerre. Il y a des photos, mais ils sont peu nombreux et ne permettent pas de donner une image précise de la situation. On pense qu'ils ont été utilisés que pour éclaircir les lignes ennemies avant l'attaque des troupes.

modèle Ü.M. BM-8 BM-13 BM-31
opératoire de 1941 1941 1943
calibre mm 82 132 300
longueur mm 714 1415 1760
Massa de la tête de lit kg 5.4 21.3 52,4
explosifs Massa kg 0,6 4.9 28,8
masse à vide kg 6.8 35,4 81,1
propulseur Massa kg 1.2 7.1 11.3
Poids dans les engins de combat kg 8.0 42,5 92,4
Pourcentage de carburant  % 15.0 16.7 12.2
Rapport de tête / fusée  % 67,5 51,3 56,7
la vitesse de départ m / s 315 355 255
portée maximale m 5500 8470 4300

A partir du moment où les cruches ils se tenaient, ils étaient prêts à tirer plus de 2 à 3 minutes, et une salve complète de 16 roquettes a pu partir, depuis dell'ignizione, dans une période de 7 à 10 secondes. Le se lever de la structure couverte de 4 à 45 degrés, avec une incertitude de 10 degrés en raison de l'inclinaison possible du lanceur, qui, par ailleurs, ne pouvait guère dépasser 40 kmh de la route.

notes

  1. ^ Armes → russes "Katioucha", french.ruvr.ru. Récupéré 12 Février, 2013.
  2. ^ Antony Beevor, stalingrad, par Maurizio Pagliano, traduit par Sergio Mancini, Milan, Rizzoli, 2001, p. 174 ISBN 9788817258760.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Katyusha

liens externes