s
19 708 Pages

ciel Ascari
Groupe de la Libye paras indigènes, surnommé « Ascari du ciel », avec bande distinctive bandes verticales blanches et bleues.

la Ascari le ciel ont été les premiers parachutistes des forces armées italiennes. Ils étaient tous les ressortissants libyens et ont formé la majeure partie des troupes de Bataillon (plus tard régiment) "air Fanti". Le terme a été un surnom faisant référence au fait qu'ils étaient les troupes coloniales.

histoire

« Avec le » Ascari du ciel « , il serait né le noyau initial de la chute libre italienne. Le premier lancement de ces pionniers a été en fait réalisée en 1938, sur Gebel Cyrénaïque, 800 paras libyens formés les officiers et sous-officiers dans les nouvelles spécialités scolaires de la même année Gouverneur de la Libye, Italo Balbo, Il avait été mis en place pour Tripoli.[1] »

En 1938, le Libye italienne ils ont été créés, par corps régio troupes coloniales en Libye, deux bataillons de paras de Ascari Libyens qui, avec un bataillon de parachutistes italiens créé peu de temps après, ils ont formé la 1er régiment de parachutistes « air Fanti ».

En fait, le 22 Mars 1938 Il a été officiellement créé le Bataillon de parachutistes étudiants « air Fanti » se compose d'environ 300 libyen Ascari, populairement appelé le Ascari du ciel et dirigé par trente officiers italiens et sous-officiers. Ils étaient sous le commandement de lieutenant colonel Goffredo Tonini et la salle de l'aéroport Castel Benito près Tripoli.[2]

Après quatre semaines de formation a été lancé en même temps l'ensemble bataillon avec l'utilisation de 24 monoplans trimoteur Marchetti-Savoie SM.81, appartenant à 15º Stormo de Regia Aeronautica, préparatoire au lancement d'un certain jour effectué la nuit, l'expérience jamais tentée par d'autres départements similaires.[3]

Le Askari Ugasci Mohamed Ben Alì a été le premier parachutiste est mort; Ils sont morts plus de vingt parachutistes Ascari, dans les lancements d'exercice avant la Guerre mondiale. Ils ont été remarqués et appréciés par Goering, Quand ils défilaient devant lui en 1939.[4]

Le Ascari du ciel n'a pas été utilisé dans le combat comme paras contre alliés, contrairement à leurs officiers italiens et sous-officiers du « air Fanti », dont beaucoup sont allés plus loin dans la division coup de tonnerre.

En fait, en 1940, l'Ascari du ciel faisaient partie de Le bataillon de parachutistes libyen « Blacks » Devils du 1er régiment de parachutistes « air » Fanti, composé de 50 430 Libyens et des recrues libyennes, qui a été transféré à Derna en Janvier 1941. Ces Libyens Askari étaient unis au groupe « Pancano » et avec eux formé les bataillons parachutistes du groupe ou simplement Mobile Group « Tonini » attribué à El Fteiah en réserve 10e armée, avec 850 réelle et équipé de huit canons antichars de 47/32 Mod. 1935, 8 mitrailleuses lourdes Fiat Mod 35., 30 mitraillettes Breda Mod 30. et 12 mitrailleur antiaérien Breda 20/65 Mod. 1935.[5]

« Le 15 Janvier 1941, les Britanniques, après avoir occupé Bardia et Tobruch, attaque Derna où le Groupe Mobile « Tonini », renforcé par trois chars, trois blindés, une compagnie Sharpshooters motocyclistes et un groupe d'artillerie. Le 3 Février, après avoir résisté aux attaques australiennes en mettant en œuvre le mouvement de défense, le groupe « Tonini » est affecté à la garde arrière 'armée dans le pliage vers le Syrte. Le 6 Février, la colonne italienne a été attaqué et détruit 70 chars et 95 chars légers britanniques; 850, 200 parachutistes qui tombent sur le terrain, 200 ont été blessés et 100 ont été capturés; les 350 survivants, a appris que la commande a l'intention de dissoudre le département, demandant le transfert à la nouvelle école de parachutisme Tarquinia, à Viterbo.[6] »

En Décembre 1942, le reste de ces Libyens paras Ascari, contrairement à la plupart des parachutistes du bataillon italien, ils ont été capturés dans l'avant Montgomery en Libye après El Alamein.

uniforme

L'uniforme a été caractérisé par bande badge a rayures bleues et blanches verticales, avec flèche "Tachia" bleu.[7] L'uniforme consistait à lancer un costume et un casque pour les pilotes.

notes

bibliographie

  • Girlando Raffaele. paras libyens. Images et commentaires historiques Nouvelle édition Italie. Rome, 2006 ISBN 9788895038032

Articles connexes