s
19 708 Pages

la Buluc Il était l'équivalent d'une section tout troupes coloniales italiennes, et il a été contrôlé par un bulucbasci, l'équivalent d'un Sergent ou Sergent fonction de la durée du service[1]. Le nom vient du turc, où, cependant, des moyens société, et les effets des effectifs pourraient même atteindre la moitié de celle d'une entreprise.

notes

  1. ^ Bulucbasci, letruppecoloniali.wordpress.com. Récupéré le 3 Octobre, 2013.

bibliographie

  • Divers auteurs, Ascari de l'Erythrée. Volontaires Erythréens dans les forces armées italiennes. 1889-1941. Catalogue de l'exposition. Vallecchi, Florence, 2005. ISBN 978-88-8427-117-4
  • Renzo Catellani, Giancarlo Stella, Les soldats de l'Afrique. Histoire du colonialisme italien et des uniformes pour les troupes africaines de l'armée royale italienne. . Vol I - 1885/1896, Albertelli, Parme, 2002 ISBN 978-88-8737-220-5
  • Renzo Catellani, Giancarlo Stella, Les soldats de l'Afrique. Histoire du colonialisme italien et des uniformes pour les troupes africaines de l'armée royale italienne. . Vol II - 1897/1913, Albertelli, Parma, 2004 ISBN 978-88-8737-239-7
  • Renzo Catellani, Giancarlo Stella, Les soldats de l'Afrique. Histoire du colonialisme italien et des uniformes pour les troupes africaines de l'armée royale italienne. . Vol III - 1913/1929, Albertelli, Parma, 2006 ISBN 978-88-8737-255-7
  • Renzo Catellani, Giancarlo Stella, Les soldats de l'Afrique. Histoire du colonialisme italien et des uniformes pour les troupes africaines de l'armée royale italienne. . Vol IV - 1930/1939, Albertelli, Parma, 2008 ISBN 978-88-8737-265-6
  • Gabriele Zorzetto, Uniformes et les insignes des troupes coloniales italiennes 1885-1943. Studio Emme, Vicenza, 2003. ISBN 978-88-9013-020-5
  • Raffaele Ruggeri, Le restaurant italien Colonial Wars 1885/1900, Editrice Militare italienne, Milan, 1988.
  • Marco Scardigli, Le bras indigène. Ascari, et des bandes irrégulières dans la conquête de l'Érythrée (1885-1911). Franco Angeli, Milan, 1996
  • Alessandro Volterra, Sudditi coloniale. Érythréen Ascari (1935-1941). Franco Angeli, Milan, 2005

liens externes