s
19 708 Pages

la forces auxiliaires des femmes de 'Armée de l'Air English étaient un groupe de femmes dans le service de l'aviation militaire français au cours de la Guerre mondiale qui pourrait être utilisé pour le transport aérien et les missions de sauvetage une fois formés. Parmi eux se tenait les porte-aviatrice professionnels des dossiers de vol.

histoire

La loi française de 1938 sur le pays en temps de guerre a commencé l'enrôlement volontaire des femmes[1] aussi bien dans 'Armée de terre (Femelle auxiliaire Armée de terre, AFAT) dans 'Armée de l'Air (forces auxiliaires femmes, FAF). Merci à la loi promulguée en 24 mai 1940 l'aviatrice qui avait terminé au moins 100 heures de vol pourrait être recruté nell'Armée de l'air comme officiers avec le grade de lieutenant. Quelques semaines plus tard, cependant, les troupes allemandes entrent dans Paris, et après deuxième armistice de Compiègne Claire seulement romaine, qui a suivi le gouvernement central à Amboise, a été effectivement utilisé comme pilote, mais seulement pour des missions de transport.[2] Certains d'entre eux sont entrés dans la résistance, d'autres auraient suspendu les activités de aviatrice jusqu'à la fin de la guerre: plusieurs aviatrice retour nell'Armée de l'air quand Charles Tillon, Aviation ministre du premier gouvernement de De Gaulle, a décidé de composer une équipe femminole sur le modèle soviétique. Cependant, l'expérience, a pris fin à la fin de son mandat.

Les bénévoles de la FAF inscrits en 1939

  • Marie-Louise Bastié (1898-1952, licence de pilote de tourisme et de transport de pilote, testeur pour l'entreprise Morane-Saulnier)
  • Adrienne Bolland (1895-1975, licence de pilote de tourisme et de transport de pilote)
  • Madeleine Charnaux (1902-1943, permis de tourisme pilote, un pilote de transport et vol la nuit, testeur pour l'entreprise Caudron)
  • Maryse Hilsz (1901-1946, licence de pilote de tourisme et de transport de pilote)
  • Anne-Marie Imbrecq (1911-2015, infirmière, pilote déjà dell'IPSA, les brevets de vol touristique, parachutiste de brevet parachutiste et instructeur)
  • Yvonne Jourjon (1899-1985, licence de pilote de tourisme et le transport de pilote, instructeur à l'aéroclub de Saint-Cyr, parachutiste de brevet)
  • Geneviève Lefebvre (1911, infirmière, pilote déjà dell'IPSA, les brevets de vol touristique, parachutiste de brevet parachutiste et instructeur)
  • Suzanne Melk (1908-1951, licence de pilote de tourisme et le transport de pilote, instructeur au club de vol de Vesoul dont elle est propriétaire avec son mari, Jean Dreyfus pilote)
  • Claire Roman (1906-1941, infirmière, ancien pilote de l'AISP, le corps des infirmières en parachute, permis de vol touristique, de transport et hydravions pilote pilote)[3]

Les bénévoles inscrits au printemps 1940

  • Elisabeth Boselli (1914-2005, permis de tourisme pilote)
  • Marcelle Choisnet (1914-1974, permis de tourisme pilote)
  • Andrée Dupeyron (1902-1988, un brevet de vol de tourisme, les brevets parachutiste, sergent pilote a pris le Groupe de reconnaissance (GR) 2/55)[4]
  • Suzanne Jannin (1912-1982, permis de tourisme pilote)
  • Berthe Finat (1905-1945, licence de pilote de tourisme et parachutiste, déjà volontairement dell'IPSA, qui est mort en 1945 en service rimpatriava civils marocains déplacés pendant la guerre)
  • Germaine l'Herbier-Montagnon (1895-1986, vol touristique de brevets et parachutiste, déjà volontairement dell'IPSA)[5]
  • Suzanne Tillier (1898-?, Permis de tourisme pilote, puis passé en tant que pilote dans l'ambulance de la Croix-Rouge et du coordonnateur de ce service à l'avant pendant la guerre en Indochine au lieu de Susan Travers)

reconnaissance des pilotes de ligne

  • Marcelle Choisnet
  • Maryse Hilsz
  • Andrée Dupeyron
  • Geneviève Lefebvre
  • Suzanne Melk
  • Claire Roman

Les pilotes de ligne avion de transport et de services de santé

  • Adrienne Bolland
  • Maryse Bastiè
  • Berthe Finat
  • Maryse Hilsz
  • Anne Marie Imbrecq
  • Germaine l'Herbier-Montagnon
  • Madeleine Charnaux
  • Yvette Mazellier
  • François Marzellier
  • Marie Marvingt (il avait déjà servi pendant la Seconde Guerre mondiale et avait atteint le grade de capitaine, des raisons d'âge remise en service seulement en tant que pilote de ligne pour le transport médical)[6]
  • Suzanne Tillier

Pilotes encore en formation en mai 1940

  • Elisabeth Boselli
  • Marcelle Choisnet (promu de lieutenant à lieutenant en Mars 1941 et a accordé en même temps de la Croix de guerre)[7]
  • Suzanne Jannin
  • Lucienne Saby

instructeurs

  • Maryse Bastiè (bases de Bordeaux-Mérignac, et Villacoublay Châteauroux, a été déplacé à plusieurs reprises pendant la guerre, semblent également avoir été pendant une courte période à Londres en l'hiver 1941-1942 pour coordonner l'organisation des femmes volontaires de FAFL) en 1945, après la guerre, il a renouvelé le contrat de travail jusqu'en 1947 [8]
  • Adrienne Bolland
  • À Dumesnil (communications radio, FAFL à Londres 1940-1942, Alger: 1943-1944)
  • Yvonne Jourjon (C.I.C. Chartres: 1939-1940, est encadrée comme aide de monitrice).

Service à la communication radio, et autres membres du personnel pilote FAFL

  • Aglaé (Brigitte) Assié-Fumaroli (infirmière et pilote, qui est entré en service en Décembre 1943 à la Corse au Groupe de Chasse 1/3)[9]
  • Joséphine Baker (agent de liaison, pilote et parachutiste, basé à Alger en 1943, ATA RAF en 1944 à 1945)[10][11]
  • Isabelle Casse (sergent de pilote, né en Algérie en 1905 et est mort en Syrie en 1944, enterré dans le cimetière militaire de Rayak au Liban)[12]
  • Maryse Bastiè (Reseau Darius, le pilote de la Croix-Rouge, un moniteur à la base de Châteauroux en 1944)
  • À Dumenisl (communications radio et la formation des volontaires pilote;[13][14]
  • Jeanne (Janine) Elissetche (cours pilote à la base de Châteauroux en Septembre 1944, d'abord dans sa classe dans la promotion Tillon de Septembre 1945, démobilisé en 1946 et remis en service après une année en tant que pilote d'étudiant à l'Ecole de chasse de Meknès, fermé sa carrière en 1990 avec le grade de colonel)[15]
  • Yvette Briand (né en 1923 et est mort à l'âge de 90 18 Février 2013, dans de nombreux livres et forum sur l'histoire militaire est appelée Yvette Grollet, alors que dans le livre de Raymond Caire « La femme militaire » est citée comme Yvette Grollet-Briand « liste des pilotes admis au cours à la base de Châteauroux le Septembre-Décembre 1944)[16]
  • Jeannette Guyot (Reseau Amarante, Reseau-Phatrie Londres, pilote et officier parachutiste communications radio des transactions Sussex, 1944)[17][18]
  • Josiane Gros (à l'agent des communications radio et parachutiste, dans une publication en anglais est également mentionné comme un agent du SOE)[19]
  • Gisèle Gunepin (cours pilote à la base de Châteauroux en Septembre 1944, qui est mort en service en Décembre 1944, le conseil d'administration de la liste des morts pour la France n'a pas indiqué le département d'adhésion)
  • Ria (Maria) Hackin (qui est mort en service en 1941, la première femme pilote de FAFL mourir au cours d'une mission à l'avant-garde[20]
  • Maryse Hilsz (pilote de FAFL avec le grade de capitaine, Reseau Buckmaster, dans certains forum de l'histoire militaire a également mentionné sa tentative infructueuse d'obtenir l'aide de Jacqueline Cochran entre WASP, l'US Air Force auxiliaire)[21]
  • Denise Landre (communications radio, sur la base d'Alger)[22]
  • Geneviève Lefebvre (pilote et parachutiste, ATA RAF, 253 ° et 346 ° Escadron, 61 Unité de formation opérationnelle)
  • Oscar De Jeanne Leydet Sigoyer De Jarjayes (pilote et parachutiste, ATA RAF, 253 ° et 340 ° Escadron, 61e Unité de formation opérationnelle)
  • Jeanne Massias (ATA RAF: officier de l'agent à 342º Escadron)[23]
  • Suzanne Melk (Reseau-Bearn London, ATA RAF officier pilote / vol: 61º Escadron Bomber Command, de maquisards avec son frère Vesoul, le capitaine Pierre Melk, plus jeune que Suzanne, née en 1911)
  • Hélène Nebout (pilote, ATA RAF, de maquisards et Bir Hakeim Chasseneuil, est revenu à nell'Armée de l'service aérien en 1945 avec le grade de lieutenant à la base de Mont-de-Marsan)[24][25]
  • Jeanne (Ginette et Miss Pancake pour les collègues) Plunkett (officier de section assistante à 347º Escadron, français, mais mariée à un collègue britannique Keith Cyril Plunkett, système de navigation radio de 619º escadrille de la RAF, est décédé le 8 mai dans un accident d'avion 1944)[26])
  • Marianne Sullivan (pilote)[27]
  • Tereska Torres (membre du personnel aux communications radio).

On estime qu'entre 1941 et 1945 ont servi à FAFL près de 1500 volontaires; beaucoup d'entre eux ont perdu toute trace, alors que quelqu'un d'autre, comme le sergent pilote Isabelle est mort en service Casse, il est maintenant seulement un nom sans visage.

notes

  1. ^ (FR) http://www.defense.gouv.fr/air/dossiers/l-armee-de-l-air-au-feminin/articles/l-aviation-feminine, sur www.defense.gouv.fr. 20 Octobre Récupéré, 2017.
  2. ^ (FR) Marie-Catherine Villatoux, Femmes et Dans l'military pilotes Armée de l'Air, en Revue historique des armées, nº 272, le 18 Septembre 2013, pp. 12-23. 20 Octobre Récupéré, 2017.
  3. ^ http://memoireairfrance.canalblog.com/archives/2016/01/18/33231444.html; "Mme ROMAN (Claire): plein d'ALLANT pilote ici, being Prisonnier, un fait 18 juin 1940 Preuve de et de hardiesse réfléchie BELLES ..." par Qualités "Journal officiel de la République française et Édition des lois décrets" 1940 expliquant que le prisonnier romain par les Allemands avait réussi à échapper avant du vélo, puis vers un avion militaire ... Selon le récit de la Germaine-Montagnon le Roman Herbier était revenu au bout de trois jours à la base où il sert sur un plan différent de celui qui volait au départ et lui avait dit qu'il avait abandonné dans un aéro-club, être monté sur et l'utiliser pour revenir
  4. ^ "Journal officiel de la République française", 1940, p. 5015
  5. ^ (FR) EGO 39-45, sur www.ego.1939-1945.crhq.cnrs.fr. Récupéré le 2 Septembre, 2017.
  6. ^ Figures de l'extraordinaire Femmes: Marie Marvingt (suite et fin), sur Maître Renard, 10 décembre 2015. Récupéré le 2 Septembre, 2017.
  7. ^ France. air Ministère de l', Liste des officiers, sous-officiers et hommes de troupe de l'armée de l'air droit au Port Ayant de la Croix de guerre nouvelle par le décret instituée du 28 mars 1941, p. 317
  8. ^ "Bastié (Maryse), le lieutenant F. F. A. pilote" par Journal officiel de la République française 1946, p. 144
  9. ^ http: //alger-roi.fr%2FAlger%2Faviation%2Fpages%2F65_seconde_guerre_mondiale_12.ppsusg=AFQjCNEejVmaca2LE0jo4FIybOFT3R-K3wbvm=bv.125596728,d.bGs
  10. ^ Cinzia Tani, les femmes dangereuses, Mondadori, 2016
  11. ^ Charles Onana, Joséphine Baker contre Hitler: L'étoile noire de la France Libre, 2006
  12. ^ http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/complementter.php?id=4113622largeur=1138hauteur=640
  13. ^ http://henri.eisenbeis.free.fr/popote/0-diapo-photos/diapo/original/ALLA-DUMESNIL.html
  14. ^ http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=14880
  15. ^ http://www.abebooks.fr/suis-devenue-Lieutenant-Colonel-R%C3%A9cit-ELISSETCHE/16044363326/bd
  16. ^ Raymond Caire, La Femme militaire, p. 137 http://www.dansnoscoeurs.fr/yvette-grolet/632110/avis
  17. ^ http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/saone-et-loire/chalon-sur-saone/jeannette-guyot-une-des-grandes-figures-de-la-resistance-francaise-est-decedee- 995253.html
  18. ^ http://souvenirfr66.canalblog.com/archives/2016/06/03/33911574.html
  19. ^ Entretien avec Gros-Somers Josiane vient de: Georges Marc Beanamou, "Les rebelles de l'an 40", Robert Laffont, 2010; M R D Pied, » .O.E. Une histoire de grandes lignes des opérations spéciales de direction 1940-1946" , Random House, 2011
  20. ^ Charles Christienne, Pierre Lissarrague, Alain Degardin, "Histoire de l'aviation française militaire", Charles-LAVAUZELLE, 1980, p. 468
  21. ^ http://www.ctie.monash.edu.au/hargrave/hilsz.html
  22. ^ http://popodoran.canalblog.com/archives/2010/06/12/18231835.html
  23. ^ http://www.france-libre.net/wp-content/uploads/2012/06/brochure-heros-de-la-resistance-2eme-partie.pdf
  24. ^ http://www.legiondhonneur17.fr/page_RLE_2014_NBT.php
  25. ^ http://www.sudouest.fr/2014/11/12/helene-nebout-figure-de-la-resistance-en-charente-et-en-charente-maritime-est-decedee-lundi-1733913-1391. php
  26. ^ http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/complementter.php?table=bpid=3060067largeur=1138hauteur=640
  27. ^ http://www.1940lafrancecontinue.org/FTL/1943/mars-43-10-fabrice.pdf

bibliographie

  • Raymond Caire, La femme militaire, 1981.
  • Johanna Hurni, Femmes in the force Armée, 1992.
  • Piers Letcher, Excentrique France: Le guide Bradt à Mad, Marvelous magique et la France, 2003.
  • Bernard Marck, Le ciel ELLES have 100 ici conquis fait l'Ontario Femmes histoire de l'aviation et de l'espace, 2009.
  • Xavier Massé, Des femmes Dans l'Aéronautique, Nouvelles Éditions Latines (IN), 2009, ISBN 2-7233-2076-6.
  • Charles Onana, Joséphine Baker contre Hitler: L'étoile noire de la France Libre, 2006.Cinzia Tani, Les femmes dangereuses, Mondadori, 2016
  • Roland Tessier, Femmes de l'air, 1948.

archives

  • Liste des carnets de vol pour les étudiants de Chartres C.I.C la période 1939-1940
  • Liste des brevets parachutiste et instructeur parachutiste délivré au cours de la période 1936-1937 au centre de formation Avignon-Pujat
  • Les listes des équipages français de la RAF et ATA documents numérisés photographique du Musée ATA RAF.

liens externes