s
19 708 Pages

Pierre Le MUET (Dijon, 7 octobre 1591 - Paris, 28 septembre 1669) Ce fut un architecte français.

biographie

Pierre Le MUET purgeait Louis XIII de Bourbon (1601 - 1643), architecte nommé en 1616, sous la régence de Marie de Médicis (1575-1642). En 1632, épousa Marie Autissier, fille de Jean Autissier[1], maître maçon, mais aussi un entrepreneur et promoteur d'interventions urbaines à Paris, y compris la sous-division de la rue Dauphine en 1607. Dans ses activités de l'architecte du roi, les traite Muet avec l'achèvement du complexe immobilier appelé Val-de-Grâce qui a inclus Église de Val-de-Grâce conçu par François Mansart (1598 - 1666) et commencé par Jacques Lemercier (1585 - 1654) et l'abbaye transformée en hôpital militaire pendant la Révolution française.

L'activité professionnelle de Le MUET peut être divisé en deux phases distinctes: la première comme architecte de la cour et ingénieur militaire chargé de la conception et la supervision des travaux de fortification ( "des dessins des conducteur fortifications de Picardie« ), De 1617 jusqu'à 1637. Le MUET a élaboré un volume des fortifications des étages Picardie (1631), maintenant conservé Bibliothèque de l'Arsenal, et sous les ordres de Pierre de Conty de argencour (1575 - 1655) ingénieur, a travaillé à Péronne et Corbie (1635-1638) et plus tard à Langres. Dans ces années, il a repris le projet de église de Saint-Eustache (1623) et l'église de Notre-Dame-des-Victoires appelé Petits-Pères (1628), à Paris.

Dans les mêmes années, il se consacre à l'écriture et la publication de son texte Manners dØ Bastir verser Sortes de personnes TOUTES ..., publié à Paris en 1623, il devient rapidement le manuel de référence pour la conception de bâtiments civils maison en France. Le texte de Le MUET lui-même comme un manuel de conception, des simples (maisons privées avec une chambre à coucher) au complexe (maisons avec cour et jardins) et comprend des projets de logement qui offrent une bonne image de l'architecture civile parisienne les premières années de « 600 bâtiments avec salle latérale et escalier (pl. I-IV), les bâtiments avec grande cour et maisons avec des jardins, avec des ailes latérales aile pour la distribution de pièces (pl. VII-XI), des pavillons isolés ( pl. XII et XIII), les élévations et les sections de bâtiments, de structures en acier de conceptions de coque. Dans les années qui suivirent, il se consacre à la traduction des traités classiques d'architecture: en 1631 a publié une traduction de la « règle des cinq ordres d'architecture » par Jacopo Barozzi da Vignola (1507 - 1573), avec dix dessins originaux pour portes et en 1645 une adaptation du traité Andrea Palladio (1508-1580).

La deuxième phase de sa carrière a commencé autour de 1637, et est strictement développée dans le domaine de l'architecture. Dans cette période, le MUET met en pratique ses idées et ses principes sur la conception et la composition architecturale majeure bâtiment complexe que l'achèvement du château Chavigny (1637-1646)[2] Lerné (Indre-et-Loire), initié par Claude Bouthillier (1581-1652), surintendant des finances Louis XIII, et celle de Pont (1638-1641) à Pont-sur-Seine (Aube), avant de poursuivre et achever la construction du Château de Tanlay (1643-1649)[3][1] Tanlay (Yonne), commandée par Michel Particelli d'Emery d'Hémery òû (1596-1650). Pour ce dernier, entre 1642 et 1650, conçoit et fabrique Le l'Muet aile droite du bâtiment, selon le schéma classique des châteaux avec l'usine U qui entoure la cour intérieure. Le MUET dessine la nouvelle façade du bâtiment principal et de la décoration. Devant le château, il construit dans le style classique, le Petit Château. Il traite également de la conception et l'agencement du parc et crée un canal qui entoure de la manière de les douves du château. La conception du château de Tanlay était un jardin puis exemplaire et a influencé la conception des jardins Versailles et Château de Vaux-le-Vicomte. En 1639, l'Hôtel conçoit et 1642 Coquet l'Hôtel Marin (puis Hôtel d'Assy) à Paris, l'Hôtel Bouchu à Dijon[4], et Hôtel Gauthier à Paris; les années 1644-47, il a été engagé dans la conception et la construction de l'Hôtel d'Avaux (Hôtel de Saint-Aignan), en 1647 dans la construction de l'Hôtel Comans Astry, sur le quai de Béthune en Ile Saint-Louis . Plus tard, il se consacre à compléter l'Hôtel Tubeuf (1649-1655), au 16 rue Vivienne au nom de Jacques Tubeuf (1606-1670), puis prendre le travail pour terminer le Val-de-mort Grâces après Jacques Lemercier, selon le plan et les lignes directrices qui ont été décrites par François Mansart. En 1656, la conception de l'expansion MUET et la restructuration de l'Hôtel Hôtel Marin Scipion à Paris. Dans les années 1659-1661, enfin, il se consacre à la conception et la construction de l'Hôtel de Laigue ou de Chevreuse.

Compte tenu des architectes du XVIIe siècle, Pierre Le MUET peut être considéré comme l'un des meilleurs architectes de son temps, sur un pied d'égalité avec Jacques Lemercier, François Mansart et Louis Le Vau (1612 - 1670), ses contemporains.

travaux

  • 1623. Prenez part comme un expert dans la construction de église de Saint-Eustache à Paris.
  • 1628. Eglise du projet Notre-Dame-des-Victoires et ledit du couvent Petits-Pères.
  • 1637 - 1646. Projet du château de Chavigny Libre (Indre-et-Loire) fait au nom de Claude de Bouthillier. Le château a été démoli en 1832.
  • 1638 - 1641. Projet du Pont-sur-Seine Château (Aube) faite au nom de Claude de Bouthillier. Le château a été démoli en 1814.
  • 1639. Il a commencé son activité fructueuse d'architecte à Paris. Designs et met en œuvre la 'Hôtel Coquet (1639-1644), et par la suite Hôtel Desmarets, construit pour Jacques Coquet, trésorier de France, augmenté de Jacques Bruand, frère de Libéral Bruant (1636 - 1697) l'un des principaux représentants de l'architecture baroque dans les années 1658-1661 et de nouveau transformés au XIXe siècle (bâtiment situé rue Vivienne pas. numéro 18).
  • 1642. Projet de l'Hôtel Marin (puis hôtel d'Assy), situé dans la rue des Francs-Bourgeois, civ. 58a.
  • 1642. Projet Hôtel Bouchu à Dijon et l'Hôtel Gauthier.
  • 1643. Paris: trois petites maisons dans les mémoires comme Petit Hôtel Tubeuf (1643-1644) construit pour Jacques Tubeuf, surintendant de la France. Les bâtiments ont été démolis par Henri Labrouste (1801 - 1875) pour faire place à la construction de la salle de lecture Bibliothèque Impériale puis Bibliothèque nationale de France. La situation du bâtiment est actuellement dans la rue des Petits-Champs.
  • 1643 - 1648. Il conclut la construction du Château de Tanlay (Côte-d'Or) au nom de Michel Particelli d'Emery.
  • 1644 - 1647. Paris: Hôtel d'Avaux (1644-1650), puis Hôtel Beauvilliers ou Hôtel Saint-Aignan, construit à Claude de Mesmes (1595 - 1650), comte d'Avaux, il se tourna vers Paul de Beauvilliers (1648-1714), duc de Saint-Aignan, qui acquiert en 1688, aujourd'hui rue du Temple à n. 71.
  • 1646. Paris: stable et bibliothèque Hôtel Duret de Chevy, fait pour Jacques Tubeuf sur la rue Neuve-des-Petits-Champs, détruits.
  • 1647. Paris: Hôtel de Comans de Astry construit par Thomas de Comans de Astry, conseiller du roi, maintenant sur le quai de Béthune sans. 18, sur l'île Saint-Louis.
  • 1649. Paris: Hôtel Tubeuf (1649-1655), puis Hôtel Colbert de Torcy construit pour Jacques Tubeuf, aujourd'hui rue Vivienne à n. 16.
  • 1650. Paris: Hôtel de Chevreuse, a également déclaré Hôtel de Luynes, construit pour Marie de Rohan-Montbazon (1600 - 1679), duchesse de Chevreuse. Le bâtiment a été détruit quand il a été réalisé le boulevard Saint-Germain.
  • 1655 - 1661. Il a poursuivi la construction du complexe Val-de-Grâce après la mort de Jacques Lemercier suite au projet qui avait été modifié par François Mansart. La voûte de réaliser la nef et la coupole dans le transept, aussi il prend soin de leurs décorations.
  • 1655 - 1667. Remplissez le couvent de Val-de-Grâce.
  • 1656. Il restructure et élargit le 'Hôtel Marin
  • Rénovation de 1656. 'Hôtel Scipion, rue Scipion au numéro 13.
  • 1659. Paris: projet de 'Hôtel de Laigue (1659-1661), dans la rue Saint-Guillaume ne. 16.
  • 1663. conceptions préliminaires pour l'église de Val-de-Grâce, en collaboration avec son assistant Gabriel le Duc (1635-1696).

écrits

Bibliographie et ouvrages: bibliographie

Pierre Le MUET
Manners dØ Bastir verser Sortes de personnes TOUTES ..., 1623. Couverture.
Pierre Le MUET
Manners dØ Bastir verser Sortes de personnes TOUTES ..., 1623. page de titre.
  • Manners dØ Bastir verser Sortes de personnes TOUTES ... Paris: Melchior Tavernier, 1623. Autres éditions: Paris, François Langlois, 1647; Paris, Jean du Puis, 1663; Paris, François Jollain, 1681. Le succès de Pierre Le traité est MUET confirmée par la traduction anglaise: L'art de la valeur du bâtiment ... Londres: Robert Pricke, 1670, 1675 et 1679; texte intégral, Copiez l'Institut d'Histoire de l'Art, Université de Tours.
  • traduction française du traité de Palladio Traité des cinq ordres d'architecture, puis dans les langues suivantes:
    • français: Traicté des Cinq- d'architecture ... Ordres du Palladio AUGMENTE Traduit de nouuelles inventions pour l'Art de bien bastir par le Sr. Le MUET. Paris: François Langlois, 1645; Paris: Pierre Mariette, 1647;
    • néerlandais: Traitté des Cinq- d'architecture ... Ordres du Palladio AUGMENTE Traduit de nouuelles inventions pour l'Art de bien bastir par le Sr. Le ... MUET Amsterdam: Cornelis Danckerts, 1646; Amsterdam: Henry Wetstein, 1679 et 1682; Amsterdam: Cornelis Danckerts, 1646;
    • Anglais: Le premier livre d'architecture ... Traduit de l'italien ... par Pr ... Le MUET, traduit de français par G. R [Godfrey Richards] ... Londres: J. M, 1663 et 1668; Londres: N. Simmons, 1676; Londres: T. passagers, T. Sawbridge et R. Smith, 1683; Londres: T. Parkhurst, G. Sawbridge, E. Tracy, 1693.
  • traduction française de Vignola traité Règle Delli cinq ordres d'architecture, effectué sur la base édition de Rome en 1562. Le succès de la traduction de Le MUET est reconnu par de nombreuses rééditions en français et dans d'autres langues:
    • 1631-1632. Rules des Cinq- d'architecture de Ordres Vignolle reveuee, reduites et de renforts en grand par le petit MUET. Paris: Melchior Tavernier. De nouvelles éditions ont été publiées dans les années 1644-1655 par Pierre Mariette à Paris, pour les types de Nicolas Langlois (Paris) entre 1647 et 1671. La deuxième édition du Rêgles des Cinq d'architecture ... LEGISLATION reveuës, RENFORTS, reduites grand en de par le petit volume de MUET. Corrigées de several Fautes considerables ici s'estoient les Précédentes glissées impressions la DANS ... Iouxte les copies IMPRIMEE Il a été publié à Paris en 1657, suivi par de nouvelles éditions en 1658 et 1684. La traduction du MUET a été publié dans les langues suivantes
    • a) Allemand: Orden von der Regel de Architectur ... durch M. Iacob Barozio von Vignola ... an der von Son [de Pierre] MUET. Amsterdam: Cornelis Danckerts, 1651; Amsterdam: Dancker Danckerts 1664; Nuremberg: Johann Hofmann, 1675; Nuremberg: Johann Georg Zieger Lehmans, ET 1699;
    • b) Anglais: Vignola, ou l'architecte compleat ... Traduit en Inglese, par Joseph Moxon. Londres: Joseph Moxon, 1655; Londres: William Leybourn, 1665; Londres: Joseph Moxon, 1673, 1692, 1694;
    • c) Pays-Bas: Van der Regel de Vijf porte architecture Ordens I. B. van porte Vignola ... M. [Pierre] MUET. Amsterdam: Louis Elzévir, 1638; Amsterdam: Cornelis Danckerts, 1642, 1650; Amsterdam: Dancker Danckerts, 1664.

notes

  1. ^ Jean Autissier, architecte et chef d'équipe, était le constructeur de l'Hôtel de la Reine à Dijon en 1606 (Amédée Boinet. Les eglises Parisiennes. T. I: Renaissance et Moyen Age, 1958; T. II: siécle XVIIe, 1962; T. III: XVIIe et XVIIIe siècles. . Paris: Ed De Minuit; T. III, p.33).
  2. ^ Le MUET complètement restauré l'ancien château en conservant la galerie Renaissance. Le château fut détruit en 1833 et que certaines parties sont sauvés de la démolition: la chapelle, l'escalier et le portail. Les seules images du château d'origine sont publiés par le MUET, Château de Chavigny en 1657..
  3. ^ Le château a été le cadre du premier film de la série sur angélique (Angélique, Marquise des Anges, 1964) par Bernard Borderie, avec la participation de Michèle Mercier (Angelica) Robert Hossein et Jean Rochefort.
  4. ^ Construit 1641-1643 au nom de Jean Bouchu premier président du Parlement de Bourgogne (élu en 1644).

bibliographie

  • Reginald Blomfield, Une histoire de l'architecture française du règne de Charles VIII jusqu'à la mort de Mazarin, 1494-1661, Volume 1, pp. 92-107. 2 vols. Londres: G. Bell et Sons, 1921.
  • Louis Hautecœur, Histoire de l'architecture classique en France. Paris: Picard, 1948-1967.
  • Dictionnaire des éditeurs à Paris de Etampes, sous l'Ancien Régime, par Maxime Préaud, Pierre Casselle, Marianne Grivel, Corinne Le Bitouzé, Promodis, Paris, 1987, p. 232.
  • Claude Mignot, Pierre Le MUET, architecte (1591-1669) , Thèse de doctorat, Paris-Sorbonne, 1991.
  • Claude Mignot, "L'Hôtel de Saint-Aignan" Guide des collections du Musée d'Art et d'Histoire du judaïsme, Paris, Musée d'art et d'histoire du judaïsme, 1999 (1ère éd. 1998), p. 14-19.
  • Claude Mignot, "Le château de Chavigny à Lerné" Congrès archéologique de France, Touraine (1997), 2003, p. 153-168.
  • Claude Mignot, « Bâtir Sortes de verser TOUTES personnes: Serlio, Du Cerceau, Le MUET et their Successeurs en France. Fortune d'Une idée Editoriale « à S. Deswarte Rosa (éd.), Sebastiano Serlio à Lyon, Architecture et Imprimerie, actif Mémoire, Lyon, 2004, p. 440-447 et p. 474.
  • Claude Mignot, "Le château de Pont-en-Champagne, la« maison aux champs Claude de Boutillier, Superintendent des finances de Louis XIII" Monuments et de la Fondation Mémoires Eugène Piot, 94, 2005, p. 173-212.
  • Claude Mignot, "Les modéles de Pierre Le Muet À l'épreuve du temps: l'hôtel Coquet, PUI Catelan, à Paris" Bulletin de la Fédération des Sociétés et de Paris historiques et archéologiques de l'Ile-de-France, 2007, p. 189-238.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Pierre Le MUET
autorités de contrôle VIAF: (FR49227951 · LCCN: (FRn82136816 · ISNI: (FR0000 0001 2131 8286 · GND: (DE100368476 · BNF: (FRcb11911719n (Date) · ULAN: (FR500032000 · LCRE: cnp01317712