s
19 708 Pages

Julien-David Le Roy
Tables de 'ionique de Les Ruines des monuments, plus beaux de la Grèce.

Julien-David Le Roy, (ʒyljɛ david ləʁwa), Parfois orthographié Leroy, (Paris, 1724 ou 1728 - Paris, 27 janvier 1803), Il a été un architecte, archéologue et historien français.

Julien David Le Roy a participé au concours avec deux auteurs britanniques, James Stuart et Nicholas Revett à qui serait le premier à publier la première description professionnelle 'Acropole d'Athènes après 1682 le travail d'Antoine Desgodets. Le Roy a pu imprimer votre propre Les Ruines des monuments, plus beaux de la Grèce quatre ans avant Stuart et Revett.

biographie

Le Roy était le fils d'un horloger de la cour Julien Le Roy. Il a étudié l'architecture sous Jacques-François Blondel ( "Le petit Blondel"). En 1749, Julien-David Le Roy obtient un deuxième prix pour une Temple de la Paix, sujet proposé suite à la Traité d'Aix-la.

qui a terminé la Grand prix d'architecture en 1750 pour un orangerie voutée (Orangerie à la fois), dans les années 1751-1754, il était une bourse Rome[1] où il a étudié Farnese palazzo.

Les idées ont été matérialisées dans Le Roy Eglise de Sainte-Geneviève (Plus tard, le Panthéon à Paris), un projet de son ami Jacques-Germain Soufflot[2]. Le Roy a mis à jour directement Soufflot sur la philosophie et l'histoire de l'architecture et avait fourni un schéma classique des principaux types de chiesa Cristiana, résoudre le problème de connexion du couvercle dôme avec le plan en forme de croix.[2]

Athènes

Stuart et Revett puis a procédé à Athènes 1748[3] Mais Le Roy avait l'avantage en matière d'accès aux ruines grâce à la bonne Les relations entre la France et l'Empire ottoman[4].

Les études Le Roy, pris en charge par le Comte de Caylus et son cercle d'artistes, recruté les meilleurs architectes et graveurs pour produire des illustrations, et est devenu quelque chose d'un projet national en France pré-révolutionnaire[1]. Le Roy a passé trois mois à Athènes, contre les trois années passées là-bas par Stuart et Revett[4].

Le Roy a étudié les monuments grecs dans un contexte culturel large et universel, en les comparant avec l'héritage romain et a voyagé à Constantinople pour étudier le développement byzantin plats grecs[1]. Le Roy a commencé à la presse Les Ruines des monuments, plus beaux de la Grèce en 1758. Stuart et Revett retardé la sortie de leur premier volume à 1 762[3] et ils découragent leurs lecteurs le remplir avec de plus petits monuments au lieu de l'attendre Parthénon[1]. Toutefois, ce délai leur a permis d'examiner le texte de Le Roy et de souligner les faiblesses et les erreurs avec une critique lourde[1]. Le succès de Le Roy aliénée non seulement les Britanniques qui durement attaqué son livre et ses théories, mais aussi Piranesi qui considérait les Français comme une menace en raison de sa fierté nationale[5].

Le Roy a répondu par un contre-argument qu'une vision du développement d'une culture est tout aussi utile comme une reconstruction minutieuse et précise des reliques anciennes.[1]. Contrairement aux Britanniques qui se sont précipités à copier les modèles grecs dans les nouveaux bâtiments, Le Roy a maintenu son avis que l'architecture suit toujours l'évolution de la société, et n'a jamais voulu imiter ces modèles en pierre[6]. Son texte a finalement été un plus grand impact sur la pratique de ce que Stuart et Revett[4] par exemple en donnant à l'utilisation moderne du début colonnade en urbanisme[4].

Les deux projets français que les Britanniques commencent comme de simples tentatives visant à améliorer la connaissance des antiquités grece par rapport aux études Desgodetz[3] et ils sont arrivés à une étude comparative de l'art romain et grec, initier un large débat public sur les mérites relatifs[7].

notes

  1. ^ à b c et fa Bergdoll, p. 18
  2. ^ à b Bergdoll, p. 29
  3. ^ à b c Bergdoll, p. 16
  4. ^ à b c Lefaivre, Tzonis p. 358
  5. ^ Bergdoll, p. 20
  6. ^ Bergdoll, p. 19
  7. ^ Bergdoll, p. 17

bibliographie

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page dédiée à Julien-David Le Roy

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR73964571 · LCCN: (FRn86135416 · ISNI: (FR0000 0001 1029 5023 · BNF: (FRcb125393091 (Date) · ULAN: (FR500124298