s
19 708 Pages

archidiocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo
Archidioecesis Sipontina-Vestana-Sancti Ioannis Rotundi
Eglise latine
Cathédrale Manfredonia.jpg
suffragant dell ' Archidiocèse de Foggia-Bovino
ecclésiastique Région Pouilles
Carte du diocèse
situation géographique
diocèse géographique
archevêque Michele Castoro
Vicaire général Stefano Mazzone
Les prêtres 129 dont 75 laïque et 54 régulière
1177 baptisé pour prêtre
religieux 61 hommes, 195 femmes
diacres 3 permanent
population 154283
baptisés 151 850 (98,4% du total)
surface 1665 km² en Italie
paroisses 51 (5 vicariats)
érection Ve siècle (Siponto)
Xe siècle (Vieste)
en union plena du 30 Septembre 1986
rite romain
cathédrale San Lorenzo Maiorano
Concattedrali Santa Maria Assunta
Santi clients San Lorenzo Maiorano
San Giorgio
Saint Pio de Pietrelcina
San Michele Arcangelo
adresse Via Campanile 66, 71043 Manfredonia [Foggia], Italie
site Web www.diocesimanfredoniaviestesangiovannirotondo.it
Les données de 'Annuaire Pontificale 2014 (ch · gc)
Eglise catholique en Italie
Archidiocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo
la Co-cathédrale de Santa Maria Assunta de Vieste.
Archidiocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo
la Basilique Sainte-Marie-Majeure de Siponto, ancienne cathédrale de l'archidiocèse.
Archidiocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo
la Le monastère de Padre Pio à San Giovanni Rotondo dans une photo aérienne des 50 ans.
Archidiocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo
L 'Abbaye de Santa Maria di Pulsano, fondée par saint Jean de Matera après 1129, rouvert en 1997 souci de l'archevêque Vincenzo D'Addario, Il abrite aujourd'hui une communauté monastique de birituale diocésain, latine et byzantine.
Archidiocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo
La façade sud de l'église 'Abbaye de San Leonardo in Lama Volara, près de Manfredonia, fondée en XIIe siècle.
Archidiocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo
la Sanctuaire de San Michele Arcangelo à Monte Sant'Angelo, écrit en Liste des sites du patrimoine mondial dell 'UNESCO de 2011.
Archidiocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo
L'abbaye de Santa Maria a Mare sur 'Île Saint-Nicolas en Isole.
Archidiocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo
L'archevêque actuel Michele Castoro.

L 'Archidiocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo (en latin: Archidioecesis Sipontina-Vestana-Sancti Ioannis Rotundi) Est un siège de Eglise catholique suffragant dell 'Archidiocèse de Foggia-Bovino appartenant à région ecclésiastique Pouilles. en 2013 Il avait baptisé 151850 de 154,283 habitants. Elle est régie par 'archevêque Michele Castoro.

territoire

L'archidiocèse étend sur plus de 1665 kilomètres carrés et comprend 51 paroisses, regroupées en cinq indirecte comprenant les municipalités suivantes province de Foggia:

La résidence de l'archevêque est la ville de Manfredonia, où sont les Cathédrale de San Lorenzo Maiorano et l 'Ancienne cathédrale de Santa Maria Maggiore de Siponto. A Vieste monte Co-cathédrale de Santa Maria Assunta. A Monte Sant'Angelo est le basilique mineure et Sanctuaire de San Michele Arcangelo; d'autres sanctuaires importants sont ceux de l'archidiocèse Santa Maria delle Grazie et Padre Pio à San Giovanni Rotondo.

histoire

Siponto / Manfredonia

Est peu claire l'origine du diocèse Siponto. Selon la tradition, il était la même apôtre Saint-Pierre pour fonder la communauté chrétienne de Siponto et de consacrer sa premier évêque Saint-Justin; la même tradition apporte une longue liste des évêques présumés Siponto, beaucoup d'entre eux anonymes, y compris II et IVe siècle. Cependant, le premier évêque est heureux d'avoir historiquement documenté, témoin de la Conseil romain organisé par papa Ilario en 465. Cependant, « malgré le silence des sources, la communauté chrétienne de Siponto devait être en vie et bien organisé déjà depuis le quatrième siècle comme preuve de l'existence d'une basilique paléochrétienne à trois nefs et quelques premières tombes chrétiennes. »[1]

La première moitié de VIe siècle Elle est marquée par l'évêque de présence Lorenzo Maiorano qui selon la tradition a reçu trois apparitions de 'Michele Arcangelo, l'origine du sanctuaire Gargano San Michele Arcangelo. A la fin du siècle, la correspondance Gregorio Magno Il nous permet de connaître deux autres évêques Siponto, Félix II et Vitaliano, attesté par 591 un 599. Une inscription épigraphique, mutile en plusieurs parties et datée entre VI et septième siècle, Il indique le nom de Stephen et le titre de episcopus. évêque dernier est connu à partir de sources anciennes Rufino, qui ont participé à la Conseil Lateran la 649.

en 663 Siponto la première fois a été détruite par les raids Slaves. A la suite de cette destruction, la ville a été presque abandonnée et même le diocèse a été effectivement supprimée et tous unis 'archidiocèse de Bénévent; Selon la tradition, il a rapporté dans la vie de saint Benevento Barbato, le syndicat aura lieu au moment de cet évêque de Bénévent, dans la seconde moitié de septième siècle. Cependant, le premier évêque de Bénévent montrant les deux titres est David II à la fin de 'huitième siècle, comme attesté par un diplôme 795, où David est défini évêque Ecclesiae Sanctae Sedis Beneventanae et Sipontinae.[2]

Siponto a retrouvé son indépendance au début de l'ecclésiastique »XIe siècle, pendant la règle byzantin, avec Mgr Leo documenté par 1023 un 1037, période au cours de laquelle l'église a été élevée à sipontina papa Benedetto IX (1032-1044) au rang de l'église de l'archevêque.[3] L'incertitude politique de la période, avec le passage de capitaines des Byzantins aux nouveaux dirigeants normans, il est difficile de suivre les événements historiques du diocèse sipontina. Quelques documents pontificaux[2] semblent confirmer que, après Leone, pendant un certain temps le diocèse a de nouveau été soumis à Benevento, cependant, alors il est certifié que Giovanni vescovo de Trani Il était pour une période de l'administration de l'Eglise sipontina, jusqu'à ce qu'il soit déposé en 1059.

Le véritable architecte de la renaissance a été l'évêque de Siponto bénédictin Geraldo, documenté par 1064 un 1076, dont le pontificat « marque l'église émancipation totale de Bénévent, en ce qui concerne à la fois l'autonomie diocésaine metropolitica vous de cela. »[4] En fait, 1063/64 Le pape Alexandre II Il a accordé le titre de l'archevêque Geraldo[5]; temps de Papa Pasquale II (1099-1118) sipontina l'église a été élevée au rang de siège métro, avec le diocèse de Vieste comme le seul suffragant.[6]

Le déclin de la ville de Siponto, Diruta de William I peu après le milieu du XIIe siècle, Il a abandonné par ses habitants et a récemment frappé par un tremblement de terre a entraîné le transfert de l'Evêché dans la ville voisine de Manfredonia, construit entre 1256 et 1263.[7] Cependant, dans la langue curial, L'archidiocèse continuera à maintenir l'ancien titre ecclésiastique Dioecesis sipontina.

Deux évêques sont devenus plus tard Siponto papesJohn Ciocchi Maria del Monte, l'archevêque 1513 un 1544, deviendra Le pape Jules III en 1550; Vincenzo Maria Orsini, archevêque de 1675 un 1680, deviendra papa Benedetto XIII en 1724.

la rite byzantin Il devrait être largement diffusé dans l'ancien diocèse de Siponto. Elle a maintenu l'utilisation du rite byzantin de l'autel cathédrale jusqu'à ce que le temps de l'évêque Domenico Ginnasi (1586-1607) à la fin de XVIe siècle.

en 1620 La cathédrale a été détruite par Manfredonia turc puis reconstruit sous l'épiscopat d'Antonio Marullo. Vous devez Bishop Domenico Ginnasi la construction de séminaire diocésaine 1598.[8]

à partir de 1818, avec bulle de utiliori de Le pape Pie VII, Archevêques Siponto est également devenu administrateur perpétuel du diocèse de Vieste.

Le 25 Juin, 1855 le territoire de 'ancienne abbaye nullius St John, dans la municipalité de San Marco in Lamis, Il a été échangé à la construction simultanée de Diocèse de Foggia.[9]

Vieste

Est peu claire l'origine du diocèse de Vieste, qui remonte à la domination byzantin. Le premier évêque connu est Alfano, documenté 1019 grâce à un parchemin dell 'Abbaye de Santa Maria tout Isole, en date du vingt-sixième année de Épiscopat de Alfano, qui est ainsi devenu évêque de Vieste autour de l'année 994. L'évêque est toujours mentionné dans les rouleaux 1031 et 1035.[10]

Il n'y a eu pas de nouvelles du diocèse et les évêques de Vieste depuis plus d'un siècle, au cours de laquelle la région est venu sous la domination normans. Le prochain évêque documenté par des sources contemporaines est Marando (o Maraldo), un autre parchemin tremitese abbaye témoigne en 1158, et qui a été déposé par Le pape Alexandre III pour simonie.[10] Mgr Siméon a pris part à la Conseil Lateran la 1179.

Depuis l'âge de Papa Pasquale II (1099-1118) est attestée la dépendance du diocèse de Vieste de province ecclésiastique Archidiocèse de Siponto, dont il était le seul diocèse suffragant.[11]

Le diocèse était très petite, y compris le seul territoire de Vieste, et a été retraités pauvres, qui en XVIe siècle Ils se sont élevés à moins de 300 ducats par an, que le dispensaient de toute forme d'imposition.[12] Pour cette situation particulière, le diocèse a vu la succession de nombreux évêques, en particulier au XVIe siècle, avec 15 évêques qui pour la plupart jamais mis les pieds à Vieste, préfigurant une instabilité permanente dans le gouvernement. La plupart de ces évêques étaient des milieux Roman curial; parmi ceux-ci, nous devons nous rappeler Ugo Boncompagni, futur papa Gregorio XIII, qui a dirigé le diocèse de 1558 un 1565 et a assisté à la Concile de Trente.[13]

La cathédrale de Vieste, datant Xe siècle, la première fois a été restauré en XIII siècle temps de Federico II; remodelé à plusieurs reprises en raison de fréquents tremblements de terre, il a été reconstruit en XVIIIe siècle au moment des évêques Nicola Cimaglia et Giuseppe Maruca.[14]

suite convenu entre la Saint-Siège et Royaume des Deux-Siciles, avec bulle de utiliori de Le pape Pie VII 27 Juin 1818 le diocèse de Vieste a été donné dans l'administration perpétue les archevêques de Manfredonia. Sous les canons de la cathédrale de Vieste, il a été permis d'élire leur propre vicaire de capituler à chaque nouvel administrateur de l'archevêque.

aujourd'hui archidiocèse

Le 29 Septembre 1933 l'archidiocèse de Manfredonia et le diocèse de Vieste est devenu une partie de région ecclésiastique Bénévent en vertu du décret Iam pridem de Congrégation consistoriale. Ce statut a été maintenu jusqu'à 1976, lorsque les diocèses de capitaines Ils ont été annexés à région ecclésiastique Pouilles.[15]

en 1938 la Tremiti Ils ont été parquées de diocèse de Larino et il annexé au sipontina diocèse.[16]

à partir de 1916 la Monastère de Santa Maria delle Grazie à San Giovanni Rotondo accueilli Saint Padre Pio de Pietrelcina, qui résidait dans le couvent jusqu'à sa mort en Gargano 1968.

Le 30 Avril, 1979 l'archidiocèse Manfredonia perdu metropolitica dignité, tout en conservant le titre Arcivescovile, et rejoint, en collaboration avec le diocèse de Vieste, la province ecclésiastique dell 'Archidiocèse de Foggia.[17]

Le 30 Septembre 1986, par décret Instantibus votis de Congrégation pour les évêques, les deux diocèses ont été unis union plena et le nouveau quartier ecclésiastique a pris le nom de l'archidiocèse de Manfredonia-Vieste. Même temps, la ville de Rignano Garganico Il a été vendu à Diocèse de San Severo.

Le 6 Décembre, 2002 par décret Sanctum Pium de la Congrégation pour les évêques de la désignation archidiocèse a été modifié avec l'ajout du titre San Giovanni Rotondo.

évêques Cronotassi

Bureau Siponto

  • San Giustino ? † (environ 44)
  • anonyme ? † (environ 132)
  • anonyme ? † (environ 138)
  • anonyme ? † (- À propos de 194 décédé)
  • San Marcellino? †
  • San Giuliano? †
  • San Leo? † (environ 256 - sur 293 décédé)
  • Sant 'Eusanio? † (environ 296 - 9 juillet 300 décédé)
  • anonyme ? † (301)
  • anonyme ? † (environ 333)
  • anonyme ? † (environ 385)
  • Aurelio? †
  • Simplicio? †
  • San Teodoro? †
  • San Bonne I † (mentionné dans 465)[18]
  • San Lorenzo Maiorano † (première moitié du VIe siècle)[19]
  • Bonne II † (avant 591 - après la 593)[20]
  • Vitaliano † (avant 597 - après la 599)[21]
  • Stefano † (VI/septième siècle)[22]
  • Rufino † (mentionné dans 649)
    • bureau joint Benevento (VII-XIe siècle)
  • Leone II † (avant 1023 - après la 1037)[23]
    • Jean de Trani † (? - 1059 déchu) (Administrateur apostolique)[24]
  • Guisardo † (mentionné dans 1062)[25]
  • Gerardo I, O.S.B. † (du 1er mai 1064 - 6 février après 1076 décédé)[26]
  • Omobono † (avant 1087 - après la 1097)
  • Alberto, O.S.B. † (Octobre 1100 - 13 janvier 1116 décédé)[27]
  • Grégoire I, O.S.B. † (1116 - 21 septembre 1117 décédé)[28]
  • William I † (1118 - après la 1124)[29]
  • John I † (avant 1129 - après la 1132)[29]
  • Gaudino † (mentionné dans 1136)[29][30]
  • William II † (avant 1143 - après la 1147)[29]
  • Godfrey † (avant 1158 - avant 1168/1169 décédé)[31]
  • Gerardo II de Vérone † (1170 - après la 1179)[32]
  • John II † (mentionné le 10 Avril, 1195)[33]
  • Hugh Troy † (avant le 11 Juillet 1195 - après mai 1210)[33]
  • anonyme † (comme mentionné évêque élu en 1215 et 1216)[33]

Bureau Manfredonia

  • Roger de Anglona † (avant 1219 - après Août 1256)[33]
  • Giacomo Falconario † (1 Juin 1259 - après la 1269)[33][34]
  • John † Flèche (1 Mars 1277 - sur 1290 décédé)[33]
  • Andrea De Chine † (5 Décembre 1291 - 1301 décédé)
  • Gregorio de Montelongo † (1 Septembre 1301 - janvier 1302 décédé)
  • Leonardo Mancini † (9 Février 1302 - 1326 décédé)
  • Matteo Orsini, O.P. † (15 Juin 1327 - 18 décembre 1327 a démissionné)
  • Barthélemy † (11 Janvier 1328 - 1330 décédé)
  • Sasso Leoni juges † (1 Octobre 1330 - 1343 décédé)
  • Pietro Gallo, O.F.M. † (9 Février 1343 - ? décédé)
  • Francesco Crispo, O.E.S.A. † (1 Juin 1351 - ? décédé)
  • Marino, † (16 Novembre 1354 - ? décédé)
  • Feo † (8 Novembre 1361 - ? décédé)
  • Peter, O. Carm. † (29 Octobre 1375 - après la 1378 détrôné)
  • John III † (1382 - 1386 détrôné)
  • John IV † (1386 - 1397 a démissionné)
  • Niccolò Sacchi, O.P. † (27 Février 1398 - 26 juillet 1402 nommé archevêque de Ragusa)
  • Niccolò de Hortis † (26 Juillet 1402 - 1407 détrôné)
  • Lorenzo II † (7 mai 1410 - ? décédé)
    • Paolo di Segni † (17 Décembre 1414 - 12 juin 1419 nommé évêque de Gerace) (Antivescovo)
  • Mattia Foschi † (4 Juin 1436 - 10 mars 1438 nommé évêque de RIETI)
  • Angelo Capranica † (17 Mars 1438 - 5 mai 1447 nommé évêque de Ascoli Piceno)
    • Basilio Bessarione † (5 mai 1447 - 28 mars 1449 administrateur apostolique nommé de Mazara del Vallo) (Administrateur apostolique)
  • Giovanni Burgio † (Avril 7 1449 - octobre 1458 nommé évêque de Mazara del Vallo)
  • Niccolò Perotti † (19 Octobre 1458 - 1480 décédé)
  • Tiberio Nardini † (12 Janvier 1481 - 1498 décédé)
  • Agapito Geraldino † (4 mai 1500 - 1506 décédé)
  • Antonio Maria Ciocchi du Mont † (6 Février 1506 - 30 mai 1511 nommé évêque de Pavie)
  • Giovanni Maria del Monte Ciocchi † (18 Mars 1513 - 25 juin 1544 résigné, puis élu pape sous le nom de Jules III)
  • Giovanni Ricci † (25 Juin 1544 - 20 février 1545 Il a nommé archevêque, à titre personnel, de fermé)
  • Giovanni Andrea Mercurio † (20 Février 1545 - 30 mai 1550 nommé archevêque de Messina)
  • Sebastiano Antonio Pighini † (30 mai 1550 - 11 décembre 1553 administrateur apostolique nommé de Adria)
  • Dionisio de Robertis, O.S.M. † (30 Mars 1554 - 1560 décédé)
  • Bartolomé de la Cueva y Toledo † (13 Septembre 1560 - 29 juin 1562 décédé)
  • Tolomeo Gallio † (6 Juillet 1562 - 1573 a démissionné)
  • Giuseppe Know † (8 Avril 1573 - 1586 décédé)
  • Domenico Ginnasi † (17 Décembre 1586 - 5 novembre 1607 a démissionné)
  • Hannibal Serugo De Gimnasiis † (5 Novembre 1607 - 6 janvier 1622 décédé)
  • Giovanni Giannini † (14 Mars, 1622 - décembre 1622 décédé)
  • Bernardino Buratto † (9 Janvier 1623 - 11 avril 1628 décédé)
  • Annibale Andrea Caracciolo † (29 mai 1628 - décembre 1629 décédé)
  • Horace Annibale della Molara † (18 Février 1630 - 7 mai 1643 décédé)
  • Antonio Marullo, S.J. † (31 Août 1643 - 18 décembre 1648 décédé)
  • Paolo Teutonico † (12 Avril, 1649 - 23 novembre 1651 décédé)
  • Giovanni Alfonso Puccinelli, C.R.L. † (13 mai 1652 - 19 octobre 1658 décédé)
  • Benedetto Cappelletti † (22 Septembre 1659 - 27 janvier 1675 a démissionné)
  • Vincenzo Maria Orsini de Gravina, O.P. † (28 Janvier 1675 - 22 janvier 1680 Il a nommé archevêque, à titre personnel, de Cesena, puis élu pape avec le nom de Benedict XIII)
  • Tiberio Muscettola, A.C. † (13 mai 1680 - 25 février 1708 décédé)
  • Giovanni De Lerma † (12 Mars 1708 - 14 mars 1725 a démissionné)
  • Marcantonio De Marco † (21 Mars 1725 - avril 1742 décédé)
  • Francesco Rivera † (25 mai 1742 - 25 janvier 1777 décédé)
  • Tommaso Maria Francone, C.R. † (23 Juin, 1777 - 25 mai 1799 décédé)
    • Vacant (1799-1804)
  • Giovanni Gaetano Muscio, Sch.P. † (29 Octobre 1804 - décembre 1807 décédé)
    • Vacant (1807-1818)
  • Eustachio Dentice, C.R. † (6 Avril 1818 - 1830 décédé)
  • Vitangelo Salvemini † (2 Juillet 1832 - 13 mai 1854 décédé)
  • Vincenzo Taglialatela † (23 Juin, 1854 - 7 décembre 1879 retiré)
  • Beniamino Feuli † (27 Février 1880 - 19 janvier 1884 décédé)
  • Pizza Federico † (24 Mars 1884 - 19 avril 1897 a démissionné)
  • Pasquale Gagliardi † (19 Avril 1897 - 1 Octobre 1929 a démissionné)
  • Andrea Cesarano † (30 Juin 1931 - 20 décembre 1969 décédé)
  • Valentino Vailati † (25 mai 1970 - 30 septembre 1986 nommé archevêque de Manfredonia-Vieste)

Bureau Vieste

  • Alfano † (environ 994 - après la 1035)[10]
  • Marando (o Maraldo) † (avant 1158 - sur 1168/1169 détrôné)[35]
  • Simeone † (mentionné dans 1179)[36]
  • anonyme † (avant 1195 - 1198 détrôné)[36]
  • anonyme † (mentionné en Décembre 1199)[36]
  • anonyme † (mentionné dans 1224)[36]
  • Peter † (mentionné dans 1225 environ)[36]
  • Teoduino † (mentionné dans 1227)[36][37]
  • John † (avant 1274 - après la 1275)[36]
  • Ange † (du 1er mai 1291 - 1302 décédé)
    • Gabriele, O.S.B. † (1303 - 1303 décédé ou démissionnaire) (élu évêque)
  • Giovanni, O.E.S.A. † (17 Février 1304 - ?)
  • Elia Seguini, O.P. † (27 Octobre 1343 - 1349 décédé)
  • Nicola, O.F.M. † (17 Juin 1349 - ? décédé)
  • Christopher † (17 Novembre 1361 - ? décédé)
  • Rainaldo Monte Sant'Angelo, O.F.M. † (9 Juin 1371 - ? décédé)
  • Zamparino † (environ 1385 - 1387 a démissionné)
    • Guglielmo Simonelli † (17 Août 1387 - 12 février 1420 nommé évêque de orange) (Antivescovo)
  • Antonio † (13 Juillet, 1387 - 24 mars 1390 nommé évêque de Ruvo)
  • Zamparino † (13 Avril, 1390 - 1403 décédé) (une deuxième fois)
  • Lorenzo de Gilotto † (30 Juillet 1403 - 29 septembre 1405 nommé évêque de Pozzuoli)
  • Francis † (29 Septembre 1405 - ?)
  • Giovanni di Ruvo † (12 Février 1420 - ? décédé)
  • Benedetto Bernardo, O.P. † (18 Septembre 1477 - 1495 décédé)
  • Carlo Bocconi † (23 Octobre 1495 - 1505 décédé)
  • Latin Pio † (5 Décembre 1505 - 1514 décédé)
  • Giovanni Francesco Salvino † (4 Août 1514 - février 1516 décédé)
  • Girolamo Magnani, O.F.M. † (26 Février 1518 - 1527 décédé)
  • Ludovico Buono † (18 Février 1527 - 1528 décédé)
  • Leonardo Bonafide, O.S.B. † (24 Janvier 1528 - 24 mai 1529 nommé évêque de Cortona)
  • Alfonso Carillo † (3 Août 1530 - 1547 décédé)
  • Pellegrino Fabi † (1 Juillet 1547 - 14 septembre 1551 décédé)
  • Giulio Pavesi, O.P. † (2 Octobre 1555 - 20 juillet 1558 nommé archevêque de Sorrento)
  • Ugo Boncompagni † (20 Juillet 1558 - 1565 résigné, puis élu pape avec le nom de Gregory XIII)
  • Antonio Ganguzia † (20 Octobre 1565 - 8 mars 1574 décédé)
  • Anselmo Olivieri, O.F.M. † (20 Mars 1574 - ?)
  • Juan José Esteve † (17 Mars 1586 - 1589 résigné[38])
  • Malatesta Tommaso, O.P. † (17 Juillet 1589 - 1589 décédé)
  • Homme Ferracuti † (25 Octobre 1589 - 14 juillet 1613 décédé)
  • Muzio Vitali † (13 Novembre, 1613 - 1615 décédé)
  • Paolo Palumbo, C.R. † (18 mai 1615 - 17 avril 1617 nommé évêque de Cassano)
  • Ambrogio Palumbo, O.P. † (12 Février 1618 - 1641 décédé)
  • Paolo Ciera, O.S.A. † (13 Janvier 1642 - 27 mai 1644 a démissionné)
  • Giacomo Accarisi † (17 Octobre 1644 - 1654 décédé)
  • Giovanni Mastelloni † (19 Octobre 1654 - 28 juillet 1668 décédé)
  • Raimondo de Pozzo † (10 Novembre 1668 - 30 octobre 1694 décédé)
  • Andrea Tontoli † (7 Février 1695 - 21 octobre 1696 décédé)
  • Francesco Antonio Volturale † (14 Janvier 1697 - 18 octobre 1697 décédé)
  • Lorenzo de Kreutter Corvinis, O.S.B.Silv. † (20 Novembre 1697 - 14 juillet 1701 décédé)
  • Giovanni Antonio Ruggeri † (14 mai 1703 - 8 octobre 1704 décédé)
  • Camillo Caravita † (15 Décembre 1704 - 24 septembre 1713 décédé)
    • Vacant (1713-1718)
  • Giuseppe Grisconi, Sch.P. † (24 Janvier 1718 - 16 septembre 1719 décédé)
  • Marcantonio de Marco † (15 Avril 1720 - 21 mars 1725 nommé archevêque de Manfredonia)
  • Nicola Preti Castriota † (18 Avril 1725 - 1 Décembre 1748 a démissionné)
  • Nicola Cimaglia, O.S.B.Coel. † (16 Décembre 1748 - 27 mai 1 764 décédé)
  • Giuseppe Maruca † (20 Août 1 764 - 27 décembre 1784 décédé)
    • Vacant (1784-1792)
  • Domenico Arcaroli † (26 Mars, 1792 - 10 novembre 1817 a démissionné)
    • Administré par le Bureau des évêques Manfredonia (1818-1986)

Bureau de Manfredonia-Vieste

  • Valentino Vailati † (30 Septembre 1986 - 2 juin 1990 retiré)
  • Vincenzo D'Addario † (2 Juin 1990 - 24 août 2002 Il a nommé archevêque, à titre personnel, de Teramo-Atri)

Bureau de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo

Bishops archidiocèse Oriundi

décédé

  • Celestino Galiani, O.S.B. Coel. (San Giovanni Rotondo, 8 octobre 1681 - Naples, 26 juillet 1753) Archevêque titulaire de Thessalonica (1732-1753)
  • Antonio Tortorelli, O.F.M. (San Giovanni Rotondo, le 2 Octobre 1655 - Trivento, 10 janvier 1715) évêque de Trivento (1684-1715)
  • Celestino Maria Cocle, C.SS.R. (San Giovanni Rotondo, le 22 Novembre 1783 - Naples, 3 mars 1857), Archevêque titulaire de Patras (1831-1857) et recteur de plus Rédemptoristes (1824-1832)
  • Giocondo De Nittis, O.F.M. (San Giovanni Rotondo 31 Mars 1838 - Castellaneta, 28 février 1908), Évêque de Castellaneta (1886-1908)
  • Francesco De Nittis (Vieste, 3 juillet 1933 - Vieste, le 10 Mars 2014) évêque titulaire de Tunes (1981-2014) et nunzio apostolico

les vivants

statistiques

L'archidiocèse à la fin de l'année 2013 sur une population de 154,283 personnes avaient baptisé 151850, égal à 98,4% du total.

année population prêtres diacres religieux paroisses
baptisé total % nombre laïque régulier baptisé pour prêtre hommes femmes
1950 111903 112040 99.9 93 76 17 1203 24 56 16
1970 142000 143000 99,3 123 77 46 1154 56 205 44
1980 148000 152000 97,4 122 74 48 1213 55 168 49
1990 148,750 157700 94,3 129 79 50 1153 57 193 46
1999 153700 156788 98,0 129 70 59 1191 69 209 47
2000 153600 156642 98,1 122 71 51 1259 62 224 48
2001 153300 156,450 98,0 122 72 50 1256 58 206 48
2002 152400 154413 98,7 131 74 57 1163 2 63 215 49
2003 153200 155216 98,7 133 72 61 1151 2 65 206 49
2004 152800 154906 98,6 126 72 54 1.212 2 61 199 49
2013 151850 154283 98,4 129 75 54 1177 3 61 195 51

notes

  1. ^ Otranto, Le Daunie de Épiscopat au cours des six premiers siècles, p. 151.
  2. ^ à b Kehr, papale italienne, IX, p. 231.
  3. ^ Kehr, papale italienne, IX, p. Nº 235 * 10.
  4. ^ Tommaso Leccisotti, Deux moines Cassinesi archevêques de Siponto, dans Japigia, XIV (1943), p. 162.
  5. ^ Kehr, papale italienne, IX, p. Nº 236 * 14.
  6. ^ Kehr, papale italienne, IX, p. Nº 237 * 16.
  7. ^ Francesco Violante, De Siponto à Manfredonia: Notes sur la fondation, dans « Histoire de Manfredonia », dir. S. Russo, I, Le Moyen Age, édité par R. Licinio, Edipuglia, Bari 2008, pp. 9-24.
  8. ^ Sur le site Beweb - biens ecclésiastiques dans le web.
  9. ^ La partie restante de la municipalité de San Marco in Lamis appartenait à Diocèse de San Severo et il a été transféré à Foggia 1994. AAS 86 (1994), p. 299.
  10. ^ à b c Kehr, papale italienne, IX, p. 268.
  11. ^ Kehr, papale italienne, IX, p. 237.
  12. ^ Mario Spedicato, Diocèses et les évêques des capitaines au début de la période moderne, Compte rendu de la 18e Conférence nationale sur la préhistoire-protohistoire Daunie, San Severo 1999, p. 210 et 214.
  13. ^ Mailloux, Diocèses et les évêques des capitaines au début de la période moderne, pp. 221-222.
  14. ^ la page de la cathédrale à partir du site Beweb - biens ecclésiastiques dans le web.
  15. ^ AAS 68 (1976), p. 679.
  16. ^ AAS 30 (1938), p. 288.
  17. ^ AAS 71 (1979), pp. 563-564.
  18. ^ Charles Pietri, Luce Pietri (ed.), Prosopographie du Bas-chrétienne Empire. 2. Prosopographie de l'Italie chrétienne (313-604), École française de Rome, vol. I, Rome 1999, p. 777.
  19. ^ Ada Campione, Lorenzo di Siponto, un évêque sixième siècle de l'hagiographie et de l'histoire, dans Vetera Christianorum 41 (2004), pp. 61-82.
  20. ^ Piétri-Piétri, Prosopographie de l'Italie chrétienne, I, p. 803-804.
  21. ^ Piétri-Piétri, Prosopographie de l'Italie chrétienne, II, Rome 2000, p. 2321. A Vitaliano II est placé dans cronotassi traditionnel, mais son nom est mentionné dans un faux diplôme Gregorio Magno (Lanzoni, Les diocèses d'Italie depuis le début des origines du siècle VII, p. 284).
  22. ^ Piétri-Piétri, Prosopographie de l'Italie chrétienne, II, p. 2131. Cristianziano Serricchio, Inscription romaine paléochrétien et médiéval Siponto, Manfredonia 1978, pp. 40-41 nº 15.
  23. ^ Kehr, papale italienne, IX, p. Nº 235 10. Klewitz, Zur Geschichte der bistumsorganization Campaniens und Apuliensim 10. und 11. Jahrhundert, p. 54. cronotassi traditionnelle insérés après évêques Leone beneventani Ulderico et Milone, ce qui indique une nouvelle union avec le Siponto 'archidiocèse de Bénévent (Sarnelli, Histoire des « évêques, archevêques et Siponto, pp. 131-135). Selon Tommaso Leccisotti être exclu, parce qu'il n'y avait pas de deuxième union entre les deux sites (Deux moines Cassinesi archevêques de Siponto, p. 160).
  24. ^ Leccisotti, Deux moines Cassinesi archevêques de Siponto, p. 160. Klewitz, Zur Geschichte der bistumsorganization Campaniens und Apuliensim 10. und 11. Jahrhundert, p. 54. Kehr, papale italienne, IX, p. 235, nº 11. Cappelletti insérer un bon évêque, de 1049 un 1059, inconnu à tous les autres auteurs
  25. ^ Kehr, papale italienne, IX, p. 235, nº 12.
  26. ^ Irene Scaravelli, Geraldo, Dictionnaire biographique des Italiens, vol. 53, 2000.
  27. ^ Edith Pàsztor, Alberto, Dictionnaire biographique des Italiens, vol. 1, 1960.
  28. ^ Leccisotti (Deux moines Cassinesi archevêques de Siponto, p. 165) lieux de la mort de Gregory dans 1118.
  29. ^ à b c Kehr, papale italienne, IX, p. 237, nº 16.
  30. ^ La présence documentée de William évêques, Giovanni Gaudino I et conduit à exclure les évêques Léon III (1118-1130) et Sergio Arrow (1130-1140) est entré par Sarnelli dans cronotassi sipontina (Histoire des « évêques, archevêques et Siponto, pp. 156-163). Klewitz, Zur Geschichte der bistumsorganization Campaniens und Apuliensim 10. und 11. Jahrhundert, p. 55.
  31. ^ Kehr, papale italienne, IX, p. 238, nº 19. Selon une bulle papale d'Alexandre III en 1176, Goffredo consacré évêque Maraldo Vieste, documenté pour la première fois en 1158 (papale italienne, IX, p. 269 ​​nº 2). Sarnelli et tous les auteurs qui dépendent de lui entrer dans une Sigifredo Vescovo entre 1155 et 1166, à identifier avec le Vescovo Goffredo, mentionné dans les documents à titre posthume.
  32. ^ cronotassi traditionnels sont deux évêques nommés Gerardo, attribué aux années 1173-1175 et 1175-1179. Kamp documents comment ils sont la même personne, traduit par siège Salone en 1170, après le 20 Juin (Kirche und ... Monarchies, II, p. 531). Même Kehr, papale italienne, IX, p. 238, nº 19.
  33. ^ à b c et fa Kamp, Kirche und ... Monarchies, II, pp. 530-540.
  34. ^ Kamp documents que le diocèse vacant en Septembre 1271 et de nouveau en 1272-1273.
  35. ^ Kehr, papale italienne, IX, p. Nº 269 * 2.
  36. ^ à b c et fa g Kamp, Kirche und ... Monarchies, II, pp. 541-542.
  37. ^ La documentation contemporaine ne mentionne pas les évêques de Vieste depuis plusieurs décennies. Kamp atteste que le diocèse était vacant en Octobre 1239 et de nouveau entre 1271 et Septembre 1272.
  38. ^ Le 12 Janvier 1594 Il a été nommé évêque de Orihuela

sources

Pour Siponto et Manfredonia

pour Vieste

Articles connexes

  • Cathédrale Manfredonia
  • Co-cathédrale de Santa Maria Assunta (Vieste)
  • Eglise de Padre Pio
  • Santa Maria delle Grazie, et Padre Pio Couvent
  • abbaye pulsano
  • Sainte Marie de Siponto
  • Sanctuaire de Santa Maria a Mare
  • San Lorenzo Maiorano
  • Manfredonia
  • Siponto

D'autres projets