s
19 708 Pages

Arrigo Pintonello
Archevêque de l'Eglise catholique
Mgr Arrigo Pintonello 1953.jpeg
Archevêque CoA PioM.svg
Mandats exercés Ordinaire militaire pour l'Italie
évêque de Terracina-Latina, Priverno et Sezze
28 août 1908 à Rivale Pianiga
Consacrée archevêque 30 novembre 1953 de cardinal Adeodato Giovanni Piazza
décédé 8 juillet 2001 à Pomezia

Arrigo Pintonello (Rivale Pianiga, 28 août 1908 - Pomezia, 8 juillet 2001) Ce fut un L'archevêque catholique italien.

biographie

Il a été ordonné prêtre par Mgr. Elia Dalla Costa, évêque de Padoue, dans la cathédrale Citadelle, le 9 Octobre 1932. Son premier engagement pastoral est à l'Oratoire de Saint-Pierre à Este.

En 1935, un aumônier militaire. Il a commencé sa carrière avec sa nomination comme aumônier à l'hôpital Marina Pula militaire. Il est devenu un rôle dans la Royal Navy en Mars 1936, il a été transféré en Avril 1937 à l'emploi de l'armée royale. Allouée au Presidio de Brunico de Novembre 1938-12 Juin 1940, le déclenchement de la guerre est devenue la liaison aumônier entre la Curie militaire et l'état-major général italien au Bureau de l'Ordinariat militaire pour l'Italie. Le 11 Février 1941, il fut nommé aumônier du Cap et les 5 prochaines Août transféré au contrôle de C.S.I.R. - à la suite ARMIR - en tant que directeur du Bureau de l'assistance spirituelle.[1] Son apostolat est de donner de l'amour à la vie et le confort aux mourants. Il suffit de mourir recueille la dernière ensuite les transmettre à leurs familles. Organiser les cimetières de guerre des vestiges et un système d'identification (une petite bouteille contenant le certificat de décès signé par l'aumônier dans ses mains déchue). Son but est de faciliter, à la fin de la guerre, l'identification et la localisation des corps des soldats tués en Russie. Il est surnommé par ses soldats « l'aumônier de la neige et aumônier des disparus. »

Il est tombé prisonnier des partisans russes le 27 Décembre 1942. Il est retourné en Italie, le 5 Avril 1943, il a été nommé recteur du Séminaire régional Pontifical de Viterbe (17 Août 1945) et l'année suivante, le 13 Septembre 1946, Recteur du Séminaire régional Pontifical Salerne, parmi les plus importantes en Italie, avec environ 400 étudiants de la philosophie et de la théologie. Attentif aux difficultés de tous, toujours prêt à donner de l'aide, même les plus pauvres qui a donné, dans un très privé, même ses vêtements.

Le 4 Novembre 1953, il a été nommé Ordinaire militaire pour l'Italie ou évêque de la structure religieuse Forces armées italiennes, charge qui automatiquement la nomination implique Corps général. Il est inscrit dans la basilique de San Carlo al Corso par le Cardinal Adeodato Giovanni Piazza, Président de Conférence épiscopale italienne. Le service militaire ordinaire a été marquée par l'harmonisation de la tradition et le changement de la direction spirituelle, intellectuelle et pastorale aspects du ministère sacerdotal. Les aumôniers ont été invités à coopérer avec les prêtres du diocèse où ils se trouvaient des organismes militaires.

fort caractère ordinaire, jaloux de ses responsabilités. Fonda l'Académie des Aumônier militaire à Pomezia et Opéra Mons. Bartolomasi pour les vocations ecclésiastiques. Il donne la vie aux Bonus Magazine miles Christi, l'Association des Aumôniers en congé, qui a commencé à fonctionner en 1961, l'année de réorganisation au niveau de la législation italienne de la figure et le rôle de l'aumônier militaire en Italie. Une idée, celle de l'Association, exprimé par Mgr. Pintonello 11 Juin 1959 audience accordée par Jean XXIII, ancien aumônier militaire, environ 800 aumôniers en congé, se sont réunis dans la prière dans les jardins du Vatican, au pied de la Vierge de Lourdes. D'où l'initiative du pèlerinage militaire à Lourdes.

au cours de la Vatican II Il a été élu président de la Commission des études et séminaires.

Pendant la période 1953-1967, il a également été archevêque tit de Theodosiopolis Arcadia.

En 1953, le Président de la République lui a décerné la plus haute distinction italienne de Chevalier Grand-Croix du Mérite de la République pour le haut ministère de service à la guerre comme aumônier en chef de la Patrie en Russie et la paix ordinaire militaire.

En 1967, il a été nommé évêque de Terracina-Latina, Priverno et Sezze.

En 1971, le diocèse a abandonné et se consacre à la création d'une grande école de la maternelle à la science de l'école et les collèges de langue appelé Selva dei Pini à Pomezia, sur le grand modèle des collèges étrangers.

Il est mort à Pomezia 8 Juillet 2001 à l'âge de 93 ans.

Son service était souvenir des actes héroïques pendant la campagne de Russie, ainsi que les travaux de la recherche tombée, les disparus et les cimetières militaires détruits par l'Armée rouge, a continué après la Seconde Guerre mondiale:

« Avec le sens profond de sa mission chrétienne et de l'esprit élevé de sacrifice, il a assuré surmonter d'innombrables obstacles et difficultés de divers types, la collection et un cadre digne de nos soldats tombés sur le front russe. »[1]

Les titres et les honneurs

Chevalier Grand-Croix de' src= Chevalier Grand-Croix de l'Ordre du Mérite de la République italienne
- 20 Novembre 1963[2]
Grand Officier de' src= Grand Officier de l'Ordre du mérite de la République italienne
- 2 Juin 1956[3]

Généalogie épiscopale

notes

  1. ^ à b Michele Cardin, Les aumôniers militaires du diocèse de Padoue dans la Seconde Guerre mondiale, Padoue, Université de Padoue, 2006.
  2. ^ Quirinale Site Web: détail Ornement.
  3. ^ Quirinale Site Web: détail Ornement.
prédécesseur Évêque titulaire de Theodosiopolis Arcadia
(Archevêque de titre personnel)
successeur BishopCoA PioM.svg
Celso Costantini 4 novembre 1953 - 12 septembre 1967 inoccupé
prédécesseur Ordinaire militaire pour l'Italie successeur Archevêque CoA PioM.svg
Carlo Alberto Ferrero Cavallerleone 4 novembre 1953 - 1 mai 1965 Luigi Maffeo
prédécesseur Évêque de Terracina-Latina, Priverno et Sezze
(Archevêque de titre personnel)
successeur BishopCoA PioM.svg
- 12 septembre 1967 - 25 juin 1971 Enrico Romolo Compagnone