s
19 708 Pages

cherry Blossom
Fleurs de cerisier à Fukushima

la fleur de cerisier est le fleur de l'un des plusieurs arbres du genre Prunus, en particulier la cerise japonaise, serrulata, dont il est parfois appelé sakura (à partir de japonais ?, ?, ou さ く ら?).[1][2] De nombreuses variétés de ce genre qui sont cultivées à des fins ornementales ne produisent pas de fruits. la cerises comestibles proviennent généralement de espèce Prunus avium et Prunus cerasus.

L'observation de la fleur

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Hanami.
cherry Blossom
Fleurs de cerisier en Palais impérial de Tokyo

la hanami est la coutume japonaise séculaire de profiter de la beauté des arbres à fleurs de printemps, en particulier celle de la floraison des cerisiers. On dit que la coutume avait commencé au cours de la époque de Nara (710-794) quand les gens d'abord admirés Prunus mume. Mais ce fut au cours de la période Heian (794-1185) que les fleurs de cerisier ont commencé à attirer plus d'attention et hanami Il est devenu synonyme de sakura.[3] Depuis lors, les deux waka que haïku, le terme « fleurs » ( hana?) Il a été conçu comme « fleurs de cerisier ». La coutume a été limitée à l'élite de la cour impériale, mais se répandit bientôt dans la communauté samouraï et, au cours de la période Edo, De plus dans la population générale. Tokugawa Yoshimune Il avait des zones d'arbres de fleurs de cerisier planté pour encourager cette pratique. Sous les arbres de sakura, les gens avaient l'habitude de manger et de boire pendant les fêtes gay.

cherry Blossom
gravure sur bois la Mont Fuji et des fleurs de cerisier.

Chaque année, l'Agence météorologique japonaise doit, à l'approche du temps chaud, l'évolution des prévisions de fleurs transmises par les nouvelles. La floraison commence en Okinawa en Janvier et atteint généralement Kyoto et Tokyo entre fin Mars et début Avril. Puis procède à des altitudes plus élevées et vers le nord, en arrivant Hokkaido quelques semaines plus tard. Les Japonais accordent une attention proche des prévisions et sont utilisés pour organiser, avec les membres de la famille et des amis, des réunions consacrées à leur attention dans les parcs, les sanctuaires et les temples. le festival Hanami célèbre la beauté de la fleur de cerisier et pour beaucoup l'occasion de se détendre et profiter de la vue magnifique. La coutume de hanami remonte plusieurs siècles: le travail Nihon Shoki qui raconte l'histoire du Japon jusqu'à 697 D.C., rapporte l'existence de ce déjà festively de IIIe siècle Après Jésus-Christ

Au Japon, la majorité des écoles et des bâtiments publics se trouve cerisiers sur eux. Depuis l'exercice et l'école a commencé en Avril, dans de nombreuses régions de l'île de Honshu, Le premier jour de travail ou l'école coïncide avec les fleurs de cerisier.

L'Association japonaise pour le Cherry Blossom, a créé une liste des 100 meilleurs endroits pour les observer, présentant au moins une par préfecture.[4]

symbolisme

cherry Blossom
Une pièce de monnaie 100 yen Il a représenté avec une fleur de cerisier.

Au Japon, les cerisiers en fleurs symbolisent aussi les nuages ​​en raison de leur floraison en masse, en plus d'être une métaphore de la nature éphémère de la vie, un aspect de la tradition culturelle japonaise influence souvent associée bouddhiste[5] et qui se traduit par le concept de mono no aware.[6] La corrélation entre mono no aware et les fleurs de cerisier datant XVIIIe siècle et l'intellectuel Motoori Norinaga.[6] La fugacité des fleurs, leur beauté extrême et rapide la mort, a souvent été associée à la mort.[5] Pour cette raison, les fleurs de cerisier sont richement symbolique, et ont souvent été utilisés dans diverses formes de art japonais comment manga, âmes et des films, ainsi que dans des spectacles musicaux. Il y a au moins une chanson populaire, à l'origine pour shakuhachi (Flûte de bambou), intitulé « Sakura » dédié aux fleurs de cerisier et plusieurs chansons pop. Au Japon, la fleur est également représentée sur de nombreux biens de consommation, y compris kimono, articles de papeterie et ustensiles de cuisine.

Société des fleurs de cerisier ou compagnie des fleurs de cerisier, était le nom choisi par les jeunes officiers l'armée impériale japonaise en Septembre 1930 pour leur société secrète établie dans le but de réorganiser la nation selon les lignes militaristes totalitaire, aussi par un coup d'État militaire, si cela devenait nécessaire.[7]

au cours de la Guerre mondiale, la fleur de cerisier a été utilisé pour motiver le peuple japonais à nationalisme et militarisme.[8] Même avant la guerre avait été utilisé dans la propagande pour inspirer le « esprit japonais », comme dans « Chanson du jeune Japon », vantant les « guerriers » qui étaient « prêts comme la myriade de fleurs de cerisier à se disperser. »[9] En 1932, la poésie de Akiko Yosano Il a exhorté les soldats japonais à endurer la souffrance Chine et il réconforte les compagnons morts.[10] Le dernier message des forces Peleliu, pendant 'bataille du même nom, Il était « Sakura, Sakura », une fleur de cerisier.[11] Les pilotes japonais utilisaient pour peindre les côtés de leurs avions une fleur de cerisier ou emporté avec eux une branche, avant de se lancer dans une mission suicide.[8] Une fleur de cerisier peint sur le côté du plan symbolisé l'intensité et la nature éphémère de la vie.[12] De cette façon, l'association esthétique était corrélée à associer des pétales de cerisier qui tombent au sacrifice des jeunes soldats dans des missions de suicide pour honorer l'empereur.[8][13] La première unité kamikaze Il était propriétaire d'une sous-unité appelée Yamazakura ou des fleurs de cerisier sauvage.[13] Le gouvernement a également encouragé les gens à croire que les âmes des guerriers tombés ont été réincarnés dans les fleurs.[8]

Au cours de ses conquêtes militaires, le Japon impérial cerisiers souvent planté comme un moyen de revendiquer le territoire occupé comme territoire japonais.[8]

Les fleurs de cerisier sont un symbole répandu dans Irezumi, l'art traditionnel de tatouages Japonais. Dans cet art, les fleurs de cerisier sont souvent combinés avec d'autres symboles japonais classiques comme poissons koi, dragons ou tigres.[14]

Variété et la floraison

  • serrulata
  • Prunus speciosa
  • Prunus × yedoensis
  • Prunus sargentii

Le Japon bénéficie d'une abondance de fleurs de cerisier. plus de 200 cultivars Vous pouvez être trouvés ici.[15] La variété la plus populaire lui Somei Yoshino. Ses fleurs sont blanches, presque pur, avec des bouts de rose pâle, en particulier près de la tige. Ils fleurissent et se fanent habituellement en une semaine, avant que les feuilles sortent, de sorte que pour cette brève période, les arbres semblent presque complètement blanc de haut en bas. La variété tire son nom du village de Somei (maintenant partie du quartier Toshima Tokyo). Il fut d'abord cultivé entre le milieu et la fin de la XIXe siècle, entre la fin de période Edo et au début période Meiji. la Somei Yoshino Il est si souvent associée à des fleurs de cerisier, et dans le Jidaigeki et dans d'autres œuvres de fiction, souvent il est également présenté dans la période Edo ou plus tôt. De telles représentations sont donc anachronique.

Le sakura hiver fuyuzakura (Prunus subhirtella autumnalis) commence à se développer automne puis continuer, quoique de façon sporadique, tout au long de l'hiver. On croit qu'il est un croisement entre 'edohiganzakura (P. gravé) Et mamezakura (P. pendula).[16]

Les autres variétés sont yamazakura, yaezakura, et shidarezakura. la yaezakura Ils ont de grandes fleurs, épaisses avec de riches pétales roses. la shidarezakura, ou pleurant cerise, il a des branches qui tombent comme celles d'un saule, va créer des cascades de fleurs roses.

par pays

Australie

cherry Blossom
Symbolique Montagne Vue panoramique de la Cowra Japanese Garden. Au loin, vous pouvez voir les montagnes traversant la Comté Cowra.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le 5 Août, 1944, un champ de prisonniers de guerre autour de la Cowra en Nouvelle-Galles du Sud Il est devenu le site de l'un des plus grands évasion de la guerre. Au cours de l'évasion et la recherche résultant des prisonniers sont morts quatre soldats australiens, 231 soldats japonais et 108 prisonniers ont été blessés. Le cimetière de guerre du Japon où ils ont été enterrés les soldats morts au cours de l'évasion a été traitée par la Returned et Services League d'Australie Cowra jusqu'à la fin de la guerre ne doit être cédé au Japon en 1963. En 1971, le développement du tourisme Cowra a décidé de célébrer liens avec le Japon proposant la construction d'un jardin japonais pour la ville. Le gouvernement japonais a accepté de soutenir la construction en guise de remerciement pour le traitement respectueux de leurs morts de la guerre; le bâtiment a également reçu des fonds du gouvernement australien et des organismes privés.

Le jardin a été conçu par Ken Nakajima, un concepteur de jardins japonais renommée le temps du monde. La première partie a été ouverte en 1979 et deuxième en 1986.

Il est conçu dans le style de période Edo et il est Kaiyu-Shiki, un jardin de style de randonnée. Conçu aussi pour montrer toutes sortes de paysages japonais. De la taille de 5 hectares, il est le plus grand jardin japonais de 'hémisphère sud. Le jardin organise un festival annuel de la fleur de cerisier en Septembre.

Brésil

cherry Blossom
Fleurs de cerisier dans le Jardin botanique de Curitiba

avec diaspora Japonais vers la Brésil De nombreux immigrants ont apporté avec eux semis cerise. en État de São Paulo, la maison de la plus grande communauté japonaise en dehors du Japon, il est très fréquent de trouver des arbres à proximité des bâtiments impliquant le Japon ou des maisons, en particulier cultivar serrulata « Yukiwari » et Serrulata var. lannesiana "Himalaya". Même dans le État de Paraná (Dans le région sud du Brésil) De nombreux immigrants sont arrivés, qui ils ont planté des arbres de la cerise Apucarana[17], Maringá, Cascavel[18] et en particulier dans la capitale Curitiba.[19]

A Curitiba, les premiers semis ont été apportées par les immigrants japonais au début du XXe siècle, mais ont été plantés en grande quantité dans les années 90 avec l'ouverture du Jardin botanique de Curitiba.[19] Maintenant, les jeunes plants sont produits par la ville et utilisé nell'imboschimento[20] rues et les places, comme la place du Japon où il y a plus de 30 arbres de cerises envoyés par 'Empire japonais à Curitiba.[21]

Canada

cherry Blossom
fleurs de cerisier Vancouver

Vancouver Il est célèbre pour ses rangées de cerisiers le long des routes et dans de nombreux parcs, dont le parc Queen Elizabeth et Stanley Park. Chaque année, a également eu lieu à Vancouver, le Cherry Blossom Festival Vancouver.[22] Dans High Park Toronto il y a une multitude de cerisiers « Somei-Yoshino » (l'espèce qui fleurit d'abord et le plus aimé par les Japonais pour leurs fleurs blanches moelleuses) qui ont été donnés à la ville de Toronto du Japon en 1959. Grâce au projet Sakura, le Consulat du Japon a fait don 34 autres arbres de la cerise High Park en 2001, ainsi que d'autres arbres de cerise dans divers endroits tels que le 'Exhibition place, l 'Université McMaster, Université York, le siège de 'Université de Toronto et son campus Scarborough et les Jardins botaniques royaux Burlington où les cerisiers (qui fleurissent entre la dernière semaine d'Avril et la première semaine de mai) sont placés nell'Arboteum et Rock Garden et ont été plantés pour célébrer le pouvoir durable de l'amitié entre le Canada et le Japon. Aussi à proximité des chutes du Niagara sont plusieurs cerisiers.

Chine

En Chine, les cerisiers sauvages poussent. Cependant, les deux parcs des cerisiers en fleurs les plus célèbres en Chine proviennent de la brève occupation d'une partie de la Chine par le Japon au cours de la première partie du XXe siècle ou de dons par le Japon est intervenue après

  • Longwangtang Cherry Blossom dans le parc District Lushunkou à Dalian en Liaoning
  • East Lake Cherry Blossom Park, près de 'Université de Wuhan dans le district de Donghu Wuhan dans 'Hubei
  • Nanshan Jardin botanique Nan'an District à Chongqing

Corée du Sud

cherry Blossom
Fleurs de cerisier en Hwaeomsa Corée du Sud

L'observation des fleurs de cerisier a été introduit en Corée pendant la la domination japonaise.[23] Les festivités se sont poursuivies au-delà même de la capitulation du Japon en Guerre mondiale, mais la situation a été controversée, de nombreux cerisiers ont été détruits parce qu'ils étaient considérés comme un symbole de l'occupation. En outre, il y a eu beaucoup de confusion sur l'origine des cerisiers japonais plantés et la différence entre eux et des arbres indigènes coréens.[24][25] certains arbres Gyeongbokgung de Séoul Ils ont été coupés pour célébrer le cinquantième anniversaire de la capitulation du Japon dans la Seconde Guerre mondiale.[26] Ces arbres coupés ont été plantés un air de défi du Japon dans les lieux sacrés du bâtiment, bien étaient déjà endémiques dans les arbres de cerisier Corée.

Allemagne

Fleurs de cerisier sont une importante attraction touristique dans la région vergers Altes Land. Le plus grand Hanami en Hambourg, avec feux d'artifice de style japonais et organisé par une société japonaise-allemande, il apporte des dizaines de milliers de spectateurs chaque printemps.

Inde

aussi Inde vous pouvez profiter des fleurs de cerisier, en particulier dans l'est de l'Inde.[27]

Italie

Dans le quartier romain de 'EUR est le Park Lake de l'EUR, où en Juillet 1959, il a été inauguré le chemin piétonnier et cyclable qui traverse le parc et est appelé Marche du Japon[28] en l'honneur de ce pays. A cette occasion, le Premier ministre japonais Nobusuke Kishi, une visite officielle en Italie, a fait don à Rome, au nom de son gouvernement, beaucoup sakura, cerisiers en fleurs japonais,[29] la variété Prunus x yedoensis, communément appelé Yoshino ou somei-Yoshino, beaucoup d'entre eux ont planté droit dans le parc EUR.[30] Encore sont une destination pour les touristes et les citoyens romains qui admirent leur floraison.

Pays-Bas

En 2000, le Club des femmes Japon (JWC) a fait don de 400 arbres de cerises à la ville de Amstelveen. Les arbres ont été plantés dans la région des cerisiers en fleurs 'Amsterdam Forêt. Un détail particulier est que chaque arbre a un nom, le premier 200 ont un nom féminin japonais, tandis que l'autre 200 ont un nom féminin néerlandais.

notes

  1. ^ Sakura, en Troisième New International Dictionary, Unabridged Webster, Merriam-Webster, 2002. Récupéré le 2 Avril, 2008.
  2. ^ cerise fleur japonaise, en Troisième New International Dictionary, Unabridged Webster, Merriam-Webster, 2002. Récupéré le 2 Avril, 2008.
    « Tout de certaines cerises ornementales hybride développé au Japon principalement de deux espèces (serrulata et P. sieboldii) Qui portent une profusion de fleurs parfumées blanches ou roses généralement doubles et souvent suivies de petits fruits non comestibles ... ".
  3. ^ Jardin botanique de Brooklyn, Mizue Sawano: L'art du Cherry Tree, Brooklyn Botanic Garden, 2006, p. 12, ISBN 1-889538-25-6.
  4. ^ Top 100 fleurs de cerisier du Japon Spots - GoJapanGo (version en langue Inglese de la liste), en Top 100 Spots de fleurs de cerisier du Japon - GoJapanGo, Mi marketing Pty Ltd. Récupéré le 9 Novembre 2011.
  5. ^ à b Choy Lee Khoon. Japon entre mythe et réalité. 1995, la page 142.
  6. ^ à b Slaymaker, Douglas. Le corps dans la fiction japonaise Postwar. 2004, page 122.
  7. ^ James L. McClain, Japon: Une histoire moderne p 414 ISBN 0-393-04156-5
  8. ^ à b c et Ohnuki-Tierney, Emiko. Kamikaze, fleurs de cerisier, et Nationalismes. 2002, la page 9-10.
  9. ^ Piers Brendon, La vallée sombre: un panorama des années 1930, P441 ISBN 0-375-40881-9
  10. ^ James L. McClain, Japon: Une histoire moderne p 427 ISBN 0-393-04156-5
  11. ^ Meirion et Susie Harries, Les soldats du Soleil: L'ascension et la chute de l'armée impériale japonaise p 424 ISBN 0-394-56935-0
  12. ^ Sakamoto, Kerri: Cent millions de coeurs. Vintage Books, 2004. ISBN 0-676-97512-7.
  13. ^ à b Ivan Morris, La Noblesse de l'échec: Heroes tragique dans l'histoire du Japon, P290 Holt, Rinehart et Winston, 1975
  14. ^ Cherry Blossom Tattoo Designs
  15. ^ Brandow Samuels, Gayle.
  16. ^ « Cerise hiver-floraison ». Récupéré le 1 Janvier de 2008.
  17. ^ (PT) Jornal Nacional, Cerejeiras enfeitam Cidade pas norte ne Parana, jornalnacional.globo.com, 15 juillet 2011.
  18. ^ (PT) Globo vidéos, Cerejeiras enfeitam Cascavel, video.globo.com, 15 juillet 2011.
  19. ^ à b (PT) Diário Urbano, Temporada das Cerejeiras em Curitiba, diariourbano.com.br, 15 juillet 2011.
  20. ^ (PT) Prefeitura de Curitiba, Novo colorido em parques et code Pracas, curitiba.pr.gov.br, 15 juillet 2011.
  21. ^ Prefeitura de Curitiba, place du Japon, curitiba.pr.gov.br, 15 juillet 2011.
  22. ^ vcbf.ca, Vancouver cerise Blossom Festival - VCBF.CA, vcbf.ca, 26 avril 2010.
  23. ^ {{Web Mentions | url =http://japanese.joins.com/article/981/113981.html?sectcode=140servcode=100%7Ctitolo= 胸 と 肩 に 桜 の 花 を 挿 し て 犠 牲 を 誓 う 18 歳 の 操 縦 士% 7Clingua = jp}}
  24. ^ Les cerises du Japon (page 16) (1916).
  25. ^ Y. Takenaka 1963. L'origine de l'arbre de cerise Yoshino. Journal of Hérédité 54: 207-211 pdf
  26. ^ Ohnuki-Tierney, Emiko. Kamikaze, fleurs de cerisier, et Nationalismes. 2002, la page 122-3.
  27. ^ {{Web Mentions | url =http://www.mapsofindia.com/india-tour/shillong/cherry-blossoms-in-shillong/%7Ctitolo=Cherry Fleurs à Shillong | auteur = Carte de l'Inde | language = fr}}
  28. ^ Marche du Japon, rerumromanarum.blogspot.it.
  29. ^ Le premier ministre du Japon a rencontré des signes et Pella, en Print, 21 juillet 1959, p. 1. Récupéré 10 Mars, 2013.
  30. ^ Giovanna Vitale, EUR, il y a les salles de bains dans l'étang, en la République, 16 juillet 2002. Récupéré le 8 Mars, 2013.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers cherry Blossom
autorités de contrôle GND: (DE4561760-0