s
19 708 Pages

Aquilée
commun
Aquilée - Crest Aquilée - Drapeau
Aquilée - Voir
Basilique Patriarcale de Santa Maria Assunta
localisation
état Italie Italie
région Frioul-Vénétie Julienne-Stemma.png Frioul-Vénétie Julienne
province Province d'Udine-Stemma.svg Udine
administration
maire Gabriele Spanghero (Aquilée pour tous) De 25/05/2014
territoire
Les coordonnées 45 ° 46 13 ° 22'E/45.766667 13.366667 ° N ° E45.766667; 13.366667(Aquilée)Les coordonnées: 45 ° 46 13 ° 22'E/45.766667 13.366667 ° N ° E45.766667; 13.366667(Aquilée)
altitude 5 m s.l.m.
surface 37,44 km²
population 3302[2] (30-4-2017)
densité 88,19 ab./km²
fractions Beligna, Belvedere[1], Viola, le monastère.
communes voisines ruisseau, degré (GO), Troisième Aquilée, Villa Vicentina
autres informations
langues Italien et frioulan
Cod. Postal 33051
préfixe 0431
temps UTC + 1
code ISTAT 030004
Cod. Cadastral A346
Targa UD
Cl. tremblement de terre zone 4 (Très faible sismicité)
Cl. climat zone E, 2 244 GG[3]
gentilé Aquilée
patron saints Ermacora et Fortunato
Jour de fête 12 juillet
cartographie
Carte de localisation: Italie
Aquilée
Aquilée
Aquilée - Carte
Position de la ville d'Aquilée dans la province d'Udine
site web d'entreprise

Aquilée (olee en frioulan original, Aquilée Frioulan moderne, Olea Frioulan Gorizia original, Aquilée en Frioul Gorizia[4] Moderne) est un commune italienne 3 302 habitants[2] de province de Udine en Frioul-Vénétie Julienne. Cologne Roman fondé en 181 BC, Ce fut la capitale de la région X Augustan et métropole de chiesa Cristiana. avec Ravenne et Brescia Il est le plus important site archéologique[5] dell 'Italie du Nord, et Cividale del Friuli et Udine Ce fut l'une des capitales historiques de Frioul, dont le drapeau dérive de l'emblème de Aquileia.

Géographie physique

La ville se développe autour de la basilique patriarcale pour un rayon d'environ un kilomètre, intégrant même les vestiges de l'ancienne ville romaine, et est traversée par la rivière Natissa. La partie sud du canton, derrière la lagon Grado, Il est plutôt composé de terres cultivées (résultant de la mise en valeur) ou de petites parcelles de forêt de plaine. Le village de Belvédère, face au lagon, abrite deux exemples typiques de pin (Pineta di San Marco et Pinewood Bielvedè).

histoire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Aquilée (ville ancienne), Patriarcat d'Aquilée et Patria del Friuli.
Aquilée
Mosaïque du Bon Pasteur, en particulier le sol Basilique d'Aquilée
Cette inscription fait partie de la série
Drapeaux de Friûl.svg
Histoire Frioul
principaux éléments
Histoire de la ville
catégorie: Histoire Frioul

Période romaine

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Aquilée (ville ancienne).

À partir du deuxième siècle avant JC le deuxième siècle après Jésus-Christ

fondé en 181 BC comment colonie de droit latin par triumvirs romain Lucio Manlio Acidinus, Publio Scipione Nasica et Gaio Flaminio envoyé par le Sénat pour barrer la route aux barbares qui menaçaient les frontières orientales de l'Italie, la ville a grandi d'abord comme une base militaire pour les campagnes contre la Histris, et contre divers peuples, y compris la viandes puis à l'expansion romaine vers la Danube.

Les premiers colons étaient 3500 infanterie suivis de leurs familles.

Il est divisé par la clé maximale, le courant Via Giulia Augusta, et decumannus. Romanisé la région, la ville, mairie après '89 BC Il est magnifié dans les étapes ultérieures, comme en témoignent les plusieurs murs. Pendant l'hiver 59 et 58 BC, comme indiqué dans De Bello Gallico, Giulio Cesare Il pose des camps Circum Aquileiam, autour Aquilée[6] et Aquilée a rappelé deux légions pour faire face à Helvètes. Bien sûr, en plus de ce séjour de César, il y avait d'autres, dont la ville a obtenu plusieurs avantages.

Il est devenu un centre politique et administratif (capitale de la région X augustéenne, Venetia et Histria) Et prospère centre commercial, bénéficié du long système portuaire et le halo des routes principales que les deux partaient au nord, au-delà Alpes et jusqu'à balte ( "route de l'ambre« ), Deux dans le sens latitudinal, par Gallie Est. depuis la fin époque républicaine et pendant la majeure partie de l'époque impériale Aquilée était l'un des principaux centres névralgiques de l'Empire romain.

Remarquable est la vie artistique, soutenue par la richesse des clients et l'intensité des échanges et des contacts.

La peste à Aquilée

L'Empire 165-189 a été affligé par une peste, peut-être épidémie de variole, connue sous le nom peste Antonine ou « Peste de Galien », qui a duré environ 15 ans et selon certaines sources[7] Il a récolté un total de 5.000.000 victimes. Certaines d'entre elles a été l'un de ces événements qui ont profondément changé l'histoire romaine, tel que déterminé par une rupture avec la période epochal précédente. La ville d'Aquilée a vu de 168 massant sur son territoire d'immenses quantités de troupes et la crainte que cette rencontre pourrait entraîner les maladie dangereuse vite révélée fondée. Au printemps de 168 empereurs Marco Aurelio et Lucius Verus Ils décident de se rendre dans la région du Danube pour atteindre Carnuntum; Aquilée est la première étape, l'état-major était composé de Imperial préfet du prétoire Tito Furio Vittorino, Pomponio Proculo Vitrasio Pollion, Daturnio Tullo Prisco, Claudio Frontone, Antistius Advent. Les deux empereurs sont venus à Aquilée et préoccupés par l'épidémie, quant à lui, avait déjà causé la mort du préfet Furio Vittorino envoyer une lettre à Galen demande comme médecin personnel à la campagne allemande. Après l'été de la même année Marco Aurelio se retire de la campagne avec ses troupes pour y passer l'hiver dans Aquilée est atteint par Galen propre avec l'apparition des premiers cas de peste dans la ville. La diffusion croissante des cas de peste dans Aquilée induit empereurs décident de se retirer avec seulement l'escorte personnelle à Rome; Lucius Verus, qui avait demandé ce départ en raison de sa maladie continue à mourir Altino, frappé d'apoplexie.

Le siège de l'empereur Maximinus Thrax

Aquilée
l'ancien ville romaine d'Aquilée dans son développement, pour la période: de la première période républicaine (avec les murs de la castrum de la légion sombre quadrangulaire) en rose; à la suivante après la construction de Annia (Après la victoire sur Cimbres) Avec des murs construits en 100 BC; jusqu'à ce que les villes impériales élevées (avec des murs construits dans la période entre l'empereur Marco Aurelio et Maximinus Thrax); et à celle de la IVe siècle de Théodose I. Il y a les principaux monuments de: cirque, théâtre, thermes, amphithéâtre, etc.
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Siège d'Aquilée (238).

Défensif Que faire, renforcée entre II et IIIe siècle, Ils lui ont permis de surmonter sieges Quades et Marcomanni (170), Et 'empereur Maximinus Thrax, qu'à la suite de l'élection à son détriment par la Sénat romain les empereurs Pupienus et Balbino qui a accepté Gordian comme César, il est venu en Italie de Pannonia avec l'armée (en 238), mais la ville d'Aquilée, où il devait faire les fournitures portes fermées, forçant le siège; Crispin et Rutilio Tullio Menofilo Ils ont été commandés par le Sénat pour organiser la défense (bellum Aquileiensis), qu'ils ont très bien en renforçant les murs et empilant la quantité de nourriture et de l'eau. Massimino envoyé sous les murs des envoyés pour inviter la population à se rendre; Crispino Arringo le peuple (le discours est rapporté par hérodien), L'invitant à faire confiance au Sénat romain et de gagner le titre de libérateurs de l'Italie de la tyrannie de Maximin. humeur Persi par le siège prolongé, les soldats Massimino l'a tué. Menofilo et l'autre commandant de la garnison, Tullio Menofilo, ils avaient aussi été Cervignano Massimino où l'armée était campée le long de la rivière Ausa portant effigies de Pupienus, Balbinus et Gordian couronné de laurier; Après seulement acclamé par les empereurs, ils se sont tournés et ont demandé à l'armée de reconnaître les empereurs choisis par acclamation par le Sénat et le peuple de Rome.

L'avènement du christianisme

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Patriarcat d'Aquilée.

En 300 l'empereur Maximilien installé dans les palais impériaux de Mediolanum et Aquilée et dans ces villes érigées bâtiments de proportions énormes afin de les faire apparaître comme une sorte de « deuxième capital » (y compris cirque). En dépit de la Crise du troisième siècle Je Ripostez péniblement, la ville, qui abrite de nombreux bureaux et institutions faisant autorité, était encore, la mort de l'empereur Théodose I (395), La neuvième ville dans l'Empire et la quatrième d 'Italie, après Rome, Milan et Capua, célèbre pour ses murs et du port.

en IV-Cinquième siècle après Jésus-Christ présence impériale intensifié et de nombreux affrontements sanglants résolus luttes fratricides (Constantin II, 339; Magnentius, 350) Ou des épisodes d'usurpation: Théodose Je vous battu Magno Massimo (388); Valentinien III et fit mourir Giovanni Primicerio (425).

Aquilée a exercé une nouvelle fonction morale et culturelle avec l'avènement de Christianisme qui, selon la tradition, il a été prêché par l'apôtre Saint-Marc, et dont le développement était en tout cas, sur la base d'un certain nombre d'évêques, de prêtres et diacres qui a subi le martyre. Les premiers étaient Ermacora et Fortunato (Environ 70 après Jésus-Christ). Originaire d'Aquilée aurait dû être papa Pio I (M. 154). D'autres martyrs de l'église de Aquilée étaient IIIe siècle, Hilary et Tatien (M. 284). au début IVe siècle ils ont été martyrisés Crisogono, Proto et les frères Canzio, Canziano et Canzianilla, dont le culte répandu dans tous trouvé régions du diocèse d'Aquilée, de la Vénétie en Istrie, de Carinthie en Slovénie. en 313 L'empereur Constantin a mis fin aux persécutions. avec évêque Teodoro (M. 319 A propos) il y eut un grand centre pour le culte se compose de trois salles de classe magnifiquement mosaïque, contenant chacun plus de 2000 fidèles.

Les évêques d'Aquilée ont gagné en importance au cours des siècles suivants, ce qui donne une contribution vigoureuse au développement du christianisme occidental, tant en termes de doctrine (la fameuse et décisive dans la lutte contre 'arianisme la Conseil de 381, qui a touché toutes les églises de l'Ouest) et les autorités exercées (était métropole vingt diocèse en Italie et une douzaine sur les Alpes)[8].

La destruction par Attila

Aquilée résista incursions répétées de alaric (401, 408) Mais pas Attila qui plus tard all'incidentale effondrement d'un mur du fort a réussi à entrer dans la ville le 18 mai, 452, et dévastateurs, dit-il, l'épandage de sel sur les ruines. Attila a forcé les légionnaires qui avaient fait prisonniers pour construire des engins de siège utilisés par les Romains et massacrés ou réduits en esclavage était une grande partie de la population. Le chiffre d'Attila Il y a deux légendes: l'un relatif à l'effondrement des murs d'Aquilée et un rêve prémonitoire à travers lequel Attila a conquis la ville; l'autre sur trésor d'Aquilée, enterré pour éviter d'être volé. Ils ont survécu à l'autorité de son église et le mythe d'une ville qui avait été puissante, mais maintenant son administration directe était limitée à une zone de taille limitée qui a ses points forts dans la zone urbaine avec le port et la ville de degré. Ce dernier a développé et a gagné de plus en plus d'importance à la suite de 'invasion lombarde la 568. A partir de ce moment la région Aquilée était divisée entre le romano-byzantin (qui a occupé la zone côtière) et Longobardi (La partie interne). Nell 'huitième siècle le siège du patriarcat est transféré dans le plus sûr cividale.

versMille ans Il a été témoin de la renaissance de la ville, qui est venu d'avoir un grand prestige avec le patriarche Poppo (1019-1042), qui a indiqué son siège à Aquilée.

Moyen âge

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: État patriarcal d'Aquilée.

Âge Moderne et Contemporain

la 1420 Il a marqué la fin du pouvoir temporel des Patriarches et passa sous la domination d'Aquilée Serenissima. Aquilée cependant continué à donner son nom à patriarchat du même nom.

en 1509 Elle fut conquise par Saint-Empire romain au cours de la Guerre de la Ligue de Cambrai.

avec traité de Noyon, puis confirmée par Paix de Worms (1521), Aquilée est resté sous la domination impériale[9], devenant l'un des 16 conduit[10] de Comté de Gorizia; la perte d'Aquilée, ainsi que Cervignano, s'isolé par terre Monfalcone d'autres domaines Vénitiens[9].

Par sentence arbitrale de Trente, 1535, Aquilée a été retourné au Patriarche[9].

En 1543, Nicholas Della Torre, capitaine Gradisca, Il a fait établir une garnison autrichienne à Aquilée, mettant fin au pouvoir temporel des patriarches de la ville, récemment restaurée. Depuis lors, la ville a été soumise à la capitainerie de Gradisca[9].

Jacques de Attems, il a occupé le bureau du capitaine jusqu'à sa mort en 1590, a donné le brassard de capitaine de Gradisca caractéristiques précises, en le soumettant à la ville d'Aquilée, en plus de la forteresse de Gradisca et les villas de Farra, Villanova, Mossa, Ruda, San Nicolò di Levata (commanderie de l'Ordre de Malte), Sant'Egidio, ruisseau, Villa Vicentina, du Gastaldia Aiello (Avec Joannis, Tapogliano et visco)[9].

en 1647 la ville de Gradisca d'Isonzo Il a été inféodé comme un comté dans son propre compte dans les comptes de Eggenberg, qu'il avait compétence sur Aquilée; en 1754, Gradisca a été réunifié dans la création de Gorizia Comté de Gorizia et Gradisca[11].

après la traité Campoformio et à l'autre Traité de Lunéville, il est resté à monarchie des Habsbourg.

Avec la paix La paix de Presbourg Il passa à Napoléonienne Royaume d'Italie; la prochaine Convention Fontainebleau 1807 et les suivantes traité Schönbrunn (1809) Confirmé alors que l'affectation jusqu'en 1814, sous la Département Adriatique.

avec Congrès de Vienne en 1815 il est revenu en Autriche dans la main Royaume d'Illyrie; puis il a passé d'une administration à littoral autrichien en 1849 en tant que joint comprenant les villages de Beligna, Belvédère et Monastère Sant'Egidio (maintenant San Zilli).

Après la Seconde Guerre mondiale, il a été annexé à Royaume d'Italie et il a été joint à Province de Gorizia.

la ville adoptée à la suite de l'abolition de la même province en 1923, à province du Frioul et il a été inscrit dans le district de Cervignano Gradisca Environnement[12] et immédiatement après la Udine Environnement.

Legends

Dans la mémoire collective de l'invasion des Huns et la conquête d'Aquilée par Attila, ils ont laissé une impression profonde. Aujourd'hui encore, dans les idiomes communs dans la région, on lui donne le nom de « Attila », qui est particulièrement agressif ou destructeur. Il y a beaucoup de légendes nés sur ce personnage par rapport à la ville, trois sont les plus communs.

« Le siège. » Aquilée était de mettre en place une forte résistance aux envahisseurs. Attila était sur le point d'ordonner sa retraite, quand il partit en vol de cigognes et leurs jeunes. Y compris maintenant que la ville n'a plus les fournitures nécessaires pour nourrir la population, maintenue encore le siège pendant quelques jours et a réussi à conquérir.

« La colline ». Une fois que vous avez brûlé la ville, Attila, maintenant lointain, a ordonné aux guerriers de mettre la terre dans leurs casques et versez-le dans un point prédéfini. Les soldats étaient très nombreux et rapidement réussi à former une petite colline avec la terre donnée, à partir de laquelle Attila a pu observer la fumée qui monte de la ville en flammes. On dit que la colline est Udine, sur lequel se dresse le château, mais aussi d'autres endroits dans la demande de la région d'avoir la même origine.

"La fosse d'or». Certains habitants d'Aquilée avaient réussi à échapper au feu, de trouver refuge dans l'île de degré. Tout d'abord, cependant, l'évasion avait fait leurs esclaves de creuser une fosse dans laquelle ils étaient cachés tous les trésors et les objets d'or. Pour garder le secret, les esclaves se sont noyés; la fosse d'or n'a jamais été retrouvé. Ce mythe a été jugé si probable que, jusqu'à la Première Guerre mondiale, les contrats d'achat de terrains inclus une clause « Est-ce que je vends le terrain, mais pas la fosse d'or », assurer la découverte éventuelle au propriétaire précédent.

Histoire des Patriarches

liste des patriarches entraîner le Patria del Friuli de 1077 un 1420:

  • Sigeardo Beilstein † (1077)
  • Henri de Biburgo † (1077 - 1084)
  • Federico Moravia † (1084 - 1085)
  • Ulrich de Eppenstein † (1086 - 1121)
  • Gerardo Primiero † (1122 - 1128)
  • Egilberto Bamberg † (1129 - 1130)
  • Ortenburg Pellegrino † (1130 - 1161)
  • Ulrich II d'Aquilée † (1161 - 1181)
  • Godefroy de Hohenstaufen † (1182 - 1194)
  • Pellegrino II d'Aquilée † (1195 - 1204)
  • Volker Erla † (1204 - 1218)
  • Berthold de Andechs-Merania † (1218 - 1251)
  • montelongo Gregorio † (1251 - 1269)
  • Carinthie Philip † (1269 - 1273)
  • Raimondo della Torre † (1273 - 1299)
  • Corrado Silesian † (1299) (Nommé par le chapitre, non confirmé par le Pape)
  • Pietro Gerra † (1299 - 1301)
  • Ottobuono des Rockets † (1302 - 1315)
    • Gillo de Villalta (1315 - 1316) (Nommé par le chapitre, non confirmé par le Pape)[13]
  • Cassone della Torre † (1316 - 1318)
  • Pagano della Torre † (1319 - 1332)
  • Bertrand de San Genesio † (1334 - 1350)
  • Luxembourg Nicola † (1350 - 1358)
  • Ludovico della Torre † (1359 - 1365)
  • Marquard de Randeck † (1365 - 1381)
  • Philippe d'Alençon † (1381 - 1387)
  • John Sobieslaw de la Moravie † (1387 - 1394)
  • Antonio Gaetani † (1394 - 1402)
  • Antonio Panciera † (1402 - 1412)
    • Antonio Da Ponte † (1409 - 1418) (Antipatriarca)
  • Louis de Teck † (1412 - 1420)

Monuments et sites

la basilique

Zone archéologique et la basilique patriarcale d'Aquilée
Udine aquileia2.jpg
La zone du Forum romain d'Aquilée.
localisation
état Italie Italie
province Udine Udine
altitude 5 m s.l.m.
dimensions
surface 1550000 m²
administration
Ente Surintendance pour le patrimoine archéologique et l'environnement, l'architecture, du patrimoine artistique et historique du Frioul-Vénétie Julienne
responsable Luigi Fozzati
site Web friuliveneziagiulia.beniculturali.it
Carte de localisation
Aquilée
[Plein écran]
Drapeau de UNESCO.svg Bien protégé par 'UNESCO
Site du patrimoine mondial de l'UNESCO logo.svg patrimoine mondial
Zone archéologique et la basilique patriarcale d'Aquilée
(FR) Zone archéologique et la basilique patriarcale d'Aquilée
AquileiaSabucco.jpg
type culturel
critère (Iii) (iv) (vi)
danger pas en danger
reconnu par 1998
Carte de l'UNESCO (FR) feuille
(FR) feuille

Malgré les différentes interventions arrière, Basilique d'Aquilée Il garde les formes du XIe siècle.

La première partie a été construit par la suite à 'L'édit de Constantin, à la demande de Vescovo Teodoro. Il est constitué de deux classes parallèles, reliées par une croix. Entre 1021 et 1031 il a été fait une reconstruction presque complète, à désirer Le Patriarch Poppo, et il a été construit le clocher isolé, de 73 mètres de haut, flèche, ce qui a formé un prototype pour la construction du Frioul et Istrie.

A la suite du tremblement de terre de 1348, la basilique a encore été rétablie, l'acquisition d'interventions dans le style gothique, entre 1350 et 1381. Enfin, a accueilli les chevauchements matrice Renaissance, en particulier en ce qui concerne les décorations de la région du presbytère, dans la période de la domination vénitienne .

la façade deux versants, ouvre à l'espace en face par un meneau et un porche. L'intérieur a une croix latine, avec trois nefs et présente le sol chancel.

Parmi les anciens murs, un étage a été conservé dans extraordinaire mosaïque le début du IVe siècle, avec des scènes de l'Ancien Testament, qui est particulièrement intéressant car, si dans la peinture contemporaine catacombes à Rome il a commencé à voir une simplification du style utilisé face à une plus grande immédiateté de la représentation et un symbolisme marqué Aquilée vous remarquez même un style naturaliste de la matrice hellénistique, mais déjà pleinement adapté au nouveau symbolisme chrétien.

Vous remarquez donc les « poissons » Ichthys en grec, qui signifie Iesus Christos Soter Theou Uios (Sauveur Jésus-Christ, fils de Dieu), les histoires de Jonas, exemple dell 'l'ancien Testament allusive à mort et résurrection en trois jours, le bon berger, la lutte entre le coq et la tortue, et ainsi de suite. Le coq chante au lever du soleil au lever du soleil, est considéré comme un symbole de la lumière Christ.[14] La tortue est un symbole du mal, du péché à cause de 'étymologie le terme est du grec Ταρταρικός, Tartarikós, « Inhabitant du Tartare. »[15] Des études récentes ont montré que de nombreux symboles sur les mosaïques sont attribuables à gnosticisme et son cosmologie. Une communauté chrétienne gnostique était présent dans Aquilée dans les premiers siècles de 'ère chrétienne.[16]. Fréquente est aussi la représentation mosaïque la noeud Solomon.

La « mosaïque », on se trouve dans l'ancienne basilique d'Aquilée, celui de « baptisé », car à Aquilée il y avait aussi une seconde église était exceptionnelle conservation et que l'amplitude, que pour l'intégralité des scènes et l'intérêt iconographique, à côté de la avant, pour catéchumènes, à savoir ceux qui avaient pas encore reçu baptême, selon l'usage du temps à être baptisés seulement comme un adulte, de sorte qu'ils étaient souvent la majorité des fidèles.

Au début de l'allée à gauche, vous pouvez accéder à la « crypte des Excavations » où les restes de basilique paléochrétienne sont visibles.

Au bout de l'allée à droite, vous trouverez la chapelle Sant'Ambrogio ou chapelle de la famille milanaise de della Torre avec à l'intérieur des tombes de cinq membres de cette famille dont 3 Patriarches de Aquilée y compris Raimondo della Torre.[17]

Le 26 Octobre 1921 à la basilique d'Aquilée a été choisi, y compris ceux de certains soldats non identifiés tués dans la guerre 1915-1918, le corps soldat inconnu, puis transporté à Rome et placé dans la tombe de complexe monumental de Victoria, Piazza Venezia, le 4 Novembre. Les corps des autres soldats ont été enterrés dans le cimetière adjacent à la basilique, le « Tombeau des dix soldats inconnus », conçu par l'architecte Guido Cirilli[18]

architecture militaire

  • Cimetière des Héros

espaces naturels

musées

sites archéologiques

  • Port fluvial ( « Voie Sacrée »)[19]
  • Forum romain[20]
  • cimetière romain
  • trait via Flavia
  • trait via Postojna
  • trait via Annia

société

Démographie

recensement de la population[21]

Aquilée


Langues et dialectes

Aquilée est l'une des limites occidentales du Frioul Gorizia, un dialecte Frioul Europe centrale et orientale parlée dans le sud-est de la région[22]. Dans la ville, il a été dans l'existence, la loi régionale 18 Décembre 2007, n. 29 « Règles pour la protection, la mise en valeur et la promotion de la langue frioulan »[23].

Personnes liées à Aquilée

Aquilée
Bannière civique en cours d'utilisation
  • Chromatius, saint
  • Ermacora et Fortunato, saints
  • Paulin d'Aquilée
  • Paulin d'Aquilée
  • Santi Felice et Fortunato, étaient deux martyrs vénérés. Ils étaient frères à l'origine de Vicenza décapités probablement Aquilée 303 pendant la persécution de Dioclétien.
  • Tirannio Rufino, théologien et historique chrétien
  • Papa Pio I
  • Paride Tumburus, footballeur
  • Luigi Delneri, entraîneur de football
  • Francesco Tullio Altan, caricaturiste, dessinateur humoristique, satiriste
  • Michele Mian, joueur de basket-ball

Infrastructures et transports

Chemins de fer

la gare est le plus proche de Cervignano-Aquilée-Grado situé sur le territoire cervignanese sur Venise - Trieste.

jusqu'à ce que 1937 Il était actif Chemin de fer Cervignano-Aquilée-Grado Wharf que ramifiés depuis la station précitée et atteint le village de ferries Belvedere et embarquement à degré. Sur le terrain du chemin de fer désaffectée a été construit un piste cyclable qui continue jusqu'à Grado.

administration

sportif

football

L'équipe de football de la ville est le 'A.S.D. Aquilée qui joue dans le groupe C Frioul, 1ère classe. Elle est née le 29 Mars 1921.

Galerie d'images

notes

  1. ^ Ville de Aquilée - Statut.
  2. ^ à b depuis ISTAT - Population résidante permanente le 30 Avril 2017.
  3. ^ Table des degrés / jour des communes italiennes regroupées par région et province (PDF), Dans loi 26 août 1993, n. 412, annexe A, Agence nationale pour les nouvelles technologies, l'énergie et l'environnement, 1 mars 2011, p. 151. Récupéré le 25 Avril, 2012.
  4. ^ Les noms de lieux: titres officiels en frioulan
  5. ^ Habité protohistorique, pré-Aquilée
  6. ^ Caesar - gauloise - Livre I, 10.
  7. ^ « Que les pandémies antérieures ont ravagé l'Europe », BBC Nouvelles 7 Novembre 2005
  8. ^ Voir en particulier la liste des Patriarches de Aquilée.
  9. ^ à b c et COUNTY Gorizia SEICENTO - http://www.conteadigorizia.net
  10. ^ Fastorum Goritiensium Liber I, cum adnotationibus historico-genealogicis Caesareo Royale Princes Ferdinand Archiduci Austriae Dedicatus, p. 20, Rudolf Coronini, 1769
  11. ^ Aquilée (avec Beligna, le monastère et S. Egidio) domaines dans le comté de Gorizia et Gradisca et Belvedere dans les domaines de Venise: Charte des comtés de Gorizia, Gradisca, District de Trieste Frioul et la Vénétie, dédiée à la Société impériale Royale d'Agriculture des mêmes comtés à nouveau mesurés et conçus par Césarienne Ingénieur royal provincial Giannantonio Cappellaris à Venise pour P. Santini, 1780 - Carte 1.2
  12. ^ Arrêté royal 18 Janvier 1923, n. 53, art. 4
  13. ^ Archidiacre du Patriarche Aquilée nommé par le chapitre, mais non confirmé par le Pape
  14. ^ art Dictionnaires, Nature et ses symboles, et. Electa
  15. ^ Le coq et la tortue - Evus.it
  16. ^ Pistis Sophia Mosaïques Et Dell
  17. ^ Aquleia
  18. ^ Guido Cirilli architecte à la Sainte Maison de Lorette | Corrado Balistreri - Academia.edu
  19. ^ Le port de la rivière, sur www.museoarcheologicoaquileia.beniculturali.it. Récupéré le 27 Janvier, 2016.
  20. ^ le Forum, sur www.museoarcheologicoaquileia.beniculturali.it. Récupéré le 27 Janvier, 2016.
  21. ^ I.Stat Statistiques ISTAT  Récupéré le 28/12/2012.
  22. ^ Giovanni Frau, Les dialectes du Frioul, Udine, frioulan philologique Society, 1984, pp. 14-15.
  23. ^ liste officielle Désignations langue officielle dans frioulan , Arlef. Extrait le 26 Octobre, 2011.

bibliographie

  • Valentino Ostermann, La vie dans le Frioul, deuxième édition révisée Giuseppe Vidossi, 1940, Del Bianco Editore.
  • Anton von Mailly, Légendes du Frioul et les Alpes juliennes, traduit par Karin Hensel, 1986 Edition Goriziana.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Aquilée
  • Il contribue à Wikivoyage Wikivoyage Il contient des informations touristiques Aquilée

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR148893013 · LCCN: (FRn50059847