19 708 Pages

Stefano De Matteis (Naples, 4 décembre 1954) Il est anthropologiste et écrivain italien.

biographie

permis professeur titulaire en Décembre 2013, il a traité des représentations symboliques, les pratiques performatives et processus rituels. Il a consacré la recherche à la culture populaire, la religiosité et la dévotion à Anthropologie des âmes perdues (Écrit avec Marino Niola) à Madonna des exclus (2011) et Sud de la foi. Le rite de l'expérience, de la mémoire et de l'histoire (2013).

Ses premières recherches sur les classes populaires et utiliser le spectacle (par le théâtre sketch un variété, de marionnettes et marionnettes le théâtre de Raffaele Viviani et Eduardo De Filippo, mais aussi des festivals folkloriques et rituels) comme un instrument d'enquête de la culture des classes inférieures ou le soi-disant prolétariat marginal. La première enquête de 1980 a raconté l'histoire de la vue italienne du XXe siècle « par le bas » par le théâtre des classes populaires: humour Variété (Publié par Feltrinelli). L'intérêt est en théâtralité combinant cela avec le travail de Goffman, Clifford Geertz et Victor Turner pour se rendre à analyser l'action dans la vie quotidienne tels que l'utilisation du champ de recherche Naples, le théâtre de la ville par excellence, tant pour le nombre d'acteurs à la fois la qualité de l'élaboration théâtrale inspirée, et que la vie et nourrit le stéréotype de la ville où tous récitent. Le Napoli a écrit L'imitation de la vie édité par l'usine 1991 Napoli sur scène. Anthropologie des villes de théâtre par Donzelli en 2012.

Après en profondeur l'accent sur l'analyse des rituels tels que ceux qui se consacrent aux âmes du purgatoire, ou le plus grand culte marial qui a toujours lieu en Campanie, dédiée à Notre-Dame de l'Arche. En se concentrant de plus en plus sur l'analyse des processus et des pratiques rituelles symboliques.

Il a dirigé le collier d'anthropologie Mnémosyne et il a été parmi les fondateurs des « Oeuvres de Ernesto de Martino » où il a édité la nouvelle édition Naturalisme et ethnologique historicisme. Depuis 1999 directeur de la rédaction de l'ancre de la Méditerranée pour l'anthropologie de l'édition non-fiction, l'histoire et les sciences sociales, mémoires et biographies, des enquêtes et non-fiction.

Il a été consultant et collaborateur de plusieurs maisons d'édition: traduction, édité et publié les travaux de Victor Turner, diffusion de l'italien 'l'anthropologie de la performance et l 'expérience de l'anthropologie.Pour l'édition italienne des œuvres de Victor Turner a édité De rituel au théâtre, Anthropologie de la performance et expérience anthropologie (The Mill 2014).

Dernier ouvrage publié est une recherche sur « postglobalizzazione » La fausse liberté.

Il a enseigné à l'Université d'Urbino, puis à Salerno où il dirige le Laboratoire d'Anthropologie Annabella Rossi fondée par Paolo Apolito.

Il est l'auteur de Ernesto de Martino entre la magie et la civilisation (Série en six parties pour Radio 3, 2015).

œuvres principales

  • L'imitation de la vie, Bologne, Il Mulino 1991.
  • Anthropologie des âmes perdues, Niola Marino, Lecce, Argo, 1993.
  • Les échos de lointains, incertains. Présences Victor Turner et les questions de l'anthropologie contemporaine, Institut de Philosophie Notebooks, Urbino, Montefeltro, 1995.
  • Le théâtre de variétés. Le spectacle populaire en Italie, Florence, La Casa Usher, 2008.
  • Notre-Dame des exclus. Une étude d'une culture locale puisque les aspects représentatifs et performatives de l'action rituelle, Napoli, M. D'Auria Éditeur, 2011.
  • Napoli sur scène. Anthropologie des villes de théâtre, Rome, Donzelli, 2102.
  • Sud de la foi. Le rite de l'expérience, de la mémoire et de l'histoire, Napoli, éditeur M. D'Auria, 2013.
  • Le lion qui efface les traces de la queue. Le parcours intellectuel de Ernesto de Martino, Naples, d'si, en 2016.
  • La fausse liberté. Vers la postglobalizzazione, Milan, Meltemi, 2017.

liens externes

fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller